602 kebabs à Paris, 71 à Strasbourg


602 kebabs à Paris, 71 à Strasbourg

‌‌‌Mort aux  » kebabs  » !

L’article de Lou Mantély :  » L’affaire Mennel dévoile les fractures de la société française contemporaine  » souligne à juste titre : « les divisions mises en lumière par Christophe Guilluy dans ses ouvrages (Fractures françaises, La France périphérique, etc. ) « .

Le géographe conférencier, Christophe Guilluy, présente sa vision de la représentation territoriale et sociale notamment dans le contexte actuel de réforme territoriale.

Avec une série de cartographies, il montre le phénomène de métropolisation de la France à travers le renforcement du couple « métropole-région » au détriment des territoires dits « périphériques »comme les petites villes, les villes moyennes et les zones rurales.

Il décrit cette recomposition territoriale et sociale de la France comme un processus lent qui aboutit d’un côté, à un embourgeoisement des grandes métropoles et de l’autre, à la création de zones périphériques vers lesquelles sont repoussées les populations les plus modestes. Le conférencier fait remarquer que l’on assiste à « une forme de recentralisation sous couvert du discours de la décentralisation ».

http://www.slate.fr/story/92641/christophe-guilluy-france-peripherique

Un autre élément montre à la fois (  » en même temps  » ! ) l’immense fracture  » périphérique  » ( comme dit Guilluy ) : métropoles  » branchées  » contre périphéries de  » ploucs  » , et l’état de l’invasion.

C’est la carte des  » kebabs  » .

Le site  http://www.kebab-frites.com/ indique, département par département, ville par ville, village par village, le nombre de  » kebabs « …

602 kebabs à Paris

82 kebabs à Marseille

71 à Strasbourg

Amusez-vous, si on peut dire, à regarder ce qu’il en est pour votre département, pour votre ville…

L’illustration parfaite : tout correspond ! La carte de la périphérie et celle de l’invasion !

Qu’est-ce qu’un  » kebab » ?

– la qualité de la bouffe ? Du poulet congelé, décongelé, et recongelé 10 fois.Des morceaux de barbaque tassés avec les pieds sur la broche ( il y a des vidéos ! ), tout halal, bien évidemment.
– qui tient les  » kebabs  » ? Même ceux qui s’affublent du qualificatif  » grec  » ?
– qui fréquente les kebabs ? Les bobos des  » métropoles  » aiment bien, ça a un côté  » vivre ensemble « . Surtout, d’ailleurs, quand il y a le qualificatif  » grec « , même si l’enseigne indique :  » La Charia Grec Gourmand « . ( J’ai vu presque l’équivalent ! )
– d’où vient l’argent, où va l’argent des  » kebabs  » ? Il y a, à quelques kms de chez moi, pas dans une grande ville, un kebab, ouvert 3 ou 4 heures par jour, pas plus. Quand c’est ouvert, parfois 3 ou 4 clients, jamais plus, et qui boivent un café ! Comment ça peut tourner, un truc pareil ?

Une usine de blanchissage ! Tout simplement !

Et on peut raisonnablement penser qu’une partie de l’argent va …

Une enquête sérieuse sur les  » kebabs « , quand ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “602 kebabs à Paris, 71 à Strasbourg

  1. Monique

    En bas de chez moi il y a un kebab snack tenu par des muzz la plupart des clients sont des blancs de souche jeunes et vieux.Il n y a pas un jour ou ce snack est vide.

    1. rudolph

      ceci révèle l’incroyable niaiserie de beaucoup de blancs, mais ne donne pas l’explication quand à la gestion de ces gourbis; car même si assez fréquentés par endroits, on peut s’interroger sur le nombre d’employés à rémunérer, la densité des pas de porte.

      Donc, oui, à quand une étude sérieuse ? Car rien à attendre de l’administration : Douanes, hygiène, fisc, ils ont tous la trouille de soulever le tapis.

  2. Machinchose

    Salut Claude!

    du coté de Saint Michel, y a une rue remplie de restaurants « grecs » ou des appelants tapinent pour attirer le client de passage, rue de la Huchette et tout autour
    j’ ai vu deux restaus « grecs » (pas rancuniers ce genre de « grecs » ) avec ça sur la vitrine en bas حلال

    a ton avis combien de pigeonnés vont lire « Halal » ?
    il y a une trentaine d’ années on trouvait ces « kebabs » tenus parfois par des Arméniens, et c’était de la viande de veau, coupée au couteau…aujourd’ hui c’est de la barbaque de merde taillée a la tondeuse electrique ,graisse immonde, rien qu a la vue…chiasse assurée, j’ ai vu içi le grand con debout pieds nus tasser les plaques de viande de ?? dinde, en général, c’est la moins chère du marché

    heureusement que tous ceux que j’ ai autour de moi , je les ais affranchis, jeunes et vieux

    quand au blanchiment, bien sur !
    je crois te l’ avoir déjà conté içi
    a 100 m de chez moi, y a un commerce de fruits et légumes…pas donné du tout, du genre a 5 euros les clémentines, et le reste a l’ avenant…le mec, un brave garçon, qui couche et habite a l’ intérieur doit voir une douzaine de clients dans la journée….trois jours par semaine, il y a un marché quasi en face de lui…personne ne lui achète rien ces jours d’ ouverture
    il est seul, parfois le Dimanche matin , son « frère » vient l’aider a brasser un peu plus de vent…enfin, son « frère » qui lui ressemble comme moi a Arletty, je pense « frère musulman »
    a présent je suis convaincu que le mec il fait dans la blanchisserie, sans lessive
    comme au bon vieux temps, au lavoir municipal 😆

  3. MAQUIGNON

    Ben m’enfin ! il est passé où le José ? Parce que là, comme disait l’autre, t’as quand même le bruit et les odeurs. Si tu renifles un kebab, tu peux pas t’empêcher de penser que le machin a déjà été mangé au minimum une fois.
    D’ailleurs il faut croire que les agents contrôleurs de la DAAL sont tellement incommodés par les nuisances olfactives qu’ils font des détours pour ne pas voir ces établissements. Rien qu’avec le gras sur les murs tu peux faire tourner le tracteur de ton grand-père pendant toute une saison.

  4. bidou.net

    Nourriture très indigeste qui vous reste sur l’estomac toute la journée et se termine par des flatulences intempestives….

  5. Niko

    Attention toutefois, un vrai kebab (servi sans frites, bien sûr) peut être très bon. Seulement, ce n’est pas dans les gargotes crasseuses et grouillantes de bactéries qu’on peut en manger.

  6. frejusien

    Ha ! surement la nourriture du stigmatisé du colon,
    tiens ! il a été choisi par le socialo-voleur-menteur, Jérome Cahuzac(quel pléonasme, socialiste et menteur)

Comments are closed.