Guerre du féminisme contre l’homme blanc au bénéfice du migrant : le suicide européen ( 2 )


Guerre du féminisme contre l’homme blanc au bénéfice du migrant : le suicide européen ( 2 )

Rappel de la première partie qui présentait, sans tourner autour du pot, l’état des lieux et développait l’une des 10 causes du suicide européen, la baisse du taux de testostérone.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/07/lhomme-ideal-est-il-une-femme-le-suicide-europeen-1-baisse-du-taux-de-testosterone/

ANALYSE DU SUICIDE EUROPÉEN

2ème partie: La guerre du féminisme radical contre l’homme blanc

 

Quelques citations prises dans la presse 

« Le « man-bashing » qui consiste à considérer que l’homme est l’ennemi est une pratique de plus en plus courante dans certains milieux féministes.“
Atlantico du 3/7/ 2916

« Tétanisés, les hommes. Renversée, leur domination. L’heure de l’implacable revanche des femmes a sonné. Hanna Rosin, 42 ans, journaliste américaine, exposa l’an passé cette inédite vision de la guerre des sexes dans un livre – « The End of men“ – qui suscita outre-Atlantique une épique polémique.

Le Point 22/2/2013

« Les hommes ? Tous des cochons. C’est du moins ce qu’affirment les féministes“. Pierre-André Taguieff avait, dès juin 2016 (Revue des deux mondes), perçu l’ampleur de ce mouvement qui explose aujourd’hui : « Les ayatollettes de l’antisexisme androphobe ne peuvent penser la libération de la femme qu’à l’aune de la criminalisation de l’homme », écrivait-il.

Cette terreur féministe, soutenue par une presse toujours prête à traquer la bête, est d’autant plus incommodante qu’elle épargne le sexisme importé en Europe par la culture musulmane                        (Yvan Rioufol dans Bloc-notes dans Le Figaro du 26/10/2017)

 « Seules les minorités immigrées, et singulièrement celles venues d’Afrique et du Maghreb, restent à l’abri des foudres du nouvel ordre moral. La parole libérée, cette foutaise, n’est pas pour les femmes soumises des cités.

Dans la nuit du Nouvel An 2016, les 1200 agressions sexuelles commises en Allemagne (notamment à Hambourg et Cologne) par 2000 jeunes Maghrébins furent excusées par de nombreuses néoféministes, au nom d’un antiracisme vidé de son sens.“

Commentaire au blog-notes d’Yvan Rioufol

« Accusations de viols, galants compliments jugés déplacés, peu importe, les féministes font feu de tout bois, à la condition sine qua non que soient exclusivement dénoncés des mâles blancs. Toute autre origine ethnique est exclue, quels que soient les faits, même probants, elles ne veulent pas le savoir. Pour elles, les coupables sont désignés et la chasse aux sorcières est ouverte. C’est un fait que ces femmes sont aussi dangereuses qu’effrayantes dans leur haineuse hystérie, et ce, tant pour les hommes que pour les autres femmes.“

Commentaire de Anne dans le blog d’Yvan Rioufol

 

Extraits d’un article 

« ...La destruction de l’homme a commencé dans les années 60 quand les féministes marxistes traitaient toute relation sexuelle initiée par l’homme de viol. On dénie aux hommes toute spécificité propre, on l’évacue ou le remplace sans vergogne dans la fonction de père, on le culpabilise à outrance en lui attribuant tous les maux de la Terre, on le désigne comme seul coupable de la violence – en particulier celle de couple. Le lobby féministe radical a réussi à contaminer les instances judiciaires et gouvernementales dans de nombreux pays et la toxine a même muté pour atteindre des hommes a priori de bonne foi mais aveuglés par le reniement de la masculinité et par la culpabilité introjectée….“

« ...Il faut castrer l’homme, lui couper l’attribut qui le différencie de la femme. Il faut faire de l’homme une femme. D’ailleurs les fausses accusations, sous-produit du féminisme radical et élément de terrorisme culturel moderne, est devenu l’arme invisible des empoisonneuses, lesquelles sont toujours protégées par les juges quand leur action terroriste est démasquée par un non-lieu ou un acquittement….“                                                            

« …Quand des féministes américaines affirmaient que la pénétration masculine était par nature un viol, ou quand on criminalise un regard de l’homme sur la femme comme du harcèlement, l’homme ne peut être innocenté qu’au prix d’une soumission volontaire à la castration psychologique et à l’abandon de sa pulsion vitale et sexuelle, qui est une part importante dans la survie de notre espèce et une part importante de son identité propre et de sa psychologie…“

« ...La castration morale, psychologique, judiciaire, sociale des hommes est en route à grande échelle. Si les hommes occidentaux, riches d’une longue évolution philosophique et d’un questionnement profond sur le monde, aimant les femmes et les hommes, partisans de l’égalité dans la différence et le respect, ne se réveillent pas, ce seront d’autres cultures ou des néo-cultures pensées par des jeunes hommes frustrés de respect et viscéralement rebelles, qui remettront en avant l’homme dans ce que sa masculinité a de plus détestable: la violence et le mépris de la femme au nom des «couilles». Cela a déjà commencé.“

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/10/22/violence-domestique-4-au-nom-des-couilles-ou-l-homme-castre.html

 

Deux commentaires à tous ces extraits:

 

1) Il est ahurissant de voir à quel point les féministes sont silencieuses lorsqu’il s’agit des pays musulmans et du coran. On mutile les fillettes par l’excision (voir cette scène insoutenable dans Fleur du désert ), on arrête et on emprisonne des femmes qui veulent se libérer en rejetant le voile (Iran entre autres), on les lapide pour infidélité (mais pas l’homme infidèle) on les esclavagise, on les viole, on ne leur permet pas les plus élémentaires libertés (se promener ou faire des achats seules), elles doivent être le champ de labour du mâle (voire le Coran: Sourate 2, verset 223 : « Vos épouses sont pour vous un champ de labour. Allez à votre champ quand vous le voulez“), on les tue (crimes d’honneur), on les soumet (Coran, Sourate 4, verset 34 : « Les hommes ont autorité sur les femmes Les femmes vertueuses sont soumises, obéissantes“), on les bat  (Coran, Sourate 4, verset34: « Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, admonestez-les, reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les.)

 

Avez-vous déjà lu ou entendu un seul mot de nos « vertueuses“ féministes si promptes à accuser l’homme blanc de domination et de viol? Se sont-elles engagées ne serait-ce qu’une seule seconde pour leurs soeurs opprimées en terre d’islam? Bien au contraire: Houria Bouteldja, une des pires racistes anti-blancs et de plus antisémite, écrit dans son livre“Les Blancs, les juifs et nous“: « Si une femme noire est violée par un noir, c’est compréhensible qu’elle ne porte pas plainte pour protéger la communauté noire ». Et elle exalte la virilité du mâle arabe: „ « Comme chacun sait, la tarlouze n’est pas tout à fait un homme. Ainsi, l’Arabe qui perd sa puissance virile n’est plus un homme ».

Pire, nos féministes adoptent le voile, ce qui est cracher sur les femmes musulmanes qui se battent dans les pires conditions pour se libérer,

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/08/les-iraniennes-brulent-leurs-voiles-quitte-a-en-mourir-il-en-dit-quoi-layatollah-depute-tache/

Bref l’ennemi c’est l’homme, quand il est blanc.

Et qu’on ne vienne pas m’accuser de racisme! Il faut que ces choses soi-dites: Marre de la langue de bois. Les féministes sont devenues racistes contre l’homme blanc et se couchent  devant l’islam.

 

2) Le résultat, on peut le voir sur la photo de la 1ère partie de mon « Analyse du suicide européen“

Je suis psychotherapeute et je conduis, entre autres, des séminaires pour hommes. Ce que je vois, ce sont des hommes insécurisés, totalement désorientés, qui ont honte d’avoir une érection lorsqu’ils dansent un slow, qui se sentent coupables d’avoir envie de coucher avec une femme, qui essaient de comprendre les femmes et d’être leur confident et qui se plaignent lorsqu’elles couchent avec le « si méprisable“ macho…Où étaient les hommes dans la nuit de la Saint Sylvestre 2017 à Cologne lorsque les femmes se faisaient harceler et « doigter“ par des hordes de maghrébins? Et où étaient les policiers chargés de les protéger? Où sont les hommes dans certains quartiers de Paris lorsque les femmes ne peuvent plus s’y promener?

« Sag mir wo die Männer sind, wo sind sie geblieben? Was ist geschehen?“ chantait Joan Baez („Dis-moi où sont les hommes, où sont-ils restés? Que s’est-il passé?“)

 

Le feminisme qui était totalement justifié lorsqu’il luttait pour l’égalité des droits des femmes, est devenu un féminisme contre les hommes jusqu’a vouloir parfois les castrer sinon physiquement du moins psychologiquement.

En face de ces hommes culpabilisés et féminisés vous avez, invités par nos Gouvernements, des masses de jeunes migrants, bourrés de testostérone jusqu’aux yeux, qui n’ont pas le droit de coucher avant le mariage avec des musulmanes, qui méprisent les « putains“européennes et qui sont autorisés par le Coran et par leur soi-disant prophète à les violer…

L’avenir de l’Europe? Il est déjà là…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Guerre du féminisme contre l’homme blanc au bénéfice du migrant : le suicide européen ( 2 )

  1. 1214-1412

    Drôle de révolution féministe qui n’est en réalité qu’un racisme anti-blanc déguisé. Comme les pseudo-droits de l’homme qui ne sont qu’une religion d’état destinée à détruire le peuple français de souche et à organiser son remplacement.

    1. Massilia

      Il faut croire que si les gays jouent au rugby, c’est qu’ils sont plus virils que bien des larves qui se prennent pour des mecs CQFD

  2. inconnue

    toutes ces femmes qui soutiennent les arabes, il faut les mettre au milieu des camps de tous ces clandestins, l’on verra bien si leurs convictions changeront ou pas, à croire, quoiqu’elles disent, qu’elles aiment le viol

    1. Massilia

      Mais oui elles adorent !!!!! Elles devraient offrir leurs services spontanément ……moi je trouve qu’elles se font trop prier

  3. NICOLAS F

    Je vois,dans les reportages,ces femmes âgées,ou très jeunes filles ,petites bourges en guoguette ,s’affairer à distribuer la bouffe et les « bonnes » paroles à des mâles exogamiques en pleine période de rut.
    Je vois des femmes jouer avec la transgression .
    J’ai peur pour leurs fantasmes.
    Rien n’est moins raisonnable que ce terrain de jeu pour le féminisme .On avait inventé un truc très chouette:l’égalité entre les sexes .
    La domination des femmes sur les hommes ,ce n’est pas du féminisme.
    C’est de la libido mal fagotée.

    1. 1214-1412

      Les femmes et les hommes sont différents et ont chacun leur place naturelle. L’égalité, quand elle n’est pas revendiquée pour des raisons de droit (pour les salaires ou combattre la discrimination – je n’aime pas ce mot – par exemple) mais une revendication basée sur une pseudo-domination de l’homme sur la femme en se mettant des œillères sur la vraie domination qu’exercent certaines populations sur elles et en niant ainsi le problème cache autre chose. La haine de l’homme blanc par exemple. Qu’elles aillent se faire voir au Maghreb ou en Afrique.

  4. Vivelarépublique

    http://www.france24.com/fr/20180211-mosquemetoo-twitter-harcelement-sexuel-lieux-culte-musulman-pelerinage-mecque

    ll y a tout de même une mobilisation certaine contre le machisme à l’oriental. La seule chose positive dans le radicalisme féminisme est qu’on peut espérer le voir passer au cas des musulmans lorsque celui des coureurs de jupon type DSK sera réglé.

    Ces gens sont ontologiquement de notre côté, mais il faut simplement qu’ils ouvrent les yeux.
    A moins que l’Islam est capable de nous faire revenir sur 50 ans de progrès sociaux et culturels?!?

  5. J

    Le féminisme prôné aujourd’hui est une grosse arnaque qui n’a plus rien à voir avec les combats initiaux : droit de vote, droit de travailler, droit d’avoir une liberté financière, rémunération égale à poste égal…
    Aujourd’hui, le féminisme, que beaucoup appellent féminazisme, n’est qu’une volonté d’éradiquer le mâle Blanc.
    Les hommes Blancs doivent refuser cette féminisation forcée. Et les vraies femmes doivent les soutenir. Oui à la complémentarité Homme-Femme. Non à la castration mentale par des hystériques.

  6. lucide

    SUR QUOI C’EST BÂTI LE FEMINISME

    Sur une condition MASCULINE bafouée :

    1) par des générations d’homme obligés de participer aux guerres que se faisaient les puissants.

    2) A peine le temps de se rétablir de ces guerres (en général, il faut deux à trois générations pour se rétablir)

    3) Après la guerre, le travail dans les industries ou entreprises de toutes sortes , les attendaient avec de bas salaires et de mauvaises conditions de travail, mais aussi très peu de considération de la part du patronat.

    CA FAIT UN HOMME INSATISFAIT DIGERANT MAL SA CONDITION DE MEPRISABLE A SOUHAIT..

    L’expression du « mal être », le dialogue n’étaient pas dans l’habitude de ces êtres là. Mais hélas, quand on a pas les « mots pour le dire », le mal être va s’exprimer autrement et SE DEVERSER SUR QUI A CETTE EPOQUE:
    sur la Femme.

    Et je peux vous dire, qu’elles ont « dégusté » nos pauvres mamans.

    Nous avons donc connu ce genre d’homme et père, qui malgré lui, a fait naître « involontairement » LE FEMINISME.

    Aujourd’hui, l’homme a évolué, mais il est resté une peur que cet homme resurgisse chez les « DESCENDANTES ». ET C’EST DOMMAGE

    Bon, les mamans de ces féministes ont probablement contaminé leurs fifille par leurs plaintes .La mienne ne cessait de me répéter  » ne dépends jamais d’un homme. Pourquoi ? Parce que le seul pouvoir qui restait à ces hommes était de diriger  » d’une main ferme », leur foyer.

    Tout comme il faut que passent deux générations minimum, pour se remettre d’une guerre, il en faut autant peut-être pour se REMETTRE de l’EX-MALE
    autoritariste et maltraitant d’ANTAN.

    Pardonnez leurs excès à ces femmes, elles font ce qu’elles peuvent avec leur limites On porte ces pères bafoués et ses mères subisseuses pendant au moins deux à trois générations, en soi. Comme les guerres.

    QUAND HOMMES ET FEMMES auront le droit d’être heureux, sans peur du lendemain et en étant respectés par leur environnement, LE FEMINISME ET LE MASCULINISME deviendront une vieille histoire…

  7. Thesis

    Le féminisme n’a même pas été excusable quand il prétendait lutter pour « l’égalité de la femme avec les hommes ». Le féminisme est une partie de l’idéologie de gauche, et comme l’idéologie de gauche toute entière il repose sur le mensonge et la séduction qu’opère celui-ci.

    Les marxistes, les bolchéviques, les communistes ont toujours parlé d’une société sans inégalités et c’était un mensonge. Mais ce mensonge faisait plaisir à entendre et des millions de gens sont tombés dans le piège.

    De la même façon, les féministes ont tenu un discours mensonger qui a séduit beaucoup de femmes. Pour prétendûment « libérer » les femmes, les féministes leur ont proposé le travail comme but dans la vie, plutôt que les enfants présentés comme un moyen pour les hommes de les asservir. Du grand n’importe quoi, on voit ce que les femmes ont gagné à vouloir travailler comme les hommes, mais cette connerie a marché et marche encore…

    On ne dira jamais tout le mal fait par la gauche et les gauchistes. Ils ont tout détruit. Tout.

Comments are closed.