De Gaulle : les musulmans ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français


De Gaulle : les musulmans ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français

 Quel regard portait le Général de Gaulle sur les musulmans ? Il reste des citations célèbres de ce grand homme d’Etat qui témoignent de son réalisme sur l’islam et de sa volonté de protéger la France contre toute forme d’invasion musulmane sur notre territoire national.

Il y a plus de 60 ans, Charles de Gaulle manifestait une lucidité fort étonnante à propos des conséquences de l’immigration musulmane de masse. La raison principale pour laquelle il refusa d’accorder la nationalité française aux musulmans, c’était pour éviter que ces derniers ne soient tentés de venir s’installer en métropole où le niveau de vie était tellement plus élevé que dans leurs pays d’origine. Le Général de Gaulle n’avait rien de xénophobe ou de raciste, sa politique de décolonisation l’illustre sans peine mais il refusait l’intégration des musulmans afin d’éviter que tous les Arabes et les Berbères d’Algérie ne soient considérés comme français et ne viennent modifier en profondeur le visage de la France. Cet homme visionnaire craignait qu’un jour, son propre village « Colombey-les-Deux-Églises » ne se nomme peut-être « Colombey-les-Deux-Mosquées ».

Dès 1956, Charles de Gaulle fut conscient d’une montée de l’islamisme et il partagea son inquiétude avec son ami André Malraux. Ce dernier rédigea une analyse pertinente à l’intention du Général que nos hommes politiques actuels ne peuvent pas ignorer face à la montée en puissance de cet islamisme revendicatif :

 « C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles (…) Les musulmans préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race. L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. »

 

Deux mois après son arrivée à l’Elysée en 1959, le Général de Gaulle livra le fond de sa pensée dans un entretien avec Alain Peyrefitte, en des termes désormais célèbres :

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.

Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. 

Le Général de Gaulle sur les musulmans :

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




22 thoughts on “De Gaulle : les musulmans ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français

  1. Thesis

    De Gaulle a eu raison de vouloir détacher les pays africains et maghrébins de la France. Mais il a eu l’immense tort de ne pas faire en sorte de « verrouiller » la politique française après lui. Il ne suffisait pas de détacher l’Afrique de la France, il fallait aussi s’assurer que les Africains ne pourraient pas venir en France…

    Rappelons-le qui furent les successeurs de De Gaulle : Pompidou, un banquier déjà acquis au mondialisme économique et financier (on ne s’en est pas rendu compte parce qu’il n’a pas eu le temps d’appliquer une politique qui aurait été en tous points semblable à celle de Macron aujourd’hui), ensuite le couple infernal Giscard – Chirac, dont il est inutile de rappeler les méfaits…

  2. Celtillos

    un géant visionnaire, et très lucide sur nos envahisseurs…
    que ne suit on pas son exemple et sa politique, la France ne s’en porterait que bien mieux…

  3. Horizon

    Trop tard ! L’islamisation de l’Europe est désormais inéluctable. Les politiques (H et F) sont trop englués dans leurs mensonges et leurs compromissions.
    Les partis sont noyautés par les islamistes, même ceux qui se disent «de droite»…
    Quel personnage politique oserait dire «Nous avons commis une énorme erreur. L’islam est nuisible, etc. Nous devons nous en débarrasser.» ?
    Tous les autres le traiteraient de raciste, nazi et autres douceurs. On évoquerait «les heures sombres», etc.
    Les félons à leur pays préfèrent affûter les couteaux qui, un jour, leur ouvriront la gorge… Ils seront même les premiers dont les islamistes se débarrasseront.

  4. JMM

    De Gaulle était un Homme de terrain. Maintenant ce ne sont que des technocrates narcissiques qui ne pensent qu’ à leurs images et enrichissement personnel.

  5. Machinchose

    sacrebleu!
    ça me donnerait presque envie d’ entonner un « Heili Heilo » !

    ( je garde pour la prochaine grosse crasse le « Die Fahn Höch  » 😆

  6. denise

    je ne comprends pas trop votre article à moins qu’il ne s’agisse de date: bien sûr que le GL De Gaulle avait vu , su ! mais les algériens étaient français !! c’est bien le problème , les algériens qui sont restés en Algérie , chez eux donc ,après le conflit ont repris leur nationalité algérienne sauf ceux qui ne le voulaient pas et qui devaient rapatrier la France… il y a les harkis qui , au moment du conflit , aidaient la France et dont certains sont arrivés en France , les autres ont étés tués de façon inimaginable, pas que les harkis d’ailleurs … ceux qui sont arrivés en France ont été mis dans des camps dans le sud notamment, en attendant de pouvoir les loger, d’où construction de HLM ..; alors oui le GL avait conscience, mais malheureusement il n’avait pas le choix il me semble .. aujourd ‘hui encore ces algériens qui ont voulu rester français ( sans en avoir le choix non plus sinon d’être tués) , et qui sont en France ( je parle bien de cette époque , pas de leurs enfants ) , ne sont pas les bienvenus en Algérie et se cachent plus ou moins quand ils y vont .. tout ce qu’ a dit le GL et que vous évoquez est vrai bien sûr , j’ai entendu ou lu que c’était un véritable problème de les avoir ici , mais voilà ce n’était pas si simple .

  7. Christian Jour

    De Gaulle avait raison et je n’ai jamais compris pourquoi des pourris de collabos s’acharnent à vouloir faire de la France un pays musulman, moyenâgeux ou l’insécurité règne. Les musulmans ne construisent rien, pire, ils détruisent et salissent tout.

  8. pikachu

    mais alors comment expliquer que De Gaule fut l’initiateur de la politique arabe de la France ?
    Son engagement pro-arabe dès la guerre des Six Jours ne laisse planer aucun doute.

      1. Antoine

        En effet, De Gaulle a tourné le dos délibérément à Israël pour se lancer dans cette « politique arabe de la France » dont tout le monde a entendu parler sans que jamais personne ne comprenne à quoi elle a bien pu servir… Ce qui n’a rien d’étonnant, puisqu’elle n’a servi à rien !

        De Gaulle a été un homme paradoxal.
        De Gaulle, le « visionnaire » a largué l’Afrique mais n’a pas vu que les Africains devenus indépendants allaient venir en France. De Gaulle, le résistant a cédé à des étudiants en mai 68 et s’est barré en hélicoptère en Allemagne. De Gaulle que les premiers à rejoindre à Londres furent les cagoulards et les militants de l’Action Française préféra ignorer les efforts de Vichy pour préserver ce qui pouvait l’être encore en France et s’allier aux communistes. De Gaulle à la tête du gouvernement provisoire en 1945 remit en scelle le régime des partis qu’il abhorrait. Et j’en passe.

        Je crois qu’il faudrait que les Français arrêtent de dire sans arrêt « De Gaulle ! De Gaulle ! » et qu’ils regardent devant eux plutôt que derrière eux.
        Faut-il que les Français se sentent si faibles et si misérables pour qu’ils aient toujours besoin d’attendre l’arrivée d’un « homme providentiel », et comme celui-ci n’arrive pas, de se mettre à idolâtrer des figures du passé qui n’ont même pas été les grands hommes qu’ils s’imaginent ?

        1. pikachu

          Complètement d’accord et je crois que tout le monde pense comme vous.
          De Gaule a été une sorte de truc thérapeutique qui permit à toute la France de recroire en elle. Il est en lui-même purement un mythe, très largement surfait, mais il fallait y croire et il sut incarner ce mythe.
          D’autres authentiques héros français (en premier lieu Leclerc) n’ont jamais pu incarner cette attente, cette fierté. Seule De Gaule réussit à opérer cette alchimie idolâtre.

          1. Amélie Poulain

            Permettez moi pikachu, dont j’apprécie habituellement la lecture, c’est n’importe quoi…. mais libre à vous d’avoir cette lecture. Moi j’en ai une autre.

          2. pikachu

            @Amélie Poulain

            je pense que De Gaule a permis de créer cette mystification d’une France résistante. La vérité est que la France fut très peu résistante, sans pour autant être foncièrement pro-nazie. Ce n’est pas un reproche, nous savons que la France fut sans doute un pays oùl’on sauva le plus grand nombre de Juifs p.ex., nous savons que la France avait payé un prix du sang majeur lors de la première G.M., mais la France résistante était un épiphénomène, pas une lame de fond, pas quelque chose d’important, et ça se comprend.
            A postériori cependant, De Gaule put enraciner l’idée d’une France résistante et c’est faux. Cela fit du bien au moral collectif, mais c’était globalement faux.
            L’homme lui-même n’est ni glorieux, ni agréable, on ne saurait lui créditer une grande bataille ou un haut fait d’arme. C’est un peu dommage pour un militaire de cette époque.
            Leclerc, fut tout le contraire, un vrai combattant.
            L’histoire a retenu De Gaule et Leclerc ne fut qu’un « second rôle ».
            C’est pourquoi je dis que De Gaule fut un mythe, mais un mythe peut-être nécessaire pour la France.

          3. Amélie Poulain

            @pikachu

            Je respecte votre opinion et loin de moi l’idée de convaincre.

            Le général Leclerc était aussi certes un homme respectable, d’ailleurs le général de Gaulle avait été très touché par son décès et avait écrit à sa veuve :  » j’aimais votre mari qui ne fut pas seulement le compagnon des pires et des plus grands jours, mais l’ami sûr dont jamais aucun sentiment, aucun acte, aucun geste, aucun mot, ne furent marqués même d’une ombre par la médiocrité. Nous n’avons jamais cessé d’être profondément liés l’un à l’autre » (Extrait du livre de Max Gallo – De Gaulle – Le premier des Français).

            Le général de Gaulle était pour moi un homme droit, intègre, charismatique, qui avait le respect de la parole donnée (important pour le comprendre !), courageux qui n’avait pas peur de l’opinion d’autrui quitte à être détesté (cf : « Vive le Québec libre »), ce qui est rare mais qui attire généralement beaucoup de critiques….,

            Il aimait aussi avant tout la France (on ne peut lui enlever son appel du 18 juin) et les Français, J’ai eu aussi dans mon entourage des personnes dignes de foi et intègres, qui avaient une haute opinion de lui basée sur des connaissances auxquelles ils avaient par leur fonction accès, contrairement à certains qui donnent des opinions issues d’une appréciation lointaine des évènements…. sans véritablement savoir ce qu’il avait derrière.

            Tout cela fait l’image que la plupart des Français ont gardé de lui et beaucoup le regrettent, croyez-moi contrairement à ce que certains se permettent de dire.

            Une chose que je ne comprends pas : pourquoi lui en vouloir d’avoir (enfin, car ce n’était pas son projet de départ) donné son indépendance à l’Algérie alors que l’on reproche actuellement d’être envahis…. Vous imaginez si l’Algérie avait encore été Française ce que cela aurait été avec ce que l’on voit maintenant ?

            Il a eu à prendre des décisions dans un contexte extrêmement difficile (il y en a qui n’arrivent même pas à comprendre cela qui est pourtant évident se contentant de juger) avec un entourage pas toujours honnête et il a peut-être fait des erreurs (sans doute parce qu’il jugeait mais c’était réellement un grand homme et il mérite la place qu’on lui donne.

            Finalement, lorsque je vois comment certains en parlent avec le peu de reconnaissance que certains ont pour lui., il a bien fait de donner sa démission et de laisser les Français se débrouiller sans lui (et l’on voit ce que cela a donné)….

            Il y a un adage qui dit : « pour vivre heureux vivons caché »… Moi qui ai toujours eu le courage de mes opinions je commence à me dire que ce n’est pas faux finalement….

          4. pikachu

            @Amélie Poulain
            sans vouloir blesser vos sentiments respectueux envers De Gaule, je pense que vous devriez demander aux Pieds Noirs leur avis.
            Je pense que si vous demandiez à un Pied-Noir de résumer De Gaule en une phrase, il vous répondrait très probablement « Je vous ai compris ! ».
            Cette phrase a été terrible, terrible. Ce n’est pas seulement le drame des Français d’Algérie qui a attisé la haine contre De Gaule, mais cette phrase en particulier. La trahison à l’état chimiquement pur.
            En disant celà lors d’un rassemblement, il disait alors aux Français d’Algérie, qu’il s’engagerait à leurs côtés et qu’il ne les lâcherait pas, alors que ce fut tout l’inverse, et qu’il le savait certainement au moment même où il prononçait ces mots.
            C’est ce qui brisa définitivement son prestige.
            Il accumula d’autres bourdes par la suite qui continuèrent de jeter l’ombre sur sa supposée grandeur. Par exemple, l’embargo sur les armes qu’Israël lui avait achetées, avant la guerre cruciale des 6 jours. Israël pouvait y voir, outre un contrat non honoré et donc une (autre) trahison à un moment de grand danger, la volonté de mettre un terme à l’existence de ce petit pays. Sans parler de son discours odieux qui, outre la mémoire courte qu’il impliquait (on était 20 ans après l’extermination des Juifs d’Europe), laissait aussi entendre que les discours du genre Protocole des Sages de Sion (« Israël, peuple […] dominateur ») étaient bien reçus par lui.
            Pour ce qui est de l’embargo d’armes, ce fut à postériori, une chance pour Israël, qui fit une contrefaçon réussi du Mirage français : le Kfir., L’aéronautique militaire israélienne continua son bonhomme de chemin et s’acheva avec l’avion Lavi, enterré par les américains, mais que la Chine s’empressa de racheter.

          5. Amélie Poulain

            @pikachu

            Je n’ai pas envie de discuter votre opinion, je la respecte mais je ne sais pas si vous avez remarqué, je parle de la personnalité du Général et non des « faits ».

            Le Général de Gaulle n’était qu’un être humain (et qui a dit qu’il ne fallait pas l’idéaliser ? Justement ses détracteurs…. c’est pour le moins paradoxal !). En tant que tel il a sûrement fait des erreurs dans un contexte extrêmement difficile, dans une France à genoux après la seconde guerre mondiale, et pris dans toutes les pressions et trahisons qu’il y avait contre lui (les gens francs et intègres dérangent surtout quand il y a du pouvoir en jeux et on sait qu’en politique……).

            Pour ne citer que la Guerre d’Algérie, j’ai lu des choses là-dessus pour tenter de comprendre (j’étais trop jeune à l’époque), mis des liens intéressants ici avec des témoignages d’époque (notamment, entre autres, de harkis), qui pouvaient permettre de mieux comprendre (aux gens de réfléchir), et pour le moins que l’on puisse dire, « une chatte n’y retrouverait pas ses petits ». Ainsi, mettre tout sur le dos du Général de Gaulle est un raccourci bien commode.

            J’ai, au demeurant, connu et eu des amis Pieds Noirs qui l’appréciaient et me parlait surtout de la cruauté du FLN…. et des trahisons diverses de part et d’autres.

            .Alors, les gens jugent au niveaux des faits, les prennent à la lettre sans savoir bien souvent ce qu’il y avait derrière (y a t-on accès d’ailleurs de la situation où l’on est ?), sans chercher à comprendre finalement la complexité des choses.

            Moi, ce que je dis (et mes recherches personnelles me l’ont confirmée en plus de ce que je savais déjà de lui), c’est qu’au vu de la personnalité du général de Gaulle (qu’il a prouvée à maintes reprises si l’on regarde avec objectivité), cet homme courageux, droit et intègre a fait de son mieux dans ce bourbier qui marquait son époque (guerre 39-45, Algérie, trahisons diverses etc….).

            Et c’est un grand homme qui mérite le mythe qui a été construit autour de lui et qui n’est pas sans fondements vu ce qu’il a représenté pour les Français.

  9. Pierre Christian Esther

    Politique arabe certes mais le Général de Gaulle savait que les arabes restent des arabes et les français, des français.

  10. tabac

    Dommage que ces conseils avisés et d’une grande profondeur de vue concernant cette population n’est été suivis d’aucun effet
    Maintenant que c’est fait à nous population française d’origine et adoptive de l’assumer.

  11. lucide

    CE QUI EST ABSOLUMENT ETRANGE, c’est que bon nombre de nos concitoyens ne semblent pas comprendre que « l’invasion islamique » obéït à un programme VOULU d’affaiblissement des peuples blancs ou d’origine Européenne.

    Et que l’on pourra tous répéter à l’unisson, les musulmans ne sont pas des français (sauf quelques perles de ces peuples qui ont l’amour de la France au coeur) nous assistons à UNE INVASION CONTINUE que l’on ne peut endiguer pour le moment.

    A moins d’attaquer en justice toutes les associations qui contribuent à créer UN APPEL D’AIR incessant.

    Ces associations ont aussi besoin pour survivre, recevoir des subventions, de l’arrivée continue de migrants. C’est leur clientèle, leur fonds de commerce et LEUR SALAIRE.

    Passer à l’action en justice, mais sur quelles bases pouvons nous attaquer? Et avec quel argent. Si toute la réinsphère offre UN ou dix euro pour cette cause (nous sommes quand-même le million et plus)On récolterait entre un et 10 millions.
    on pourrait commencer à aller en justice. iL Y VA DE NOTRE SURVIE.

    Sinon, notre unique chance est de changer de président et que le futur président devienne un allié du GROUPE VISEGRAD.

Comments are closed.