Risques d’attentats dans les aéroports : les salariés sont-ils vraiment sous haute surveillance ?


Risques d’attentats dans les aéroports : les salariés sont-ils vraiment sous haute surveillance ?

Les aéroports français face au danger de l’islamisme… le débat dure depuis 2006, au moins… 

Dans son livre « Les Mosquées de Roissy » paru en 2006, Philippe de Villiers dénonçait déjà, arguments et enquêtes à l’appui, l’islamisation d’un site aussi sensible qu’un aéroport. Outre la radicalisation alarmante des salariés de Roissy, Philippe de Villiers nous alertait également sur la présence de salles de prière clandestine, la corruption de certains syndicats et comités d’entreprise diffusant une propagande radicale et le maillage musulman de tout l’organigramme du personnel de l’aéroport. Plus grave encore, ce livre affirmait que des islamistes étaient parvenus à infiltrer les services de sécurité de ce grand aéroport parisien pour prendre le contrôle de zones entières où transitent bagages et passagers, avec la possibilité de faire passer librement des armes et des explosifs.

En 2006, le témoignage de Philippe de Villiers souleva une vague d’indignation et personne ne prit au sérieux son cri d’alarme. Tout le monde s’étrangla devant les révélations de ce livre jugé à la fois raciste et islamophobe, que ce soient les médias, les associations musulmanes ou encore Dalil Boubakeur, le Recteur de la Grande Mosquée de Paris. Philippe de Villiers fut accusé de détourner les problèmes de sûreté à des fins politiciennes et personnelles.

Toutefois, après les attentats de 2015 en France, la polémique sur l’islamisation des aéroports refit surface avec l’arrestation de plusieurs salariés de la société ADP (Aéroport de Paris) soupçonnés de radicalisation. La montée du fait religieux et la multiplication d’incidents liés à la pratique fondamentaliste parmi les salariés de nos aéroports sont aujourd’hui avérées avec des pratiques prosélytes et agressives sur le lieu de travail. Le Préfet de Paris fut contraint notamment de supprimer les habilitations permettant l’accès à certaines zones sensibles des aéroports pour des salariés convertis à un islam radical ou faisant l’objet d’une fiche S. A l’aéroport d’Orly, quelques jours après les attentats de Paris, la Direction du Personnel exigea que ses salariés de sexe masculin ne portent plus une barbe trop longue ou mal entretenue, sous peine de licenciement.

Dans ses rangs, la compagnie AIR FRANCE a également constaté des anomalies qui s’apparentent à des tentatives de sabotage de la part d’employés ou de sous-traitants radicalisés. Parmi les incidents les plus emblématiques, des individus sont soupçonnés d’avoir saboté les toboggans d’évacuation d’un avion et d’avoir trafiqué les moteurs relais permettant le contrôle manuel des réacteurs. D’autres phénomènes inquiétants ont aussi été constatés par la compagnie aérienne, tels que des inscriptions «Allah Akbar» sur les trappes destinées au remplissage en kérosène des appareils ou encore un agent de piste refusant de guider un avion, au motif que celui-ci était piloté par une femme.

Certains aéroports français sont aujourd’hui dotés de cellules dédiées exclusivement au renseignement afin de récolter les informations les plus sensibles sur la plate-forme aéroportuaire. Sous haute surveillance, les autorités ont décidé de passer au crible l’ensemble des salariés qui travaillent sur ces sites où transitent chaque jour des centaines de milliers de passagers.

N’oublions pas que certains terroristes qui ont frappé la France ont emprunté nos aéroports nationaux. C’est le cas d’Abdelhamid Abaaoud, le chef de file des attentats du Bataclan, qui aurait circulé sous une fausse identité pour échapper à la vigilance des agents de sécurité. Abdelhamid Abaaoud projetait de commettre un nouvel attentat contre l’aéroport Roissy Charles de Gaulle avec son commando, un projet qui fut enterré grâce à l’assaut du Raid à Saint-Denis quelques jours après la tragédie du Bataclan.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




20 thoughts on “Risques d’attentats dans les aéroports : les salariés sont-ils vraiment sous haute surveillance ?

  1. Georges S.

    Le même Philippe de Villiers candidat 2 fois aux présidentielle et qui ne sera jamais étu ? Sans doute parce qu’il est trop intelligent et que les français préfèrent les ânes bâtés

    1. Christine TasinChristine Tasin

      le même Villiers qui avait interdit à ses adhérents de participer à l’apéro saucisson pinard en 2010 ( son responsable parisien a perdu son boulot et son logement de fonction et qui a soutenu Sarkozy… cerise sur le gâteau il n’est pas hostile à macron

  2. denise

    une info qui est passée , comme une lettre à la poste, car au fond oui, c’est possible , il y a eu un  » petit feu » dans un hôpital, je crois ! 17 DEPARTS DE FEU , en même temps , ce n’est pas UN , c’est tout de même révélateur , et bien ce fût très vite évoqué aux infos !

  3. cayssials

    la france est gangrénée par ces individus ces hordes musulmanes soutenue par nos politiques assos et autres
    Ce sera pire que le nazisme
    De toutes façons c’est dans toutes les entreprises pareil on y intégre des énnemis de la france pour mieux la détruire
    c’est déja le cas a la ratp la sncf l’éducation nationnale
    et bien d’autres institutions ministéres compris
    on est vraiment mal barré
    et comme rien ne sera fait poour limiter la casse mais c’est déja trop tard.
    ON A PLUS QU’A SUBIR OU PARTIR /la valise ou le cerceuil

    1. bronson

      bonjour, il y en a même qui sont conseillers des ministères qui préparent la propagande de demain . j’étais à coté du belle brochettes de barbus et de voilées dans le train qui se marrait de leur bon travail !!

      alors votre dernière phrase , je me la pose aussi !!

    1. Machinchose

      ouf! je ne me sentais plus en sécurité, mais depuis qu il y a des agents de sécurité …comme les gugusses qui assurent controle et sécurité! a Roissy!!!!
      j’ ai pris une rafale de chez mon épouse, parce que j’ ai voulu rigoler (tout seul) en disant « salam aleykoum » a un des charmants garçons qui devait me controler et qui m’ a fait un gentil sourire avec la réplique « aleykoum es salam », je lui ai gentiment reproché de ne pas avoir complété par « wa rahmate Allah wa barakatou » il s’ en est excusé et , m’ a fait signe de passer, bien sûr…
      non! non!ce n’ est pas du racisme! ou allez vous chercher ces idées!! c’était un bref échange entre Mizilmons …

  4. Machinchose

    ça se trouve il m’ aurait répondu  » Likrat kala, p’nei Shabbat Nekabelah!  »

    tu sais, avec tous ces Sionards sous fausses barbes qui empêchent les Sidi de vivre peinards leurs existences a travers le monde!!

    15 millions de gribus qui donnent de la tablature a deux milliards de Croyants …

  5. frejusien

    On sait maintenant par où ont transité les kalach des attentats,

    cela fait quelques années que j’ai décidé de ne plus passer par les aéroports parisiens, car ils ne sont plus français,

    j’ai écrit au directeur de Roissy, il m’a répondu qu’il appliquait à la lettre les directives européennes, cela a renforcé ma haine contre l’ UE

Comments are closed.