Nous qui avons soutenu la contraception, l’avortement… nous serions les machos harceleurs ?


Nous qui avons soutenu la contraception, l’avortement… nous serions les machos harceleurs ?

L’art de déplacer le débat sur les « tares » supposées de l’homme de plus de cinquante ans qui poserait problème par son machisme insupportable

Mais là je dis « allo quoi ! »comme dirait notre Nabilla nationale; c’est l’homme de plus de cinquante ans qui a été à l’origine de la vague peace and love c’est notre génération des 55 à 70 ans qui a bravé la vindicte populaire en portant les cheveux longs et à l’époque ce n’était pas admis partout il fallait supporter les quolibets et les « espèces de gonzesse », c’est nous qui avons accompagné les femmes dans leurs revendications pour la contraception les lois sur l’avortement etc. et tout à coup on nous découvrirait comme harceleurs de femmes ?

Tout cela fait partie de ce que j’appelle l’évitement.

En fin de compte on ne veut pas débattre de ce qui pose un vrai problème ici et maintenant dans la société, c’est le machisme vrai, lui, lié à la religion et aux traditions patriarcales, amené par cette immigration de masse je dirais même un machisme outré en complète contradiction avec ce que préconise notre société qui veut faire porter des jupes à ses garçons !

A cette occasion on voit bien toute l’hostilité que les jeunes issus de l’immigration portent à notre société qui met l’homosexualité et le féminisme au pinacle, ces jeunes  répondent par des comportement parfois violents envers les femmes, que ce soit dans des raps ou dans la réalité ,et ne leur demandons pas leur avis sur les homos !!

Tout cela fait partie du syndrome de l’évitement des problème.

 On ne débat pas dans les grands médias des faits de société liés en général à l’immigration, on évite de loger à côté des immigrés qui de toute façon font baisser le prix au mètre carré car on pense à la revente, on évite que ses enfants côtoient les enfants des quartiers en les désectorisant , on évite de provoquer en raréfiant les rondes de Police.

Les Présidents et gouvernement successifs serrent les fesses pour ne pas avoir une émeute d’ampleur ou un attentat à se farcir, ils évitent de prendre le taureau par les cornes en se disant qu’ils ne sont là que pour cinq ans et donc ils sont pleins de largesse et distribuent tous les crédits possibles pour éviter les problèmes en se disant qu’ils ne seront plus aux affaires quand il faudra régler la note de toute cette gabegie.

Et les médias évitent de débattre de l’immigration qui, elle, ne semble poser aucun problème. Elle est hors sujet et quand une personne comme Zemmour met les pieds dans le plat dans une émission on a l’impression que le gars est en train de parler de Mars ou qu’il dit une obscénité !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Nous qui avons soutenu la contraception, l’avortement… nous serions les machos harceleurs ?

  1. 1214-1412

    Mai 68, peace and love, interdit d’interdire, sous les pavés la… loge (comme diraient les Brigandes). Bof… La libération totale des pulsions et la destruction des valeurs traditionnelles a été nécessaire pour que puisse se développer le « nouveau monde », celui du consumérisme compulsif et de la mondialisation heureuse avec colonisation de notre pays par tous les r..s qui traînent sur la planète en prime. En psychologie cela s’appelle de la désublimation répressive. La société « ancienne » avait des valeurs – certes elle n’était pas parfaite mais celle dans laquelle nous vivons encore moins – et je pense que la femme dans celle-ci avait une importance primordiale parce qu’elle était incarnée au sein d’un système symbolique qui la dépassait et la sublimait. L’homme aussi d’ailleurs. Et ça n’a été qu’une libération de dupes, remplaçant les valeurs traditionnelles par les valeurs marchandes pour enfin imposer plus ou moins la nouvelle dictature rampante de l’islam à des fins économiques.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      non ce n’est pas si simple, on a fort heureusement, grâce à 68, évolué au niveau des moeurs, accepté les enfants hors mariage, l’homosexualité, le divorce, la contraception. Ce sont des acquis fabuleux.

      1. 1214-1412

        C’est vrai, je ne nie pas que ce mouvement ait été à l’origine d’acquis et de progrès au niveau des mœurs, et également au niveau social. Mais je pense qu’il faut le replacer au sein d’une dynamique plus générale de destruction des valeurs morales, dont nous voyons l’aboutissement aujourd’hui : toutes les valeurs sont inversées, ce qu’il y a de pire est l’objet de considération, la victime devient le coupable, nous ne sommes plus capables de défendre notre identité parce que nous avons perdu les valeurs qui sous-tendaient celle-ci. Il aurait sans doute pu y avoir une autre forme d’évolution de la société, qui aurait permis une évolution des comportements sans tout détruire.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          sauf qu’on ne refait pas l’histoire, trop d’excès générent des petites ou grandes révolutions qui génèrent à leur tour d’autres excès…

          1. 1214-1412

            Oui. Et en suivant cette dynamique je me demande bien où cela va nous mener. Dans quel type de société vont vivre nos enfants ? La destruction des valeurs morales à cause de leur mauvaise utilisation par des dirigeants qui avaient sans doute d’autres buts que d’organiser le bien-être moral et matériel du peuple français (à l’époque encore à peu près de souche) aura conduit effectivement à des excès – ainsi qu’à des progrès -. Ils ont dû « lâcher du lest » sur le plan économique et libéraliser les mœurs pour ensuite changer de stratégie, d’où le début du remplacement du peuple français au moyen de l’immigration – colonisation de masse qui a débuté peu après.

      2. Amélie Poulain

        Le divorce existait bien avant 1968 (j’ai des cas bien antérieur dans ma famille) ainsi que l’autorisation de la contraception (la pilule a été officiellement autorisée en 1967 – loi Neuwirth – et remboursée qu’en 1975). L’avortement ne sera autorisé qu’en 1975.

        Si l’on interroge l’Histoire, on voit que les évolutions sociales (droit de votre des femmes 1944 etc….) se sont véritablement renforcées après la guerre 39-45 mais cela avait déjà commencé dès le début du XXème siècle voire avant et cela a continué par la suite (on sait que les changements se font lentement).

        J’étais jeune en 1968 mais je ne me souviens pas qu’avant la vie était plus dure, par contre, je me souviens du bordel de 1968… Je suis dubitative sur les effets de mai 68 pour ma part, en tous les cas, il y a un point important : c’est là que le rapport à l’autorité a changé et l’on en voit les effets aujourd’hui….

        https://www.scienceshumaines.com/chronologie-les-droits-des-femmes-en-france_fr_14412.html

        Je dirais enfin que changement n’est pas synonyme d’évolution, idée que l’on s’escrime à vouloir nous rentrer dans la tête actuellement. Cependant, même s’il y a des acquis positif, il y a toujours des effets secondaires moins désirables voire pervers, la vie étant une perpétuelle recherche d’équilibre.

      3. denise

        oui mais quand j’entendais encore hier, au sujet de l’affaire Hulot , que c’est parole contre parole, mais que de toutes façons lorsqu’il y a procès, le tribunal « épluche » , révèle systématiquement la vie de la victime , les femmes en l’occurrence, sur sa façon de se comporter , qui elle fréquente ,et comment se passe sa vie sexuelle , il y a encore un machisme qui moi me fait penser au moyen âge ! dans le sens que nous sommes tout de même au XXI siècle ! mais que faisait les ministères des droits des femmes ?.. et à chaque fois on nous donne en parallèle, l’exemple de pays soit disant à la traine mais qui ont réglé depuis longtemps bien des problèmes !! j’ai tout de même parfois honte de mon pays, je suis désolée de le dire, quand il se prétend 5eme puissance mondiale !!

        1. Amélie Poulain

          @Denise

          Si vous alliez dans les prétoires lors de procès, vous verriez que les affaires de viol ne sont pas toujours simples à démêler du tout et je plains certains hommes ayant dû assumer injustement gardes à vue voire incarcération en préventive….

          Et lorsque les faits sont clairement avérés, il faut bien évaluer le traumatisme de la victime.

          1. Amélie Poulain

            Sachez aussi que la définition d’un « viol » a aussi évolué dans le Droit Français. On est loin parfois de l’image caricaturale que l’on en a habituellement.

        2. 1214-1412

          Il n’y avait aucun machisme au moyen-âge, ce sont des idées reçues et de la propagande pour faire croire au bon peuple qu’avant la vie était terrible et que maintenant nous sommes au paradis. Toute la structure symbolique qui sous-tendait les comportements de cette époque s’oppose à cette idée (par ex l’amour courtois). Et si une femme était battue il suffisait qu’elle aille voir le lieutenant de police pour faire enfermer l’homme violent grâce à une lettre de cachet (c’est prouvé, j’ai retrouvé un cas en 1739), certes nous ne sommes plus au moyen-âge à cette époque. Les maris faisaient enfermer les femmes adultères, mais les hommes violents se faisaient enfermer aussi. Il y avait aussi des hommes battus, comme en témoigne la coutume de l' »Assouade » dans certaines régions jusqu’en 1610. Mais ces hommes et femmes battus restent des cas très rares, comparés à notre époque : un meurtre de femme tous les trois jours selon les statistiques officielles et sûrement plus en réalité.

      4. Thesis

        des acquis fabuleux qui ont un autre nom : la décadence.
        La société occidentale, si elle était restée normale et saine, ne serait pas aujourd’hui en train de marquer le pas au point de devoir disparaître – maintenant c’est mathématiquement certain – dans quelques décennies à peine.

  2. NICOLAS F

    Sur BFM aujourd’hui ,résultat d’une enquête « économique  » :48% des travailleurs se sentent en insécurité au travail.
    Parlent-ils de la sécurité de leur matériel ou dans le BTP ,par exemple?
    Hélas ,non,il s’agit bien des agressions dans le domaine professionnel:transports en premier.
    Encore et toujours ces pauvres français accusés d’agressions;
    La question arrive: de quels français s’agit-il?
    Réponds,collomb,réponds,macron ,dites nous la vérité: de quels français s’agit-il?
    De mon petit boucher en bas de chez moi,de mon pote plombier,du conducteur de bus de ma fille,du médecin de mon beau père,de l’infirmière à domicile de ma voisine âgée,de mon guichetier de ma petite banque?
    Dis moi,macron,je veux savoir la vérité. Est-elle si impossible à dire,cette vérité?
    Qui met la société française en insécurité? Qui ?

  3. Xtemps

    Oui, c’est la politique de l’évitement et limiter les réactions saines de défenses légitimes des peuples européens.
    Et sont les raisons pourquoi il faut forcer le débat et casser les limites imposés du faux racisme prétexte excuses bidons et autres par nos dictateurs escrocs imposteurs en places, qui nous défendent pas et les mener de force aux problèmes et de passer à travers tout pour mettre leurs nez dans leurs propres cacas, comme Ivan Rioufol l’avait fait.
    Nos ordures aux pouvoirs ne se gênent pas eux, pourquoi nous devrions nous se gêner pour eux.
    Nous n’avons rien à se reprocher, on nous à pas invité à la fête, on nous à imposé de force ces situations, sans nous consulter par référendum des peuples libres.
    Sans nos référendums, ce sont nos libertés qui sont bafoués et nous bâillonner pour nous faire taire!.
    Je leur dis merde à eux, nos référendums, nous voulons rester libre!.
    Réclamons nos référendums droits des peuples libres, le droit de disposer librement sur les accords politiques et tout si le peuple le veut, y compris pour l’Islam et l’immigration chez nous en Europe.
    Et nous avons le droit de dire non! aux dirigeants et pour moi c’est non pour tout ce qu’ils font, tout! et dehors! ces criminels, ces assassins qui ont du sang sur les mains avec attentats qu’ils laissent faire en Europe!.
    Nous devons nous battre pour nos démocraties pour rester tous libres, ce sont nos libertés qui sont en jeux contre un état Fasciste totalitaire Union Européenne!, totalement antidémocratique.

  4. bm77

    Chacun a vécu Mai 68 à sa manière, je pense que le mérite de cette période a été de libéré la parole et les mœurs, ma mère qui était issue d’une famille bourgeoise de province et malgré tout Gaulliste a été la première à se féliciter de cela car elle avait eu à souffrir des préjugés de cette morale bourgeoise qui plombait un peu les consciences et créait la censure. L’esprit de Mai 68 je ne l’assimile pas à Cohn-Bendit dont on montre l’effigie à chaque fois que ‘on traite de ces évènements dans les médias comme si il en était le principal acteur. Pour moi à ‘époque Alain Gesmar et Cohn-Bendit étaient des joyeux fouteurs de m…de de la Sorbonne pas très sérieux.
    les accords de Grenelles l’étaient beaucoup plus puisqu’aboutissant à une augmentation du smic de 35%, la création des sections syndicales d’entreprise à partir de 50 travailleurs, les 40 heures , 10 % pour l’ensemble des salaires et l’occasion de pouvoir libérer la parole dans les entreprises en grève entre travailleurs de base et hiérarchie.
    Mais déjà la mayonnaise n’avait pas pris entre une extrême gauche Maoïste et Trotskyste et les travailleurs grévistes, les uns voulant tout casser et les autres malgré l’occupation des entreprises, protégeant jalousement l’outil de travail.
    Une incompatibilité de classe qui se manifeste encore aujourd’hui puisque ce sont les héritiers casseurs de 68 qui se sont reconvertis massivement dans la politique qui nous imposent avec leurs copains de la finance leur mondialisme de tout crin. Et pour sublimer cela, l’inévitable icône des médias en la personne de Cohn-Bendit.
    La gauche socialo-communiste a pris le train en marche et suit comme un toutou les extrémistes d’hier composants l’essentielle de la gauche caviar.
    C’est d’ailleurs cette trahison de classe qui a fait que les travailleurs se sont éloignés des paris de gauche pour se laisser séduire par des partis qui prenaient en compte les problèmes concrets et réels à défaut de les faire rêver.
    Cohn-Bendit a montré une certaine hostilité aux Etats Nations surtout envers la France dont il fustige l’attachement à son terroir , ses racines et ses valeurs
    Peut-être a-t-il un problème avec cette « parenthèse » de la République Française pendant l’occupation qui a fait qu’une partie de ses ressortissants, les juifs, n’étaient plus protégée par ses lois?
    Il fait parti de ces gens qui considèrent que cela n’était pas une exception mais parti intrinsèque du fait national . Les juifs ayant été les victimes de ces guerre entre Etats Nations. Hors moi je ne le vois pas du tout comme cela, je pense que les Nazis par idéologie avait déjà programmé peu ou prou dans leurs têtes l’élimination pure et simple des juifs et il se sont servis de leur toute puissance militaire pour accomplir la solution finale. Il ne faut pas blâmer les Français dans ce contexte L’administration Française de l’occupation n’a pas fait qu’organiser des Raffles elle a aussi permis aussi de falsifier des papiers pour franciser des noms juifs . Il y a eu pleins d’actes comme cela de la part de résistants Français en plus de cacher des juifs et en dehors de l’infime minorité des résistants armés et organisés. Les collabos ne représentaient pas non plus une majorité! Aujourd’hui l’Islam se sert de cette fragilité qu’est le mondialisme cher à Cohn-Bendit pour pouvoir s’implanter partout et s’en prendre aux « sionistes » à l’intérieur des pays qu’ils envahissent fragilisées qu’ils sont par des lois dictées de l’extérieur par l’UE. Ma version est que la France est dans le même cas de figure que pendant l’occupation ce ne sont plus ses lois qui s’imposent et j’espère que cette situation dans le futur restera aussi une parenthèse dans l’histoire de la république Française.
    L’occupation s’était des lois dictées de l’extérieur comme l’UE aujourd’hui et non pas la représentation de la République française en pleine possession de ses prérogatives Et moins de République créé une vulnérabilité pour la France et les gens qui la composent.

  5. J'ai le droit de ne pas être d'accord !

    Vous qui avez soutenu la contraception, l’avortement… vous avez aussi soutenu l’immigration mais vous oubliez de le dire !
    Quelque part, vous êtes peut-être un petit responsables de ce qui arrivé, non ?

    Et surtout, vous ne l’avez pas volé.

    En ce mois de mai 68 dont vous êtes si fiers (alors qu’il n’y a pas de quoi), vous chantiez…. Et bien dansez maintenant !

Comments are closed.