Dans la France de 2018, les pétasses bitophobes sont légion


Dans la France de 2018, les pétasses bitophobes sont légion

Quand Desproges ridiculisait les « pétasses bitophobes »

Vous pensez qu’il avait beaucoup d’audace ? Même pas : à son époque, on pouvait encore s’exprimer.
Il fut un temps, quand la France était terre de libertés. Il fut un temps, quand il y avait chez nous des hommes libres. Et Pierre Desproges fut un des plus talentueux et des plus grands d’entre eux.

Un humoriste ? Oui mais pas que. Un penseur qui donnait du sens aux choses de ce monde. J’ai retrouvé un texte de lui, une des fleurons du Tribunal de Flagrants Délires. Le voici. In extenso.

Car si on peut couper un cheveu en quatre, il serait sacrilège d’en faire autant avec un diamant de la plus belle eau.

« Françaises, Français, Belges, Belges, Mon Président, Mon Chien

Savez-vous tas d’infirmes culturels sous-enseignés, Savez-vous que le fait de prononcer les mots « Françaises, Français » constitue une Totale Hérésie Grammaticale ?

Ben Oui, bande de flapis cérébraux, c’est une énorme connerie pléonasmique de dire « Françaises, Français » !

C’est comme si je disais « Belges, Belges », j’aurais l’air d’un Con ! »

Ne nous arrêtons pas, car abondance de Desproges ne nuit jamais.

« Grammaticalement Connards, quand je dis « les Français » je sous-entends à l’évidence « les Français mâles et femelles » et n’allez pas de taxer de misogynie sinon j’envoie ma femme vous casser la gueule, c’est simple !

Parce-que ça, c’est le genre d’attaque qui me rend dingue.

Ça me fait penser à ces pétasses bitophobes du MLF de Kensington City en Californie qui avaient exigé qu’on changeât la devise de leur collège :

« Tu seras un homme mon fils » en « Tu seras un homme ma fille ». »

 

C’était en 2003. Hier donc. Depuis les « pétasses bitophobes » (ce n’est pas de moi, hein ! je ne fais que citer Desporges) ont fait des petits. Même qu’elles ont traversé l’Atlantique. Dans la France de 2018, les « pétasses bitophobes » sont légion. Il y en a plein les universités, les médias, l’édition et le monde politique.

Si Desproges vivait encore, son texte lui vaudrait d’être condamné par les « braves gens qui n’aiment pas qu’on suive une autre route qu’eux ». Marlène Schiappa exigerait du CSA qu’il soit interdit d’antenne.

Et les féministes, « infirmes culturels sous-enseignés » porteraient plainte pour incitation au « féminicide ». Au fait, pourquoi cet article sur Desproges ? Juste – vous l’aurez compris – pour le rare et ineffable plaisir d’écrire « pétasses bitophobes »…

Benoît Rayski

  http://www.atlantico.fr/decryptage/quand-desproges-ridiculisait-petasses-bitophobes-benoit-rayski-3302995.html#5y7o28Xo8PbUEtQv.99

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “Dans la France de 2018, les pétasses bitophobes sont légion

  1. JMM

    Toutes ces femmes bitophobes sont masculines est deviennent des repoussoirs à hommes bien masculins. »Tu sera un homme ma fille » c’est déjà éduquer sa fille dans un état d’esprit à la rendre masculine est bien souvent sans tenir compte de sa personnalité. Que de manipulations l’enfant va t’elle subir. Ces parents devraient avant tout se remettre en question. Mais quand la société préfére offrir des compensations plutôt que des solutions il est sûre que ces gens n’ont pas fini de marcher à coté de leurs pompes.

  2. carodu75

    « les pétasses bitophobes »… si je n’étais pas si courtoise, j’aurais dit :  » ah les connes, elles ne savent pas ce qu’elles perdent ! « .

          1. JMM

            Franchement je viens d’écouter la vidéo sur la terre est plate. Quand c’est trop c’est trop, mais c’est ce que l’on appelle une chance pour la France. A mon avis elle doit chercher à se convaincre ou alors c’est sa cervelle qui est plate. Si c’est une agrégée faut pas demander les autres.
            Pas étonnant qu’ ils n’aient jamais rien invité. Arrogante en tout début de la vidéo en nous faisant croire que se serions nous qui serions manipulés. Pauvre cloche , si la terre ne tourne pas autour du soleil, toi ton cerveau doit bien roulé sur les parois de ton crâne.

  3. Jean-Pierre Coq

    Société Emmanuel Macron. Il n’aime pas la France. Il doit haïr l’homme blanc comme la bonne musulmane de service, la Taubira…le Sarkozy qui en guise de faire la paix dans les banlieues a toujours fait plus de police des moeurs…toujours pour harceler l’homme blanc.

    Elles veulent de la tige, oui mais de la tige musulmane.

  4. hathoriti

    Génial Desproges ! Merci à B. Rayski de nous avoir rappelé ce texte ! Gardons et utilisons et abusons cette expression si parlante « pétasses bitophobes » ! Trop drôle et si juste !

  5. Juste de Sainte Preuve

    Arrive un moment où il faut humblement s’en remettre à la biologie, pour finir par simplement croire ce que l’on voit. Je conférerais donc, en toute Sagesse, une importance quelconque au concept « égalité des sexes », dès lors que je Verrais l’érection de quelques pyramides, quelques cathédrales, quelques châteaux par « ces dames ». Ces « dernières » si promptes à clamer le haut du panier, dans les places dirigeantes, en effet, nous les voyons bien moins hurler à la discrimination en la boue des chantiers, sur les champs d’honneur meurtrier. Jamais « e »lles ne comprendront la souillure qu’elles portent à La Femme, qui, depuis Hélène de Troie, en toute Complémentarité à l’Homme, déssinait La Grandeur sur un pied d’estale. Ayant lu des travaux sur la place des Femmes au cours de l’Histoire, je puis affirmer qu » »E »lles ont, la plupart du Temps, été considérées supérieures, déposées dans des écrins protecteurs de la Conscience. Car ces Femmes Elevaient des Hommes! Aujourd’hui ces mêmes fumellistes acharnées, qui tuent le Père a longueur de divorce, ont même le culot infâme de se plaindre de ne plus trouver de vrais Hommes! Or donc qui à éduqué (et non plus Elevé) les nouveaux mâles en fiottes? de la poule et de l’oeuf… La faute plénière de la Décrépitude Ambiante leur incombe, à ces sournoises! Qu’un Etre longtemps protégé, considéré Supérieur réclame l’égalité est en soi une forme de rabaissement qui me troue le cul, en ce merveilleux univers de sycophantes virtuel lobotomisés

  6. J

    Les néo-féministes doivent hurler à l’écoute de la chanson de M. Sardou « Une femme, ma fille », alors. Une chanson pourtant très jolie qui, sans doute, a voulu se faire le pendant du poème de R. Kipling.

  7. Francis H

    m’étonne que la censure de la France macroniste n’es pas interdit tous les texte de Desproges on à bien interdit certain texte de Céline !!!!!

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Comment peuvent-ils justifier qu’un satellite géostationnaire (à 35000 km environ de la Terre) ne tombe pas? S’il ne décrivait pas une orbite circulaire en un jour, il n’y aurait pas la force centrifuge pour équilibrer son poids …. Mais ces réalités là ne sont pour eux que du bourrage de crâne de mécréants. Momo a dit plusieurs fois que allah le cruel a étendu la Terre comme un tapis, donc elle est plate …

  8. patito

    pétasse bitophobe ou gourdasse comme j’aime bien nommer celle qui nous pourri la vie avec ses interventions permanentes sur les médias

Comments are closed.