Un homme pousse une femme sur les rails du métro, encore un des ravages du machisme ordinaire


Un homme pousse une femme sur les rails du métro, encore un des ravages du machisme ordinaire

Nos capitales européennes sont de grandes villes où il fait bon vivre. Seule ombre au tableau : l’infâme patriarcat, qui permet à des hommes sans âme de contester le renouveau salvateur apporté par le féminisme.

Car c’est probablement par pur militantisme qu’un homme, « d’origine étrangère », a poussé une femme dans le prémétro de Bruxelles.

http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/un-homme-pousse-une-femme-sur-les-rails-du-premetro-a-bruxelles-la-police-lance-un-avis-de-recherche-5a7b217acd70fdabb9df2507

Sans présager nullement de la bonne santé mentale de nos voisins du Sud, je parierai sans trop de risque de perte que cet activiste de la voie virile nous vient d’une contrée fort ensoleillée. Le bronzage seul, s’entend, aidant à parvenir à cette conclusion.

On le dirait musulman qu’on ne se tromperait peut-être pas de beaucoup. Mais ne soyons pas trop hâtifs dans nos jugements : après tout, cette religion ne pose aucun problème, sauf pour Manuel Valls cité par El Pais.

En tout cas, ce macho tout vilain fait maintenant l’objet d’un avis de recherche, parce que, l’on ne sait jamais, il pourrait bien mettre sa masculinité tendancieuse au service d’un autre méfait misogyne et rétrograde.

Concernant la victime, elle a, malheureusement pour les féministes orthodoxes, réussi à prendre la fuite – mais Marlène Schiappa a tout de même déclaré qu’elle se rendrait directement en Belgique dès l’interpellation du phallocrate, ceci pour lui administrer une fessée en bonne et due forme. Car, ce dont a manqué cet énergumène fourvoyé par la testostérone, c’est de l’amour d’une mère, cela ne fait aucun doute. D’ailleurs, on n’est pas loin de penser qu’il a été élevé par un homme seul, probablement violent et alcoolique.

Le Conseil de l’Europe a réagi immédiatement aux propos de la ministre, lui rappelant que la Belgique est signataire de la Charte du comité européen des droits sociaux bannissant les châtiments corporels sur les enfants.

Et dire que certains nous prennent la tête avec le foulard islamique, le halal, la charia… Alors que le patriarcat fait tant de ravages. C’est affreux affreux, affreux.

Si ce monsieur était un vrai musulman, il n’aurait pas agi de la sorte. L’islam est une religion de paix qui surestime les femmes. D’ailleurs, 99% des parigo-féministes ne s’en prennent jamais à ses principes, ces derniers exaltant l’égalité des sexes.

Et d’aucuns me disent que l’individu a une tête de clandestin… De Turc, d’Afghan… Mais qu’ils aillent en Suède, voyons, c’est rempli de rustres hâlés avec une grosse barbe sombre ! Racistes, va !

Je me permettrais simplement de noter la diligence des services de sécurité bruxellois, qui émettent cet avis de recherche deux mois après les faits. Mais, n’étant pas au coeur de l’enquête, et considérant que ces messieurs en uniformes sont forcément des fascistes imbéciles qui votent à l’extrême droite, je ne m’étonne de rien.

Deux mois…. Entre-temps, l’homme a pu s’intégrer parfaitement à son pays hôte, et y apporter toute sa riche culture pleine de bons sentiments.

On aurait tort de le prendre en chasse : occupons-nous des ordures dénoncées par MeeToo et BalanceTonPorc, on aura mieux à faire !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “Un homme pousse une femme sur les rails du métro, encore un des ravages du machisme ordinaire

  1. pikachu

    Lou, on se moque de ce que le Coran soit machiste.
    On se moque du fait qu’il enjoigne de battre éventuellement sa femme (sourate 4, verset 34).
    Le fond du problème, c’est que la femme soit d’emblée suspecte. C’est cette suspiscion qui est bien plus grave. Il y a une culpabilité latente chez la femme.
    Ainsi, Allah, dans le verset sus-cité ne dit-il pas : « Quant à celles dont vous craignez la désobéissance […], battez les « .
    Il ne s’agit pas de battre une femme, mais de la déclarer coupable sans preuve, sur la base d’une simple crainte, avant même que la désobéissance n’arrive. On a alors ce rapport étrange, d’une femme qui peut recevoir la correction sur la base d’un sentiment et non d’une preuve, et plus grave encore, GRAVISSIME, le fait que le sentiment, la simple hypothèse d’un mari musulman puisse forcer la réalité à se conformer, à se soumettre à son caprice, sa fantaisie, son délire de persécution.
    C’est ça le plus énorme, le narcissisme profond de celui qui sur un simple ressenti, sans autre base que son feeling peronnel, mettre la raclée à sa conjointe, à la mère de ses enfants.
    Cela dit tout sur l’Islam, sur Mahomet, sur les moyens de propagation de l’Islam et sur le concept de soumission lui-même.
    Se soumettre à Dieu ou à la raison, pourquoi pas ?
    Se soumettre à un caprice, en accepter tout l’arbitraire, la loi du plus fort donc, voilà ce qu’est l’Islam.

    1. pikachu

      On pourrait reprendre un slogan publicitaire connu : « parce que vous le valez bien… ».
      Pour l’homme, il faudrait dire : « parce qu’il le veut bien ». Le mari peut battre sa femme, comme ça, parce qu’il le veut bien, pas de preuves à apporter que la punition soit méritée, son désir est roi, « parce qu’il le veut bien ». La toute-puissance : sa femme aurait pu lui désobéir !!!! Pensez donc ! Rien que ça, ça mérite bien une torgnole et qu’elle lui en soit reconnaissante après cette ingrate, qu’elle sache dire merci !

      1. LouLou

        Pikachu, je dois vous avouer que je comprends mal votre commentaire, dans la mesure où je ne me moque pas du machisme de l’islam mais du féminisme pharisien actuel qui exclut le problème des musulmans (et des immigrés en général) de celui des soi-disant « porcs » Par ailleurs, je ne sus pas d’accord avec vous: le problème de l’islam n’est effectivement ni le machisme ni de droit de battre sa conjointe, mais ce n’est pas non plus le fait de considérer la femme comme responsable de tous les maux. Cela est le fait des trois grandes religions du Livre et c’est bien normal, puisque chacune n’est jamais que la resucée de l’autre. Souvenez-vous par exemple d’Adam et Eve.. C’était aussi le cas chez les Grecs avec Pandore! Non, le problème de l’islam est qu’il est conquérant par la violence et la ruse, qu’il prétend réguler tous les aspects de la vie communautaire, sociale et intime, qu’il se nourrit en permanence de haine et d’intolérance vis-à-vis d’autrui, qu’il réfute toute connaissance en contradiction avec le coran et surtout qu’il est incapable d’évoluer (dans le monde sunnite, 90% des fidèles) depuis le XIIe siècle!!!

        1. Casterman

          Vous n’avez pas honte de traiter le CHRISTIANISME comme l’ISLAM (sa « resucée » selon vos termes). Donc pas de différence entre la CHARITÉ et la CHARIA. Et bien sûr, comme tout le monde le sait, le CHRISTIANISME n’est pour rien dans le développement de l’Occident, des Droits de l’Homme, de la liberté religieuse, etc.

          1. LouLou

            Oh que non, je dis simplement qu’il est une resucée du judaïsme, et l’islam une resucée du christianisme. Resucée, au fig: répétition, reprise. Mais ce n’est pas pour autant la même chose, loin de là.

        2. pikachu

          Merci de votre réponse.
          Mon commentaire effectivement était ambigu : je voulais revenir à la source du mépris de la femme dans l’Islam (ou plutôt à une de ses sources, puisque ce mépris tient à la personnalité de Mohamed, et ce mépris suinte donc dans plusieurs passages du verset et dans pleins d’épisodes de sa vie).
          Donc, je voulais revenir sur le fameux verset 34 de la sourate 4 (sourate appelée « les femmes ») :
          « Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. »
          (cf. le verset en entier ici : https://tinyurl.com/ybl6j63l )

          Je voulais revenir sur le point le plus tragique de ce verset à savoir que le déclencheur des coups portés à l’épouse n’est pas un manquement de la part de l’épouse, mais une simple suspicion ou une crainte qu’elle désobéira bientôt. Il y a donc une présomption de culpabilité de l’épouse dans le futur qui justifie une correction dans le présent.
          et de fil en aiguille, on se rend compte que même cela n’est pas le pire.
          Il y a pire que cette présomption de culpabilité : le sentiment de toute puissance du mari. Il a tous les droits, parce que la menace du châtiment peut se réaliser selon son bon vouloir, ou plutôt selon sa mauvaise humeur : sera-t-il mal luné ? Un peu parano ? Il pourra alors battre sa femme dont il interprétera un soupir ou un retard comme un prolégomène de rebellion.

          C’est bien ce qui découle de ce fameux verset. Avant l’oppression des femmes en Islam, il y a le statut de l’homme que l’on conforte dans l’irresponsabilité : il peut faire ce qu’il veut avec sa femme parce que ses simples sentiments au sujet de sa femme sont des éléments à charge contre elles tout autant recevables que des faits réels.

          1. LouLou

            Vous avez raison. Il faut préciser que le coran étant incréé, puisque parole de Dieu rapportée par Mahomet, aucune diversion par rapport à sa ligne n’est admise. Cette surpuissance assumée de l’homme n’est pas le seul fait de l’islam, mais seul l’islam la dévoile avec une telle violence décomplexée et cynique.

      1. durandurand

        Ce Salopard est un criminel de guerre et un lâche, un magouilleur et un déstabilisateur des états souverains (révolution orange , le printemps arabe etc..) ,il a dépouillé les gens de son peuple , et cette ordure n’a jamais été inquiéter par la justice . Que font les services secrets Israéliens , dont le soros est un traître , l’Etat Hébreux était plus en clin à éliminé les criminels de guerre , le vieux débris et sénile de soros est un criminel subversif à éliminé .

  2. zipo

    Rien de neuf sous les tropique le bonheur régne dans les pays islamistes ,les droits de l’homme et de la femme sont respectés ,les exécutions sur la place publique de ceux qui n’ont pas respecté la Charia et l’on ne parle pas de ce qu’ils ont subi avant ,
    que d’amour dans cette religion et que de tolérance sachant que celui qui n’est pas musulman doit étre éliminé et se soumettre aux dictates des imams tout puissants qui ont droit de vie et de mort sans aucune autre forme de procès Oui vraiment notre démocratie a beaucoup a apprendre de ces prophétes du diale qui préchent la haine de l’occident tout entier!!
    Mais nos élus Béni oui-oui de la pensée unique ne sont’ils pas préts a tout pour étre réélus!!Personnellement 8000 mosquées en France pour propager cette religion d’amour,consultez donc cet excellent site « NONALI » qui vous expliquera et ceci que par des fait relatés et sérieux tout le bonheur qua sem » l’islam depuis 14 siécles et ensuite prenez une aspirine!!

Comments are closed.