Les migrants sous la neige à Paris ? Bien fait, z’avaient qu’à rester chez eux


Les migrants sous la neige à Paris ? Bien fait, z’avaient qu’à rester chez eux

Ce n’est pas du cynisme, c’est du bon sens.

Ces gens quittent l’Afrique –  continent au sous-sol plus que riche, continent qui, grâce à son climat, permet dans nombre de pays des récoltes pratiquement toute l’année – pour venir, sans y être invités, en trichant, en cachant leur nom, en mentant sur leur âge, en laissant leur famille dans des pays où eux, prétendument, souffriraient. Et ils campent sous la neige ? Bien fait pour leur gueule. Ils n’en bavent pas assez encore.

Qu’ils retournent chez eux, qu’ils envoient des SMS avec leurs Iphone dernier cri pour dire que la France n’est pas l’Eldorado promis. Qu’on cesse de les aider, qu’ils se prennent par la main pour changer les choses chez eux, pour chasser les politiques corrompus, pour faire des puits, irriguer le désert s’il le faut… Les Israéliens l’ont bien fait. Les Français qui ont fait de la Mitidja un jardin d’Eden l’ont bien fait, eux. La Mitidja en 1950 ci-dessous :

C’est que dès 1830 les Français avaient eu à coeur de planter, lutter contre le désert, ils pensaient même attacher les Arabes à leur pays, attacher les Nomades à une terre, comme le Général Bugeaud, qui, en 1841, disait à son Ministre de la guerre : « Tâchons de donner aux Arabes le goût de la culture des arbres, parce que rien ne rend sédentaire et n’attache à la réalité comme cela ». Les Français ont travaillé comme des fous, planté, reboisé…

Qu’attendent-ils pour faire pareil, les Algériens de 2018, les Somaliens, Erythréens et autres « migrants  » ?

Même Oumma.com le reconnaît, à sa manière, c’est dire :

L’Algérie n’est jamais parvenue à atteindre l’autosuffisance alimentaire en raison de choix économiques catastrophiques au lendemain de l’indépendance,  qui ont sacrifié son agriculture, au profit d’une politique du développement des hydrocarbures. Ces mauvais choix ont contraint ce pays à tout importer, y compris des fruits et légumes,  pour une facture alimentaire totale, évaluée à plus de 10 milliards de dollars.

L’Algérie avait pourtant à la fin des années 40 une agriculture florissante, comme le démontre le reportage ci-dessous de la télévision française. La voix-off de ce reportage rappelle avec enthousiasme que “L’Algérie récolte à profusion pommes de terre, carottes, artichauts, pois, haricots verts, tomates lorsqu’en France les vergers fleurissent à peine. Les courriers d’Algérie transportent des cerises, des abricots que le soleil a fait mûrir en avance et qui sont en Europe les annonciateurs du printemps. Et quand le verglas et la neige recouvrent les campagnes européennes, les clémentines, les citrons, les oranges, dates au goût de miel mettent sur les tables par leur couleur un rayon de soleil. Citons quelques chiffre: au cours de l’automne et de l’hiver 47 et 48, l’Algérie a exporté 900 000 quintaux d’agrumes, 200 000 quintaux de dattes, 350 000 quintaux de figues sèches. Au cours de l’année tout entière plus de deux millions de quintaux de fruits et de légumes frais, pendant le seul printemps de 1948, 700 000 quintaux de pommes de terre nouvelles ont été importées d’Algérie”.

https://oumma.com/quand-lalgerie-etait-une-grande-puissance-agricole-exportatrice-video/

A comparer avec cet article :

http://www.reussir.fr/fruits-legumes/fruits-legumes/un-premier-bateau-francais-pour-l-algerie

Personne ne choisit ses parents, sa couleur de peau, le pays qui l’a vu naître, ses points forts et handicaps. Cela fait partie des hasards de la vie. La grandeur de l’homme c’est de faire avec, de tirer parti de ce qu’il est ou a, de ce qu’il n’a pas ou n’est pas,  pour vivre la meilleure vie possible, pour apporter à la terre qui l’a vu naître ses talents, ses efforts, son amour… et transmettre à ses descendants un pays meilleur.

On a accueilli, dans les années 90, nombre d’Algériens qui risquaient effectivement leur vie avec le FIS et on a bien fait. Chacun sait – même les politiques le reconnaissent – qu’il y a très peu de migrants qui risquent vraiment leur vie dans leur pays et qu’ils sont essentiellement des « réfugiés économiques », traduisez des gens qui ont envie de changer d’air, de vivre en Occident. Et d’y apporter leurs coutumes et mode de vie qu’ils nous imposent, tant qu’à faire. On fuit le pays mais on veut transformer l’Eldorado en un double de ce pays….

 

Alors, les migrants sous la neige ? Rien à faire. Aucune pitié. Même pour les très rares enfants qui pourraient se trouver avec eux ( mais j’en doute eu égard à l’efficacité des associations que nous engraissons ), ils servent trop souvent à éviter aux illégaux d’être renvoyés chez eux. Et puis, ces enfants, demain, sont ceux qui remplaceront les nôtres, pousseront les nôtres vers l’étranger ou la tombe car il y a, statistiquement, forcément, de futurs djihadistes parmi ces gens qui sont sous les tentes. Même si l’immense majorité de ceux-ci sont paisibles et ne demandent qu’à vivre une autre vie, même s’il n’y a qu’un assassin potentiel parmi 10 000 d’entre eux, c’est un de trop. Le principe de précaution doit  amener à les renvoyer tous, sans exception, d’où ils viennent. C’est eux ou nous, et c’est de plus en plus clair pour le monde entier :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/08/le-djihad-silencieux-annonce-la-guerre-civile-et-montre-comment-le-halal-finance-le-terrorisme/

Si j’étais croyante, je prierais pour qu’il y ait encore plus d’inondations, plus de neige, qu’ils se caillent de plus en plus… et qu’ils dégagent. Ils sont chez nous et n’ont même pas eu la politesse de faire ce que nous faisons tous : frapper avant d’entrer, demander la permission d’entrer quand on va chez les autres. Dehors !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


57 thoughts on “Les migrants sous la neige à Paris ? Bien fait, z’avaient qu’à rester chez eux

  1. claude t.a.l

    A Calais ( où, paraît-il,  » on ne laissera pas une  » jungle  » se recréer  » ),
     » les migrants ( sont ) accueillis dans des conteneurs et des hangars en raison du froid « .

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/pas-calais/calais/calais-migrants-accueillis-conteneurs-hangars-raison-du-froid-1415467.html

    Si on veut, par humanisme, les protéger du froid, c’est pourtant tout simple :
    Hop ! tout le monde dans un bateau, direction l’autre côté de la Méditerranée,
    à toute vitesse ! ( pour éviter les engelures ).

    1. claude t.a.l

      Un autre aspect de l’article de FR 3 est intéressant.

      Il y est indiqué :  » Près de 500 places « .

      Et, plus loin :  » Des conteneurs d’une capacité de 85 places ont ainsi été installés  » .
       » Des « , c’est au moins 2, donc 2 x 85 = 170

      Ensuite,  » deux hangars de 313 places au total  »
      170 + 313 = 483

       » Près de 500 places « , ça marche ! Mais uniquement si  » des « , c’est 2 )

      S’il y a 3 conteneurs : 483 + 85 = 568 ! ( là, c’est pas  » près de 500  » ).

      Ou 4, ou 5 ….

      Ils sont combien, en fin de compte ?

  2. schneiter

    Que le gel emporte ces parasites porters de maladies que l’Europe pensait ne plus jamais connaître ! Et en bonus, Aziza Hidalgo…. Merci !

  3. Celtillos

    il n’y a aucune pitié a avoir avec des gens qui ont délibérément choisit de venir nous piller, et de nous imposer un mode de vie qui a ruiner leurs pays qui regorgent de richesses…

  4. Révolution

    Ce temps d’hiver les fera réfléchir et leur donnera ( espérons le ) l’envie de repartir au soleil !

    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      Certains repartent vers le soleil car ils sont diplômés et désirent aider leur pays d’origine. On peut leur souhaiter bonne chance.

  5. Annie

    C’est comme Macron qui donne nos sous au Sénégal pour reconstruire un mur contre l’avancée de la mer. Ils ne peuvent pas le construire tout seuls ?
    Des assistés, rien que des assistés

  6. J

    Le seule pitié que j’ai est pour les SDF français, qui eux n’ont même pas de F1 à disposition pour passer une nuit au chaud.

  7. Grain de riz

    Moi,pour ma part,malgré tout,je ne peux pas m’empêcher d’avoir pitié pour eux,même si c’est vrai,il faut qu’ils repartent chez eux.Ceci dit,une fois de plus,je ne peux pas m’empêcher de tenir un propos humoristique,même si c’est très déplacé au vu de ces personnes sous des tentes au froid. Voila,ces malheureux ont traversé la mer Méditerranée. Beaucoup d’entre eux s’y sont noyés. Pour eux cette mer est diabolique. Et en plus,voila que,en region parisienne,ils s’imaginaient loin d’elle et donc plus concernés par elle,eh bien non.La grande bleue,c’est la grande bleue,connue dans le monde entier. En effet,cette neige en région parisienne à été produite par la rencontre d’un air très froid venu du Nord Est,et…de gros nuages qui provenaient de la mer Méditerranée,qui sont remontés vers le Nord,puis,en rencontrant l’air froid sur leur flan droit,ont dévié vers l’Ouest dans le sens invers des aiguilles d’une montre,pour redescendre vers le Sud Ouest.A Nimes ont a eu une bonne pluie bien froide avec de gros nuages courant a vive allure vers le Nord Ouest.La Méditerranée étant très petite,ses perturbations n’ont pas la capacité de radoucir l’air,au contraire de celles provenant du grand Atlantique,qui produisent parfois de la neige,mais rapidement suivie d’une pluie et d’un bon redoux.Decidement la Méditerranée leur veut que du mal,ils n’arrivent pas à lui échapper,meme quand ils en sont loin.

  8. Riethmüller

    Très bien parlé cette personne qui connaît son histoire et le Mitidja qui était florissante et riche de son agriculture ; mais après l’indépendance, ils ont laissé tomber leur agriculture pour la politique ! et puis surtout travailler c’était trop difficile pour eux ! trop fatiguant ! C’est tellement plus facile de partir de chez eux pour se rendre rue la CAF (comme vous dites) et ne rien foutre ! Ici ce n’est pas l’Eldorado, loin de là…Alors que l’Afrique regorge de resources minières, qu’ils ne sont même pas capable d’exploiter eux-mêmes ! C’est plus facile de toucher de l’argent sans rien faire….

  9. kitty

    Aucune pitié de ma part aussi, non seulement on ne les pas invités mais ils
    forcent les frontières en apportant leurs barbaries avec eux. Et avec l’aide de
    crétins.

  10. au soleil , vite !

    Espérons que vous ayiez raison , Christine ! , mais 1 assassin  » potentiel  » sur 10000 … , vous semblez étonnamment modérée ! quand on sait que les statistiques officielles annoncent qu’environ 75% de la racaille en prison est racialement du  » type migrants  » , on peut imaginer parmi cette population un « potentiel  » beaucoup plus important d’assassins , disons 1% , ( en potentiel ! ) ce qui représente quand même 100 fois plus que votre estimation ! Pas forcément des assassins  » islamisés  » , mais de vulgaires racailles à la recherche d’argent  » facile  » comme il en pullule dans nos banlieues pourries et qui savent bien qu’en France ils sont au pays des  » droits de la racaille  » et que tout leur est permis ! En attendant , s’il fait trop froid chez nous , ils peuvent retourner dans leurs pays de merde ( dixit Donald Trump ! ) …… à la nage !

  11. Charles Martel 02

    Bien parlé!! Qu’ils crèvent ou qu’ils se cassent ces parasites infâmes , mais je suis certain qu’un tas d’associations de merde vont courir à leur secours et faire des pieds et des mains pour mettre cette engeance de merde à l’abris pendant que des retraités français SDF resteront à la rue à crever de froid oubliés de tous.. On déjà vu ça, les migrants sont prioritaires partout dans notre pauvre France

  12. JackJack

    Au-dessus de la photo de la Mitidja (qu’il m’a été donné de survoler bien des fois), il faut sans doute lire « 1950 » et non pas « 1850 ». Je vois les petites erreurs des autres et ne vois souvent pas les miennes. La Mitidja, c’était une splendeur. Qu’en est-il aujourd’hui ?

    1. Charles Martel 02

      La Mitidja c’était un véritable jardin d’après ce que disait ma belle-mère qui y bossait avec son mari et dont la famille y avait bossé depuis des générations faisant d’un désert un magnifique jardin.. D’après ce qu’on dit des gens qui sont retourné voir c’est quasiment redevenu un désert.. Bin oui que voulez vous ces braves mahométans préfèrent glander et pleurer pour que les ONG leurs file à bouffer et nettoient leur merde plutôt que de relever les manches et bosser, ils n’ont aucun honneur ce sont des parasites et rien d’autre..

      1. Amélie Poulain

        Le pire, c’est qu’ils passent leur temps à critiquer la « colonisation » quand on voit ce qui a été fait de positif avec un souci du pays et des habitants. Ils ne sont même pas capables de le reconnaître.

      2. hathoriti

        Ma grand mère était allée en voyage de noces en Algérie. Elle me parlait tout le temps d’Alger la Blanche qui était si belle…(bon ! y’a quelques années …!) elle était allée visiter la Mitidja qui l’avait émerveillée « ça sentait bon », me racontait-elle. On lui offrait des paniers de fruits, mandarines, oranges, citrons…manque de pot, elle n’aimait pas les fruits…! Elle avait même été reçue à plusieurs reprises dans un harem où l’accueillaient des femmes en haïk blanc, très sympas, très gentilles, elles sont devenues très copines…Mais c’était autrefois…dans une autre vie…

  13. christian

    Et si tous les français se rendaient de l’autre coté de la méditerrannée et que l’on laisse la France sans aide en France que feraient il ces migrants, sans allocations, à réfléchir

    1. Charles Martel 02

      Ce qu’ils feraient? Oh c’est simple, au bout d’un moment ils suivraient et quand la pays serait redressé et florissant ils revendiqueraient leur terre et nous demanderaient de dégager… Les mahométans c’est comme les morpions quand vous les avez collés là où vous savez, si vous ne les éliminez pas ils vous suivent pour continuer à bouffer sur votre dos, c’est ainsi que vivent les parasites

  14. Allah CAF !

    Bonne question Christian .Ils ne feraient rien , absolument rien , à part prier le cul en l’air et exciser leurs filles !! Ils sauteraient dans le premier bateau qui les raméneraient au pays où les sales blancs infidèles leurs donneront des avantages sociaux, des logements ,des allocs etc… etc. Question d’habitude …. !!

  15. jojo ( le plombier )

    La météo est une résistante patriote inflexible ! exemple à suivre ! et oui En France Il fait froid . Cela n’est pas une flaque niaise , un bobard.
    Alors chers trolls et observateurs censeurs zélés de RR , faites passer le message à nos très chers invités. Dites leur aussi que beaucoup de français en ont assez de cette mascarade . Qu’Ils sont à bout et que çà peut Peter à tout moment .

  16. Sitting bull

    ils devrait encore neiger ce week end et faire froid , j espère qu’il fera très très froid pour la pomme de ces africains qu’ils caillent un peu , sa les dégoutera de venir en Europe et ne voudront peut être pas rester avec ce froid , pourquoi quitter des pays chauds pour venir la ou il fait froid ? ….le pognon

  17. butterworth

    il fait plus froid au danemark avant plus de800 EUROS en baisse et stop migrants comme beaucoup de pays en europe bizarre pas de migrants au portugal et estonie ou versement de 190 EU pas attractif un autre exhttps://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Les-Pays-Bas-ne-veulent-plus-verser-d-allocations-familiales-hors-de-l-Union-europeenne-2013-06-23-977302

  18. Machinchose

    rien a branler

    LES NOTRES D ABORD !

    NOS SDF qui couchent dans la rue et qui meurent comme des mouches

    Francais avant qui que ce soit..je précise VRAIS FRANCAIS !!

    les autres, ceux a nationalité plastifiée, on leur trouve trés vite des HLM, chauffés, voire meublés, avec pour seule ayant droit la présence d’ une huitaine de lardons !! heu! pardon, de merguèzes

    «  » »frapper avant d’entrer, demander la permission d’entrer quand on va chez les autres. «  » » » » hé oui! c’est comme ça chez les gens civilisés

    SINON : . Dehors !

    et a coups de pompes dans le cul!
    Chère Madame Tasin, si vous saviez comment en 1958 et les années suivantes, comment les autorités françaises ont accueilli ignoblement les Juifs de Tunisie et du Maroc, chassés par les pays ou leurs ancêtres vivaient bien avant l’ Islam

    vous aurez du mal a me croire
    ces juifs qui venaient en France, parce que francophones, dont la langue maternelle était le français depuis 1900, mais de nationalité tunisienne …et gens honorables, diplomés français souvent, bien des professions prestigieuses alors, et se retrouvant en immenses files le long du mur de la Préfecture de Paris a l’ ile de la cité…pour obtenir des « papiers de séjour », la plupart d’ entre eux pris en charge financièrement par leurs familles parties quelques années plus toy, par les organismes juifs de secours….et ces files sous le reegard teigneux des flics français et les bonnes blagues « alors, le Mur des Lamentations » ? les quolibets ‘ » allez plutot en Israel »
    les interrogatoires humiliants, les vexations a l’ encontre de ces hommes qui avaient de beaux commerces, ou étaient, eux vraiment, de bons médecins, pharmaciens, architectes, avocats ( en droit Français)

    allez, allez, je me fais vieux, et qui sait, un jour je vous raconterais ça de vive voix, avec les documents de « la honte » que j’ ai toujours…

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Je sais, Machinchose, je sais, pas tout mais un certain nombre de choses, je sais aussi comment les pieds-Noirs ont été accueillis, par Defferre avec les pancartes « les pieds)Noirs à la mer. Qui oserait maintenant une telle pancarte face aux migrants ? Et pourtant en 62 ils étaient français bien élevés, travailleurs, avec une instruction et un métier et Occidentaux. Ce sera avec plaisir que j’entendrais ces récits autour d’un verre de Bukha en savourant la Boutargue ( merci pour les conseils, les essayer c’est les adopter; et les spaghettis à la Boutargue… divin ! Encore merci ).

      1. Charles Martel 02

        Oui, ma femme, fille de pieds noirs, se souvient quand elle était petite et fraichement arrivée en France, à l »école les enfants la traitait de » sale pied noir qui prenait les maisons des pauvres petits arabes » ça l’a marquée a vie.. Rien d’honorable pour la France là dedans et je ne parle pas des Harkis qui eux se sont faits crever la paillasse pour la France et ont été traités comme des moins que rien. Avant de dilapider son argent pour des ordures mahométanes qui nous détestent, la France si prompte a se repentir devant ces fellagas devrait s’acquitter de la dette immense qu’elle a envers tous ces gens juifs de Tunisie, du Maroc d’Algérie, pieds noirs, harkis car elle s’est conduit on ne peut plus honteusement.

        1. frejusien

          Pour eux, ça représentait la « droite des nantis », ceux qui avait « profité » sur les petits arabes, c’est ça la gauche française,

          les harkis ont été parqués dans des camps, alors que le FLN était reçu avec les honneurs à Paris, des saloperies de tueurs algériens sont venus en masse pour continuer à tuer sur le sol français

      2. Verdammt

        Moi quand on était revenu d’Algérie, nous avions attendu deux jours à l’aéroport d’Alger. Toute l’Algérie se vidait des Français.
        Nous avions fait connaissance d’une vieille femme à moitié aveugle et sa petite fille. Ces gens ne connaissaient pas la France.
        Que sont ils devenus. Toute leur famille massacre par le FLN.
        Triste réalité.
        Vive l’Algérie Française.

  19. .templier.templier

    moi,je ne les plains pas tous ces parasites…a une autre époque ,peut etre,je ne sais pas…mais aujourdhuie et vu le contexte…je n ai aucune compassion…ca me touc he pas…ca ne nous touche pas…j ai meme envie de ricanner…bien fait pour leurs gueules….pis que l on ne vienne pas m aborder dans la rue ou un centre commercial pour donner une pièce ou pire encore un bifton par solidarité avec ces envahisseurs….NIET….je vais etre encore plus sadique….je voudrai qu il fasse encore plus froid….qu il se les gèle bien les cacahuètes….j ai autre chose a foutre que de plaidre ces populations….
    qu il aille tous au diable….

    1. hathoriti

      D’accord avec vous, Templier ! Moi aussi, j’aimerais qu’il gèle à pierre fendre, qu’il fasse un froid polaire ! aucune pitié pour ces parasites !

  20. 1214-1412

    On ne change pas la nature des peuples. Le nomadisme est inscrit dans leurs gênes et si même le général Bugeaud – comme il est indiqué dans l’article – a échoué à les attacher à leur pays, c’est que c’était cause perdue dès le départ.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      aucun à mon sens pour cela ; les Identitaires en ont fait l’expérience on les a même empêchés de percevoir l’argent des donateurs

  21. Dorylée

    J’ai lu quelque part qu’en 1962, les revenus du pétrole représentaient 54% (seulement) des revenus de l’Algérie, les 46% restant venaient des ressources agricoles du pays. Aujourd’hui, le prétrole représente 96% des ressources de l’Algérie.
    « … continent au sous-sol plus que riche, continent qui, grâce à son climat, permet dans nombre de pays des récoltes pratiquement toute l’année… » Oui mais il faut bosser ! Alors qu’en France, tu fous un peu la merde avec les potes et les sous tombent de partout, tu te sers, tu laboure qui tu veux, c’est plus cool !
    Je rêvais d’un bon hiver 54 — mais pour l’instant, c’est raté…

  22. Diogène

    « Si j’étais croyante, je prierais pour qu’il y ait encore plus d’inondations, plus de neige, qu’ils se caillent de plus en plus… et qu’ils dégagent. Ils sont chez nous et n’ont même pas eu la politesse de faire ce que nous faisons tous : frapper avant d’entrer, demander la permission d’entrer quand on va chez les autres. Dehors ! » oui : j’adhère à ces propos.

    Au train où vont les choses ce sont bientôt des millions de « mineurs » (âgés de 0 à 65 ans…) de l’Afrique de l’ouest, notamment, qui vont déferler dans « notre » pays et qu’il faudra financer au titre de : « l’aide sociale à l’enfance »…
    Les budgets explosent et les taxes diverses ne vont cesser d’augmenter pour prendre en charge la « richesse » apportée par les « migrants »…
    Ras la casquette !

    Que les neuf premières « plaies » d’Egypte s’abattent sur la France !

  23. frejusien

    D’ailleurs, on n’a pas encore entendu parler d’un seul migrant mort de froid, alors que chaque année plus de cent SDF français meurt sans fleurs ni couronne

    1. doremifa

      «  »on n’a pas encore entendu un migrant mort de froid » »,non mais mort en bagarre oui.C’est un bon début!!!

  24. isis 59

    La France devrait s occuper des ses SDF en priorité ! mais voilà de l argent est donné à la France pour ne pas les laisser passer en Angleterre .J habite près de Calais et je vois que des jeunes migrants ou sont les femmes et les enfants ? Ils se tuent entre eux ,ils ne sont pas civilisés,ils ont mis le feu au cabanes mis à leur disposition par le maire !plus de 20 cabanes parties en fumé, IL est temps de dire stop !non à notre France musulmane !

  25. hathoriti

    Tiens ! J’ai un oeil et une oreille qui traînent sur BFMWC et on nous parle des « jeunes » migrants errant dans les rues de Paris…par grand froid…Les pôv’ bêtes… En tout cas, Christine, j’approuve comme tous ici, votre article bien ficelé ! Qu’ils repartent donc sous leurs cocotiers, ils seront au chaud et ne nous emmerderont plus! et, de plus, travailler…ça réchauffe !

  26. sixtine

    ces gens sont INCAPABLES et l’ont toujours été, de développer leur propre pays par contre se sont d’excellent parasites. Quand les français ont quittés l’Algérie tout était en état de fonctionnement mais comme se sont des glandeurs tout a disparu pas manque de soins et d’envie de travailler. Par contre toujours prêt à accuser l’homme blanc de leur misère. Et tous ces collabo qui nous jouent la pleurniche mais ils ont jamais pleurniché devant un SDF! tous ces gens doivent rentrer chez eux et on leur fait un cadeau qu’ils emmènent toutes nos « zélites » collabo ont en veut pas!

  27. doremifa

    Votre commentaire n’est que du bon sens et d el’observation.
    Malheureusement nos gauchistes-collabos-ongistes vont nous pendre …
    Bien à vous

Comments are closed.