Quand deux journalistes font tout seuls le boulot que toute la clique journalistique française réunie refuse de faire …


Quand deux journalistes font tout seuls le boulot que toute la clique journalistique française réunie refuse de faire …

Formidable infiltration d’ un Israélien et d’ un Français dans les tréfonds des intégristes musulmans qui sabotent notre pays.

En complément de l’article de Christine Tasin sur le sujet :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/12/samy-debah-fondateur-du-ccif-jai-recu-beaucoup-dargent-du-qatar-et-des-freres-musulmans/

C’est vraiment un Djihad silencieux !!

Terrible document !!

“LE DJIHAD SILENCIEUX” LE DOCUMENTAIRE CHOC D’INFILTRATION

EXCLUSIF : Le journaliste israélien, Tsvika Yehezkeli, spécialiste des documentaires dits “d’infiltration” a été accompagné en France par Jean-Paul Ney au coeur des mosquées qui prèchent le djihad. On y voit Samy Debah, un responsable associatif et ex-candidat aux législatives accepter des fonds d’une organisation djihadiste.

Tout d’abord parler arabe. Pour Tsvika Yehezkeli, c’est une formalité.

Citoyen israélien, arabisant de langue maternelle, spécialiste incontesté des infiltrations à risque dans les milieux musulmans extrémistes, Tsvi pousse à l’excellence du détail : Le Coran, les textes, les réseaux, les accents, les tics, les heures de prières avec cette alarme-muezzin sur son smartphone et ses cinq prières quotidiennes.

Pour cette investigation et infiltration à haut risque, Tsvi et ses équipes ont forgé une vrai-fausse identité, celle d’un aîné, Abou Hamza, un richissime cheikh du Moyen-Orient qui vient distribuer son argent pour aider ses frères en occident et dans d’autres pays musulmans afin d’y propager la pensée islamiste, celle du djihad, sous couvert de dons à la communauté.

Une foi les cibles approchées, ledit cheikh révèle alors sa véritable intention: il est l’un des financiers de la secte islamo-terroriste “Ikhwan Al Muslimin”, la confrérie des Frères Musulmans, la principale organisation islamo-politique au monde, fondée en Egypte par le grand-père de Tariq Ramadan.

Cette secte qui a assassiné le président égyptien Anouar El Sadate le 6 octobre 1981 lors d’un attentat est devenue une organisation qui finance un djihad silencieux depuis plus de trente années à travers les pays arabes, l’Europe et les États-Unis.

En France elle apporte discrètement son soutien financier à des associations et des jeunes français dont les parents sont issus de l’immigration. Les frères musulmans les poussent alors à se placer dans les médias mais aussi à infiltrer la politique locale pour viser plus haut.

Technologie et techniques policières

Des nouvelles caméras HF ont été utilisées pour ce film.

Les responsables de la chaîne israélienne, qui va diffuser bientôt ce documentaire, ont avoué avoir été surpris du travail de précision et des risques calculés pris par Tsvi et ses équipes.

Pour l’occasion, ils se sont équipés avec les toutes dernières technologies furtives de captation de son et d’images, certaines totalement inconnues en France comme le confirme Jean-Paul Ney qui l’a guidé dans le département de la Seine Saint Denis (qu’il connait bien pour y avoir été éducateur sportif en 1995 et y avoir couvert les émeutes de 2005) dans les librairies islamistes, les mosquées, le mettant ensuite en contact avec Samy Debah, le fondateur du décrié Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

Pour forger sa légende et son identité, Tsvi s’est procuré deux passeports, un syrien et un palestinien, via des réseaux criminels qu’il a infiltré avant de solidifier sa fausse identité dans les autres pays arabo-musulmans, puis il a imprimé des cartes de visite et a retenu de longs noms et affiliations familiales, ainsi que les schémas de l’organisation Frères Musulmans. Poussant son personnage à “imiter” les tics d’un érudit musulman du Moyen-Orient avec son accent “panarabic english” à couper au couteau.

La transformation est étonnante, ce sont ces détails insignifiants qui donnent vie au personnage et en font le pot de miel idéal.

Tsvi nous explique que le film documentaire se déroule dans plusieurs pays : “Il y a cinq gros chapitres dans le documentaire, deux en France, un en Turquie et Allemagne et deux aux États-Unis” confirme le reporter.

Tournage très discret en France

Pour la partie française, sujet très sensible, Tsvi a contacté Jean-Paul Ney, connu pour ses reportages en infiltration et ses nombreux scoops depuis une vingtaine d’années.

Étant rédacteur en chef du magazine LeWeek, Jean-Paul a précisé ne pas pouvoir en révéler plus sur le contenu de la partie française qui est “une véritable claque sur la vérité du djihad silencieux dans notre pays et une révélation très sérieuse sur un ex-candidat aux législatives“.

Contacté ce matin, Tsvi confirme l’information qui circule déjà auprès de la chaine du Qatar, Al Jazeera qui a publié un article en arabe sur le documentaire que les spectateurs du Moyen-Orient vont découvrir très prochainement.

Le journaliste y confirme la corruption d’un responsable associatif français qui avoue dans une séquence “avoir reçu beaucoup d’argent du Qatar” avant de se présenter aux législatives de 2017.

Tsvi précise que le tournage en France a été prolifique, parfois tendu et que ses équipes avec Ney ont du être sur leurs gardes pendant de longs moments, rajoutant que les citoyens franco-arabes rencontrés sont souvent ignorants du danger que représentent les organisations comme celle des Frères Musulmans qui avancent masquées.

“J’ai reçu beaucoup d’argent du Qatar et des Frères Musulmans”

La séquence chez Samy Debah.

 

En France, Tsvika Yehezkeli demande à Jean-Paul Ney de préparer le repérage et les séquences qu’ils tourneront ensemble, Ney qui tourne alors son documentaire “La Fabrique de la Haine” repique sa fausse identité, devient le neveu du richissime cheikh, parle un peu arabe, fignole son accent et se grime “comme un vieux quarantenaire gauchiste aux origines algériennes, fanatique de la Palestine et anti-juif dans mes paroles et mon comportement ” explique Jean-Paul Ney qui se fait appeler Slimane.

L’un des principaux objectifs sera pour le cheikh (en bois, CQFD) de se signaler à Saint Denis, dans les mosquées, les commerces, les librairies religieuses et… les bars ! (où l’on voit les toilettes des femmes servir de débarras et/ou verrouillées à clef) le tout en compagnie de son neveu français pour distribuer sa carte de visite et y faire du prosélytisme “c’est à ce moment que l’on voit tous nos interlocuteurs basculer, se révéler véritablement ” précise Jean-Paul.

Mais là où le documentaire va faire scandale en France, c’est une séquence où le cheikh Abou Hamza a rendez-vous avec Samy Debah le fondateur du CCIF : “Nous sommes arrivés devant sa porte, je suis rentré, j’ai longuement parlé avec lui, je lui ai précisé que mon grand-père était de l’organisation Frères Musulmans, il a accepté mon argent et a confirmé avoir déjà reçu de l’argent du Qatar, beaucoup d’argent ” révèle Tsvi en précisant que Samy Debah lui a envoyé ses coordonnées bancaires pour un virement.

Affiche du candidat Debah.

“Nous voulions parler à Marouane Mohamed alias Marwan Muhammad (ce dernier anglicise son nom dans les médias, NDA) du Collectif contre l’islamophobie en France, le CCIF, mais Marouane est très méfiant et peu courageux” confirme Jean-Paul Ney.

C’est finalement son associé, qui a quitté le CCIF en mars 2017 qui avouera devant les caméras ce que soupçonnaient beaucoup de journalistes français.

La séquence que nous avons pu voir est incroyable. Samy Debah, fondateur et président du CCIF en 2004, est un homme discret qui sortira du bois pour se présenter aux élections législatives de 2017 à Sarcelles en tant qu’indépendant.

Avec quel argent ?

financé par qui ?

Des questions que devront se poser les journalistes français, l’administration et les responsables politiques alors qu’on ne peut plus ignorer de telles révélations de la part d’un homme qui a été le fondateur et le président d’un collectif contre l’islamophobie prompt à traiter le moindre opposant (même musulman!) d’islamophobe, de frontiste et parfois même de fasciste.

 

Une partie des réponses se trouve dans cet article et surtout dans ce documentaire que ne réaliseront sans doute jamais des journalistes français par peur de se faire étiqueter “islamophobes”.

L’un des producteurs du documentaire a précisé que ces sujets “intéressent les citoyens israéliens arabes ou juifs, les occidentaux et surtout le monde arabo-musulman, car ces derniers ne veulent plus être assimilés à des terroristes à cause d’une méconnaissance du sujet et des velléités identitaires islamistes des enfants de l’immigration en France, véritables cibles des organisations djihadistes“.

Précisons que le reporter Tsvika Yehezkeli est un habitué des scoops et des infiltrations : il fut membre des services secrets israéliens et a bénéficié d’un entrainement particulier psychologiquement poussé pour cette infiltration qui a durée de longs mois.

Ce sont ses anciens collègues du Mossad et du Shabak (la DGSI israélienne) qui l’ont (re)formé pour l’occasion.

 

http://www.jforum.fr/un-israelien-infiltre-le-djihad-silencieux-des-freres-musulmans-video.html

Note de Christine Tasin

J’ai demandé à deux amis qui nous avaient traduit la bande annonce  de nous traduire la video, nous pourrons ainsi la sous-titrer en français et la mettre en ligne pour que chacun puisse voir, comprendre, savoir, faire circuler. Il va leur falloir quelques semaines et il va falloir que je trouve quelqu’un capable de mettre les sous-titres, je peux le faire sur un texte en anglais parce que je comprends à peu près, là j’aurai du mal… Avis à la population… D’autant plus que c’est un travail fort long. Pour insérer via youtube les sous-titres de la video des 120dB ( 3 minutes )  j’ai mis une heure 30 ; chaque partie du Djihad silencieux fait 45 minutes…. Bon, je ne suis pas douée, c’était la première fois que je faisais ça, mais quand même….

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Quand deux journalistes font tout seuls le boulot que toute la clique journalistique française réunie refuse de faire …

    1. Machinchose

      Ah! tu m’ as donc reconnu?
      le vieux a gauche c’est moi….ne va surtout pas le répeter a Débbah, il risquerait de m’ égorger.. 😆

      par contre le Marouane Mohamed, depuis que le Mossad a filé aux services français son CV (complet) , il est devenu hyper méfiant l’ enfoiré…des mauvaises langues diraient qu il se planque depuis qu il a quitté le fromage UOIF ou CFCM ou encore le C.C.I.F

      tu sais ce siège social du  » Djihad silencieux » en France

      C’est çif

      en guise de menace voilée, comprise des seuls arabisants

      regarde

      C (c’est) et plus loin CIF (sif, iu çif = sabre musulman !

      c’est clair a présent ?

      ces enculés savent trés bien ce qu ils affichent, mais manque de pot y a des Patriotes qui les comprennent et qui les dévoilent …bien mieux qu ils ne le font de leurs voilées
      comme la jolie salope aux yeux bleus qui nous prend totalement pour des cons… »j’ étais jeune! ouin ! ouin ! j’ avais 18 ans…l’ âge ou tu as voté pour Méchancon ou Hamoncon ….ce sont bien des …bon on arrête là..

  1. Daniel PollettDaniel Pollett

    Bravo à ces deux véritables journalistes indépendants, pratiquant le journalisme d’investigation même à leurs risques et périls. Nous attendons impatiemment la diffusion intégrale de ce reportage sur TF1, A2, FR3, etc…

    1. Machinchose

      la diffusion intégrale de ce reportage sur TF1, A2, FR3, etc…

      hahahahaha! Monsieur aime rire 😆

      peut etre une nuit a 2heures du matin, sur Planète reportages, et un dimanche soir

      celà dit, un boulot remarquable et extrêmement dangereux , en pleine immersion parmi ces malades

      remarque ça a du bon, ça va les rendre méfiants entre eux…en Algérie, les « services  » dits psychologiques faisaient pareil, arrestations de suspects FLN, fellouzes, renseigneurs,passeurs, interrogatoires, mais visiblement ( et volontairement, moins durs envers quelques uns..et puis libération , allez ouste! dehors..savament distiller le bruit que les relâchés étaient des « bayou » – vendus, collabos de l’ armée française
      forcément les pauvres brêles étaient retrouvées par les Sidi, arrêtés, questionnés, torturés, et égorgés
      le doute ainsi distillé a permis des dizaines et des centaines de « règlements de compte des faux traitres »

      1. YKempenich

        Bel article onc’polo

        Il parait que la bataille d’Alger avait été gagnée en 56-57 par Massu et Bigeard…

        Aurait-il fallu regrouper les français dans des mini-Israël entourés de murs autour d’Alger, Oran, Constantine et virer tous les autres (sauf harkis) ?

        Encore aurait-il fallu un de Gaulle sympathisant des pieds-noirs…

  2. Daniel PollettDaniel Pollett

    Cher Machinchose, moi ça m’amuserait un tel résultat parmi les cpf adeptes des mosquées et autres lieux d’évolution spirituelle…

  3. Xtemps

    Oui, avec tout çà, nos dirigeants font bon ménage avec les musulmans sur l’islamisation de l’Europe à marche forcé, et tout y passe pour, même la justice s’y prête avec, rien est oublié.
    Nos dirigeants en bonne coopération avec les musulmans, ont donné des facilités, les fameux accommodements raisonnables passes droits d’islamisation, comme le racisme, l’Islamophobie, la haine des autres et bien d’autres options bien pratiques, comme de financer le culte musulman et autres dans les pays européens, avec l’argent des contribuables, sans aucune consultation populaire par référendum, bien sûr, sans défenses du référendum, en prenant aux passages très certainement dans les caisses d’états, que les peuples européens doivent rembourser de force leurs dettes à marche forcé.
    Tout est bien calculé pour l’Islamisation de l’Europe, les peuples européens pieds et poings liés grâce aux directives de l’Union Européenne pouvoir centralisateur qui coordonne tout.
    Pourtant quand on gratte un peu sur les soient disant racisme, Islamophobie, haine des autres et autres excuses bidons, ils se réveillent très vite comme étant du toc, de l’arnaque, déjà de par le document donné par résistance républicaine, -Les droits des peuples autochtones-. qui indique très bien le contraire, le racisme est déjà indiqué nul part dans ce document!, ni l’Islamophobie!, comme le reste d’ailleurs!. Alors pourquoi la justice ne s’aperçoive t- elle pas des supercheries du racisme, de l’islamophobie et autres?, étonnant!, pas besoin de faire science Po pour comprendre et pour s’en apercevoir, ni même faire du droit.
    Et quand on voit dans les pays musulmans qui sont la plupart dans la pauvreté, voir extrême, on se demande comment les musulmans peuvent ils encore accepter leurs sorts et de servir encore leurs gouvernements aussi corrompus et pourris, la plupart des gouvernements, comme curieusement en Europe ont les mêmes comportement, gardent leurs richesses pétrolières pour eux, comme chez nous nos caisses d’états, sans partage et sans rien laisser avec les peuples musulmans et que laisser pauvreté, qui les obligent à immigrer pour eux mêmes survivre ou pour échapper aux conflits, provoqués par ces mêmes gouvernement musulmans corrompus. pourtant Walid Husseini montré par résistance républicaine, montre très bien l’enrichissement commencé dans les pays musulmans, qui auraient pu éviter les immigrations dévastateurs d’aujourd’hui en Europe, même les anciennes colonies du passé auraient pu empêcher cette immigration destructeurs en Europe.
    Même topo avec les pays Africains et en Amérique Latine, comme avec le Venezuela.
    Ce n’est déjà plus pas une organisation qui islamisent l’Europe et le monde entier, mais déjà deux organisations au minimum, les musulmans et nos dirigeants, ensuite vient le reste, que finalement ils ne font qu’un ensemble.
    Comme une planification d’Islamisation mondiale bien étudié d’avance, point par point, qui ressemble étrangement à s’y méprendre au monothéisme sans pitié de JFK Kennedy, dénoncé une semaine avant sa mort au monde entier, en 1963.

  4. Vivelarepublique

    Avec les technologies d’enregistrement actuel, toutes ces manœuvres déguisées d’insurrection vont finir par devenir impossibles.

    C’est une bonne chose car cela oblige à régler les « conflits » de face, dans l’honneur, mais cela veut dire aussi qu’il n’y a pas de « Résistance » possible en cas de défaite.
    C’est tout ou rien pour le régime en place.

  5. Marcel A.

    Bravo à ces deux courageux journalistes , il faut demasquer jusqu’à la racine cette mafia qui a pour bout détruire la France et l’Occident et nous soumettre à une ideologie totalitaire et criminel

  6. Laurence-Antigone

    Article très intéressant, dont j’avais déjà entendu parler par un autre biais dont je n’ai plus souvenir.
    Mais ne parlant ni arabe ( une honte après 20 ans de 93!), ni hébreu, se trouverait-il quelqu’un pour traduire en français les sous-titres hébreux?
    Ainsi, nous pourrions faire suivre le reportage au plus grand nombre et surtout avant qu’il ne soit censuré….

    1. Christine TasinChristine Tasin

      J’ai lancé le travail, d’envergure, avec deux locuteurs hébraïsants qui sont en train de nous traduire la première video sortie

  7. Massilia

    Admiration et respect pour ces deux JOURNALISTES (Capitales). Ils ont pris des risques insensés et maintenant seront probablement menacés et en danger tout cela pour ouvrir les yeux des aveugles soumis et dénoncer les salopards qui mangent à la gamelle. Les français méritent-ils que l’on se mette en danger pour eux ? Vont-ils ouvrir leurs yeux, vont-ils sortir de leur égoïsme mortel ??

    Mille fois merci M. Tsvika Yehezkeli et M. Jean-Paul Ney, vous méritez largement d’être décorés.

  8. robertr

    deux vrais journalistes , qui ont pris de vrais risque , une fois de plus!
    j’espère que le net feras circuler , les images du reportage après leur diffusion en Israël?

  9. Nemesis

    Merci Christine Tassin pour votre engagement patriote. Merci aussi à ces deux infiltrés pour leur travail à haut risque.

  10. Francis H

    encore une preuve que certains politique mange à tous les rateliés pourvu qu’ils ai le pouvoir qu’importe les moyens des traite à leur patrie et des profiteurs la roue finira par tourner du mouin j’espère et se jour là..!!!!

  11. conan

    Bonjour machinchose !

    C’est un coup de maître qu’ont réalisé ces journalistes !!…. Des vrais pros et non des journalopes car il faut de sacrés claouis (grinnguenoz en breton…) pour infiltrer ce milieu, surtout quand le type en face s’appelle l’égorgeur (Debah) ce qui annonce quand même la couleur à qui comprend l’arabe…
    J’attends fébrilement la traduction et un lien pour transmettre jusqu’à l’Elysée au p’tit maqueron…

Comments are closed.