Ultraviolence entre clandestins à Calais …


Ultraviolence entre clandestins  à Calais …

Une centaine de migrants armés de bâtons et de pierres se sont affrontés à coup de barres de fer et avec des armes à feu en marge d’une distribution de repas. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb doit se rendre à Calais dans la soirée.

22 migrants ont été blessés à Calais ce 1er février 2018 lors de plusieurs rixes qui ont opposé des Afghans et Erythréens après une distribution de repas. Pour plusieurs d’entre eux, blessés par balle, selon le parquet de Boulogne-sur-mer cité par l’AFP, le pronostic vital est engagé. «Une centaine de migrants africains armés de bâtons ont voulu s’en prendre à une vingtaine d’Afghans», a détaillé le parquet. Ces violences se sont déroulées aux alentours de 15h30, d’après la préfecture, près du centre hospitalier de la ville.

Les Afghans sont venus pour une distribution de repas et sont tombés sur une forte présence africaine.

Vers 16h, une deuxième rixe a éclaté à environ 5 kilomètres de là, sur la commune de Marck, près du centre de logistique Transmarck. «Les forces de police sont intervenues pour protéger les migrants de nationalité afghane pris à partie par 150 à 200 migrants de nationalité érythréenne», a précisé la préfecture. A l’occasion de cette rixe, six migrants ont été blessés par des «coups de barre de fer».

«Les Afghans sont venus pour une distribution de repas rue des Verrotières et sont tombés sur une forte présence africaine. On a eu un mouvement de foule qui a entraîné des blessés avec des barres de fer», a précisé le parquet à l’AFP.

Selon un journaliste de La Voix du Nord, ce même jour dans la soirée, la police était toujours à la recherche d’une cinquantaine de migrants, encore armés de bâtons et de barres de fer.

«[En termes de victimes] on est revenu à une situation qui ressemble beaucoup à celle de 2015 [année de création de la Jungle, démantelée en octobre 2016], a commenté une source judiciaire citée par l’AFP.

Il s’agit du bilan le plus lourd depuis le 1er juillet 2017 lorsque des bagarres inter-ethniques avaient fait 16 blessés, dont un grave.

Un an plus tôt, le 26 juin 2016, d’autres rixes avaient fait 40 blessés, dont aucun n’avait été atteint gravement.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb attendu dans la soirée

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé sur Twitter qu’il allait se rendre à Calais. «Après les graves incidents survenus aujourd’hui, je me rends dès ce soir à Calais pour un point de situation avec le préfet, la maire de la ville et les acteurs locaux», a tweeté le ministre de l’Intérieur. Il rencontrera également les forces de l’ordre et les secours. Selon le parquet, la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) et la brigade mobile de recherches de la police aux frontières vont être saisies.

Ces violences interviennent alors qu’une opération anti-squat avait été menée par la police dans la matinée.

Ces opérations qui consistent à détruire les cabanes et tentes des migrants conduisent à de fréquents heurts entre migrants et forces de l’ordre, comme ce fut le cas le 27 janvier dernier.

La dernière rixe entre migrants ayant débouché sur des blessures par balle remonte au 25 novembre 2017, lors d’un échange de tirs entre deux groupes d’Afghans, possible règlement de comptes entre passeurs. Cinq d’entre eux avaient été blessés. Le 18 janvier, un migrant avait également été gravement blessé à l’arme blanche lors d’une rixe sur une aire de l’autoroute A16 à hauteur d’Offrethun (Pas-de-Calais).

https://francais.rt.com/france/47778-calais-rixe-entre-afghans-erythreens-blesses-par-balle

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




31 thoughts on “Ultraviolence entre clandestins à Calais …

  1. gib34

    Les Africains Noirs ont pris en chasse les afghans blancs en chasse, donc les Africains sont racistes.Mais le pire c’est que vieux Collomb ne connait rien au comportement des Africains il ne sait même pas la violence qui existe dans les pays noirs en fait c’est un bobo gauchiasse qui n’est bon qu’a faire du papier.

  2. Franc

    Ils nous amènent leurs traditions, leurs jeux, leurs façons de vivre et le +, la belle religion « d’amour »

  3. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Comment ont-ils pu obtenir des armes à feu ? Où ? Quelle filière ? Avec quel argent ? Tiens, pendant que j’y pense, qu’on envoie Moix et l’autre’ abruti – dont le nom m’échappe – au milieu de cette horde pacifique, selon ces deux sots !

  4. jojo ( le plombier )

    Les associations doivent distribuer plus de repas et dire aux « migrants » que c’est pas bien d’être racistes.

  5. lucide

    LES UNIVERSALISTES MONDIALISTES doivent se frotter les mains.

    Ca préfigure le monde de demain. Créer de la tension à qui mieux-mieux. Maintenir ces situations de tensions. Les Calaisiens y ont déjà « fidèlement » goûté.Simone Héricourt racontait tristement son vécu sur you tube. Ca vaut la peine de l’écouter.

    DIVISER POUR REGNER.

    Mais comme nous ne sommes pas « trop » imbéciles, on a bien compris. Ca ne veut pas dire que « comprehension de la situation rime avec passivité ». Développer votre capacité d’informer. VOS ENFANTS en valent la peine, non?.

  6. Celtillos

    une bonne distribution massive de laxatifs,a haute dose cela devrait ramener le calme, ils auraient autre chose a penser…

    1. Révolution

      Oui il faut leur distribuer les reste de lait Lactalis contaminé à la salmonelle et là  » bonjour la chiasse « 

  7. BobbyFR94

    Il suffit maintenant d’imaginer le nombre actuel multiplié par 10, le nombre de migrants j’entends !!

    Les MUZZs ne se sont JAMAIS entendus entre-eux, ce n’est pas nouveau, donc ça va être la « fête » des blancs, et non-musulmans, dans un premier temps, enfin plutôt en parallèle avec les GUERILLA de plus en plus MEURTRIERE entre-eux…

    En quelques sorte, un « mix » entre les roman d’anticipation « GUERILLA » & « Le camp des saints » (livre de Jean RASPAIL paru en 1973)

    Les ABRUTIS qui préfèrent garder des peaux de saucissons sur les yeux et des bouchons de liège dans les oreilles, vous êtes, comme dirait très bien laurence machin, le « maillon faible » !!!

  8. marée noire à Calais !

    Que ces saloperies s’exterminent entre elles, … c’est très bien !, çà fera de la racaille en moins à entretenir ! Le problème est que c’est chez nous et avec des armes qui circulent un peu partout ! Mais rassurons-nous , …. la police est là et fait son travail ….. , si vous roulez à 53km/h au lieu de 50 !!
    Proverbe : quand on est gouverné par de la merde …, on est dans la merde !!

  9. NICOLAS F

    Il y avait un film , »New york ne répond plus » ,on y est, ça pète de partout ,comme un barrage d’immondices qui cède ,Malpasset c’est rien à côté.
    Ca va,vous? Moi;s’ais pas,mais c’est la pleine forme.
    J’ai envie de chanter .
    Aux armes citoyens.
    Ah comme la guerre était jolie…..
    PS Macron,reviens.

    1. Cat

      Il n’y a qu’a regarder le centre ville de Rennes .. Ils y sont déjà..
      Le bilan (personnel) sur les deux dernières années : ça n’a fait qu’empirer..il n’y a qu’a voir les agressions des chauffeurs de bus, le harcèlement de rue majoritairement envers les femmes , même si certains hommes ne sont pas en reste ..Des exemples parmis tant d’autres.. Et je n’ose même pas imaginer ce qu’il se passe dans les autres grandes villes..

  10. frejusien

    Depuis le démantèlement de la jungle, les services de repas étaient théoriquement interdits

    J’ai entendu la maire de Calais demander au gouvernement de procéder à des expulsions,
    en effet, à quoi ça sert de démonter des cabanes ?
    des cars de CRS pourraient facilement les embarquer vers un aéroport, destination l’Afrique ou un autre pays arabe

  11. frejusien

    D’autre part, pour ceux qui ont été virés de la jungle l’an passé, on a pris en charge des individus qui voulaient vivre en Angleterre, et on a essayé de les fixer chez nous, quelle belle connerie !
    Soit, ils passent en Angleterre, soit ils rentrent chez eux, la France ne doit pas devenir le moindre choix par obligation

Comments are closed.