Débarrassée de l’ennemie du COD, Souad Ayada va-t-elle faire entrer les parents dans la bergerie ?


Débarrassée de l’ennemie du COD, Souad Ayada va-t-elle faire entrer les parents dans la bergerie ?
Parlons peu, mais parlons bien. C’est le bordel à l’Education nationale et notamment au Conseil National des Programmes.

Nous avions applaudi avec quelques réserves les déclarations de sa Présidente, Souad Ayada, qui s’insurgeait contre le manque de rigueur historique appliqué à l’islam dans les programmes.

http://resistancerepublicaine.com/2018/01/24/meme-souad-ayada-dit-comme-christine-tasin-lislam-est-a-la-conquete-de-lecole/

Elle continue de secouer le cocotier.

Certes, nous applaudissons le retour aux fondamentaux qu’elle prône et notamment l’exercice de la dissertation, le dessein de rendre aux sciences la place qui leur revient dans le bac scientifique et celui de revenir sur les modifications des programmes introduites par Bel Kacem, Châtel et autres fossoyeurs de l’école.

 

En réponse à «l’affaissement du niveau en mathématiques», souvent évoqué par le ministre et mis en lumière par les classements internationaux, elle devra se pencher sur les programmes de sciences. Au-delà, les difficultés des élèves à rédiger et raisonner, très largement observées au lycée, appelle le Conseil des programmes à s’interroger sur l’amont. Pourtant, les programmes de l’école primaire et du collège ont été réécrits très récemment, en 2015, sous le ministère de la socialiste Najat Vallaud-Belkacem… Rédigés par le géographe Michel Lussault, souvent classé dans le camp «pédagogiste», les textes avaient suscité de nombreuses polémiques, autour du prédicat, des hésitations autour de l’enseignement des Lumières et du jargon utilisé, à l’image du désormais célèbre «milieu aquatique profond standardisé» désignant la piscine. 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/01/31/01016-20180131ARTFIG00393-changement-de-cap-au-conseil-superieur-des-programmes-scolaires.php

 

Mais on peut craindre que, loin de tout jeter, le CNP ne se contente de simplifier ou éclaircir, tout simplement :

 

Le Conseil supérieur des programmes et ses dix-huit membres, qui seront également saisis sur les programmes de mathématiques, de français et d’éducation morale et civique de l’école élémentaire, devront travailler à un éclaircissement des textes hérités de Najat Vallaud- Belkacem.

Il y a quelques mois, Lussault qui avait claqué la porte du Conseil supérieur des programmes et c’était une bonne chose. Il reprochait à Blanquer des déclarations sur les méthodes de lecture, le prédicat et l’enseignement chronologique de la littérature, aux antipodes des prises de position de Lussault.

A présent c’est au tour de celle qui a foutu des décennies de tradition grammaticale en l’air, pour complaire à Belkacem, Sylvie Pire.

 

Son nom n’apparaît déjà plus sur le site du ministère de l’Éducation nationale. Quatre mois après le départ fracassant de Michel Lussault de la tête du Conseil supérieur des programmes (CSP), c’est au tour de la numéro deux, Sylvie Plane, de jeter l’éponge. D’après nos informations, la professeur de sciences du langage a remis sa démission à la nouvelle présidente du CSP, la philosophe Souâd Ayada, vendredi 26 janvier.

Avocate infatigable du prédicat – cette très controversée notion de grammaire, introduite dans les programmes de 2015, qui a remplacé le complément d’objet , elle avait choisi de rester lorsque Lussault, un de ses proches, avait vivement exprimé son désaccord avec le ministre. Une démission collective avait pourtant été envisagée en septembre, mais la majorité des membres de cette instance, nommée sous Hollande, ont préféré tenter de peser de l’intérieur.

Officiellement, Sylvie Plane ne part pas pour des raisons personnelles. Même s’il est évident que les divergences de vues avec Souâd Ayada – plutôt en phase avec les idées conservatrices de Jean-Michel Blanquer – sont nombreuses. Sa démission risque de raviver l’éternelle querelle entre lesdits « pédagos » et lesdits « réacs ».

http://www.lepoint.fr/societe/sylvie-plane-l-avocate-du-predicat-claque-la-porte-du-conseil-superieur-des-programmes-31-01-2018-2191105_23.php

Mais une petite phrase dans l’interview qu’elle a accordée au Figaro hier nous inquiète :
Et pourquoi pas les élèves, pendant qu’elle y est ? 

Plus les parents entrent à l’école, plus c’est le foutoir. Des décennies que ça dure. Chacun son boulot, chacun sa spécialité.

C’était les Inspecteurs généraux, spécialistes de leurs disciplines, qui décidaient, jusqu’en 1990, indépendamment des politiques, des programmes… Jospin est passé par là.

Et hop hommes politiques, syndicats, associations… ont décidé de ce qui ne les regardait pas, réunis dans un Conseil National des Programmes. CNP qui disparaîtra en 2005, remplacé par un groupe « d’experts « , les représentants de Terra Nova y étant en bonne place. C’est comme ça que l’inspecteur  Bourgougnoux, membre de Terra Nova, avait demandé en 2008 que l’histoire de l’immigration fasse son entrée dans les programmes de collèges… Le SNES, lui, a fait ajouter l’histoire des empires africains dans les programmes de 5 ème.

Alors, les parents d’élèves, avec leurs engagements politiques, idéologiques, religieux… au Conseil National des Programmes, bonjour les dégâts. Un parent d’élève insoumis ? Et hop plus d’histoire du christianisme. Un parent d’élève musulman ? Et hop, la réécriture des programmes selon la charia… Bonjour la réécriture de l’histoire avec un partisan de Faurisson ou un partisan de Hamon ou Besancenot…

 

On croit chaque jour qu’on a touché le fond mais on ne cesse de creuser.

 

Attendons-nous au pire. Parce que, malgré les effets d’annonce qui pourraient nous rassurer de temps en temps, n’oublions jamais qu’avec Macron c’est toujours le pire qui est à craindre, pas le meilleur. Il est évident que les petites phrases de Blanquer visent à rassurer les Français en leur faisant croire qu’un conservateur serait à la tête de l’Education nationale alors que Blanquer a été le directeur général de l’enseignement scolaire de Luc Chatel ( Blanquer-Ayada sont donc en train de revenir sur une réforme de l’enseignement des sciences mise en oeuvre par Blanquer en personne)….

 

N’oublions pas non plus que Blanquer est un démagogue qui avait même proposé de payer les élèves pour parer à l’absentéisme…C’est aussi un proche de l’Institut Montaigne, vous savez cet institut d’obédience socialiste qui prétend qu’il y aurait moins de 4 millions de musulmans en France.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “Débarrassée de l’ennemie du COD, Souad Ayada va-t-elle faire entrer les parents dans la bergerie ?

  1. Avatarlucide

    OH LA LA!
    C’est le cas de le dire, les parents participant à l’élaboration des programmes, c’est pire que le foutoir!.

    On peut se demander ce que deviendront les programmes dans des banlieues totalement peuplées de familles de migrants.
    Religions, traditions, demandes de pratique de la langue d’origine, demande d’absence le vendredi pour la présence à la mosquée etc…. ON VERRA TOUT!
    Ce n’est plus l’école de la république que nous aurons, mais LA
    POURRIPUBLIQUE

    On sera à fond dans le laboratoire de l’UNIVERSALISME au service de la « désunion des peuples ». Le recommencement de milliers et milliers de tribus de quartiers
    FALLAIT JUSTE Y PENSER.

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Bravo Christine !

    Oui au retour des Inspecteurs Généraux, spécialistes de leur discipline !!

    Dehors les parents, les pédagos, les idéologues etc !!

  3. AvatarXtemps

    Il est claire que les musulmans ne vont pas plancher sur les lois républicaines de la France et pour les vrais français, le piège est là, comme si nos escrocs imposteurs dirigeants aux pouvoirs ne le savent pas, ils vont plier d’avantage pour la charia de l’Islam pour le vivre ensemble, le respect des cultures soient disant des autres, sans respecter bien sûr les nôtres.
    C’est la meilleur manière pour démonter toutes nos valeurs Occidental, c’est sûr que nos imposteurs aux pouvoirs n’aiment pas beaucoup laisser des droits aux peuples européens pour les dominer, que les droits de l’homme et du citoyens procurent, comme la démocratie représente le pouvoir du peuple, pas besoin de vous faire un dessin pour comprendre.
    La démocratie n’est pas fait pour les dictatures en tous les cas, et cela se voit fort avec nos escrocs imposteurs aux pouvoirs dès qu’ils sont faces à une vraie démocratie, ils ne laissent pas beaucoup de marge aux peuples européens, ils nous tiennent vraiment les couilles avec leurs dictatures Union Européenne, un vrai piège totalitaire.
    La démocratie c’est comme lâchez des légumes à des crocodiles qui sont carnivores, c’est à çà que nous les reconnaissons.
    C’est à croire que l’Islam appartient à nos escrocs imposteurs et c’est eux qui décident à la place des musulmans, de qui seront islamisés ou pas.
    Vous avez dit un jour Madame Tasin que nos dirigeants allaient durcir de plus en plus, sur un de vos commentaires, vous n’aviez pas tord, les preuves sont bien là et nos crocodiles aux pouvoirs aussi.

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    « Plus les parents entrent à l’école, plus c’est le foutoir. Des décennies que ça dure. Chacun son boulot, chacun sa spécialité. »

    Je suis parfaitement, mais alors parfaitement, d’accord avec vous Christine.

  5. AvatarMachinchose

    Souad a cette caractéristique des femmes berbères de l’ Atlas

    joues prononcées et hautes, ce que perso je trouve trés joli

    allez, je lui souhaite bonne chance!
    ça semble un autre gabarit que la petite blatte noiraude qui montrait ses cuisses a tout bout de Bled
    sauf au Maroc, bien sur, ou elle se couvrait respectueusement la tête devant son Roi et les mâles qui l’ entouraient

  6. Avatarclaude t.a.l

     » Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer l’école?
    C’est ce sacré Charlemagne, sacré Charlemagne …..  »

    + de 40 ans que les gouvernements se sont acharnés à la détruire.
    Il n’en reste plus grand’chose !

Comments are closed.