La police des polices traque les patriotes mais protège les islamistes


La police des polices traque les patriotes mais protège les islamistes

Un signe supplémentaire du lent délitement de notre pays. On savait la police et la gendarmerie largement infestées par les islamistes. Ce qu’on connaît moins, c’est la propension des différents « services de nettoyage » à limiter des purges pourtant nécessaires.

Une enquête de l’Express pointe du doigt les « hésitations » (quel art de la litote…) des autorités pour écarter les brebis galeuses des rangs des forces de l’ordre. L’hebdomadaire nous narre ainsi toute une série d’histoires symptomatiques du syndrome de Stockholm qui frappe le pouvoir en France.

 

« Le 16 janvier, les services de renseignement ont peut-être déjoué le premier attentat de l’année 2018. L’homme de 23 ans arrêté ce jour-là à Bagnols-sur-Cèze (Gard) a prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI) dans une vidéo tournée, à l’automne dernier, devant un drapeau noir. Sur Internet, il aurait manifesté sa volonté d’acheter d’une arme. Chez lui, « des produits pouvant servir à la confection d’explosifs » ont été découverts.

Le suspect est inconnu des services de police. Pas de la gendarmerie. Et pour cause : c’est un ancien gendarme adjoint volontaire, l’un de ces contractuels recrutés pour une période de deux à cinq ans.

(…) En juin 2017, une équipe de la direction générale de la Sécurité intérieure fait irruption au commissariat du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) pour arrêter le gardien de la paix Mamadou N. Ce quadragénaire bien noté par ses chefs est accusé d’avoir aidé son frère cadet à monter une escroquerie sur le Dark Web, la face cachée d’Internet, pour financer l’un des émirs français de l’EI en Syrie. Sur les réseaux sociaux, planqué derrière des pseudos, il relaie la propagande de Daech. Un an plus tôt, il s’est même réjoui de l’assassinat d’un couple de fonctionnaires de police des Yvelines.

En mars 2017, c’est une ex-gendarme adjointe volontaire, radicalisée elle aussi, qui est jugée à Paris pour le même motif. En poste au peloton autoroutier de Saint-Maximin (Var), Ahlam El Haddad, impliquée dans une filière de recrutement djihadiste, a consulté des fichiers administratifs et judiciaires. Elle rêvait de partir en Syrie où elle « voulait combattre ». La jeune femme a été condamnée à cinq ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis et mise à l’épreuve.

Sur le terrain, l’application des principes édictés en haut lieu n’est pas toujours simple. « On se sent parfois bien seul », soupire un commissaire en poste dans une banlieue parisienne. Voici quelque temps, l’un de ses policiers demande sa mise en disponibilité. Accordée. Quelques mois plus tard, il souhaite réintégrer son service. Dans l’intervalle, le flic fêtard amateur de bars et de boîtes de nuit s’est métamorphosé en pieux musulman dont le front porte la marque de la prière. « Je n’ai trouvé personne auprès de qui exprimer mes doutes et mes réticences », regrette son supérieur. L’homme, lui, a repris son poste.

Beaucoup sont plutôt enclins à regretter la frilosité de la maison police, qu’ils soupçonnent de minimiser les faits, parfois, pour ne pas être taxée de discrimination. Comme dans cette compagnie de sécurisation et d’intervention de la région parisienne, où un gardien de la paix a été mis à pied pour propos radicaux et retards répétés imputables à sa pratique religieuse. Une enquête administrative plus tard, il a été réintégré au sein du même service.

Un autre gardien de la paix, adepte d’un islam rigoureux, a retrouvé son poste dans un commissariat de banlieue, lui aussi, malgré les lourds soupçons pesant sur lui. Alors que son frère vient d’être interpellé et sa voiture saisie, il arrive sur les lieux et tente de récupérer le véhicule en brandissant sa carte professionnelle. Le fonctionnaire de service ce soir-là, intrigué par son insistance, inspecte l’auto, dans laquelle il trouve un drapeau de Daech. Selon l’enquête interne, le gardien, qui travaille de nuit, a passé de longues heures à consulter les fichiers de police, avec différentes variantes orthographiques des mêmes patronymes, assortis de diverses dates de naissance. « Peut-être voulait-il tester de fausses identités », avance l’un de ses collègues. En prime, les deux frères ont cassé les puces de leurs téléphones, rendant leurs communications inexploitables. Néanmoins, ni les services de renseignement ni la police des polices n’ont jugé l’affaire suffisamment grave pour muter le policier dans un autre service. Ou lui retirer son arme. »

Ces différentes affaires apparaissent d’autant plus scandaleuses à la lumière de l’empressement manifesté par l’IGPN à sanctionner durement les agents pris dans la tourmente d’affaires concernant l’islam ou les « d’jeuns ». Ainsi, les quatre policiers en cause dans l’affaire Théo ont été suspendus durant près d’un an. Le suspecté de viol est toujours mis en examen, alors que les images montrent clairement que d’une part, viol il n’y a pas eu, et que d’autre, la réaction des policiers à la violente résistance manifestée par Théo était ô combien justifiée et mesurée.

On se souvient également que les prétendus « tueurs » d’Adama Traoré, mort par essoufflement alors qu’il tentait d’échapper à un contrôle de police, avaient dû être cuisinés, se justifier longuement et faire face à une plainte calomnieuse pour n’avoir fait que leur devoir. Tout cela dans le but d’éviter que les cités ne s’embrasent (ce qui a tout de même eu lieu).

Et que dire du cas Jallamion, policier exemplaire suspendu puis écarté de la police nationale, condamné à de la prison avec sursis et à des milliers d’euros d’amende, pour avoir « insulté un imam », en réalité le chef de l’Etat islamique de l’époque !

Les autorités montrent là toute la faiblesse dont elles font preuve quant à la menace qui nous guette. Ils font des courbettes face à l’ennemi et ne font, agissant de la sorte, que renforcer ce dernier. Des contacts de la police m’ont expliqué à plusieurs reprises que depuis l’affaire de Villiers-le-Bel, les policiers sont tenus d’abandonner très vite des jeunes excités en deux-roues qu’ils poursuivent. Ceci dans l’optique de prévenir leur éventuelle chute, qui sera bien entendu retenue comme une bavure et mettra le feu aux poudres.

De quoi nous rappeler les purges qui avait eu lieu dans l’armée au début du XXe siècle, au moment où les catholiques avaient été mis au ban par toute l’intelligentsia au pouvoir, particulièrement haineuse des hommes d’Eglise et de leurs suiveurs. La promulgation de la loi de 1905 leur avait conféré une sorte de passe-droit pour procéder à une purge sans état d’âme des militaires attachés à leur foi, alors que d’éventuels traîtres à la nation passaient sans coup férir entre les mailles du filet.

L’Histoire a une fâcheuse tendance à bégayer – mais pas à se répéter : la particularité du présent, comme le disait Paul Valéry, c’est qu’il est fait de ce qui ne s’est jamais produit jusque là. Il n’est pas dit que la chasse aux sorcières actuellement menée dans la police ne porte un coup fatal à ce qui reste de maintien de l’ordre dans notre pays, qui devient peu à peu un morceau indéfini du monde globalisé voulu par nos « élites » déracinées.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “La police des polices traque les patriotes mais protège les islamistes

    1. mauki

      Ce n’est pas « un coup de pouce » que je donnerai à l’islam, mais comme les islamistes le font :
      un coup de sabre à décoller la tête ! (deux au besoin)

      Sur la photo illustrant ct article nous voyons une femme voilée qui ne laisse voir que ses yeux, la policière a-t-elle fait respecté la loi en l’obligeant de ne pas avoir le visage couvert comme elle le ferait avec n’importe lequel d’entre-nous ?
      Si le reste est à la mesure que les yeux, cette femme doit être très belle.

  1. Machinchose

    « le gardien de la paix Mamadou N.  »

    tiens! comme c’est curieux

    Mamadou Haine …..

    Sans doute un Franco-malien ou un Franco-Sénégalais….mais en tout cas un musulman (savoir que Mamadou en négritude correspond a Mohamed, tout comme Fatoumata correspond a Fatma )

    on comprend bien mieux les Israeliens qui ne veulent absolument pas de Musulmans dans Tsahal
    seuls les Arabes chrétiens, les Druzes et les circasiens y sont admis
    question Police, il y a bien sur des arabes musulmans, rares, il est vrai, mais il y en a , comme il y a des députés arabes musulmans ( véritable ennemis de l’ état,traitres et félons, que la vieille dhimmitisation , empêche encore de foutre dehors)

    le fonds patrimonial de la France, religieusement c’est le Christianisme! point barre !!
    que d’ autres religions telles le judaisme (existant en France depuis plus de 17 siècles), l’ islam -datant depuis au maximum un siècle , ou le boudhisme (depuis 50 ans) y existent, pas de problème
    mais que l’ une d’ entre elles revendique une priorité au prétexte du nombre: hors de question !
    ça équivaut a une déclaration de guerre
    le ôte toi de là que je m’ y mette

    et ce qui les conforte et les soude c’est cette incompréhensible détestation de la France a qui ils doivent tout
    et en premier de n’ avoir pas crevé de faim dans leurs gourbis et leurs cases en merde de gnou séchée

    que les Français ont jeté aux orties depuis 50 ans!
    ça se paye!

    il est minuit Dr Schweitzer ………………………….

    il est 5 h du matin Dr Guillotin …………….

    quand quelque dizaines de milliers de têtes seront brandies sur des piques, collabos en premier, je vous garantis que la remigration ne sera plus une espérance
    ah! commençons donc par supprimer toutes ces alloques aux anciens loqueteux, puis cessons ces soins qui grèvent le budget de NOTRE pays, et terminons par supprimer ce stupide code de la nationalité
    être Français n’ est pas un droit : ça se MERITE !!

    et il faut en etre digne….sinon: retour au bled …raus!

  2. Xtemps

    Et bien oui, nos dirigeants lâchent du lest à chaque fois un peu plus à cet islam de merde en Europe, avec des musulmans dans les postes clés stratégiques pour des raisons soient disant d’humanistes, au nom de la liberté et de la démocratie, s’il vous plait, avec des pilleurs d’états infiltrés aux pouvoirs en France, comme le dit Philippe Pascot, mais aussi en Europe et dans le monde entier, grâce à la dictature centralisateurs Union Européenne d’organisateurs infiltrés aux postes clés issus de l’Empire mondiale.
    Vous avez là un des exemples de la machinerie destructeur de civilisation, dont les musulmans sont les participant depuis 1400 ans, sans se rendre compte, par le biais de l’Islam imposé depuis et les premières victimes de la destruction de leurs propres grandes civilisations de l’Orient.
    Les Berbères peuvent en témoigner de la destructions de leurs anciennes cultures Berbères par les conquêtes Arabes musulmanes de leurs territoires.
    Nous les peuples européens sommes les suivants.
    On dit que le mal existe, moi même je ni croyait pas, je pensait que c’était des histoires de grands mère et des religions, en tous les cas nous l’avons devant nous en pleine actions.
    Et çà car nous pensons bien faire, de façon rationnel et humaine, que des histoires pareilles n’existent pas, mais les constats sont là, que nous le voulions ou non.
    Et un mal très vicieux et profond, très manipulateur et destructeur, nous pouvons le dire aujourd’hui par les constats actuels et comportements de ceux qui nous dirigent aux pouvoirs, qui favorisent l’Islam par la force contre la volonté des peuples européens, de façon très vicieuse et profondément malhonnête en basculant tous nos droits protecteurs pour l’invasion forcé de l’islam.
    Avec leurs endormissement politiquement correct pour désarmer les défenses des peuples européens, pour ne pas résister à l’Islamisation de l’Europe.
    Que si le califat se fait, ce sera pas par les musulmans eux mêmes, mais ceux qu’ils le sont pas, surtout par ceux qui le nourri à sa réussite.
    Une conspiration Monolithique et sans pitié contre le monde entier, comme disait JFK Kennedy en 1963, une semaine avant sa mort.
    Cela y ressemble drôlement en tous les cas.
    Il y a quelque chose de pourri au Royaux planétaire,en tous les cas.

  3. durandurand

    Tout cela est voulu au nom de la discrimination positive par tous les gouvernements successifs , noyautage à grande échelle de tous les corps d’état , de plus au nom de cette putain de discrimination positive ( je dirai négative) aucun principe de précaution n’est mis en place , combien sont ils à avoir accès à des données sensibles , et autres contenus pouvant mettre en danger la vie de nombreux français de souche ?
    Et dire qu’il y a des connards de français tout énamouré et subjuguer par le traître macro-con .
    Le réveil pour cela va être très douloureux ,et il se fera dans le sang et les larmes , d’ailleurs cela a déjà commencer .

  4. Fomalo

    Jack, allez! ! Moi aussi ( avec des yeux bruns) , je me voile, et pose une superbe paire de lentilles de contact bleues, et je me gante….Je peux vous dire que je rigolerais bien si l’on me prenait pour un converti (e) Ha Ha Ha!

  5. Sylvie76

    Dans deux jours, je souffle mes 54 bougies… Eh oui, Christine, ce sera mon anniversaire et celui de Ponpon un de mes six chats qui aura six ans…

    1. durandurand

      Je ne donne pas chère de sa vie une fois incarcéré .Les allogènes vont se faire une joie de l’étriper .

Comments are closed.