Zones inondées à rendre à la nature ? Bande d’incapables, faites comme les Hollandais


Zones inondées à rendre à la nature ? Bande d’incapables, faites comme les Hollandais

ET IL A BEAUCOUP TROP PLU CES DERNIERS TEMPS, VOUS NE TROUVEZ PAS?

ALLEZ ENCORE UN EFFORT MESSIEURS LES MAIRES DE FRANCE!

Combien de départements et de zones sont sinistrés aujourd’hui « grâce aux pluies magiques  » qui tombent du ciel? La pluie nous est autant nécessaire que la nourriture que nous mangeons chaque jour et notre nourriture dépend d’elle. Nous l’avons bien compris

Sauf que là, « elle dépasse les bornes, la pluie.  » Aurait-on mal calculé le dosage, là haut dans les cieux »?

Voilà des maires de communes sinistrées qui décident que leurs zones inondées sont à « rendre à la nature » et de sous-dédommager les habitants pour qu’ils aillent voir ailleurs si la pluie est plus fine, plus douce, moins .. généreuse.

Messieurs les Maires de France, ne pouvez-vous pas, au lieu de paniquer, vous inspirer du modèle HOLLANDAIS ?

En effet ce pays aurait pu être un Bengladesh pour l’éternité. Mais c’est un pays de bosseurs, de lutteurs. Et qu’ont-ils fait partout, partout, partout?
DES CANAUX DE DERIVATION. Comme j’y vis, je peux vous dire que nous en sommes très entourés. Ils ont toutes les tailles, selon les besoins et les risques.

Mais vous allez me dire, « on aimerait bien nous aussi pouvoir faire cela, mais ça coûte énormément d’argent. Alors, vous préférez sous-dédommager les habitants à hauteur de 6 MILLIONS (comme l’a fait récemment la maire d’une commune) et rendre leur espace d’habitation à la nature.

Dans un temps pas très lointain, on envoyait de pauvres jeunes vers leur destin de poilus sans leur demander leur avis, pour aller se faire tuer. Et ils creusaient eux-mêmes leur tranchée-futur-tombeau.

Aujourd’hui, on ne peut absolument pas demander à des générations de CHOUCHOUTES d’apprendre « en une semaine » à utiliser UN TRACTO-PELLE afin de creuser de petits canaux de dérivation ?

Combien coûterait la conduite d’un chantier avec de jeunes appelés guidés par un professionnel par rapport à l’évacuation définitive des habitants de leur zone rendue à la nature?

Je vous fais le pari, Messieurs les Maires de France qu’un,  deux ou trois petits canaux autour d’une de ces zones ne nous coûterait pas plus de 100.000 euros.

Et croyez moi les compagnies d’assurance seraient bien contentes de vous voir prendre une telle initiative. Car les soi-disant dégâts occasionnés par « le réchauffement climatique » ne permettront plus aux gens de s’assurer, car les prix de nos contrats d’assurance ne seront plus accessibles à l’ensemble des citoyens, mais à une minorité peut-être.

ALLEZ MESSIEURS LES MAIRES DE FRANCE, FAISONS UNE PETITE VISITE TOURISTIQUE AU PAYS DES BOSSEURS ET DES LUTTEURS, LA HOLLANDE. (ou les Pays-Bas si vous préférez).

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Zones inondées à rendre à la nature ? Bande d’incapables, faites comme les Hollandais

  1. AvatarAlexcendre 62

    Nous en France nous avons trop de gens intelligents et leur problème c’est qu’il y a toujours une moitié qui tire a droite et l’autre moitié tire a gauche et le temps que l’on discute il y a de nouvelles élections . L’aéroport N des landes en est le parfait exemple 50 ans de palabres pour rien , nous sommes loin de travailler comme les hollandais en 53 je crois ils furent exemplaires et très courageux lorsqu’une digue sur la mer a lâché , je me souviens de ce peuple qui a su faire face a cette catastrophe de très grande ampleur . Avec les modifications climatiques nous avons intérêt a changer notre fusil d’ épaule et apprendre a nettoyer nos fossés dans un premier temps .

    1. Avatarpier

      Avant nous avions des cantonniers qui avaient en charges qqs Km de routes
      ils entretenaient les saignées , les fossés , les accotements .
      ils étaient logés à proximité .
      l ‘hiver ils avaient 1 tas de sable en haut du virage pour le verglas
      Maintenant , les employés du département sont tous basés au bourg ou à la ville .
      Fauchage mécanique des accotements >> interdit avant une certaine date , pour protéger ( sois disant ) certaines espèces de bestioles …
      Curage des rivières , nombreuses autorisations et périodes , faut pas déranger certaines bestioles encore .
      Alors si au carrefour , vous n ‘avez pas une bonne visibilité parce que l ‘herbe est trop haute , vous saurez pourquoi .
      Taxes sur carburants , TVA sur achats d ‘autos , péages , taxes sur assurances autos , amendes routières , cartes grises , etc …
      sur 100€ on redonne 12 pour l ‘entretien des routes

      je vous parle d ‘une époque d ‘avant 1970
      PONTS & CHAUSSEES ( avec ses , arrondissements & subdivisions ), devenus DDE
      devenu conseil départemental

      pauvre FRANCE qu ‘est tu devenue ?

  2. AvatarCharles Martel 02

    Article très sensé et plein de logique, mais voila cher Lucide, nous sommes en France: championne du monde de l’impôt et de la taxe et tout ce que nous récolteront après les inondations c’est une taxe inondation, taxe dont l’argent récolté ira très probablement à la rénovation d’hôtels F1 pour y loger des migrants pendant que des français qui ont bossé pour payer leurs maisons et qui ont pourtant obtenu une permis de construire se verront littéralement spoliés de leurs biens et priés de dégager le terrain… Rien d’autre à espérer avec la bande de branques qui nous gouvernent

    1. Avatarlucide

      Merci à vous pour la publication de ce commentaire
      Les réponses d’Alexandre 62 et de Charles Martel sont très, très pertinentes.
      Vous dépeignez très bien le visage de la France d’aujourd’hui. Je dirais que la France d’aujourd’hui est « presque » à reconquérir. En de nombreux points elle ne nous ressemble plus. On a l’impression de vivre parfois en terre étrangère, tant nos élites ont « dénaturé » ce pays. Aujourd’hui, on assiste presque à un ARRACHEMENT au forceps de l’âme française.
      .
      Nous avons beaucoup de travail, dès aujourd’hui et pas quelques mois avant les élections, pour aider nos compatriotes à comprendre qu’il faut voter PATRIOTE aux prochaines élections.

      Si quelqu’un a la bonne idée de faire un article ou un livret sur « comment et quand ETAPE PAR ETAPE nos élites ont pratiqué cet arrachement de l’âme Française, cela nous aiderait à faire comprendre à nos compatriotes, comment on les a manipulés, lobotomisés pour en arriver à la situation actuelle. Mais je crois que ce genre d’article ou de livret ne sera pas facile à rédiger car cela demande de faire beaucoup de recherches et de mettre « l’essentiel » pour ne pas lasser nos « chers futurs lecteurs »..

      1. AvatarAlexcendre 62

        Tout a fait lucide , tous les jours je me demande comment ce pays pourra un jour se redresser a travers ses labyrinthes de manipulations et de ses contradictions , le dernier exemple la voiture de monsieur Durand et de monsieur Martin sont classées de plus en plus polluantes et toto Jules hurle avec la meute , manipulé ).Mais pour les 1000 jets privés de Davos (oui 1000 jets ) là pas de pollution et pas de covoiturage et le plus grave pas de commentaire de nos médias silence complet ,allez comprendre ? j’ai fait six lignes j’aurai pu en faire soixante mais a quoi bon .

  3. AvatarCeltillos

    si on bétonnais moins, si on ne rebouchais pas les fossés, si on laissait tranquille les taillis et buissons, et si on ne labourais pas dans le sens de cotes mais en travers, alors la deja on aurais un debut de solution, c’est ce que faisaient nos anciens avec leur sagesse, mais nous non, nous on sait mieux que tout le monde, nous on a toujours raison, et la on voit le résultat…

  4. Avatarcayssials

    deja il faudrais avoir la volonté d’envoyer chier les promoteurs et les prêfets je vois que dans ma comunne et chez nos voisins (villeneuve le roi et villeneuve st georges et vigneux ) on continue a construire sur des zonnes innondables (bord de seine de l’orge de l’yerres et autres) dont les discours qu’ils fonts c’est du blabla ce qui compte c’est le fric voilà la vérité eux sont pas toucher par les innondations sauf les maires qui sont seuls a se démerder avec les habitants sinistrés.
    Quand a PARIS qui est tres peut touché hidalgo et ses sbires préferent voir les banlieusards dans la flotte avant d »être dans la merde avec les assurances.
    2innondations en moins de 2ans dont quasiment tous n’ont pas toucher grand choses des assurances.
    LE PIRE EST A VENIR certans préfets et maires veulent éxproprier les propriétaires pour refiler les terrains aux promoteurs qui eux vont reconstruire des logement pour leur pots les migrants
    cherchez l’érreur

  5. AvatarJoël

    Finalement, certaines populations de pays pauvres ou sous-développés sont beaucoup moins connes que nos élus et promoteurs. La plupart habitent au bord des rivières ou a proximité, car c’est le seul moyen de transport mais ils ont pensé que si l’eau montait parfois, la meilleure solution c’était de construire en hauteur sur pilotis.

  6. AvatarJean-Louis

    « Combien coûterait la conduite d’un chantier avec de jeunes appelés guidés par un professionnel par rapport à l’évacuation définitive des habitants de leur zone rendue à la nature? »
    Vous rêvez, Lucide.
    Nombre de nos jeunes veulent beaucoup glander en Fac, ne pas se salir les mains en choisissant un métier où on ne risque que de se fouler un doigt sur le clavier de l’ordinateur ou encore de faire fonctionner le bla bla par des études commerciales.
    Creuser des canaux, vous n’y pensez pas. Enfin si, il il aurait une solution en en y attelant des immigrés. Encore que, on a déjà épuisé le réservoir des immigrés turcs qui sont devenus majoritaires dans la maçonnerie et le bâtiment. Peut être qu’avec des Syriens ou des Soudanais ?
    Dire qu’il y en a qui sont contre l’immigration (à interpréter au second degré)

    1. Avatarlucide

      OUI,, JE SAIS. DE PLUS EN PLUS DE JEUNES SONT DES GLANDEURS.
      Mais mois, je parlais de service national civique et social (qui reste à inventer) et auquel on ne pourrait pas se soustraire.

      Des pauvres petits jeunes ont donné un an de leur vie dans le passé pour des conquêtes (de merde,voulues par les puissants) et beaucoup n’en sont pas revenus.

      Un jour à Reims, un vieux monsieur m’a raconté l’histoire de jeunes gens d’un  » régiment ou division dont j’ai oublié le chiffre, QUI NE VOULAIENT PAS PARTIR OU REPARTIR pour certains, vers l’ALGERIE.

      LES CRS SE SONT CHARGES DES LES CONVAINCRE. Certains ne sont pas revenus de cette sale guerre.Ils auraient certainement aimé creusé des tranchées ou canaux de dérivation anti-innondations.

      BON POUR CE QUI EST DE NOS GLANDEURS, SI UN SERVICE NATIONAL EST INSTAURE, ILS NE POURRONT PAS S’Y SOUSTRAIRE.
      Ca ne les tuera pas de travailler à creuser ces canaux (pas à la main, mais avec une pelleteuse) pour éviter les innondations. Ils seraient nourris et logés sur place par l’habitant pour « accomplir cette oeuvre ». Olé!!.

      NOS ANCETRES ont su s’entraîder, ont su partager, ont su donner de leur temps gratuitement pour la communauté. S’ils n’avaient pas fait cela NOUS N’EXISTERIONS PAS.
      IL va bien nous falloir un jour, apprendre a être GRATUITS. A moins que les paresseux que nous serons devenus n’aient besoin de l’IMMIGRE, à perpetuité.

  7. Avatarclaude t.a.l

    Il y a plusieurs sortes de Hollandais.

    Certains ont été particulièrement nuisibles : les admirateurs de Hollande .

  8. AvatarGrain de riz

    Moi,j’habite à Nîmes depuis toujours.Le régime des pluies est très different du reste de la France.On est menacé par la désertification.Il ne pleut quasiment que en automne et en hiver.Et d’année en année il pleut de moins en moins.Toutefois les pluies peuvent être terribles,c’est bien connu.On n’a pas intérêt à habiter au bord d’une rivière,surtout dans des pentes.Tous les anciens le savaient.Et pourtant il y a souvent des gens sinistrés parcequ’ils ont fait construire au bord d’une riviere.On les montre à la télé,c’est toujours le même scénario,on voit des gens avec un accent qui n’est pas de la region,à qui on a donné une autorisation de construire pas loin d’une rivière,qui en temps normal paraît très peu dangereuse.La situation peut etre cool durant des annees mais un jour l’accident se produit.Chez nous il est quasiment impossible de cohabiter avec une rivière,car quand certains soirs,la pluie se met à tomber,c’est toujours angoissant,une pluie très forte pendant des heures et des heures avec de temps à autres une foudre pour pimenter l’ambiance.Les petits ruisseaux deviennent enormes et avec une vitesse de l’eau considerable.Dans ma region,il y a trop de bétonnage,des permis de construire dans des endroits inadaptés,pas de sanctions a ma connaissance,pour ceux qui ont donné ces permis,le climat particulièrement brutal qui fait que on ne peut faire aucun aménagement efficace qui permettrait d’habiter dans certaines zones,il faut les éviter,un point c’est tout.

    1. Avatarlucide

      DANS CE CAS ON REPARE SES FAUTES, sans pour autant « exiler » les gens ailleurs.
      Le nombre de néerlandais qui vivent auprès des « canaux de dérivation » est inimaginable pour des Français. J’ai deux canaux, à quelque dizaines de pas de chez moi.
      S’il n’y avait pas eu ces canaux de dérivation, la population de Hollande aurait dû dans ce cas émigrer jusqu’en France. (17-18 millions sur un tout petit territoire (41526 km2) que l’eau aimerait grignoter de partout).

      Mais comme ce sont des COMBATIFS, ils luttent. La lutte ça rapporte et dans leur cas, ça leur a rapporté des siècles de tranquilité.

      QUAND IL Y A UN PROBLEME, IL FAUT TOUJOURS ENVISAGER UNE SOLUTION. ETRE POSITIF. ET CESSER DE RENONCER.

  9. AvatarJackblack

    Urbanisation à outrance pour recevoir les clandestins dû gouvernements et des gauchos…
    en fait la France devient le pays de M que le président Trump évoque.
    Une sorte d’Haïti d’Europe qui récupère les déchets de l’Afrique, du coup on bétonne comme des cons et ça rend les sols étanches.

Comments are closed.