Tout sur l’imposture du « vivre ensemble »


Tout sur l’imposture du « vivre ensemble »

« Le vivre ensemble : une véritable imposture ! » et la part de responsabilité des médias dans la propagation et l’imposition de cette idéologie.

Paul-François Paoli dénonce l’imposture du « vivre-ensemble »

SUJET : Une véritable « imposture » : selon l’essayiste Paul-François Paoli, l’obsession pour le vivre-ensemble exprime une inconsistance idéologique dangereuse. Entretien autour de son nouvel ouvrage : ‘L’imposture du vivre-ensemble de A à Z’ (L’Artilleur, 2018).

« À vos marques pages ».- présenté par Edouard Shadow

Le discours du vivre ensemble se présente comme une sorte de « minimum » accessible à tous pour « se supporter les uns les autres ». Hors en deçà de ce discours sirupeux, lénifiant et contraignant.

Ce n’est pas vraiment une idédologie bien que l’on peut le dénommer comme cela ; et en parler comme d’une « idéologie molle », d’idéololgie soft comparée aux idéologies dures qui ont pris fin vers les années 90 ; comme les idéologies radicales, le communisme, le fascisme ou idéologies que l’on a pu qualifier de totalitaires ; le rôle des idéologies étant de créer un monde fictif.

Paul-François Paoli cite jean-François Revel en à propos de la méfiance à avoir à propos des idéologies parce que la « force de l’idéologie » c’est qu’elle transforme le réel.

Donc, il ne faut pas croire qu’au prétexte du caractère fictif d’une idéologie que celle-ci soit sans effet.

Nous autres journalistes nous connaissons bien concrètement ces effets de cette espèce de « pensée molle » qu’est la « pensée du vivre ensemble » ; ce sont des effets de censure ; c’est-à-dire, des effets de contraintes.

J’ai écrit ce livre :  » ‘L’imposture du vivre-ensemble de A à Z’ (L’Artilleur, 2018) » pour les journalistes parce que nous sommes, nous les journalistes, les premières victimes du « vivre ensemble » en tant que professionnelle.

Les « effets censure de cette idéologie » du vivre ensemble extrêmement contraignante :
– « mots plombés » en France et sans doute pas seulement ; mille précautions sur le choix des mots.

REMARQUE du JOURNALISTE : « vous dites que les journalistes sont des victimes de cette idéologie pourtant dans l’opinion on aura plutôt tendance à dire que ce sont plutôt ces journalistes qui sont des causes voire même les coupables de l’exposition de cette idéologie. »

PAUL-FRANÇOIS PAOLI :
C’est un paradoxe, il est vrai que les journalistes en France sont formatés et ont été formatés par deux médias en particulier : « Libération et le Monde ». Libération aujourd’hui n’a pratiquement plus de lecteurs mais il y a une iéologie très forte dans ce journal. Le Monde a encore des lecteurs mais a perdu sa légitimité. Dans les écoles de journalisme le style, les méthodes, « Les IMPÉRATIFS et les IMPLICATIONS IDÉOLOGIQUES » de Libération et du Monde sont prégnants.

Une pervesion du journalisme, « les journalistes, inconsciemment ont tendance à édicter des normes idéologiques et morales ». C’est devenu, et pas que du fait des journalistes mais aussi de celui des hommes publics ; une SORTE de CLERGÉ.

…/…
=================================
Permettez-moi de vous rappeler l’excellent site : « OJIM.fr .- l’Observatoire journalistes et Information Médiatique » { https://www.ojim.fr/portraits/ }

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


9 thoughts on “Tout sur l’imposture du « vivre ensemble »

  1. Amélie PoulainAmélie Poulain

    « Une pervesion du journalisme, « les journalistes, inconsciemment ont tendance à édicter des normes idéologiques et morales ». C’est devenu, et pas que du fait des journalistes mais aussi de celui des hommes publics ; une SORTE de CLERGÉ. »

    Oui la nouvelle »religion » en quelque sorte, qui remplace celle d’avant…. Je l’ai dit à plusieurs reprises avec d’autres mots (cf baptême républicain entre autres)..

    Son ossature : l’amour inconditionnel (donc irréaliste) : tout accepter, tout donner, pas de limites tant la « compassion » qui soutient ce système est la règle n’° 1….. d’où :
    Social complètement en dehors de la réalité et des véritables besoins (limité et réservé donc à certaines catégories de personnes susceptibles de faire agir le système), aider l’étranger (très demandeur) quelle que soit la réalité des personnes ou de ce qui se passe, éducation laxiste dans les établissements scolaires et ailleurs, très grand souci de ceux qui passent leur temps à pourrir la vie des autres (cf délinquance, prisons, etc….).

    Tout cela soutient, fait exister et maintient l’Idéologie en place et, bien sûr, rejet de tout ce qui pourrait la mettre en danger.

    Donc, en résumé, où le bât blesse et où l’on voit que c’est de la surface sans fondement justifié, et constructif : c’est réservé à certains qui peuvent servir la « cause » du système-religion tout comme l’ancienne religion, les autres (ceux qui prônent une vie ancrée dans le réel, les résistants, etc….) sont agressés les passage à l’acte qui eux, sortent aussi bien souvent de la réalité de la situation (judiciarisations abusives notamment) visant à les faire rentrer dans le rang.

    1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

      Bonjour @Amélie Poulain

      Pour rappel la video entretien avec Claude Chollet : « Méfiez-vous des journalistes ! » du 16 janvier 2017.

      Claude Chollet, président fondateur de l’OJIM (Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique) répond aux questions de MPI-TV à l’occasion du traitement médiatique de l’élection de Donald Trump, et plus généralement au sujet de l’indépendance et de l’intégrité des journalistes.

      VIDEO : Méfiez-vous des journalistes! (Claude Chollet)
      :: https://www.youtube.com/watch?v=zEM_87VzWiU
      DURÉE : 32’55s

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      passages à l’acte qui viennent bien sûr témoigner de la violence plus ou moins consciente et masquée par des soit-disant « bons » sentiments, d’un tel système

  2. Avatar1214-1412

    L’idéologie du vivre-ensemble et des droits de l’homme est bien une religion, qui impose l’amour de l’autre au prix de la destruction de soi-même. Sauf que c’est une religion sécularisée, dont les dogmes sont passés dans la loi. Nous pourrions parler d’augustinisme politique (le juge rend la loi en obéissant à un idéal spirituel en réalité et non temporel). L’amour de l’autre qui dans la religion chrétienne est un idéal personnel à atteindre dans l’au-delà s’est transformé en se sécularisant en ce qu’on sait : adoration inconditionnelle des aliens, justification de l’invasion migratoire et anathème systématique sur ceux qui s’opposent à ce système. Et le bûcher est cette fois judiciaire et médiatique pour les incroyants : poursuites judiciaires ou pire, harcèlement par les média bien-pensants qui vous traînent dans la boue…

  3. Avatar1214-1412

    Le pseudo-« vivre ensemble » et tout ce qui va avec est bien une religion, celle des droits de l’homme et de l’amour de l’autre au prix de la destruction de soi-même.
    Pire, c’est une religion sécularisée (autrement dit une idéologie), dont les dogmes sont entrés dans la loi, comme de par le passé l’augustinisme politique ou les juges-prêtres. Ce qui était un idéal personnel à atteindre pour « faire son salut » dans l’au-delà : pardon, amour de son prochain,… est devenu en se sécularisant destructeur pour notre société, impliquant le suicide de celle-ci : amour inconditionnel des parasites venant de l’extérieur qui sont là pour nous détruire, abolition de toutes les valeurs, anormalité ou différence érigées en norme sociale… Et pour les récalcitrants le bûcher est médiatique ou judiciaire, en attendant pire.

  4. Avatar1214-1412

    Bonjour,
    J’avais déposé un commentaire hier mais le site a planté et j’ai republié à peu près le même ce matin. Merci d’enlever un des deux. Avec mes remerciements (pour la modif et également pour l’ensemble de votre site).

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci pour votre patience, et pardon s’il y a des doublons on a un gros retard avec plusieurs heures de panne hier,

  5. frejusienfrejusien

    J’aime bien cette comparaison avec le CLERGÉ, c’est très parlant, c’est exactement ce que j’ai remarqué depuis longtemps déjà, les présentateurs du journal nous disent la messe, mais au lieu d’une messe dominicale, on bénéficie de deux messes quotidiennes,

    Autrefois, les fidèles des églises, recevaient la bonne parole dans le « sermon » du dimanche qu’ils essayaient plus ou moins de mettre en pratique durant la semaine,

    Aujourd’hui, on a droit à un véritable GAVAGE COMME LE CANARD AU FOIE GRAS, et un gavage sur toutes les chaines, et même à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit,

    Comment pourrait-on y résister quand on n’a pas un minimum d’esprit critique et de connaissances ?

    j’ai connu bien des gens qui répétaient tout ce qu’ils entendaient à la télé , sur n’importe quel sujet d’ailleurs, croyant sincèrement que tout était véridique

Comments are closed.