Peur sur la ville : abominable semaine de faits-divers à Besançon !


Peur sur la ville : abominable semaine de faits-divers à Besançon !

La semaine à Besançon et Franche Comté vu par le journal L’Est Républicain,

Le 23 janvier : Ivre, il roulait à 160 kms/h en ville, sans permis car il lui avait été retiré ! Cet homme en est à sa 33ème mention au casier judiciaire : 8 mois dont 4 avec sursis, peine qui ne sera pas à purger dans l’immédiat !

Le 23 Janvier : mystérieuse rafale de tirs aux clairs soleil, vingt douilles ont été retrouvées.. investigations en cours !!

Le 24 Janvier : EXCLUSION D UN COLLEGIEN  après l’agression d’ un autre élève : un collègien a été exclu définitivement de l’établissement, après l’agression d’un autre élève juste avant les congés de Noël ; la victime,  12 ans a une double fracture d’une jambe. Une équipe mobile de sécurité du rectorat doit intervenir dans toutes les classes de l’établissement à partir du mois de février afin de sensibiliser les élèves sur les comportements violents et le harcèlement .

Le 24 Janvier, VIOLENTE AGRESSION D UN LIVREUR DU JOURNAL L’Est Républicain !  Il s’agit d’un homme de 68 ans qui livrait le journal , (  travailleurs indépendants ),  pour arrondir ses fins de mois, à 4 HEURE DU MATIN !!  Un jeune individu de 23 ans, originaire de Mayotte, alcoolisé et CONNU DES SERVICES DE JUSTICE POUR DES FAITS SIMILAIRES, l’a agressé pour lui voler son véhicule . Le porteur a subi  un passage à tabac caractérisé, un massacre dit le journal ! Il présente de multiples fractures au visage, les médecins ne peuvent à ce jour évaluer l’étendue des séquelles, il a été placé en coma artificiel, nous dit le Procureur, Madame Edwige Roux Morizot .

UN « BILLET D HUMEUR  » a été écrit par un journaliste avec comme titre ( pas celui du cinéma ) :  » PEUR SUR LA VILLE  » :     »  tant de types enivrés , drogués, violents errent depuis des mois à Besançon, ici et là , au cenre ville, à chaque heure du jour et de la nuit, la violence gratuite et organisée se banalise ! TROP C EST TROP !( ouh là là ) :  Est il normal de tout accepter, dit il ! Jusqu’où cela peut-il aller ?  ( prise de conscience tardive ?, mais c’est un porteur qui a été massacré ..) ; et dit il , pendant ce temps là les PV tombent sans aucun discernement  ( ben et puis quoi encore ! ) , alors que l’on ne s’attaque pas à ce qui crève les yeux, , déchire le quotidien (le porteur est très déchiré !!) et tue à petit feu le FAMEUX  » VIVRE ENSEMBLE  » !  là il n’y a personne ou presque, l’impunité est trop flagrante, le fossé se creuse ! « 

Le 24 Janvier, à 9h30, AGRESSION DE DEUX AGENTS DE LA POSTE, par un homme  ! Le premier a reçu un projectile et en voulant l’aider, le chargé de clientèle a reçu plusieurs coups au visage !  Les deux personnes sont sorties des urgences et sont allés porter plainte. La Poste a fermé deux jours selon un protocole, et a détaché les services d’une assistante sociale auprès des employés !!

TOUS ONT ETE TRES CHOQUES !! ah bon !  Ils ne savaient pas ? :  des employés refusent d’aller travailler à Planoise .

25 Janvier : DEMANTELEMENT D’UN RESEAU DE PROSTITUTION BULGARE  : Un cas d’école qui a jeté la lumière crue sur les rouages des réseaux des PAYS de L’EST, leur organisation, leur profits, leur cruauté .  VOIR L’ARTICLE,  DENSE ..

TOUTE L ANNEE  :  Trafic de drogue à Planoise ,  »  mais  là c’est devenu insupportable !  » dit Madame Le Procureur ; un dispositif créé il y a 4 mois, Groupe local de traitement de la délinquance devrait porter ses fruits…

 

Lors de la rentrée du TGI ( Tribunal de Grande Instance), Madame le Procureur a rappelé que l’année écoulée avait été dense ( des crimes de jeunes femmes non élucidés ), mais aussi surmédiatisée : « les crimes ne sont pas des séries télé  » !    ( c’est comme pour le Nutella, nous sommes dans un monde de fous sss)   ; en effet , il y a eu des articles tous les jours, pendant 3 semaines, qui ont gêné l’enquête,  sur le crime d’une jeune femme, ( mais on voulait tellement savoir si elle avait été violée !! ) quand il n’y a pas un mot sur les nombreux meurtres gratuits , au couteau , dans d’autres régions.

Autre éléments de la VRAIE VIE , mis en exergue par le Procureure, et dont les élus s’obstinent souvent à MINIMISER LA DIMENSION DE LA REALITE ..le trafic de drogue….

Forte judiciarisation de la socité qui fait exploser le nombre d’affaires, alors que l’état des effectifs des magistrats ne permettra pas de juger …

 

Et donc, pendant ce temps là,  Monsieur G. Collomb est attendu,  car la ville a demandé le dispositif  » La Police du quotidien « 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Peur sur la ville : abominable semaine de faits-divers à Besançon !

  1. DURADUPIF

    Plus qu’un fossé des abysses. La violence va et ira crescendo avec la venue de toutes ces chances pour la France. Il n’aura de cesse par un fermeture des frontières aux clandestins et stopper les aspirateurs sociaux. Reconduire aux frontières les migrants illégaux, enfin prendre sérieusement en compte(Commissions Parlementaires) la compatibilité de l’islam sur les valeurs de la Démocratie républicaine enfin mettre fin à toutes les mosquées en France qui n’ont pas à enseigner une religion qui est en opposition formelle avec la Constitution Française.

  2. Amélie Poulain

    Cela fait très longtemps qu’il y a de gros problèmes à Besançon (je connais très bien cette ville) et notamment à Planoise.

    Notamment, je me souviens d’un témoignage, il y a 25 ans au moins, d’une personne d’un certain âge qui se plaignait d’être narguée et provoquée, elle et sa famille, systématiquement quand ils faisaient leurs courses dans un supermarché par des femmes maghrébines qui disaient : « vous ne pouvez rien dire car on va dire que vous êtes racistes » en rigolant sous leur nez. Et aussi, témoignages de faits divers sur fond d’impunité.

    Je vois que cela s’est aggravé…..

  3. denise

    je n’ai pas parlé des rodéos motos qui ont lieu dans beaucoup de villes maintenant , mais nous avons la palme puisqu’ ils ont occasionné la mort d’un homme de 70 ans, écrasé sur un passage protégé ,l’année dernière ..
    Depuis, les forces de police ont reçu l’ordre de leur confisquer systématiquement leur engin ..
    je n’ai pas parlé du caillassage du tram .. etc ..

  4. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    J’ai habité à Besançon durant cinq ans, j’en suis parti il y a 28 ans. Il y avait déjà des quartiers à éviter, Planoise et La Bouloie, il y avait aussi un flic-à-PV connu de tous, mais on n’en était pas encore là… C’est toujours plus facile de s’en prendre aux Gaulois et de laisser les CPF leur pourrir la vie.

    1. denise

      j’ai habité planoise il y a plus de 40 ans , avec les mêmes immeubles, des tours où l’on vivait normalement, donc Collomb ne devrait pas dire :  » mais comment voulez vous que ces personnes vivent bien !!  » je le faisais, nous le faisions, et j’y ai élevé un enfant .; il n’y avait aucun, aucun problème ! mais il n’y avait pas cette population qui ne sait pas respecter son bien .
      il y avait des services, des gens Normaux , des petites et moyennes surfaces, on pouvait déambuler sur les places , dans les rues , autour des immeubles , ce que aujourd’hui on ne peut plus faire !

      1. denise

        j’ajouterais que je me suis occupée de certains des enfants de ma tour, spontanément , car j’emmenais mon enfant , alors pourquoi pas plusieurs ..car en effet il y avait des espaces verts, mais je crois aussi qu’il faut aller voir ailleurs pour ne pas rester enfermé dans le béton ! , donc je les emmenais dans mon véhicule soit au cinéma soit au musée, ils avaient 5, 6,7 ans ..il y avait des enfants portuguais., je les aidais pour leurs devoirs..; certains adultes me disent qu’ils en étaient , sans que je les reconnaisse, mais visiblement cela les a marqué .. Bon aujourd’hui cette nouvelle population est elle réceptive. ? j’ai la réponse .. alors j’ exhorte les associations à faire un travail tout autre que celui de parler  » de vivre ensemble  » dans les mots, sans passer aux actes, ou en voulant détruire consciemment les fondements de notre société…oui ce n’est pas facile de parler ciné ou musée ou autre , pour les classes un peu moins favorisées, d’autant qu’il y a destruction aujourd’hui des classes moyennes, mais beaucoup y sont arrivés parce qu’ils ne faisaient pas de l’obstruction systématique .. allons bon c’est à la portée de tout le monde !!
        ..

    1. Christine TasinChristine Tasin

      bien sûr que non mais justement l’exemple de Besançon est clair et emblématique de ce qui se passe ailleurs

    2. Joël

      Tous les jours dans des centaines de villes et villages mais tant que ça reste dilué au niveau médiatique local tout va bien chez les bobos.

  5. 1214-1412

    Un joli exemple de ce que les Français de souche ont à subir quotidiennement au nom de la religion des droits de l’homme jusqu’à la destruction de soi-même et du « vivre-ensemble ». Remigration, préférence nationale et application du droit du sang d’urgence.

  6. Dorylée

    Alors que le viol est qualifié crime, je ne comprends pas que le proxénétisme contraint ne conduise pas le maquereau aux assises. Car enfin, celle qui se prostitue sous la contrainte est bien violée à chaque passe et c’est bien le proxo qui impose la relation sexuelle, pas le client ! Quand on connaît le milieu particulièrement bestial de la prostitution des réseaux d’Europe de l’est, on ne peut pas admettre qu’un esclavagiste sexuel ne soit pas condamné à 20 ans avec une peine imcompressible des 2/3 !

    1. Joël

      Je précise que Montbozon, où c’est arrivé, est un village de 596 habitants. Preuve que la politique mortifère de collomb s’étend jusque dans les coins les plus reculés.

  7. Laurent P.Laurent P.

    Un tout petit peu d’espoir en ce qui concerne cette ville…
    En 2016 l’archevèque de Besançon s’était fendu d’une lettre pour lécher les babouches des musulmans :
    https://sitamnesty.wordpress.com/2016/06/12/remettons-monseigneur-jean-luc-bouilleret-dans-les-pas-du-christ/
    En 2017, sans doute échaudé par les réactions de ses ouailles (et plus si affinités) il avait délégué ce léchage à un sous-fifre :
    https://sitamnesty.wordpress.com/2017/05/28/remettons-le-frere-patrick-sham-dans-les-pas-du-christ/
    On espère qu’en 2018 ce sera un sacristain qui sera désigné pour ce faire !
    Le quartier de Planoise et l’infection mahométane, ce n’est pas nouveau, déjà en 2013 les derniers habitants décents s’opposaient à la transformation du supermarché normal en épicerie halal :
    http://www.estrepublicain.fr/doubs/2013/10/26/inquietude-a-planoise

  8. lucide

    Il paraît que nous sommes en faillite, qu’il n’y aurait plus assez d’argent, pour la police, pour la justice, pour l’éducatif, pour les hôpitaux et bien des services de l’Etat.
    Bon il y a toujours de l’argent ailleurs puisque 1% d’individus détiendraient au moins 90% des richesses sur cette brave planète.

    Bon avant que l’on puisse dissuader ces gens d’en posséder autant, est-ce qu’on attend toujours que l’argent vienne à notre secours pour créer des moyens de surveillance et de protection du citoyen.

    A quand un service national civique et social qui devient de plus en plus urgent mais que personne ne réclame. Afin que nous puissions bénéficier de la sécurité nécessaire dans cette période quasi dangereuse qui risque de conjuguer « anarchie et barbarie »..

    A BON ENTENDEUR.

  9. lucide

    Quand est-ce que des gens doués pour l’écriture vont produire un LIVRE SUR L’IMMIGRATION D’AUJOURD’HUI ET SA CRIMINALITE et pour l’EUROPE aussi,

    Ceux qui ont les qualités nécessaires pour réaliser un tel ouvrage, s’il vous plait, DEPECHEZ VOUS. Ne pas faire un bouquin volumineux, afin que nous puissions en glisser un certain nombre dans les boîtes.

    On va espérer. On va attendre. ET MERCI D’AVANCE.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Bonne idée… je sors de la police pour moins que cela, juste un tract, mais cela ne me fait pas peur… je réfléchis

Comments are closed.