Pas de prénom breton mais celui de l’assassin pédophile Mohammed autorisé à l’Etat-civil ?


Pas de prénom breton mais celui de l’assassin pédophile Mohammed autorisé à l’Etat-civil ?

La mode est aux prénoms libres, venus de toute la planète ou même de l’imagination des parents. On se souvient que Cécile Duflot a appelé l’une de ses filles Térébenthine. Faut oser. Mais admettons.

Il demeure néanmoins des règles incontournables, des sujets de refus, notamment lorsque l’enfant risque le ridicule ou le harcèlement, comme dans l’affaire Mégane Renault.

A ce titre, nous considérons qu’appeler son enfant, en France, Mohammed, eu égard aux vices du dénommé Mahomet il y a 1400 ans et eu égard aux sévices et autres attentats commis en son nom depuis 1400 ans devrait conduire l’Etat à interdire ce prénom… Las ! Il est en passe de devenir le prénom le plus donné dans les territoires perdus de la République. Cherchez l’erreur. Adolf est fort mal porté, fort peu donné… pourquoi donc les musulmans ne sont-ils pas incités par les officiers de l’Etat-Civil à éviter Mohammed ? 

Alors, forcément, à l’aune de cela, on est tentés de baisser les bras et de considérer le refus du prénom breton Derc’hen par la Mairie de Rennes à cause de son apostrophe comme absurde et scandaleux.  D’autant que  des prénoms arabes avec apostrophe ont été acceptés, eux.  La Mairie de Rennes a beau expliquer qu’il s’agit d’une question de prononciation, on n’y croit pas. Pour une raison fort simple, combien d’employés de l’Etat-civil à Rennes, parlent-ils arabe et sont-ils capables de juger de la prononciation induite par l’apostrophe ? 

Christine Tasin

 

La mairie de Rennes a refusé d’enregistrer le prénom d’un bébé, Derc’hen, avec une apostrophe, comme demandé par des parents rennais. Motif : une circulaire du 23 juillet 2014 refuse l’emploi de certains signes. Problème, d’autres prénoms contenant une apostrophe ont bien été enregistrés à Rennes depuis l’été 2014.

Rennes métropole joue la transparence. Sur son site, l’agglomération diffuse en open-data la liste des enfants nés à Rennes de 2012 à 2017, avec le nombre d’occurrences de chaque prénom, classés par année et par sexe.
Tu’iuvea, N’néné, D’jessy et N’Guessan…

Or que constate-t-on en regardant ces données ? Que depuis la mise en application de la circulaire du 23 juillet 2014, qui définit les signes diacritiques acceptés dans un acte d’état civil (et refuse, par exemple, l’emploi de l’apostrophe ou du tilde), au moins quatre prénoms contenant une apostrophe ont bien été enregistrés à Rennes : Tu’iuvea, N’néné, D’jessy et N’Guessan. Des prénoms d’origine africaine et polynésienne.
Derc’hen refusé à cause de l’apostrophe.

[…]

En Breton, le « C’h » change la prononciation

En mairie de Rennes, on ne masque pas une certaine gêne et on livre ces premiers éléments d’explication. « Les officiers de l’état civil ont en effet accepté des prénoms contenant une apostrophe, car ils ont considéré que, dans ces cas précis, l’apostrophe ne changeait pas la prononciation du prénom. Alors qu’en Breton, le « C’h » change la prononciation. »

« La circulaire est ambiguë »

Léger comme explication ? Cela veut-il dire que les agents ont interprété la circulaire dans certains cas et pas dans un autre ? Plutôt que polémiquer, la mairie de Rennes préfère insister sur le fait que « cette polémique montre que la circulaire contient suffisamment d’ambiguïtés. La maire, Nathalie Appéré, est d’autant plus motivée à demander à la ministre de la justice de faire évoluer ce texte. »

Lire tout l’article ici :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/prenom-breton-d-autres-apostrophes-validees-la-polemique-se-poursuit-rennes-5521446?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

Par ailleurs, il me semble que… dura lex sed lex. Si la loi interdit les apostrophes, on ne doit pas accepter de prénoms avec apostrophes, qu’ils soient bretons ou arabes. La Mairie de Rennes devrait donc revoir les prénoms arabes acceptés et demander à leurs géniteurs de les modifier.

Il n’empêche que la voie de la raison serait de revenir aux règles « d’avant », l’interdiction de donner à son enfant un prénom qui ne serait pas dans le calendrier, point barre.

Mais ce n’est pas dans l’air du temps, évidemment.

Christine Tasin

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


22 thoughts on “Pas de prénom breton mais celui de l’assassin pédophile Mohammed autorisé à l’Etat-civil ?

  1. lucide

    Je séjourne souvent en Bretagne, ce peuple gentil et pacifique, pas encore vraiment conscient des réalités d’aujourd’hui, hélas.

    Mais j’espère que la mairie de Rennes va respecter le voeu de ces parents. Sinon, il ne faut pas qu’ils cèdent et qu’ils aillent se défendre en justice tout en se faisant rembourser les frais de justice par la « perfectionniste » mairie.

    aujourd’hui, le goût du combat doit revenir, car l’idiotie est devenue chose courante.

  2. Joël

    Le maire de Rennes est-il Breton au moins ? On peut se poser la question. Ah mais non, il est socialiste ! Donc, inconciliable avec nos racines.

  3. Xtemps

    Ben c’est sûr, je crois surtout qu’il y a plus d’ambiguë que çà avec les comiques aux pouvoirs, c’est même très claire, leurs intentions sont très claires comme de l’eau de roche, ils veulent effacer et détruire toutes les traces de notre civilisation Occidental qui apporte trop de liberté, les escrocs imposteurs aux pouvoirs préfèrent des dictature comme l’Islam et qui massacre bien où les peuples obéissent sans discussions.
    Et ils ne se trompent pas de cible, c’est bien nous les peuples européens qui sommes visés et tout n’est que excuse bidon et instrumentalisé pour s’attaquer à toutes nos valeurs si dérangeantes pour nos imposteurs escrocs aux pouvoirs.
    J’ai encore vu sur RTL-TVI hier soir dans le journal, le Président Belge aller à Devos en Suisse retrouver les Goldman Sach et autres cornichons hauts milliardaires planétaires, les 13 fameuses familles les plus puissants du monde, qui ont des fortunes quasiment illimités.
    On se demande pourquoi faire, mais tous nos malheurs en grande partie vient de là, et les peuples européens et du monde ne savent pas ce qui se passe, ce qui est décidé pour les peuples, comme avec l’Union Européenne, tout est décidé dans le dos des peuples européens, jamais de face, toujours la petite surprise pour les peuples, et des circulaires surprises partout en Europe, çà ne manque pas.
    Nous les peuples européens devons par tous les moyens reprendre le pouvoir, le pouvoir des peuples, la vraie démocratie où c’est les peuples qui décident pour tout, sans ces puanteurs de décideurs de malheurs.

    1. denise

      j’ai vu une émission sur l’alimentation et le sucre ajouté qui apporterait le goùt !
      c’est ainsi que nous avons plus d’obèse et de maladies importantes comme le diabète et les maladies cardiaques etc
      Donc il suffit de ne plus mettre de sucre ( il y en a même dans la moutarde ! )
      La France a décidé de mettre des lettres pour classifier l’alimentation selon des critères de » santé publique « ;
      Et bien ce n’est pas possible , car l’Europe n’a pas décidé, et une députée allemande a dit que ce qui existait déjà est convenable ! ce qui veut dire que nous pouvons continuer à mal manger selon les directives et les lobby du sucre ! parce que l’Europe n’a pas décidé, alors que la France veut bien s’attaquer au problème ! comme d’ailleurs la France s’attaquait au problème du glyphosate presque immédiatement alors que l’Europe veut un délai de 5 ans ! Aucun de nos députés et dirigeants ne s’aperçoivent de l’effet négatif de cette europe qui empêche d’avancer ?? je conseille vivement aux français de ne plus acheter en grande surface et de cuisiner plus , ce qui n’est pas évident quand on travaille, je vous l’accorde ! il y a un choix à faire !

        1. Eozen

          Derc’hen est pourtant un prénom breton issu de la langue bretonne dont vous semblez défendre le droit à être utilisé en France!

  4. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Et quelle est leur explication pour la défense d’une telle entorse aux droits des citoyens ?

    Pas de préférence , pas de discrimination, Egalité ????

    Nous sommes les propriétaires de cette belle Patrie qu’est la France § Toutes leurs oeuvres tendent à l' »expropriation » des autochtones dans tous les domaines. On est spoliés de TOUT jusqu’à notre identité, en voilà la preuve bien palpable.

    Oui ! Décidément ils sont bel et bien contre TOUTE préférence Nationale. Ils ont décidé d’en terminer avec la France et surtout avec les français dont les aïeux, ceux qui ont fait ce pays, depuis des lustres et des lustres dorment sous leurs pieds.

  5. claude t.a.l

    Prénommons nos enfants  » Résistance Républicaine « .
    ça devrait marcher : rien de ridicule, pas d’apostrophe, facile à prononcer.

    Un des adjoints de Hidalgo se prénomme bien  » Mao  » , après tout.
    Mao Péninou.
    Il est chargé de toutes les questions relatives à la propreté, l’assainissement.

    Pourtant, son prénom aurait dû avertir qu’il remplacerait la propreté et l’assainissement …..
    par des rats !

  6. Nelly

    Et comment fait-on pour les noms de famille qui se terminent par exemple en ch’ ou c’h comme Guivarch’ ou Kermanac’h ?

    C’est refusé aussi ?

      1. Nelly

        Merci Christine pour cette précision.

        Comme quoi, il ne faut pas chercher la logique des choses, car le problème de la prononciation se pose de la même façon…

    1. Eozen

      En principe, les noms bretons étaient francisés très approximativement.
      Mais comme l’état civil français ne connaissait pas le breton, il a été incapable de franciser les noms les plus bretons…
      Les noms bretons sont toutefois francisés dans la prononciation sans tenir compte du breton ( à commencer par Yann)…

  7. Eozen

    Il faut quand même rappelé que la Bretagne est une vraie colonie française où la france détruit la civilisation celto-bretonne, bien plus que dans les anciennes colonies françaises où les indigènes étaient déjà bien mieux respectés que les Bretons!
    Donc l’acharnement de la france à détruire la Bretagne tout en reconnaissant davantage les étrangers reste dans sa logique multi séculaire!

    1. Dorylée

      C’est l’avantage de la liberté d’expression : chacun à le droit de dire n’importe quelle connerie…

  8. frejusien

    Une fois de plus , les juges tropcons ont encore frappé, les étrangers ont le droit de ceci ou de cela, et les français ferment leur gueule et doivent respecter la loi à la virgule près, ou à l’apostrophe

Comments are closed.