Bataclan : après Mohamed la crevure, Abdelkader l’enflure, Salah la raclure, Jawad la pourriture !


Bataclan : après Mohamed la crevure, Abdelkader l’enflure, Salah la raclure, Jawad la pourriture !

Jawad la pourriture.

C’est Aurore Bonnet, qui a perdu son mari au Bataclan, qui le dit.

« Ce monsieur, qui fait un drôle de personnage, j’aimerais bien que, tout simplement, il n’embobine pas les gens et que l’on se rende compte, que c’est vraiment… je suis désolé… une pourriture. Voilà »

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/proces-de-jawad-bendaoud-l-epouse-d-une-victime-de-l-attentat-du-bataclan-espere-de-la-severite-1027379.html

 

 

Mais qu’elle ne s’excuse pas, Mme Bonnet, « pourriture » étant bien le terme adéquat pour cette engeance surnuméraire sévissant sur notre sol.

Le Monde, qui chérit si bien ces cloportes malveillants et l’arrivée massive de nouvelles « chances pour la France » a crée une sorte de mémorial virtuel pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015.

Pour le mari d’Aurore Bonnet, ancien chauffeur de bus devenu formateur à la RATP, on apprend que, parmi ses tueurs, figurait un ancien chauffeur de la régie de transport.

Raphaëlle Bacqué (auteur avec Ariane Chemin d’un ouvrage sur la communauté « attachante » de Trappes) précise évidemment que, pour Mme Bonnet, « la haine n’aurait aucune chance de l’emporter dans la famille » et qu’elle a participé « avec les enfants à un concert de rock pour se prouver qu’aucun terroriste ne peut anéantir une famille qui aime la vie ».

Après tout, c’est son choix.

Mais il est douteux que ce discours, les fleurs, les ballons et les bougies qui vont avec, ne fassent reculer les futurs candidats au « martyr ». C’est même le contraire : ils jouissent de nos faiblesses et de cette pathologie de l’amour inconditionnel de l’autre (souvent au détriment des siens).

Pourtant, si les médias leur donnaient voix au chapitre, de nombreuses victimes aimeraient crier, à leur tour, « vous aurez toute ma haine et on aimerait vous voir crever la gueule ouverte dans un océan de douleurs » (version légère)

Mais non, apparemment, ceux qui ont perdu un mari, une compagne, un enfant, un bras, une jambe, semblent tous mus par l’amour du prochain.

C’est vrai, les médias aiment le rappeler : les premières victimes du terrorisme sont avant tout musulmanes (à Nice, en Syrie, en Afghanistan…), alors ne nous plaignons pas.

Et puis, comme le dit si bien Pascal Boniface, de l’IRIS, ce n’est rien par rapport à l’alcoolisme, ce fléau si français de souche (La Croix).

Mohamed Merah

 

Abdelkader Merah

Salah Abdeslam

Yacine S.

Il y avait donc Mohamed la crevure, Abdelkader l’enflure, Salah la raclure, Yacine l’ordure, il y aura aussi Jawad la pourriture.

Ce qui les réunit, nonobstant leur amour de l’islam, c’est leur vie de merde. Une vie à voler, mentir, haïr, frapper, à pourrir celle des autres. C’est, paraît-il, la faute à l’État raciste et colonialiste.

Pourtant, ce même État leur a offert subsistance, logement, voire un emploi et de belles médiathèques pour devenir les futurs Victor Hugo de la pensée.

Jawad Bendaoud, lui, ne connaît ni Victor Hugo, ni Abdelhamid Abaaoud.

Qu’il accepte malgré tout de loger avec Chakib Akrouh et Hasna Aït Boulahcen. « Pour rendre service » dira-t-il, « parce qu’on me l’avait demandé ». Gentil et serviable le gars Bendaoud, cinq jours après les attentats du 13 novembre 2015 !

Filmé « à l’insu de son plein gré », le logeur de terroristes devient la risée de toute la France en affirmant en direct qu’il ne connait pas ses hôtes.

En revanche, la police et la justice connaissaient bien Jawad : dealer notoire, meurtrier de son « ami » (à la feuille de boucher, comme c’est délicat…), violent et ingérable en prison mais aussi « radical et prosélyte » […] Jawad Bendaoud, personnage ambigu, tantôt charmeur, tantôt violent ou impulsif, sera bien au cœur du procès qui s’ouvre ce mercredi. Récidiviste, il risque 6 ans de prison pour « recel de malfaiteurs terroristes« . (Le Dauphiné)

Deux autres frères de taqîya, Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen, comparaissent avec lui. Leurs interrogatoires se résument à « je suis innocent, j’t’i jure, sur la tête de la présidente Prévost-Desprez » (NDA : présidente de la XVIe chambre correctionnelle de Paris).

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/01/24/01016-20180124LIVWWW00123-en-direct-proces-jawad-bendaoud-premiere-journee-logeur-daech-terroristes-attentat-paris.php

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attaques-du-13-novembre-a-paris/enquete-sur-les-attentats-de-paris/proces-de-jawad-bendaoud-le-transferement-du-logeur-de-jihadistes-du-13-novembre-est-en-cours-avant-la-premiere-audience-suivez-notre-direct_2577354.html

Autre comique, bien français, lui, mais sorti du formol, Stéphane Peu, député PC de Seine-Saint-Denis (ce laboratoire de l’islam en marche), ex-maire de St-Denis, estime que sa ville a été « une victime directe du terrorisme» (Le Parisien). Pourrait-on aussi considérer que le 93, mais aussi la France, sont des victimes collatérales de la politique pro-immigrationniste du PC et de ses affidés ?

En ce qui me concerne, depuis les attentats de janvier et novembre 2015, je ne voterai plus jamais pour les partis traditionnels et j’attends l’homme ou la femme providentiels qui saura nous débarrasser définitivement de toutes ces « pourritures » qui encombrent les prisons.

Mais j’aurais bien une solution.

Puisque Madame Taubira voulait « vider les prisons » car « vides de sens » (Libération), je propose une peine alternative : un débarquement de tous ces assassins et leurs complices sur une quelconque île australe, sans eau ni pain noir, avec juste en lecture, peut-être, « Les châtiments » de Victor Hugo. Ils pourraient ainsi méditer sur l’expiation de leurs crimes au milieu des lapins et des choux de Kerguelen.

 

Attention : si vos enfants affirment connaître Jawad, c’est qu’ils confondent avec Jabba, personnage du film « La guerre des étoiles ». Jabba le Hutt est, selon sa fiche wikipedia, « issu d’une puissante famille du crime organisé, il s’installe sur la planète Tatooine pour y fonder sa propre entreprise criminelle et vit notamment de la contrebande. Il est célèbre pour sa cruauté, son sadisme, son machiavélisme et ses nombreux vices ».

 Avec des petites lunettes, la bouche en cul de poule et des cheveux gominés, il pourrait effectivement ressembler à Jawad…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Bataclan : après Mohamed la crevure, Abdelkader l’enflure, Salah la raclure, Jawad la pourriture !

  1. AvatarRévolution

    Jawad l’abrutis qui nous prend pour des cons !
    A ils sont beaux les défenseurs de la secte meurtrière !

  2. Avatarclaude t.a.l

    Quizz

    Combien de ces merdes en France ?

    – des milliers ?
    – des dizaines de milliers ?
    – des centaines de milliers ?

  3. AvatarMachinchose

    « Affaire Théo à Aulnay, un an après : «J’essaie de me remettre d’aplomb»
    Le Parisien il y a 14 h
    ACTUALITÉS ASSOCIÉES
    Affaire Théo: Le jeune homme évoque sa lente reconstruction un an après les faits à Aulnay-sous-Bois

    xxxx

    brave garçon! il s’ est depuis plongé dans la lecture des « Martyrs » de Chateaubriand….et envisage de s’ atteler a « Génie du Christianisme »

    ce qui cause cette descente aux enfers de notre cher vieux Pays, la France, ce sont ces prétendus « journalistes » ayant confondu leur métier qui fut si honorable, il y a longtemps, avec celui de Journaliers

    des journaliers, payés a la fin de leur journée consacrée a dithyramber des souillures de cet acabit, a remuer les tréfonds nauséabonds de ces « mésaventures » devenues presque picaresques..et qui , dans leurs pays d’ origines auraient valu a peine un pneu enflammé a l’ essence autour du cou, sous les rires et les lazzis

    on a tenté de nous en vendre des boules puantes du même genre, comme par exemple la Sainte-Famille de Adama Traoré, le faiblard du poumon, inculpée dans mainte et mainte affaire de vol, violences,détournements, escroqueries…
    le résultat: des centaines de milliers, des millions de Français de toutes origines, sociales, culturelles,religieuses,professionnelles, ont basculé vers l’ extrême droite -il n’ est que de constater les dizaines de millions de Français trahis par le PDG du Front National…on ne les ignorera pas malgré les mensonges d’ une Presse vendue au pouvoir en place
    songez que cette Presse dont plus personne quasiment n’ achète le papier ne survit plus que grace a de somptueuses subventions…avec cette emprise du pouvoir sur elle, demain je ne serais pas surpris d’ apprendre que finalement la Terre est ovale et que Mahomet était un extra-terrestre, les humains de l’ époque l’ ayant vu arriver a bord d’ une fusée intersidérale, décrivirent son « voyage » a bord d’ une monture « ailée »
    normal! comment exprimer , en pensant aux moyens de locomotion de l’ époque , le Cheval !, la notion de déplacement
    et bien entendu, cet équidé étant une femelle, Bouraq la Jument inaugurant cette soumission de la femme

  4. Avatarbm77

    I sait l’importance qu’à pris l’image aujourd’hui et il tente d’amuser la galerie pour essayer de donner de lui un aspect humain alors que c’est un individu abject! Il est anormal que pour un meurtre ce type n’ait écopé que de 6 ans d’emprisonnement même dans le plus « tolérant » des pays. A mettre en perspective avec le buraliste M. Fournié condamné en 2015 à 10 ans pour s’être défendu! Les juges ont eu la main lourde !Jawad aurait-il bénéficié d’une discrimination positive qui s’insinuerait même dans les procès pour meurtre.
    Ceci a pu être mis en lumière du fait de l’implication de ce salaud dans l’aide et la logistique qu’il aurait fourni aux meurtriers. Sinon combien de ces pourritures humaines bénéficient de ce laxisme institutionnalisé par l’influence prépondérante qu’exerce sur le justice le syndicat de la magistrature sans que l’opinion publique ne soit mise au faits de ces problèmes.
    Les journaux « d’information » se mettant au diapason pour édulcorer les agressions qui se multiplient en particulier en taisant le prénom de gens impliqués qui par le fait que leur parents n’ont pas voulu s’assimiler ne peuvent donc cacher leur origine.

  5. AvatarDURADUPIF

    Bien gominé avec des belles prothèses visuelles payées par l’assurance maladie
    d’ Algérie ce personnage, qui, bien sur, n’avait rien à faire sur notre Territoire National, va nous permettre d’y voir plus clair dans la manière d’ héberger des locataires de hautes valeurs morales. Qu’est ce qu’on a mal à la France.

  6. AvatarMachinchose

    DIRECT. « Madame, sur la tête de mon fils, je ne savais pas que c’était des terroristes » : suivez l’audience du procès du « logeur » de jihadistes du 13-Novembre
    Le logeur de deux des terroristes du 13-Novembre continue de « faire le show » lors de son audition au Palais de justice de Paris. Mais il évite surtout de répondre précisément aux questions et défie sans cesse la présidente du tribunal.

    xxxxxx

    c’est fou combien les « têtes » les obsèdent…

    que ce soit pour faire serment, ou pour les décapiter….faut toujours qu ils s’ y refèrent

    probablement parce qu il n’ y a pas grand chose dans les leurs
    on retrouve cette obssession de jurer par « la tête » d’ un proche aimé également chez les Maltais (malte fut occupée par les maghrébins de trés longs siècles)
    pour jurer de sa bonne foi, un Maltais vous dira volontiers » ourabi, ourass ommi tayana »…… « par le nom de Dieu, sur la tête de ma mère  » ….

  7. Claude LaurentClaude Laurent

    Pour moi cette raclure est complice de crime de guerre.

    Jawad voulait ouvrir un Gîte de France: c’est vrai qu’ils m’ont demandé si j’avais de TNT, j’leur est dis « Oui bien sûr j’ai toutes les chaînes ».

    C’est, paraît-il, la faute à l’État raciste et colonialiste.!!!

    Quand des Libyens se massacrent devant une mosquée, les musulmans n’ont aucune empathie pour eux.
    [État raciste et colonialiste ? ]

    Publié par Ftouh Souhail le 25 janvier 2018

    Dans les pays arabo-musulmans, la violence est le seul mode d’existence.

    Au moins 35 personnes ont été tuées et 101 autres blessées dans un double attentat sanglant à la voiture piégée devant une mosquée à Benghazi, en Libye, selon un nouveau bilan de sources hospitalières fourni ce mercredi.
    https://www.dreuz.info/2018/01/25/quand-des-libyens-se-massacrent-devant-une-mosquee-les-musulmans-nont-aucune-empathie-pour-eux/comment-page-1/#comment-577351

Comments are closed.