10 conseils pour contrer l’islam


10 conseils pour contrer l’islam

Par Nicolai Sennels, psychologue danois, analyste de criminels, qui a, dans un autre article, le mieux analysé les différences de mentalité entre européens et musulmans.

Sennels dit que l’islam est différent des autres religions parce que la façon dont il est enseigné « baigne“ la jeunesse dans une atmosphère de violence et de brutalité. Les parents infligent la violence à leurs enfants, affirme Sennels et, en même temps, les livrent à une idéologie religieuse. Il dit que ce comportement rend les extrémistes musulmans beaucoup plus violents que les extrémistes d’autres religions.

 

1) Combattre et arrêter  tous les types de Sharia

La loi islamique, la sharia, s’oppose aux lois séculières, démocratiques et humanistes. Ce n’est pas seulement discriminatoire envers les femmes musulmanes, car elle exige que les musulmans s’opposent activement à la démocratie et combattent, asservissent et tuent les non-musulmans. En permettant  la charia dans nos sociétés, peu importe en quelle quantité, nous soutenons un système qui vise finalement à notre destruction. Nous envoyons également un signal d’accueil aux fondamentalistes islamiques, afin qu’ils puissent vivre sans avoir à assimiler nos sociétés et nos valeurs. Nous envoyons le signal aux musulmans et aux non-musulmans que les valeurs démocratiques et humanistes valent moins que les lois religieuses étrangères et médiévales d’une religion violente.

Exemples de charia:

Nourriture halal, salles de prière musulmanes, fêtes islamiques et traditions dans les institutions publiques.

Revêtements islamiques (burqas et niqab) dans les espaces publics.

Voiles islamiques dans le cadre d’institutions publiques.

Domination de l’architecture islamique dans nos villes.

2) Stoppez les mosquées

Les mosquées diffusent une interprétation littérale des écritures islamiques. Les imams refusent de s’éloigner des aspects criminels du Coran et de Muhammed. Au lieu de cela, ils prêchent que ce sont des vérités divines. Ainsi, les mosquées fonctionnent comme des points de ralliement pour les fondamentalistes islamiques et exercent une pression sociale sur les musulmans plus modérés pour les faire adhérer plus fortement à la sharia.

Nous devons exiger activement la surveillance des mosquées et, par conséquent, condamner les passages des Écritures islamiques qui exigent – ou même donnent l’ordre -d’adopter un comportement criminel. Dans la plupart des pays, cela peut se faire en référence aux lois constitutionnelles interdisant les religions ou les organisations répandant un message de violence ou de désordre public.

Nous devons également diffuser nos connaissances et réclamer l’interdiction des livres que les mosquées, les imams et les organisations islamiques prêchent comme vérités divines tous les vendredis au milieu de nos sociétés démocratiques et vulnérables.

3) Supportez le Discours Libre et utilisez-le!

La seule chose que l’islam craint autant qu’une force de police consciencieuse, diligente et suffisante (elle devra bientôt être appliquée par les militaires) est la vérité. C’est pourquoi la plupart des musulmans sont contre le discours libre: parce qu’il nous permet d’exposer les intentions criminelles de l’islam et de rejeter les demandes d’un  traitement spécial pour les musulmans ce qui n’est  qu’un impérialisme culturel.

Par conséquent, nous devons respecter la liberté d’expression, et il n’y a pas d’autre moyen réel de le faire qu’en l’utilisant activement pour critiquer l’islam. Si possible, publiquement et sans cacher notre visage et notre nom.

4) Arrêtez l’immigration musulmane

L’islam se répand via l’émigration. Le Coran promet même l’abondance et une récompense divine à ceux qui émigrent pour la cause de l’Islam: «Et quiconque émigre pour la cause d’Allah trouvera sur la terre de nombreux lieux et abondance», dit le Coran. « Et quiconque quittera son domicile comme émigré à Allah et à Son Messager, la mort l’atteindra, sa récompense est déjà venue à Allah. Et Allah est toujours Pardonneur et Miséricordieux. « (4: 100)

Sans l’immigration et les réfugiés musulmans, l’Europe n’aurait pas eu les problèmes massifs d’économie, de sécurité et de destruction culturelle que nous avons aujourd’hui et qui s’étend maintenant à l’Europe de l’Est et aux États-Unis, en partie en raison des efforts réussis des terroristes islamiques pour créer un grands flux de réfugiés.

Nous devons insister sur le contrôle complet des frontières, le contrôle NATIONAL sévère avec des lois sur l’immigration et les réfugiés (opposition à l’UE et l’ONU) et un arrêt complet de l’immigration islamique (y compris les réunifications familiales). L’expérience amère montre, qu’il est impossible d’intégrer suffisamment la culture islamique. Il en résulte des problèmes économiques dévastateurs et la création de sociétés parallèles avec des taux de criminalité extrêmes, fonctionnant comme réservoirs humains pour les terroristes et la propagation de la sharia au détriment du droit séculaire.

5) Aider à la prise de parole

La majorité des Occidentaux s’inquiète de l’islam et de l’immigration musulmane. Mais par peur, la plupart des gens n’en parlent pas. Pour éliminer cette peur, il est important de montrer aux gens que beaucoup d’autres soutiennent leur opinion et qu’il existe des communautés et des mouvements solides qu’ils peuvent facilement rallier. Un tel mouvement très fructueux est celui des démonstrations allemandes de Pegida. En france il existe déjà des groupes, des réseaux, des milices…(cherchez dans facebook par exemple)

 Trouvez donc un moyen de sensibiliser les gens et leur faire savoir qu’ils ne sont pas seuls avec leur aversion contre l’islam et qu’il existe d’autres citoyens sympathiques et ouverts que l’on peut rejoindre, partager ses idées et travailler avec eux.

Il faut donner aux gens quelque chose  derrière quoi et autour de quoi ils peuvent se rassembler : Slogans, symboles, bulletins d’information, pétitions, fêtes, organisations et mouvements, démonstrations, blogs et groupes dans les médias sociaux.

Soyez un exemple inspirant en montrant du courage, en étant informé et en agissant sans colère.

6) Activer les institutions religieuses et politiques

Il s’agit ici essentiellement de lobbying.

Entrez en contact avec les sociétés religieuses, les églises et les groupes de réflexion et les organisations politiques et économiques. Faites-leur voir que la critique de l’islam peut bénéficier à leur propre cause (la persécution islamique des chrétiens, les musulmans votent à gauche et coûtent des milliards, les femmes musulmanes sont opprimées, les mosquées font baisser la valeur des immeubles qui sont à proximité… etc…). Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les groupes politiques et les institutions devraient s’inquiéter – et se défendre – de l’islam et de l’immigration musulmane.

Envoyez-leur des lettres et des livres, demandez-leur des rendez-vous avec eux, rejoignez leur groupe Facebook et commencez – lentement et avec précaution – à publier des éléments critiques de l’Islam sur leur page. Voyez s’ils seraient d’accord pour envoyer votre documentation à leurs membres – ou à ce que vous les aidiez à produire leur propre documentation critique de l’islam.

Si vous êtes chanceux, vous pouvez obtenir de très bons contacts à l’intérieur des médias ou des partis établies ou des organisations reconnues.

7) Commencez à bloguer – tous les jours!

Il y a un manque catastrophique de blogs dans de nombreux pays. Il est important de publier des articles tous les jours (pour générer du trafic et éveiller des intérêts), faites une newsletter et  facilitez l’inscription pour les interessés, donnez les liens pour les sources de vos articles, tenez vous en aux faits, pas d’émotions exagérées, gardez une expression sobre et empêchez les racistes et les nazis de commenter.

Trouvez votre matériel de blog sur Facebook ainsi que sur des blogs internationaux comme gatesofvienna.net, vladtepesblog.com, thereligionofpeace.com, europenews.dk, jihadwatch.org, pamelageller.com et 10news.dk.

Quoi que vous postez, diffusez le sur Facebook (dans plusieurs groupes si possible) et Twitter. Créez une communauté de blogueurs où vous partagez le travail de trouver, traduire, publier et diffuser des nouvelles.

8) Démonstrations

Si vous en avez la possibilité, faire des démonstrations peut être très efficace. Cela attire souvent les médias, cela mobilise les gens et peut envoyer un signal fort aux politiciens (surtout si vous parvenez à intéresser les journalistes). Utilisez Facebook pour l’annoncer, n’oubliez pas d’obtenir les  permis de la police et de la municipalité locale, faites des panneaux et une grande pancarte . Trouvez de bons haut-parleurs / invitez des célèbrités et considérez qu’il est utile de faire non seulement une démonstration, mais une série. Tous les lundis ou les premiers lundi de chaque mois.

Vous pouvez également choisir de faire de telles démonstrations devant les mosquées, le parlement ou d’autres endroits où cela attirera plus d’attention.

9) Écrivez des lettres aux éditeurs – et continuez à le faire

Si les médias n’étaient pas tellement réticents à rendre compte de la vraie nature de l’islam et des conséquences de l’immigration musulmane, la menace actuelle contre la liberté et la sécurité ne serait pas au niveau actuel. Plus tôt les électeurs seront convaincus que le fait d’envoyer aux parlements des femmes et des hommes courageux qui seront prêts à contrer l’influence de l’islam,  les conventions de l’ONU sur l’immigration et les lois de l’UE sur les frontières ouvertes, mieux ce sera pour nous tous. Les journalistes et les éditeurs suivent la ligne du politiquement correct et retiennent des informations afin de ne pas susciter de «fausses» pensées dans la population.  Nous pouvons aider à combler l’écart d’information en envoyant des lettres aux éditeurs. Les pages d’opinion sont les sections les plus lues dans les journaux. Si la lettre n’est pas parue, nous pouvons  envoyer un message à l’éditeur leur disant que leurs lecteurs s’intéressent aux problèmes posés par l’islam et les flux migratoires et que s’ils veulent vendre leurs journaux,  ils vaudrait mieux qu’ils écrivent sur les  sujets qui intéressent leurs lecteurs. Un troisième avantage est que, en formulant de telles lettres, on améliore l’esprit et la capacité de plaider pour la liberté et contre ses ennemis. Voici comment  démarrer:

  1. A) Trouvez l’adresse électronique pour les lettres à l’éditeur.
  2. B) Toujours écrire sur les questions actuelles. Ce sont par exemple les quotas de réfugiés de l’UE, une récente déclaration de politiciens, de nouvelles statistiques sur la criminalité chez les immigrés, etc.
  1. C) Écrivez concis – court et précis. 2-5 phrases devraient être suffisantes. Les pièces plus longues peuvent être excellentes, mais il est plus difficile de les faire publier. Exemple: «La seule solution gagnant-gagnant pour le problème des réfugiés est de renvoyer et de construire des camps appropriés dans leurs propres régions. De cette façon, ils seront dissuadés de quitter leur famille et risquer leur vie dans des conditions dangereuses et au cours de voyages de longue durée qui se terminent souvent de façon mortelle. Nous pouvons fournir de la nourriture et de la sécurité à des dizaines de personnes pour le même argent qu’il en coûte pour accueillir un seul demandeur d’asile ici dans notre propre pays. Je vote pour la fermeture des frontières, le renvoi des réfugiés et la fourniture d’aides dans leurs régions où ils seront plus à l’aise dans leur culture et leur langue « .
  2. D) Inclure les liens pour la documentation.
  3. E) Utilisez un faux courriel, nom et adresse si nécessaire.
  4. F) Bcc amis pertinents afin qu’ils puissent être inspirés, partager et diffuser.
  5. G) Copiez-collez vos lettres dans des sections de commentaires sur les sites et les blogs en ligne afin de maximiser le bénéfice de vos efforts. Vous pouvez également les envoyer aux politiciens pertinents ou les poster sur Facebook, etc.
  6. H) Découvrez comment vérifier si le journal a imprimé votre lettre – et n’oubliez pas de vous célébrer lorsque vous recevrez une lettre imprimée sur papier

10) Contactez les ex-musulmans comme Waleed al Husseini, Wafa sultan, Hamed Abdel Salam, Boualem Sansal et tant d’autre…

Apportez leur votre soutien, invitez les à des conférences, diffusez leurs écrits (livres, blogs, citations, vidéos…) Eux savent ce qu’est l’islam,ils l’ont vécu et ils en ont souffert. Aidez les et aidez vous en travaillant avec eux

Un mot en conclusion:

Protéger vos valeurs intérieures

Beaucoup de gens en Europe se préparent à vivre dans des sociétés  violentes. En Suède, il y a une augmentation des ventes d’armes, en Allemagne, le spray au poivre est épuisé, et encore plus de femmes et d’hommes apprennent l’auto-défense. Espérons que beaucoup rejoindront les milices  nationales de leur pays.

Tout cela est O.K.  tant que tout se passe dans le cadre du droit démocratique.

Mais tout en faisant toutes ces activités extérieures, nous devons également nous rappeler nos valeurs et notre développement intérieur. Ce que nous sommes et ce que nous devenons à l’intérieur, sera l’avenir des générations futures.

D’innombrables choses peuvent être transmises par des livres et des ordinateurs. Mais la transmission des valeurs et des perspectives n’est possible que par une connexion d’homme à homme, de personne à personne, de parents à enfants, d’une génération à l’autre.

Par conséquent, nous devons non seulement protéger notre société extérieure et notre culture, nos droits démocratiques et nos normes humanistes. Nous devons également protéger notre vie intérieure, et ici la colère et la peur sont de grands obstacles. Un policier professionnel et un policier en colère ou peur sont deux choses complètement différentes.

Si nous sortons de ce conflit de civilisations avec plus de colère dans nos esprits et moins de respect pour la dignité humaine, nous aurons perdu la base même de ce pourquoi nous nous battons.

Nous ne devons pas seulement nous considérer comme des protecteurs extérieurs de la société. Nous devons également nous rappeler que nous sommes responsables d’une transmission humaine importante des valeurs intérieures et de culture à des niveaux psychologiques très profonds et qui ont pris des siècles pour se former.

C’est un fait psychologique que nos émotions sont le moteur le plus fort de nos actions. En d’autres termes: les gens se comportent suivant ce qu’ils ressentent. Lorsque les gens se comportent mal, c’est un signe d’états intérieurs douloureux ou d’idées très fausses qui les amèneront à vivre leurs propres vies avec des souffrances. Cela ne signifie pas que nous devrions avoir pitié des musulmans  et rester passifs alors qu’ils tentent de compenser une faible estime de soi, se débarrassent de la douleur, de la colère ou de la frustration sexuelle, ou s’efforcent de récompenser leur dieu en egorgeant les „mécréants“ que nous sommes à leurs yeux. On devrait arrêter leur comportement   avec le maximum d’effet pédagogique et avec le minimum de dégâts, et avec aussi peu de colère que possible. N’oublions jamais le long terme: Ils sont 1,5 milliards!

Cela ne laisse aucun espace pour une brutalité inutile ou des sentiments de vengeance ou de haine.

En une phrase: TOLÉRANCE  ZÉRO pour les transgressions à nos lois ET PORTE OUVERTE à ceux qui les acceptent.

Nicolai Sennels 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “10 conseils pour contrer l’islam

  1. frejusien

    Il est vrai que l’islam élève ses enfants dans la violence,

    Dans les pays musulmans, les hommes maltraitent et humilient les femmes, ces dernières se vengent sur leurs enfants, et les enfants se transforment en bourreaux d’animaux qui torturent chats et chiens

    Quelle société !
    Ne pas laisser s’installer cette pourriture chez nous, cela doit être le leitmotiv de tout français amoureux de démocratie et d’une société EQUILIBREE , il faut virer ce cancer islamique qui ronge nos sociétés européennes

  2. Xtemps

    Ici ce que dit ce psychologue danois est une personne équilibré qui donne des conseilles de prévention, maintenant le mal est fait par nos crétins aux pouvoirs, sans prendre aucunes précautions sur les conséquences graves des excès de leurs politiques immigrations aussi stupides, principalement l’immigration musulmane totalement libertaire et antidémocratique.
    Mais encore aujourd’hui, je ne peux pas croire un instant que nos dirigeants ne savent pas dans quel galère qu’ ils nous mis tous avec leurs saloperies d’immigrations/colonisations de force contre la volonté des peuples européens. Nous sommes dirigés par des fous qu’il faut jeter à l’asile de fous, de psychopathes.
    Et là il serait intéressant de faire une analyse complète sur le mental de nos dirigeants par rapport aux actes politiques aussi graves en Europe, surtout pour avoir laisser cet Islam aussi tordu en Europe.
    Pour moi, nos dirigeants n’ont pas d’empathie pour commencer, ce qui explique leurs comportements par moment délirant, qui n’ont pas de sens et font comme si rien était.

  3. Edmond RichterEdmond Richter

    ET SI COMME MICHEL L’A FAIT NOUS LANCIONS UN « CONCOURS » D’IDÉES CONCRÈTES POUR CONTRER L’ISLAM???
    PAR EXEMPLE: – POSTER LE LIEN DANS LES RÉSEAUX SOCIAUX, – – L’ENVOYER AUX JOURNEAUX LOCAUX, L’ENVOYER À VOS AMIS, PARENTS, CONNAISSANCES etc…

  4. Anne

    C’est notre bible, ce livre.
    Dommage, je ne l’ai trouvé qu’en anglais ou en danois
    Si quelqu’un connait un libraire qui le vend en français, je suis preneur
    En attendant, j’imprime cette page.
    Merci Edmond Le Tigre

Comments are closed.