Rats à Paris: c’est le changement climatique, vous êtes sûrs?


Rats à Paris: c’est le changement climatique, vous êtes sûrs?

Après les gauchistes post-soixante-huitards et les « jeunes » de banlieue, voici que d’autres nuisibles viennent agrémenter la faune battant le pavé parisien.

Cette fois-ci c’est une très vieille connaissance des grandes villes, Paris comprise, qui remonte dans les hautes sphères de l’information merdiatique : les rats.

Des rongeurs dont l’activité (débarras des déchets, bonne tenue des canalisations…) est indispensable à l’activité humaine de grande envergure, mais dont la présence visible gêne bien sûr nos amis bourgeois de la capitale. Ne cherchez pas une quelconque ressemblance avec d’autres types de populations vivant au crochet de la civilisation, vous l’avez déjà en tête.

Les rats ont toujours été de fidèles alliés de la ville. Mais, s’ils sont fort utiles dans les parties souterraines de la cité, ils deviennent franchement problématiques lorsqu’ils pullulent à la surface : maladies, risques d’agressions, éparpillement des déchets…

L’humain étant de nature à vouloir maîtriser les éléments par la connaissance, nos journalocrates cherchent à fournir aux avides lecteurs une explication rationnelle.

Les nombreux travaux, les poubelles des restaurants, et même le changement climatique sont avancés par les spécialistes qui se succèdent à la tribune. Si ces éléments participent effectivement à la conjoncture actuelle (enfin, pour certains), ils ne constituent que des facteurs secondaires dans la tiers-mondisation des rues de la capitale.

La principale cause de la prolifération des rats est bien sûr le comportement des Parisiens et squatteurs banlieusards.

Nos élus doivent bien se féliciter d’avoir ouvert des aires de pique-nique dans les parcs. Les rongeurs les remercient d’avoir ainsi permis aux usagers, par leur civisme exemplaire, de leur offrir les restes délaissés de leur repas.

Ajoutons à cela les immondices qui s’accumulent dans les quartiers africains de Paris, avec, en tête de gondole, le toujours plus accueillant Château-Rouge.

Enfin, la propension de certains badauds et amoureux de la cause animale à nourrir la faune parisienne a achevé de multiplier le nombre de nuisibles.

La ville de Paris a mené mille huit cents opérations de dératisation en 2017, coûtant des millions d’euros aux contribuables. Avec le résultat que l’on constate aujourd’hui.

Au vu de cette belle addition, on comprend que les bobos en fassent tout un fromage.

Comment Hidalgo peut-elle encore nous assurer qu’elle sera en mesure d’organiser des Jeux olympiques dans sa ville alors qu’elle ne parvient pas à endiguer ce phénomène particulièrement préoccupant ? Par ailleurs, l’intérêt qu’elle a porté sur la candidature parisienne a détourné une partie de l’attention de ce problème.

Au vu de la situation, les efforts consentis par la mairie pour l’environnement et l’hygiène de la ville paraissent risibles : les rats n’y représentent que quelques lignes sur un document de quatre-vingts pages. Les plaignants peuvent mettre leurs belles paroles bien au fond des égouts et profiter des berges interdites au trafic, en silence.

https://api-site-cdn.paris.fr/images/81586

La seule bonne nouvelle de cette sale histoire est que l’émergence des rats pourrait bien coûter sa place de maire à Notre Drame de Paris Hidalgo.

Mais peut-être certains de ses administrés se délectent-ils, à l’instar des héros du film de Roman Polanski « Pirates », de ces compagnons d’un nouveau genre.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




24 thoughts on “Rats à Paris: c’est le changement climatique, vous êtes sûrs?

  1. Cril17

    Question suggérée par votre article :
    Est-ce que la cellule de crise prévue pour la crue centennale
    http://www.lefigaro.fr/assets/crue-siecle-paris/
    a prévu quelque chose de plus que ces quelques lignes citées ici ;

     » Au vu de la situation, les efforts consentis par la mairie pour l’environnement et l’hygiène de la ville paraissent risibles : les rats n’y représentent que quelques lignes sur un document de quatre-vingts pages.
    Les plaignants peuvent mettre leurs belles paroles bien au fond des égouts et profiter des berges interdites au trafic, en silence. »

  2. JJB

    Bref, de la capacité d’Hidalgo à résoudre un problème sanitaire urgent et grave … inefficacité totale ! Cela en dit long sur la personne et son utilité à Paris.

  3. Charles Martel 02

    Et la tuberculose, la variole et toutes ces maladies éradiquées qui réapparaissent c’est le changement climatique aussi non?

    1. Sylvie D.

      La variole n’est pas réapparue car elle a été éradiquée à 100%. Par contre la tuberculose est bien là.

  4. Celtillos

    je commence a en avoir marre de voir mes commentaires disparaitre, et pourtant ils sont light et pas vraiment aussi corrosifs qu’ils devraient l’être, j’y fais gaffe…..

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Vous savez les procès que connait Christine.

      Comme nous disons la vérité sur les sujets interdits par les médias, nous sommes très spécialement surveillés.

      Les sites islamiques peuvent se permettre les menaces, les appels aux meurtres sans rien risquer.

      Nous, le moindre écart nous est compté.

      Donc la ligne actuelle de modération se poursuivra.

      (Le modérateur).

    2. Christine TasinChristine Tasin

      ce que vous appelez soft nous conduit tout droit vous et moi à la 17ème Chambre. Si vous avez du mal à comprendre ce qui est « mal  » dans vos propos c’est dommage mais nous ne pouvons pas laisser passer et on ne peut pas expliquer, modifier, discuter pour expliquer, on a trop de travail, trop de commentaires à valider, trop d’articles à écrire… Désolée

      1. Celtillos

        desolé mais j’ai une forte tendance a appeler un chat un chat, et quant on me marche sur les pieds je grogne tres peut mais je mords de suite, voir préventivement, a ce qu’il parait on est en guerre et la guerre se fait pas a coup de pétales de rose.
        ne pas baisser la tête et rendre trois coups pour un coup devrait être notre credo, en tout cas c’est le mien.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          oui nous aussi mais pas la peine de se retrouver à la 17eme chambre pour un mouvement d’humeur

          1. Jean LafitteJean Lafitte

            Christine, vous avez tout à fait raison : prudence est mère de sureté !

            L’article XI de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen est, hélas ! foulé au pieds par trop de juges politisés, ne jouons pas le jeu de ceux qui veulent notre disparition !

  5. frejusien

    Les rats, c’est la peste bubonique, ça peut aussi être vecteur du typhus par leurs puces :!
    La mujer aux rats , prochain surnom dhidalgo*

  6. L'Afrique en slip, c'est notre avenir

    La chaîne publique allemande pour les 3-13 ans choisit trois migrants pour montrer comment dégrafer un soutien-gorge
    Les garçons y apprennent comment « mettre leurs pattes sur la lingerie des filles ».
    https://fr-fr.facebook.com/fdesouche/posts/1980209795341873

    Et KIKA est une chaîne destinée aux enfants. Mais qu’est-ce qu’ils leur arrivent à ces Allemands. Effectivement ils touchent le fond et ce sera vraiment difficile de remonter la pente.
    Répugnant l’Allemagne, ils donnent leurs jeunesses en pâture à ces sauvages.

  7. MAQUIGNON

    Il ne manque pourtant pas de joueurs de flute ou de pipeau à la mairie de Paris pour attirer les rats dans la Seine où ils se noieraient … !

  8. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    La fécondité ****repart à la hausse dans plusieurs pays arabes***** alors que la transition démographique y semblait acquise. || [????? – Étrange !]

    Dans une étude publiée en janvier 2018, l’Institut national d’études démographiques (Ined) se concentre sur le cas de l’Egypte et explique cette nouvelle tendance.

    Avec ses 95 millions d’habitants, l’Egypte est le pays arabe le plus peuplé et la croissance démographique y est très rapide. Contrairement aux prévisions des spécialistes, la fécondité repart à la hausse. Selon les derniers chiffres EDS (Enquête de démographie et de santé) publiés en 2014, les Egyptiennes font en moyenne 3,5 enfants. Et paradoxalement, c’est la crise économique qui semble favoriser cette augmentation de la fécondité.

    ¤ Plus de mariages, plus d’enfants
    ¤ Moins d’emplois, plus d’enfants || [Note perso : Ça promet pour chez-nous ; chômage croissant pour tous ; chômage kroassan pour quelques-uns, ceux qui ont toujours fait plus d’enfants et feront donc plus d’enfants].
    ¤ Des enfants en ville et à la campagne

    ::: http://geopolis.francetvinfo.fr/egypte-pourquoi-la-fecondite-augmente-t-elle-a-nouveau-176877

  9. Dorylée

    Si les rats pullulent c’est qu’ils disposent de la nourriture nécessaire comme dans tous les dépôts d’ordures du monde. Dans l’espace où vit Notre Drame de Paris il n’y a pas de rat ; elle n’a donc pas à s’en préoccuper. Quant aux parisiens, ils l’ont élue maire…

  10. bm77

    Château rouge avec ses ventes improvisées, les migrants et roms sur les anciennes voies de la petite ceinture, le 18ème et ses trottoirs jonchés de déchets, les « dégueux » qu’on nomme « djeuns » dans certains partis qui laissent leur saloperies de « fast food » là où ils ont baffré comme d’autre dans certains pays défèquent là où ils se trouvent !!! comment des gens qui ne se respectent pas peuvent respecter ne serait-ce que l’être humain Car il faut vous dire que pour certains c’est une bouffonerie de mettre leurs ordures là où c’est prévu ! Il n’y a qu’à voir l’état de saleté dans lequel ils ont mis leur pays d’origine! Voir certaines plages d’Algérie!Ce sont les joies du vivre ensemble mais qui pourraient se retourner contre ceux qui ont favorisé cette situation . Je ne veux pas faire de la surenchère mais les rats dont la présence est favorisée par ces phénomène génèrent des maladies qui peuvent être mortelles. Les égoutiers sont d’ailleurs équipés et vaccinés. J’ai appris récemment par mon médecin qu’il avait eu récemment un de ses patients mort de la leptospirose, et j’ai des amis qui ont perdu un chien il y a peu à cause de cette maladie dont les vaccins ne couvrent pas l’ensemble des souches surtout si elles sont propagées par des animaux venus d’ autres pays. Tout cela dénote l’amateurisme de ces socialistes quand ils se trouvent aux manettes, qui se trouvent englués entre leur idéologie et la réalité qu’ils découvrent . On pourrait les taxer de gentils amateurs s’ils ne nous faisaient profiter des conséquences de cet idéologie de l’accueil sans en assumer aucune des conséquences ni en assurer une gestion humaine ce qui est encore un de leur paradoxe.
    C’est à celui qui sera le plus accueillant et qui nous fera sa leçon sur la France terre d’asile obligatoire pour nous faire tous les jours la démonstration de leur incapacité de gérer ce genre de phénomène sinon de laisser les administrés se débrouiller avec le foutoir qu’ils provoquent.
    J’espère au moins que les Français en question s’en rappellent au moment des élections mais rien n’est moins sûr tellement la population est sous influence et lobotomisée;

  11. Sylvie D.

    Ne dramatisez pas avec les rats… Il y en a toujours eu à Paris ! Et il n’y a pas plus de maladies qu’ailleurs.
    Les rats ont leur utilité dans les égouts où ils vivent habituellement. Malheureusement si on les dérange, ils sortent. Le niveau de la Seine monte, les rats remontent aussi. Les travaux d’extension de lignes de métro, de tram, perturbent leur habitat, ils remontent aussi. Et s’ils trouvent à manger à l’extérieur, ils reviennent. Paris est une ville très sale. Certains quartiers pires que d’autres avec des poubelles pleines qui débordent, des détritus partout. Et si en plus les vieilles dames viennent jeter du pain aux pigeons dans les squares, elles ne nourrissent pas que les pigeons !
    Une autre raison à la prolifération des rats, c’est qu’on fait la chasse aux chats errants. Ce sont eux qui regulaient la population. Quand on sait que les rats ont plusieurs portées par an, on imagine les milliers de rats dans Paris…. Tant que ces bestioles restent dans les égouts et qu’on ne les voit pas, personne n’y pense…. Et pourtant, elles ont toujours été là…..

  12. frejusien

    Bonne réflexion, la stérilisation des tous les chats de gouttière par la SPA qui porte si mal son nom, a permis le développement rapide de la population de rats

  13. Révolution

    A mon avis les rats citadins sont dérangés par d’autres rats
    les rats migrants
    ce sont eux qui les dérangent
    n’oublions pas que là où il y a des migrants il y a souvent une déchèteries à ciel ouvert , les lieux ressemble à des poubelles
    les rats sont déboussolés
    les migrants chassant les rats , les uns remplaçant les autres…

Comments are closed.