Souillac : Jérôme Filippini, Préfet du Lot, ne sait pas que dans les mosquées, on incite à la haine ?


Souillac :  Jérôme Filippini, Préfet du Lot, ne sait pas que dans les mosquées, on incite à la haine ?

La saga continue. Ou plutôt le bras de fer entre d’un côté Emmanuel Crenne, responsable départemental FN, et, de l’autre, le Préfet Jérôme Filippini,-le procureur-les responsables de la mosquée.

On pourrait penser que tout cela est très disproportionné mais on ne vient pas à bout comme cela d’un Emmanuel Crenne qui se bat et se défend comme un beau diable pour alerter les autorités et la population des risques liés à la mosquée de Souillac que le Préfet refuse de faire fermer.

Nous avons rapporté ce matin les différents épisodes de l’affaire :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/18/mosquee-de-souillac-le-responsable-fn-denonce-le-laxisme-detat-au-tribunal-des-le-lendemain/

Depuis, les plaintes tombent dru contre le Conseiller régional FN, d’autant que, cerise sur le gâteau, un petit plaisantin aurait – horresco referens –  envoyé une « lettre de menaces » à la mosquée et déposé la tête d’un cochon brûlé sur la porte d’icelle.

Comme d’habitude, on peut penser que la lettre de « menaces « est sans doute plutôt anecdotique, eu égard à la rhétorique victimaire que l’on lit sur les forums et les comptes facebook ou twitter du CCIF… Et puis, quand on a vécu Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice… pour ne parler que des plus connus, entendre parler de menaces pour une simple lettre ou une tête de cochon, ça pourrait faire doucement rigoler, ça fait en fait hurler.

Naturellement également, l’association qui dirige la mosquée  accuse nommément Emmanuel Crenne d’avoir « armé » la main du petit rigolo… Et il est bien possible que les juges considèrent que ce sont ses tracts, allégations et compagnie qui sont responsables de ces deux terribles attentats !

L’association insiste sur cette transparence et évoque son profond désarroi après avoir découvert « une lettre de menaces et la tête d’un cochon brûlé sur la porte de la mosquée suite aux propos de Monsieur Crenne. 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/18/2724317-fn-lotois-association-al-nour-affrontent-apre-combat-terrain-judiciaire.html

Jean-Luc Garcia, le journaliste, terriblement objectif, ajoute tout de go :

Deux éléments de plus qui pourraient peser dans la balance de la justice.  S’il le dit… Et il est fort possible qu’il trouverait cela normal, le journaleux qui n’a aucun scrupule à parler de « parti d’extrême-droite » à propos du FN…

Et son confrère de Medialot,Thibaut Souperbie,  se contente de rapporter les propos ahurissants du Préfet sans pointer du doigt ses énormités :

Le préfet du Lot, Jérôme Filippini, a tenu à mettre les points sur les i suite à la conférence de presse d’Emmanuel Crenne du 12 janvier : « A l’occasion d’une conférence de presse, M. Emmanuel Crenne, conseiller régional d’Occitanie, fait état d’informations qui auraient été communiquées par lettre anonyme au parti dont il est le secrétaire départemental, informations qui l’ont amené à me demander de fermer la mosquée de Souillac. De plus, dans un tract intitulé « islamisme, danger à Souillac », M. Crenne fait état d’un certain nombre d’informations, qui reprennent les déclarations qu’il avait faites sur le même sujet le 21 octobre 2017.Je dois tout d’abord contredire une nouvelle fois les affirmations concernant le nombre d’individus fichés S ou faisant l’objet d’une surveillance des services spécialisés dans le département, qui ne correspondent pas à la réalité du Lot, sauf à vouloir créer un climat de peur et de défiance vis à vis de certains de nos concitoyens.Ensuite, je redis ma totale confiance dans l’action des services qui assurent au quotidien, chacun dans leur domaine, la protection des lotoises et des lotois contre le risque terroriste. Il convient en ce domaine de les laisser travailler discrètement et efficacement. Enfin, je rappelle que la fermeture d’un lieu de culte par le préfet est régie par les articles L227-1 et L227-2 du code de la sécurité intérieure. Cette mesure tend expressément à prévenir la commission d’actes de terrorisme, et elle vise uniquement les lieux dans lesquels « les propos qui sont tenus, les idées ou théories qui sont diffusées ou les activités qui s’y déroulent provoquent à la violence, à la haine, à la discrimination, ou provoquent à la commission d’actes de terrorisme ou font l’apologie de tels actes ». Or, à ce jour et en l’état des informations dont je dispose, ni la mosquée de Souillac ni aucun autre lieu de culte du département ne répond aux critères légaux qui pourraient me conduire à engager une procédure de fermeture.»

Lire l’ensemble de l’article ici :

http://medialot.fr/fn-46-mosquee-de-souillac-le-feuilleton-continue/

 

Dans son désir effréné de se justifier, d’expliquer pourquoi, quoi qu’en dise le FN, il ne ferme pas la mosquée de Souillac, le Préfet est très bavard. Trop.

D’abord, il révèle que son premier souci est bien de protéger les musulmans, fût-ce au prix du danger couru par nos concitoyens non musulmans.  Bref, des nouvelles décapitations plutôt que de voir les non musulmans se défier des musulmans susceptibles d’être de futurs terroristes. D’une logique à toute épreuve. Cela s’appelle la politique macronienne. Cela s’appelle la préférence étrangère. Cela s’appelle le non respect d’une des fonctions régaliennes de l’Etat, la sécurité.

Ensuite, et là c’est Byzance, il rappelle qu’il ne peut fermer un lieu de culte que si les propos ou activités qui s’y déroulent provoquent à la haine, à la discrimination, provoquent à la commission d’actes de terrorisme ou font l’apologie de tels actes.

Et ça, c’est du poulet ? 

« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association (d’autres divinités à Allah) et que la religion soit entièrement à Allah seul… » (coran 2.193).

« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association (d’autres divinités à Allah), et que la religion soit entièrement à Allah… » (coran 8.39).

Ibn Jarir a dit : « Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et qu’Allah seul soit adoré sans partenaire ni associé, et que les afflictions et les calamités, qui sont la mécréance et le polythéisme, soient arrachées de la Terre par les esclaves d’Allah, et que la religion soit pour Allah seul, et afin que l’obéissance et l’adoration soient consacrées à lui seul et à personne d’autre ».

Ibn Kathir a dit : « Allah nous a ordonné de combattre les mécréants jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de fitna, c’est-à-dire d’association, et que la religion soit entièrement et seulement consacrée à Allah, c’est-à-dire que la religion d’Allah triomphera de toutes les autres religions ».

Le prophète a dit : « On m’a ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et que Mohammad est le Messager d’Allah, et qu’ils accomplissent la prière et paient la zaka, s’ils le font, alors ils sauveront leurs vies et leurs biens de moi excepté de la loi islamique, et leur jugement revient à Allah ». (Rapporté par al-Boukhâri et Moslim).

33.27. Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent.

« Le Prophète a dit : La Résurrection n’arrivera pas avant que les musulmans ne combattent les Juifs et que les musulmans les tuent. Les musulmans tueront les Juifs, s’en réjouiront, se réjouiront de la victoire d’Allah. Les msulmans tueront les Juifs et ceux-ci se cacheront. » (hadith rapporté notamment par Mouslim 2921 et par Boukhari 2926).

. « Le Messager de Dieu a dit : “Ne viendra l’Heure que lorsque vous combattrez les Juifs, que lorsque la pierre derrière laquelle se cache le Juif dira : « musulman ! Voici un Juif derrière moi, tue-le ! »

. « Le Prophète a dit : Les juifs se cacheront derrière l’arbre et le rocher et l’arbre et le rocher diront « Ô serviteur d’Allah ! Ô musulman ! Il y a un juif derrière moi, viens le tuer. »

Extraits du Coran proposés par notre ami Philippe Jallade, trop tôt disparu, dans différents articles écrits pour Résistance républicaine

J’imagine l’air atterré de Jérôme Filippini… Avec les articles  L227-1 et L227-2 du code de la sécurité intérieure, on devrait, on doit… fermer TOUTES LES MOSQUEES. 

Enfin atterré… Menteur, plutôt. On ne me fera pas croire qu’un Préfet ne reçoit pas suffisamment de rapports de RG pour ne pas savoir ce qui se dit et se fait dans toutes les mosquées.

Le Préfet sait. Collomb sait. Macron sait. Mais reconnaître que, à chaque prière, il se dit des horreurs interdites par la loi dans les mosquées, c’est reconnaître qu’il faut interdire l’islam et fermer toutes les mosquées…. Et alors là, les émeutes, le scandale au niveau international, le pétrole, le gaz… tout ça pour éviter quelques Bataclan, vous n’y pensez pas. La paix des lâches vaut bien quelques centaines de victimes innocentes pour ces policiticiens de merde, comme dirait Trump.

Panique à bord. Alors ils tapent sur ceux qui disent la vérité, alertent, dénoncent, préviennent et voudraient bien, comme Emmanuel Crenne, qu’il n’y ait pas de Laura et de Maurane dans son département.

 

Faites savoir au Préfet que nous sommes des millions à savoir…

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/19/oui-nous-sommes-des-millions-a-savoir-ce-qui-se-dit-dans-les-mosquees-dites-le-au-prefet-du-lot/

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Souillac : Jérôme Filippini, Préfet du Lot, ne sait pas que dans les mosquées, on incite à la haine ?

  1. JJB

    Ce petit préfet ne sait-il pas qu’un certain bouquin appelé le coran traîne dans toutes les mosquées et donc aussi à Souillac ?
    Et ce qu’il contient est explicitement une incitation à la haine, au meurtre et à la violence, mais ce petit préfet nie l’évidence comme beaucoup d’autre sans jamais avoir lu ce coran.
    La diffusion de ces écrits est autrement plus grave que quelques affiches ….et suffisent à engager une procédure de fermeture.
    Imaginez que la Bible porte des paroles identiques mais à l’encontre des musulmans … que se passerait’il à votre avis ?

    1. J

      Vous inquiétez pas, les pro-musulmans ont déjà sorti l’argument « mais dans la Bible, c’est aussi marqué que… »
      Ils omettent juste de dire que :
      – soit ça fait partie de l’Ancien Testament et donc, c’est gardé en référence aux premières lois juives;
      – soit ça se trouve dans le Nouveau Testament et dans ce cas, ce sont des paraboles, donc des histoires pour expliquer au moyen de figure de style.

      Mais c’est vrai que, dans ce dernier cas, vu le niveau qui s’effondre en Français, allez parler de paraboles, de métaphore et autres litotes et oxymores…

  2. NICOLAS F

    Face à leurs appels à la haine quotidiens ,qu’avons-nous pour nous défendre?
    Face à la propagande de haine d’associations de droits de l’homme comme CCIF ,qu’avons -nous pour nous défendre? Rien. Quelques tranches de jambon.
    Il est temps que les pouvoirs publics sachent que les droits de l’homme proclamés par les musulmans au bénéfice des seuls musulmans sont une totale escroquerie.
    Le véritable intitulé (voir leurs statuts) du CCIF est :Association des droits de
    l’Homme-Collectif contre l’islamophobie.
    Qu’est ce que les Droits de l’homme ont à voir avec les récriminations incessantes pour le port d’un torchon sur la tête et des repas sans jambon?
    Les droits de l’homme ne peuvent être qu’universels,défendre tous les individus ,les gays ,les lesbiennes,les enfants,les femmes ,les vieillards,quelles que soient leurs croyances et religions ,couleur de peau etc…
    POURQUOI LAISSE – t- ON LES MUSULMANS EMPLOYER LE TERME UNIVERSEL DE : DROITS DE l’ HOMME pour ne défendre que leurs coutumes et leur religion et à leur seul bénéfice?
    C’est quoi ce délire des Droits de l’homme dans notre pays qui aboutit à la toute puissance d’officines interlopes qui ne sont que des entreprises à but lucratif sous couvert d’ haut but humanitaire ?
    Oui,la France est « Le pays des droits de l’homme » mais dans cet abus du concept le plus immaculé de l’histoire de l’humanité,se cache un sale trafic.
    Chacun doit se faire sa propre opinion sur ces officines et doit garder en tête que les droits de l’homme doivent rester universels et ne pas défendre une seule partie (et au bénéfice de cette seule partie ) de l’humanité.
    Sachant que créer cette scission dans les » droits de l’homme  » d’une seule partie de la société prive définitivement cette partie de la société de la possibilité de s’intégrer – et de faire la démarche d’assimilation nécessaire à la vraie cohésion sociale qui garantit la paix sociale.
    Car dans les droits universels de l’homme il y a le droit de vivre en paix.
    Le CCIF devrait , comme ils s’intitulent « Association des droits de l’homme -CCIF (COMME ils l’annoncent dans leur publicité) se déclarer honnêtement « Association des droits de l’homme musulman » puisqu’ils ne défendent que les musulmans.
    Mais ça,cela ferait désordre ,n’est ce pas?

  3. Franchouille

    Si , le préfet sait , mais la fermeture de la caserne n’est peut être pas compatible avec son plan de carrière ; après MOI le déluge ?

  4. Laurent P.Laurent P.

    Le Préfet sait. Collomb sait. Macron sait.
    Et NOUS AUSSI on sait.
    Et nous on commence à être NOMBREUX, parce que « nous » ce ne sont pas seulement les lecteurs de Résistance Républicaine mais aussi ceux de Riposte Laïque, et de Fdesouche et de… tout un tas d’autres sites.
    Sans compter les millions de sans-dents qui ont des yeux pour voir et pas besoin d’ouvrir un coran pour comprendre ce qui se passe dans les mosquées au vu des conséquences meurtrières de la présence de musulmans qui vont dans ces mosquées !
    Mais ça, LE PREFET NE LE SAIT PAS, car il vit dans sa petite tour d’ivoire depuis sa sortie de l’ENA.
    Pour lui, les français ce sont juste les trucs dans les voitures qui encombrent les rues lorsqu’il va de son domicile de fonction à son bureau avec sa voiture de fonction conduite par son chauffeur.
    Alors chacun de nous qui savons DOIT LE FAIRE SAVOIR au préfet.
    Qui le fera savoir à Collomb (c’est tout ce que savent faire les préfets : passer la patate chaude au ministre)
    Qui le fera savoir à Macron (c’est tout ce que savent faire les ministres : passer la patate chaude au président)
    Et comme tout ce que veut Macron-qui-sait c’est être réélu, il pèsera le pour-islam et le contre-islam…
    Or les musulmans ne sont pas encore majoritaires en bulletins de vote, loin, très loin s’en faut !
    Donc avant de devoir en venir à une Saint Barthélémy des Mahométans à la mode Tutsi & Hutu, faisons savoir concrètement au préfet du Lot que nous partageons pleinement les réflexions exprimées dans cet article.
    Imprimer l’article et l’envoyer par la poste à l’adresse postale de la préfecture du Lot qui figure sur la page :
    http://www.lot.gouv.fr/mentions-legales-a9171.html
    (ironiquement, si l’on consulte Google StreetView concernant cette adresse, on constate que le logement de fonction du préfet est voisin de… la cathédrale de Cahors. Ville qui possède aussi une autre église nommée… Saint Barthélémy : Les catholiques cadurciens avaient manifestement un peu de chien à une certaine époque !)
    Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 90%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les trois pages de la version PDF que vous venez de créer (en une seule feuille imprimée recto-verso + une feuille imprimée recto seulement).
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser ce courrier en signant de votre prénom et ville au bas de l’article, dans la zone restée blanche (inutile de risquer des représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes).
    Ceux qui veulent en faire plus peuvent en complément faire savoir au préfet qu’ils savent AUSSI qu’accrocher une tête de cochon à une mosquée n’est pas un délit et ne peut valoir qu’une relaxe, comme expliqué sur l’article
    http://resistancerepublicaine.eu/2015/07/12/relaxe-a-mayotte-jeter-une-tete-de-cochon-devant-une-mosquee-nest-pas-un-delit/
    Pour imprimer cet article, procéder comme indiqué ci-dessus, et choisir la taille de texte 70% afin qu’il rentre sur une pleine page.
    L’imprimer ensuite sur le verso de votre deuxième feuille (qui contient la troisième page du précédent article) ce qui nous fait un courrier idéalement composé de deux articles en quatre pages sur deux feuilles recto-verso.
    Il ne vous reste plus qu’à plier ce courrier, le mettre dans une enveloppe, fermer l’enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.
    C’est évidemment un peu plus long et un peu plus cher (un timbre…) que de juste lire les deux articles en priant très fort que par un hasard totalement improbable le préfet du Lot vienne musarder sur internet, tombe par miracle sur ces deux articles et en déduise le nombre de Français-qui-savent et qui sont prêt à se bouger le popotin pour lui botter l’arrière-train.
    Voilà, dire ses quatre vérités au préfet du Lot et lui faisant savoir que l’on sait ce qui l’en retourne des mosquées (et de sa lâcheté, de celle de son ministre ainsi que de son président), en toute légalité et dans la plus parfaite sécurité (votre envoi ne comporte pas votre identité donc vous ne risquez pas de représailles, contrairement à un courriel toujours traçable) ça commence avec votre imprimante et un timbre.

  5. Conan

    Encore un qui n’aura pas volé sa sodomie islamique sur place publique, comme le vice-consul de France à Alger en1962 …
    Et cette fois, j’espère que la vaseline halal sera relevée d’un chouïa de harissa !

Comments are closed.