Les Français contre-attaquent à coups de boudins et autres fêtes du cochon


Les Français contre-attaquent à coups de boudins et autres fêtes du cochon

Les Français contre- attaquent

Sur les 100 km séparant Valence de Grenoble, nous avons croisé 12 annonces de banquets villageois.

Sur ces 12 banquets, il y a 11 repas à base de viande de porc, comme le montrent les photos des affiches, de quoi faire enrager Saliha Brackhlia et Raphaël Enthoven.

J’ai l’impression que plus les cantines se halalisent, plus les comités des fêtes communaux et autres associations se rattrapent et se défoulent lorsqu’ils composent leurs menus.

Lecteurs de Résistance Républicaine, avez-vous aussi constaté ce phénomène dans vos régions ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “Les Français contre-attaquent à coups de boudins et autres fêtes du cochon

  1. peulet

    Et oui …. c’est comme cela partout en France « profonde » ..! Il n’y a que dans les villes , communautarisées en plus , que les mairies interdisent ce genre de réjouissances populaires afin de ne pas « offenser » , « stigmatiser »les nouveaux Français …!!! Mais en « Gauchistan » , on prétend que cela sent la France rancie …!!! en réalité , c’est la vrai vie avec des vrais gens et de vrais rigolades !!! Venez dans le Beaujolais , Clochemerle par exemple , c’est toute l’année … entre les conscrits , les vendanges …etc… tout est prétexte a manger et … boire !!!

    1. Philippe RAI

      Ces gens soi-disant « offensés » commencent à me casser les pieds. Ces gens immigrés pour fuir la guerre, pour fuir des persécutions, pour fuir la maltraitance, ces gens qui ont soi-disant souffert se sentiraient « offensés » par nos pratiques, notre culture, notre mode de vie, notre nourriture ? L’argument ne tient pas une seconde, ils se fichent de nous.

  2. Amélie Poulain

    Oui ces affiches montrent la résistance et le mécontentement de beaucoup de Français, de plus en plus selon ce que je vois autour de moi.

  3. YKempenich

    Ce sont souvent les ACCA (associations de chasseurs) et les clubs de rugby qui organisent de telles festivités. Pas encore question de ripaille halal chez eux !

  4. Marie

    Ici, pas une soirée envisageable sans la fameuse galette saucisse (« fameuse » c’est vite dit car c’est de l’étouffe chrétien), toutes les écoles font leur kermesse avec ça. Bon, en Bretagne c’est comme dans le Beaujolais tout est prétexte à faire la fête à manger et à boire et comme le cochon est roi, il est souvent à l’honneur.

  5. Armorique

    le cochon est roi sur notre marché hedomadaire

    cochon grillé sur place , pâté maison , rillettes , boudins et saucisses

    et ce n ‘est pas boudé… pas de alladises … beurque ..

    kénavo

  6. bidou.net

    Le problème est que la résistance ne s’opère que dans les villages pourtant encore en partie épargnée par l’islamisation galopante (et non plus rampante) ceci dit vive la fête du cochon, vive la Drôme, et vive la ruralité.

      1. Rosalie

        Et après le banquet, n’oubliez pas d’aller donner votre sang à Loriol, c’est aujourd’hui à la salle des fêtes ! 🙂

        1. HUET BRIEND Francoise

          Chère Rosalie, je suppose que c est une blague : la croix rouge vend 270 € la poche de sang aux hôpitaux, que les Francais ont donné gratuitement ! La croix rouge est milliardaire avec votre sang gratis ! Un vrai scandale ! Ne donnez plus jamais votre sang à la croix rouge ! Boycottez ! Merci

  7. Anne

    Personne ne va toucher à ton porc, chère Christine Moissonnier.

    Et vive la fête du cochon dans les villages en espérant qu’ils soient de plus en plus nombreux à la pratiquer. Avec la fête du pinard, on devrait gagner du terrain.

  8. Cathy catowl.

    C’est simple: Ne mangez que du poisson , du cochon, du sanglier et du faisan. Pas de risque de bouffer , à notre insu, la viande rituelle rejetée sur le marché des ‘souchiens’. Ou alors ‘Suivez le coq’, l’association de Vigilance halal.

Comments are closed.