Les études de R. Diallo financées par la mairie de La Courneuve : c’est donc ça, le racisme d’Etat?


Les études de R. Diallo financées par la mairie de La Courneuve : c’est donc ça, le racisme d’Etat?

Articles parus sur fdesouche:

 

A La Courneuve, la mairie communiste essaie de conserver le lien avec ses habitants, dont beaucoup viennent d’ailleurs. Une bourse récompense chaque année des dizaines de projets présentés par des jeunes et, après son bac, Rokhaya a obtenu l’aide municipale pour poursuivre une école de commerce, puis une maîtrise en droit international. En échange, le maire, Gilles Poux, lui a demandé d’animer le conseil local de la jeunesse. C’est là qu’elle fait ses premières armes, en organisant des dîners-débats: mafé et pastèques autour de trois ou quatre invités.

Lorsque le conseiller municipal socialiste Stéphane Troussel propose de convier les militantes de Ni putes ni soumises, l’association féministe fondée en 2003 par Fadela Amara, pour protester contre les violences faites aux femmes dans les quartiers, Rokhaya refuse. «J’avais le sentiment qu’elles nous disaient de nous couper de nos valeurs familiales, affirme-t-elle aujourd’hui. Et puis, elles ne représentaient rien dans les banlieuesElle préfère bien plus leurs adversaires déclarées, Les Blédardes, un mouvement lancé par Houria Bouteldja, une Algérienne de 32ans venue suivre des études d’anglais et d’arabe àLyon, qui voit dans l’interdiction du port du voile une «pratique néocoloniale» et même «une nouvelle affaire Dreyfus».

Lorsqu’en janvier 2005 Bouteldja lance l’appel des Indigènes de la République, Rokhaya Diallo est parmi les signataires. En juin, le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, qui revient à La Courneuve dix jours après une première visite où il a promis de «nettoyer» la cité des 4000 «au Kärcher», demande à rencontrer les animateurs du conseil local de la jeunesse. La petite bande refuse crânement.

Alors que Charlie Hebdo fait l’objet de menaces à la suite de la publication de caricatures de Mahomet et que ses locaux ont été incendiés par un cocktail Molotov, la présidente des Indivisibles signe, aux côtés d’Houria Bouteldja une pétition «contre le soutien à “Charlie”». Le texte, rédigé par deux universitaires «pro-voile» venus de l’extrême gauche, Pierre Tevanian et Sylvie Tissot, est d’une rare violence: accusant Charlie de participer «en publiant des articles ou des dessins antimusulmans, à la confusion générale, à la sarkozysation et à la lepénisation des esprits», il affirme qu’il «n’y a pas lieu de s’apitoyer sur les journalistes de Charlie Hebdo, les dégâts matériels seront pris en charge par leur assurance».

Aujourd’hui encore, elle tente de concilier tous ces mondes. On évoque devant elle le dernier livre d’Houria Bouteldja, Les Blancs, les Juifs et nous; un salmigondis dans lequel la fondatrice des Indigènes de la République écrit qu’on «ne reconnaît pas un juif parce qu’il se déclare juif mais à sa soif de vouloir se fondre dans la blanchité», fustige les mariages mixtes et l’homosexualité ou explique que «si une femme noire est violée par un Noir, c’est compréhensible qu’elle ne porte pas plainte pour protéger la communauté noire».

«Je ne l’ai pas lu», répond avec légèreté Rokhaya Diallo, refusant d’émettre une seule critique tout en se tenant à distance de ses thèses racialistes. «Quand on est racisés, on n’attaque pas les nôtres», glisse en guise d’explication une de ses amies. Certains l’ont alertée, cependant. «Comment peux-tu digérer la bouillie des Indigènes? Ils mélangent tout au nom des héritages du passé colonial. Toi qui revendiques le vivre-ensemble, ils en sont l’antithèse», lui lance un jour l’historien Pascal Blanchard. Elle ne renie rien.

 

Sources: fdesouche (ici et ici), Le Monde.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “Les études de R. Diallo financées par la mairie de La Courneuve : c’est donc ça, le racisme d’Etat?

  1. Machinchose

    «ne reconnaît pas un juif parce qu’il se déclare juif mais à sa soif de vouloir se fondre dans la blanchité»,

    la Boutelja n’ a toujours pas fini de régler les comptes des algériens musulmans avec le  » Décret Crémieux » qui faisait citoyens Français les Juifs d’ Algérie et qui ignorait les Musulmans…

    «  » » » » » » » »24 octobre 1870 – Crémieux francise les juifs d’Algérie – Herodote.net
    https://www.herodote.net/24_octobre_1870-evenement-18701024.php
    23 oct. 2017 – 24 octobre 1870 : le décret Crémieux francise les juifs d’Algérie – Le gouvernement qui succède à Napoléon III concède aux juifs d\’Algérie le statut de citoyen. Il les distingue des musulmans, ravalés au statut d’indigènes…

    d’ ou le choix du nom de son parti revanchard « le Parti des INDIGENES de la République »

    perso je dirais plutot des « indiGnes » de notre République
    tout juste digne de dégager de la France pour laquelle ils n’ éprouvent que haine et envie méprisante

    PS: la photo, c’est bien notre « Griotte » ??d’ origine Sénégalaise…

    Nakanga def Rokhaya ? 😆

  2. peulet

    La France s’encombre de nuisibles dans son genre …!!! Le ver est dans le fruit , la créature s’incruste !!!!

  3. Xtemps

    Nos escrocs imposteurs aux pouvoirs ont donné des instruments accusatoires, excuses bidons du racisme et autres escroqueries du même genre pour permettre à des étrangers extra européens de venir insulter et d’abuser les peuples européens en toute impunité.
    Ces africains et musulmans feraient bien d’aller faire leurs devoir d’aider leurs propres peuples qui sont dans la misère au lieu de faire leurs cirques avec des excuses bidons du racisme et autres qui n’existent pas en démocratie en Europe.
    Ces gens là devraient avoir honte d’abandonner leurs peuples dans la misère, ils préfèrent dire qu’ils sont français comme vous et moi pour ne pas aider leurs peuples.
    La liberté s’arrêt là où on prend celle des autres.
    Les vrais responsables sont encore nos escrocs dirigeants imposteurs derrières, qui laissent 123 millions de pauvres et 45 millions de chômeurs en Europe, qui continuent à s’acharner contre les peuples européens autochtones.
    Tous des escrocs imposteurs manipulateurs et des pilleurs d’états.

  4. Allobroge

    «Quand on est racisés, on n’attaque pas les nôtres»Tous les arguments qu’emploie cette dame pourraient tout à fait lui être retournés: quand on est français qui plus est de souche on n’attaque pas les nôtres ! Et visiblement elle n’en fait pas partie des nôtres et elle et ses semblables qui insidieusement croient pouvoir envahir et changer le visage de la France s’y casseront les dents comme d’autres bien avant eux !

  5. Amélie Poulain

    Il serait vraiment temps de mettre de l’ordre en France car de plus en plus on mesure que cela devient n’importe quoi…;.

  6. la femme du boulanger

    De toute évidence si l’on juge sur pièce, Des études de coiffure auraient été plus indiquées.

  7. la femme du boulanger

    précision pour les coiffeuses: « études de coiffure pour cette dame » pour éviter aux coiffeuses d’avoir à mettre les mains dans cette chevelure revendicative en diable des valeurs indigènes. Application du principe de précaution pour les coiffeuses. Cordialement

Comments are closed.