Samy Debah, fondateur du CCIF : j’ai reçu beaucoup d’argent du Qatar et des Frères musulmans


Samy Debah, fondateur du CCIF : j’ai reçu beaucoup d’argent du Qatar et des Frères musulmans

Le Djihad silencieux, un documentaire israélien qui devrait discréditer à jamais le CCIF et ses dirigeants grâce au chapitre concernant la France.

Si l’un de nos lecteurs pouvait nous traduire la bande-annonce ci-dessous….

Mise à jour du 15 janvier, voir la traduction ici : http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/15/le-djihad-silencieux-lislam-fera-son-retour-et-nous-controlerons-leurope-et-loccident/

EXCLUSIF : Le journaliste israélien, Tsvika Yehezkeli, spécialiste des documentaires dits « d’infiltration » a été accompagné en France par Jean-Paul Ney au coeur des mosquées qui prêchent le djihad. On y voit Samy Debah, un responsable associatif et ex-candidat aux législatives accepter des fonds d’une organisation djihadiste.

https://www.leweek.info/2018/01/11/le-djihad-silencieux-le-documentaire-dinfiltration-choc/

C’est un travail de fou qu’a réalisé Tsvika Yehezkeli, vrai journaliste d’investigation, rien à voir avec nos journaleux qui pérorent sur les plateaux et voudraient donner des leçons au monde entier.

Cet Israélien arabisant s’est fait passer pour Abou Hamza, richissime cheikh du Moyen-Orient, financier des Frères musulmans venu distribuer de l’argent en Occident pour y propager le djihad afin de pénétrer les endroits les plus improbables.

Même les responsables de la chaîne israélienne qui va diffuser ce documentaire ( et ils en ont vu d’autres ) ont été scotchés par le travail de Tsvika, les risques qu’il a pris, ainsi que son équipe et le matériel utilisé :

Pour l’occasion, ils se sont équipés avec les toutes dernières technologies furtives de captation de son et d’images, certaines totalement inconnues en France comme le confirme Jean-Paul Ney qui l’a guidé dans le département de la Seine Saint Denis (qu’il connaît bien pour y avoir été éducateur sportif en 1995 et y avoir couvert les émeutes de 2005) dans les librairies islamistes, les mosquées, le mettant ensuite en contact avec Samy Debah, le fondateur du décrié Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Pour forger sa légende et son identité, Tsvi s’est procuré deux passeports, un syrien et un palestinien, via des réseaux criminels qu’il a infiltrés avant de solidifier sa fausse identité dans les autres pays arabo-musulmans, puis il a imprimé des cartes de visite et a retenu de longs noms et affiliations familiales, ainsi que les schémas de l’organisation Frères Musulmans.

Le documentaire comporte 5 chapitres,  deux en France, un en Turquie et Allemagne et deux aux Etats-Unis.

La partie française est, paraît-il brûlante…« une véritable claque sur la vérité du djihad silencieux dans notre pays »  Si brûlante que l’on peut se demander si une chaîne osera la montrer. Sans doute va-t-il falloir demander à nos amis israéliens de l’enregistrer, de la traduire et de nous l’envoyer pour diffusion sur les réseaux patriotes….

Pour la partie française, sujet très sensible, Tsvi a contacté Jean-Paul Ney, connu pour ses reportages en infiltration et ses nombreux scoops depuis une vingtaine d’années. Étant rédacteur en chef du magazine LeWeek, Jean-Paul a précisé ne pas pouvoir en révéler plus sur le contenu de la partie française qui est “une véritable claque sur la vérité du djihad silencieux dans notre pays et une révélation très sérieuse sur un ex-candidat aux législatives“.
Contacté ce matin, Tsvi confirme l’information qui circule déjà auprès de la chaine du Qatar, Al Jazeera qui a publié un article en arabe sur le documentaire que les spectateurs du Moyen-Orient vont découvrir très prochainement. Le journaliste y confirme la corruption d’un responsable associatif français qui avoue dans une séquence “avoir reçu beaucoup d’argent du Qatar” avant de se présenter aux législatives de 2017.

Tsvi précise que le tournage en France a été prolifique, parfois tendu et que ses équipes avec Ney ont du être sur leurs gardes pendant de longs moments, rajoutant que les citoyens franco-arabes rencontrés sont souvent ignorants du danger que représentent les organisations comme celle des Frères Musulmans qui avancent masquées.

Jean-Paul Ney ( chapeau bas ) a lui aussi pris une fausse identité, s’est fait passer pour le neveu du richissime cheikh, Slimane,  » parle un peu arabe, fignole son accent et se grime “comme un vieux quarantenaire gauchiste aux origines algériennes, fanatique de la Palestine et anti-juif dans mes paroles et mon comportement ” précise Ney qui se fait appeler Slimane. L’un des principaux objectifs sera pour le cheikh (en bois, CQFD) de se signaler à Saint Denis, dans les mosquées, les commerces, les librairies religieuses et… les bars ! (où l’on voit les toilettes des femmes servir de débarras et/ou verrouillées à clef) le tout en compagnie de son neveu français pour distribuer sa carte de visite et y faire du prosélytisme “c’est à ce moment que l’on voit tous nos interlocuteurs basculer, se révéler véritablement ” précise Jean-Paul. Mais là où le documentaire va faire scandale en France, c’est une séquence où le cheikh Abou Hamza a rendez-vous avec Samy Debah le fondateur du CCIF : “Nous sommes arrivés devant sa porte, je suis rentré, j’ai longuement parlé avec lui, je lui ai précisé que mon grand-père était de l’organisation Frères Musulmans, il a accepté mon argent et a confirmé avoir déjà reçu de l’argent du Qatar, beaucoup d’argent ” révèle Tsvi en précisant que Samy Debah lui a envoyé ses coordonnées bancaires pour un virement. »

Samy Debah a quitté le CCIF en mars 2017, pour mieux, sans doute, préparer les législatives à Sarcelles… Marwan Muhammad qui se méfie n’a pas accepté les rendez-vous proposés par les journalistes. C’est dommage, mais cela ne change rien, le CCIF est salement éclaboussé, à la fois pour ses objectifs (Muhammad, paraît-il, nie ses propos    ) et pour ses financements… Le CCIF payé par le Qatar et les Frères musulmans pour lutter pour l’islamophobie qui n’est pas un délit en France, ça n’a jamais dérangé nos politiques. Cela va-t-il continuer avec les révélations du documentaire choc ?

Samy Debah ? Ce n’est pas un inconnu…

Il s’est présenté aux législatives et était présent au second tour…

Oui, dans la France de Macron, des islamistes, encourageant le djihad, peuvent être présents au second tour, peuvent être élus.

https://ripostelaique.com/sarcelles-la-scandaleuse-presence-du-fondateur-du-ccif-au-2e-tour.html

 

Et le CCIF, par sa voix ou celle de Muhammad, a fait du chantage aux voix à Macron… qui a cédé, renonçant à virer Mohamed Saou, du même tabac.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/01/macron-entoure-de-musulmans-radicaux-obeit-en-sus-au-chantage-aux-voix-du-ccif/

On sait que le CCIF est payé par Soros. On apprend ici que son fondateur est aussi payé ( entre autres ? ) par les Frères musulmans et le Qatar pour disséminer le djihad en France.

Ô joie…

Je vais de ce pas porter plainte au nom de Résistance républicaine contre Samy Debah et le CCIF, association qui doit être dissoute. Association qui reçoit des dons défiscalisés et donc payée par vos impôts, sans compter les subventions, indemnités accordées par des juges et autres prébendes qui coulent à flots…

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “Samy Debah, fondateur du CCIF : j’ai reçu beaucoup d’argent du Qatar et des Frères musulmans

  1. Machinchose

    Debah

    quelle coincidence ! plié de joie!

    Debah en arabe, signifie « égorgeur »

    comme son nom l’indique 😆 😆

  2. Machinchose

    Al Jazeera qui a publié un article en arabe sur le documentaire que les spectateurs du Moyen-Orient vont découvrir très prochainement. Le journaliste y confirme la corruption d’un responsable associatif français qui avoue dans une séquence “avoir reçu beaucoup d’argent du Qatar” avant de se présenter aux législatives de 2017.

    …….

    Ho! putingue! ça va chauffer pour l’ « égorgeur »

    il risque d’ être a présent connu sous le nom de « Madbouh » (égorgé) 😆

    l’ égorgeur égorgé ………………tiens ça me rappelle le premier film des Frères Obscurité!! 😆 😆

  3. NICOLAS F

    Oui,Christine ,faites ce que vous avez à faire et nous vous suivrons.
    Ce reportage ne sera certainement pas diffusé en France,il faut trouver un moyen d’y accéder.
    Muhamad a quitté le CCIF à cette rentrée.
    Sur le site ,ils cherchaient un ou une responsable de communication pour tenir la boutique.Cr tout ça ,ce n’est que du touillage de m…. pour détriure la société et faire du fric.
    Sans doute Muhamad a senti le roussi ,il ne peut pas ignorer le contenu de ce reportage puisque ses acolytes ont été investigués et qu’il a eu peur d’être sur le devant de la scène.
    Lui ,c’est vraiment « le voyou de la récré » ainsi l’a nommé dans un tweet public l’ex prefet Clavreuil qui a disparu aussi dans la nature.
    Il est temps que ces officines ,des vrais repaires à rats,soient démasquées et dissoutes.
    Un grand merci pour votre vigilance et votre intelligentissime réactivité.

    1. Machinchose

      on parle bien du rat Mohamed Marouane ?

      le cafard qui interdisait aux Français de ne pas imaginer un Président de la République musulman ?

      que de la gueule tous ces cafards
      bien dignes de leurs coreligionnaires du proche orient qui couinent encore aprés 5 défaites militaires écrasantes face a Israel.. 😆

      les plus remarquables étant la bande de voyous Hamas et Abbas, qui menacent Israel d’ éradication a la « prochaine bataille »

      grands gosses juste capable d’ assassiner quelques civils juifs désarmés

  4. Dido

    TRADUCTION
    – « Salutations ! »
    – « Salutations, Cheikh ».
    Dans un endroit secret
    – « Nous allons à présent lehistarev. »
    Avec l’aide d’agents des services de sécurité et de personnages cachés.
    – « Si je te dis de sortir, vous sortez immédiatement de la mosquée » !
    – « Rompre le contact avec la cellule étendue apres immédiatement ».
    Tzvi Yekhzekeli
    Images : Ofekh Layani
    Au Hadj Abou Khamzah.
    – « Tu n’est plus Tzvika, tu es Sheikh Abou Khamzah » !
    – « Sheikh Abou Khamzah ; enchanté » !
    Approche
    – « Vous êtes de la Jordanie » ?
    – « Oui, nous sommes des réfugiés palestiniens ».

    Une nouvelle série
    Et une première en son genre
    – « Comment êtes-vous parvenu jusqu’à nous ? »
    Tzvi Yekhzekeli
    a mis sa vie en danger.
    – « Tzvika sortez de la mosquée ! Ils vous entourent !»
    Et l’infiltré au cœur du système secret
    Du groupe des Frères Musulmans
    – « Qui est-ce qui nous suit ? »
    En France, en Allemagne, en Turquie Et aux U.S.A.
    Comment fonctionne réellement le nouveau djihad ?
    « L’islam s’installera et reviendra régner sur l’Europe et l’occident »
    « La conquête doit-elle se réduire au glaive ? »
    « Il y a une parole que nous lisons : conquête silencieuse »
    Le ciel va-t-il dominer le monde ?
    « – En tête de nos objectifs se tient la vengeance contre l’impérialisme.
    Tzvi Yekhzekeli dans « Djihâd jour du jugement » Bientôt.

  5. frejusien

    Bravo Christine pour la plainte déposée ! faut qu’ils crachent au bassinet et remboursent ce qu’ils vous ont volé par l’intermédiaire de la 17 ème !

    j’espère que cette assos sera dissoute et ses dirigeants arrêtés ou expulsés

Comments are closed.