Ils jugent le chasseur qui a tué le cochon Bigorno mais autorisent l’abattage sans étourdissement


Ils jugent le chasseur qui a tué le cochon Bigorno mais autorisent l’abattage sans étourdissement

Bigorno, c’est le cousin de Babe le cochon. Un porc vietnamien de petite taille aussi noir que son cousin de cinéma était rose. Bigorno est mort brutalement après « un coup de fusil entre les deux yeux », comme dit Kelly, sa propriétaire.

Elle est en colère depuis que le vétérinaire lui a montré la radio de son cochon de six mois, le corps rempli de plombs.
« D’habitude, il est chez moi. Là, c’était un dimanche, on l’a laissé aller dans le champ de mon propriétaire. Quand je suis revenue, je suis allée le chercher. Je l’ai vu tout sanglant, agonisant. J’ai pas pensé tout de suite à un chasseur. C’est le vétérinaire qui me l’a dit. Il avait cinquante plombs dans la tête. »

http://www.centre-presse.fr/article-568474-qui-a-tue-le-petit-cochon.html

Un chasseur va donc être jugé pour avoir tué un cochon domestique.
http://www.centre-presse.fr/article-576924-saint-savin-bigorno-plombe-le-chasseur-a-la-barre.html
La maîtresse de Bigorno s’est battue pour défendre l’honneur du petit animal.

« Il a donné plusieurs explications différentes », relève la propriétaire de Bigorno qui attend maintenant le procès. « Il a commencé par dire que c’était un accident et après il a dit qu’il l’avait confondu avec un bébé sanglier. On verra bien ce qu’il dira. En tout cas, je suis contente, les gendarmes ont fait un super boulot. »

Kelly a pris attache avec le SPA de Poitiers qui suit de près cette affaire. « Il a dit aux gendarmes qu’il était près à rembourser les frais et à acheter un nouveau cochon. »

Au mois de novembre dernier, Kelly avait retrouvé son petit cochon agonisant. La radio avait révélé qu’il était farci de petits plombs pour faisan. Un coup de fusil avait été tiré entre les deux yeux de Bigorno visiblement à bout touchant.

Si le cochon peut être mangé, il importe qu’il soit tué selon les règles du lard… euh, de l’art.

C’est d’ailleurs bien pour cette raison que des règles existent en ce domaine.
Le problème est que le texte applicable actuellement viole délibérément la laïcité en permettant d’écarter l’obligation d’étourdissement pour que ce soit « compatible avec l’abattage rituel » :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025078770&cidTexte=LEGITEXT000006071367
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000025078770&cidTexte=LEGITEXT000006071367

Les principes applicables sont ainsi infléchis afin de permettre une pratique religieuse, alors même que le dispositif visant à limiter la souffrance animale implique que l’étourdissement rend la mise à mort moins douloureuse.

Aucun texte constitutionnel ne consacre l’objectif de réduire la souffrance animale. Ce serait pourtant une bonne chose d’en introduire un, sans que cela implique l’interdiction de manger de la viande dont rêvent certains (notamment pour résoudre le soi-disant problème des repas « de substitution »).

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.

Articles du même thême

16 thoughts on “Ils jugent le chasseur qui a tué le cochon Bigorno mais autorisent l’abattage sans étourdissement

  1. Révolution

    Bon c’est vrai c’est dommage pour ce petit cochon domestique , et trop souvent les chasseur ont la gâchettes trop facile , trop leste !
    cependant contre l’abattage rituel rien , pas une condamnation ne tombe ?
    ET POURTANT ON SAIGNE DES ANIMAUX CONSCIENT
    pourquoi laisse t’on cette barbarie s’implanter sur notre territoire si ce n’est pour faire plaisir au muzz
    bon on me dira qu’il y a aussi l’abattage casher pour les juifs , certes mais se sont surtout les muzzs qui nous imposent leur merde envers et contre tou , même celui du bon sens et de l’éthique pour faire gober à tout le monde leur merde de halal à vomir !

  2. Georges S.

    Tant que la France aura des juges et autres procureurs nommés par on ne sait qui il n’y aura pas de justice. Le seul moyen d’avoir une justice réelle serait d’élire tous les éléments de la dite justice et avoir egalement le pouvoir de virer un juge qui n’agit pas selon la volonté du peuple

    1. Frontalier74

      Oui mais c’est à double tranchant : en Seine-Saint-Denis, où la population est musulmane à 40%, vous aurez des juges musulmans ET la charia…

      1. Amélie Poulain

        Il y en a déjà et des avocats aussi. A Paris il y a eu des affaires édifiantes dont j’ai eu connaissance.

  3. Celtillos

    l’abattage rituel est contraire aux lois Francaises et doit être interdit, l’abattage doit être fait après étourdissement systématiquement, en France l’abattage rituel étant « religieux » (drôle de religion qui prône la souffrance) ne doit pas avoir sa place dans les abattoirs de France et de Navarre….
    messieurs les politiques vous devez faire respecter par tout le monde les lois Francaises sur le territoire, c’est votre devoir devant le peuple, en cas de manquement vous devrez un jour en répondre devant le peuple…… j’espère!

  4. Georges S.

    40% n’est pas 100%.. de plus les lois de la charia ne sont pas dans le code judiciaire et donc il serait très facile de virer les juges. De plus qu’est-ce qui est plus dangereux: quelques juges musulmans dans un département ou des juges dans toute la France nommés sans le moindre contrôle du peuple?

  5. Camp d'Arue

    Je n’aime pas trop les chasseurs ; parmi ceux que je connais il y a une proportion importante d’abrutis ; là , nous avons un prototype patenté . Pas grand chose à ajouter .

  6. barrois

    j ai connu l abattage des moutons dans mon bloc quand j etais gamin donc trente cinq ans apres j entend encor le cris de bebe de ces moutons egorges comme dans le film le silence des agneaux mais je pousse encor plus loin la jamais la spa n ose affronte les muzzs dans ces zup ou tout ces moutons subissent d atroces souffrances

  7. Nemesis

    C’est ignoble ces pratiques d’un autre âge. C’est de la cruauté qui doit tomber sous le coup de la loi. Une justice avec un tout petit « j » et de plus à deux vitesses : celle très dure réservée aux français et celle très élastique et complaisante envers des êtres haïssables au plus haut point.

  8. frejusien

    Très intéressant de voir la SPA s’impliquer dans l’affaire d’un cochon domestique abattu par erreur, alors qu’elle ne s’insurge aucunement pour les millions de moutons tués par « hallal » chaque année,
    Les moutons souffriraient-ils moins que le cochon ?

    Les musulmans de France ne sont peut-être pas des français aux yeux de la SPA ? et donc, leurs pratiques sont invisibles ??

Comments are closed.