Pour Nadia Daam, Elisabeth Levy défend le droit de coller des mains au cul et est alcoolique…


Pour Nadia Daam, Elisabeth Levy défend le droit de coller des mains au cul et est alcoolique…

La donzelle sent sans doute qu’elle est allée trop loin et qu’elle risque la poursuite en diffamation, alors un petit coup de retropédalage pour dire qu’elle aussi a un caviste…

Cela ne trompe personne, il suffit de voir le petit sourire pervers quand elle en parle sur la video, on entend aussi l’exclamation de l’autre journaliste dans la pièce  qui n’en croit pas ses oreilles  :

Le passage en entier :

 

Très fine, la donzelle oppose les Américains à la recherche d’improbables mâles blancs à pendre haut et court et les Français qui ont Elisabeth Lévy, défenseur inaliénable du droit à coller des mains au cul… Comme c’est élégant, comme c’est objectif ! 

Quant au parallèle avec la chasse… Aussi stupide que Nadia Daam.

Mais qui s’en étonnera ?

Nadia Daam a fait du chemin depuis 2013, où j’ai pour la première fois entendu parler d’elle puisqu’à une heure de grande écoute, sur Arte, elle m’a accusée et d’être d’extrême droite, d’être proche des Identitaires, et, carrément de vouloir faire tirer dans le tas des musulmans ! 

http://ripostelaique.com/arte-ose-accuser-christine-tasin-dappel-au-meurtre-contre-les-musulmans.html

Le procès a eu lieu, et j’ai été relaxée pour cette phrase, dont le tribunal a convenu qu’elle concernait uniquement les fanatiques qui, en cas d’interdiction de l’islam, prendraient les armes pour imposer l’islam en France.

pouvait déchiffrer dans l’article    qui me valait comparution :

«  attendusprocesctasin1       attendusprocesctasin2

http://resistancerepublicaine.eu/2014/11/20/les-etonnants-attendus-du-proces-de-christine-tasin-devant-la-17eme-chambre/

Mais il suffisait de savoir lire pour le comprendre.

Apparemment Nadia Daam ne sait pas lire, ne veut surtout pas savoir lire. Quand on est, à ses yeux, un ennemi politique, on a tort et elle, Nadia Daam, a tous les droits, y compris celui de la diffamation. J’espère que Elisabeth Levy ne laissera pas passer…

Et il se trouve que la Daam a une histoire compliquée avec le harcèlement… Elle insulte les gens, traités à nouveau de neo-nazis, de « poubelle à déchets non recyclables »… et s’étonne que ses proies se rebiffent :

Le , Nadia Daam s’agace de la situation dans une chronique sur Europe 1, et s’attaque au forum 18-25, le qualifiant entre autres de « poubelle à déchets non recyclables »6. Elle subit en retour une campagne de harcèlement qui lui vaut un élan de solidarité de la part de la corporation médiatique7. Une tribune, signée par une centaine de journalistes8, abonde dans son sens désignant les membres du forum comme des « êtres lâches, minables et méprisables », appelant « la police et la communauté même du web » à mettre ces derniers « hors d’état de nuire »7. La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa interpelle par ailleurs Twitter et Webedia, la société possédant jeuxvideo.com9. La radio Europe 1 indique avoir porté plainte pour menace de crime contre les personnes10. Le porte-parole de Webedia, société propriétaire du site, indique que « les topics évoquant cette Nadia Daam sont systématiquement effacés en prévention »11. Wikipedia

http://www.europe1.fr/emissions/le-coup-de-patte/pour-chaque-don-contre-le-harcelement-un-porte-de-dirty-dancing-3480119

Si on surfe encore un peu, on découvre que la Daam ( qui ressemble plus à une Eva Braun qu’à une dame ) milite activement pour la délation. Elle fait tout son possible pour que soient pointés du doigt, googelisés, mis à la porte, réduits au statut de SDF et SEF ( Sans Emploi Fixe ) ceux qu’elle appelle des neo-nazis.

Quand on sait qu’elle m’a mise, moi, la  femme de gauche militante anti-raciste parmi l’extrême-droite, on se méfie…

C’est dans ce contexte que la journaleuse, sûre d’elle, a commis l’article ci-dessous ( allez lire l’intégrale, c’est édifiant ), après les incidents de Charlottesville. Article truffé – comme l’émission ci-dessus – d’expression américaines qu’elle est seule à comprendre, pour mieux paraître dans le coup. Comment de prétendus journaleux peuvent-ils prétendre « informer » le Français moyen sans en être compris ? Mais quand on ne veut pas informer mais manipuler la masse et envoyer des clins d’oeil à ceux qui ont le pouvoir, c’est une technique. Technique qui réussit, puisque la journaleuse manipulatrice diffamatrice a sa chronique sur Europe 1…

Oui, il faut révéler les identités des néonazis

Nadia Daam, mis à jour le 16.08.2017 à 11 h 43

Extraits 

Rendre public le profil Facebook ou Twitter d’un mec qui participe à un rassemblement néonazi, ce n’est pas non plus l’outer. Car l’idéologie néonazie n’est pas une casserole ou un petit jardin secret qui mériterait d’être traité par autrui avec une neutralité bienveillante. Et que le militant pourrait choisir ou non d’exprimer selon les cas: néonazi braillard et décomplexé au milieu de ses pairs / employé modèle ou papa poule à la maison.Tu es néonazi, assume-le. Car ceux que tu hais –les Noirs, les juifs, les femmes, les militants anti-racistes–, eux, sont Noirs, juifs, femmes, militants anti-racistes TOUT LE TEMPS, ne peuvent/ne veulent le cacher et que c’est ainsi qu’ils se font insulter, violenter, ou rouler dessus par tes pairs. Ils ne se permettent pas le luxe d’avoir une espèce de double identité qui les préserverait de ceux qui les abhorrent.Évidemment, le but de ce «name and shame» est de nuire. Que le néonazi en question soit sanctionné par son employeur, ait à répondre publiquement de ses actes. Pour autant, il est sidérant de mettre sur le même plan, comme le font certains, le fait de révéler l’identité des militants et l’idéologie d’extrême droite, sur l’air de «si on fait ça on ne vaut pas mieux qu’eux». Ce type de raisonnement a pour conséquence d’annihiler toute tentative de combattre la haine avec vigueur.L’antiracisme, ce n’est pas que des pétitions, des slogans mignons et des tweets indignés. C’est aussi l’action, qui mérite parfois de se délester des atours de l’éthique, du pacifisme et de la supériorité morale. On a le droit de faire des choses qui, sur le papier, paraissent un peu moches, s’il s’agit de retirer aux fachos leur croissant sentiment d’impunité. Ils doivent savoir qu’il ne sera JAMAIS anodin de faire des saluts hitlériens dans les rues, et qu’ils devront en répondre. Devant la justice, mais aussi devant leurs concitoyens.

Assumer un peu de pots cassés

 Bien entendu, il ne faut pas minimiser le risque de dérives. Il y a des ratés, et certaines personnes ont été accusées à tort d’avoir participé aux rassemblements. En étant, par exemple, confondues avec une autre à cause d’une forte ressemblance, comme Kyle Quinn, qui travaille dans un laboratoire à l’université d’Arkansas dans le centre de recherche d’ingénierie et qui a dû se réfugier chez un collègue.

Il y a aussi le cas de ce YouTubeur pris à partie à cause d’une photo de lui portant un brassard nazi alors qu’il l’arborait en réalité dans le cadre d’une expérience sociale. Il doit être insupportable d’être accusé à tort. Et de subir insultes, et menaces. Mais, et je conçois que cela puisse choquer, les personnes mises injustement en cause, auront toujours la possibilité de rétablir la vérité. Même si elles y auront laissé des plumes. Puisque tout le monde se plaît à niveller les choses et à décreter ce qui est grave ou pas: allons-y. C’est moins grave de devoir prouver qu’on est pas raciste que de tâcher de rester en vie quand on est juif, Noir, ou arabe.Ce qui reste très mystérieux, c’est comment le harcèlement en ligne est banalisé, peu questionné, rarement sanctionné. On s’est fait à l’idée que les réseaux sociaux étaient un champ de tir et que nous sommes tous les potentielles victimes d’une balle perdue –quand on est pas nous même le harceleur en commentant avec fiel une vidéo ou un tweet. On a fait avec. Mais quand il s’agit non pas de harceler mais de dire à un néonazi «hey, on t’a reconnu» et de le «shamer», cela suscite subitement toutes sortes de débats qui parasitent la seule chose dont on est sûrs: nous sommes en 2017 et des gens crient «heil hitler» dans la rue. 

Nadia Daam

https://www.slate.fr/story/149925/faut-reveler-identites-des-neo-nazis

Qui peut se cotiser pour offrir une paire de lunettes à Daam ? Parce que des gens qui crient Heil Hitler dans la rue… en France, à part dans les quartiers islamisés qui chassent le juif, il n’y en a pas. Et j’ai cru comprendre que, pour la donzelle, un musulman, un Africain… ne peuvent être que des victimes des neo-nazis blancs.

Retour à l’envoyeur de l’une de ses chroniques, de novembre 2017 .

Il faut dire que, selon wikipedia, elle a un tout petit bagage, elle ne s’est pas tuée à des formations et con cours difficiles, elle…

« Originaire de Strasbourg, elle obtient un Bac L3 option théâtre en 1996 au lycée international des Pontonniers1. Un temps en hypokhâgne au lycée Victor-Hugo1 à Paris, elle bifurque vers une licence d’art du spectacle, qu’elle obtient à La Sorbonne Nouvelle Paris 31. »

Une licence d’art du spectacle… Sans commentaires.

Alors il ne lui reste qu’à aller dans le sens du vent, à fréquenter ceux qui ont le pouvoir, et pour cela, il faut se faire remarquer en étant particulièrement servile, en étant particulièrement politiquement correcte, en étant un bon délateur, en crachant sur ceux qui ne vont pas dans le sens du vent… Et elle n’a pas peur d’en rajouter. Paris vaut bien une messe. C’est elle qui le dit :

Fière de la délation, elle insiste pour que chacun s’en mêle… avec un but, que la personne visée perde son boulot. Pas d’état d’âme, la perverse Daam.

Et tant pis pour les pots cassés, un individu confondu avec un autre, mis au ban de la société, perdant son boulot ? Pas grave, il n’aura qu’à dire que l’on s’est trompés. L’oeuvre sainte des Daam justifie et excuse toutes les erreurs. Et sa carrière avance, pendant ce temps.

La carrière de Daam mérite bien quelques délations… Son premier combat consiste à annihiler la liberté d’expression, son second à tuer symboliquement les mâles blancs… son troisième à tenter de détruire les icônes de talent comme Elisabath Levy devant qui elle bave d’envie.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “Pour Nadia Daam, Elisabeth Levy défend le droit de coller des mains au cul et est alcoolique…

  1. Désespoir50

    Toutes ces études pour en arriver un degré de malhonnêteté pareil ! Il n’y a que sous couvert des gauchiasses que l’issue mène dans les bas fonds d’une fosse sceptique.

  2. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    @ Christine
    J’espère, Christine, que vous ironisiez en qualifiant la donzelle de fine ? Personnellement, je la trouve plutôt bas du plafond, aucune réflexion, aucun esprit critique élevé, aucune nuance, aucune retenue, des lieux communs, que de trous de gruyère à la place des neurones qui ont dû dépeupler son cerveau depuis longtemps !

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Christine
      J’ai relu la phrase où il était question de la « finesse » de la donzelle… Vous ironisiez.

  3. Stephane

    L’occident est malade des intégrismes idéologiques.
    Le plus dangereux est celui de l’islam parce qu’il tue aveuglément et qu’il est contraire à notre culture, mais il ne faut négliger l’intégrisme féministe.
    Leur point commun : vouloir détruire l’homme blanc, parce que c’est lui qui a construit les règles de la société occidentale.
    Le deuxième ne dénonce pas les exactions du premier parce qu’ils ont un ennemie commun : le mâle blanc.
    Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que le mâle blanc ne se laissera pas détruire, il préfèrera changer les règles du jeu.
    Nous sommes dans un état de droit !
    « – Et qui fait le droit dans une démocratie ?
    – Le peuple ! »
    Cela prendra encore du temps, on a pas encore assez touché le fond, mais ça viendra ……

  4. Celtillos

    cette pauvre fille est folle a lier, j’aime bien madame Lévy le seul reproche que je lui ferais c’est d’être de gauche contre vent et marées mais gauche caviar bien sur.
    j’ai dans ma bibliothèque plusieurs de ses livres que j’apprécie grandement ce qui prouve qu’on peut estimer même les gens avec lesquels nous ne sommes pas d’accord a 100%…
    continuez madame Lévy et laissez braire les imbéciles insignifiants…

  5. le bouc ( de sisteron )

    C’est des petites nanas comme celle là qui nourrissent chaque jour un peu plus le dégout que de plus en plus de personnes éprouvent envers les médias dominants. La coupe est pleine ! Rase le bol de cette bande de scélérats toxiques  » monde, libération, Europe, France inter, etc..  » sans oublier SLATE le plus pervers et nocif de tous. A boycotter ou a combattre selon les capacités de chacun. Quant à cette petite nana quel gâchis : avoir tant donné de son jeune corps et de son âme innocente au journalisme… pour en arriver à çà, comme c’est triste. Mais en même temps si elle savait comme sa petite vie de nuisible et ses « billets » à 2 balles nous indifférent !

    1. Frontalier74

      Slate… lancé par Colombani, ancien du Monde et Attali. Site toujours déficitaire mais à chaque fois renfloué par de riches investisseurs…

      En symbiose avec le Mediapart d’Edwy Plenel, également ancien du Monde…

  6. Fomalo

    Nadia Daam, ce n’était pas à une époque une interlocutrice aux basques d’une certaine Quin (Queen?) sur la chaîne arte, ou bien je confonds?

  7. Margette

    A cause d’elle et d’autres, je ne peux pas regarder l’émission 28 minutes.
    Mais j’ai bien remarqué le bandeau qu’elle porte assez souvent. En guise d’un appartenance à sa communauté ??

  8. Anne Lauwaert

    L’important c’est de découvrir et de dénoncer le vrai but de cette opération qui veut monter ½ de la population = les femmes contre l’autre ½ de la population = les hommes. Qu’est ce que cela cache, qu’est ce qui est derrière ? Est-ce encore un préparation à l’islamisation de notre société en voulant séparer les sexes ? C’est beaucoup plus grave que des mains baladeuses ! ne parle-t-on pas de wagons réservés aux femmes dans les trains?

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Nadia est un prénom d’origine maghrébine… Comment s’étonner dés lors qu’elle défende les siens au travers de mauvaises causes ? Toute la France est aujourd’hui confrontée aux résultats de naturalisations successives d’étrangers… Ces enfants de migrants d’hier ne défendent que l’intérêt des étrangers d’aujourd’hui et non celui des Français de souche… Comment s’en étonner ??

  10. bm77

    Il semble que d’après son nom elle serait maghrébine et c’est normal que dans ces conditions à ces yeux Elisabeth Levy cumule les tares: Elle est juive et aimerait l’alcool et s’interroge aussi sur les conséquences d’une trop grande quantité d’énergumènes de son espèce sur notre liberté d’expression.

  11. Frontalier74

    Le colonel Jacques Hogar a dit,lui, de façon plus policée que Christine Tasin, « qu’à un moment, il faudra faire donner l’armée » dans les quartiers (https://www.youtube.com/watch?v=2iog-KyFOi8 à TVLibertés, à 18’52 »)

    L’armée y pense et s’y prépare, beaucoup de français attendent ce moment mais ce ne sera pas une partie de plaisir : les armes s’accumulent dans les cités, la haine monte et les djihadistes aguerris reviennent de Syrie…

  12. frejusien

    La potiche de la « diversité » pour les 28 mn sur Arte, rien que de la voir, j’en ai de l’urticaire

  13. ORTIZ Francine

    N’oublions surtout pas Haziza blanc comme l’agneau, et réhabilité, Ouf il est si pertinent et objectif !

Comments are closed.