Eric Zemmour : Trappes, le Molenbeek français


Eric Zemmour : Trappes, le Molenbeek français

Remarquable analyse d’Eric Zemmour, à lire, imprimer, faire circuler…

Trappes la communautariste ou Martine en banlieue

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/01/10/31003-20180110ARTFIG00260-eric-zemmour-le-monde-a-trappes-ou-martine-en-banlieue.php?redirect_premium

 

«Trappes, c’est l’histoire de la lente mais inexorable islamisation d’une terre française (…) C’est le grand remplacement»

TRIBUNE – Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, grands reporters du journal Le Monde, délivrent dans La Communauté une molle enquête sur le Molenbeek français. Follement romanesque, disent-elles…

C’est une histoire qu’on a déjà lue cent fois. Trappes: la ville de Jamel Debbouze d’Omar Sy et de Nicolas Anelka! Trappes et sa rénovation urbaine! Trappes et son trafic d’héroïne! Trappes et ses djihadistes! Trappes et Benoît Hamon!

(…) Elles arrivent comme la cavalerie américaine dans les westerns. Elles nous montrent tout ; mais on sait déjà tout. La solidarité communiste vite débordée par le regroupement familial des années 1970 ; les familles françaises qui fuient pour ne plus subir les violences des jeunes voyous maghrébins ; la drogue qui tue au début des années 1990 ; la synagogue qui flambe en l’an 2000, et les familles juives qui, à leur tour, prennent la route, vers Israël. Sans oublier les djihadistes (soixante-sept pour la seule ville de Trappes!) qui rejoignent Daech en Syrie. Trappes, le Molenbeek français. Les blagues de Jamel Debbouze ponctuent le livre, mais on n’a pas envie de rire.

Ce livre, c’est tout et rien. Tout ce qu’on doit savoir, et rien de ce qu’on doit comprendre. On est dans la constatation, un peu dans l’explication, surtout pas dans la théorisation. On est dans la psychologisation, rarement dans la sociologisation, jamais dans l’idéologisation. On individualise pour occulter les effets de masse ; on «peopelise» pour mieux effacer le peuple. Même les djihadistes sont des people comme les autres. «La ville est follement romanesque», nous disent nos deux journalistes. C’est Martine en banlieue.

«Tout est moral chez l’individu, tout est physique dans les masses», disait Benjamin Constant. Ce livre reste dans le domaine «moral» pour mieux cacher le côté «physique». Pendant des années, les grands médias de gauche occultaient la réalité et invectivaient ceux qui la révélaient. Ce livre signe un changement de stratégie: on montre la réalité, parce qu’elle est devenue trop évidente, pour mieux en désamorcer le caractère explosif. C’est Khrouchtchev dénonçant les crimes de Staline pour sauver le communisme.

Bacqué et Chemin ne croient pas à l’islam politique, mais en la pression sociale. C’est en tous lieux et en tout temps la méthode très politique de l’islam pour s’imposer par le bas. Pourtant, certains de leurs interlocuteurs tentent de les ramener à la réalité, comme cet ingénieur en informatique, Jaouad Alkhaliki, qui leur explique l’importance du nombre de musulmans, «la masse critique», pour imposer un rapport de force. Pour islamiser la ville, puis d’autres villes puis… inch Allah!

Le livre doit être déconstruit pour donner tout son suc. Prénoms, mosquées, vêtements, boutiques, langage, les deux journalistes décrivent sans le vouloir la lente mais inexorable islamisation d’une terre française, à rebours de la lente mais inexorable «francisation» (comme disait le général de Gaulle) de populations étrangères qu’on nous avait promise. L’islamisation d’une vieille terre chrétienne et ouvrière, avec le communisme comme entre-deux.

 
 
La logique historique est plus implacable qu’on ne croit. Le communisme fut une religion séculière qui s’installa dans le lit de la déchristianisation des classes populaires, en laïcisant les idéaux de solidarité et de désintéressement issus du catholicisme. Quant à l’islam, c’est, selon un de ses plus grands spécialistes, Maxime Rodinson, un «communisme avec Dieu». La boucle est bouclée. Quand un grand reporter de l’agence Capa vient filmer la ville, il aura besoin d’un «fixeur» pour lui faire découvrir la cité en toute sécurité, éprouvant «le même besoin de guide que s’il partait à l’étranger».

Nos deux journalistes du Monde s’émerveillent de l’échec des listes «communautaristes». Ce qui prouve bien la loyauté républicaine des musulmans, insistent-elles. La République, oui, mais pas la France. Elles se moquent du maire socialiste qui croit que Jaouad Alkhaliki veut sa place. Il ne veut pas sa place, puisque le maire socialiste est dans sa main. Ou plutôt dans la main de l’Islam. L’ancien maire communiste prenait ses ordres place du Colonel-Fabien. Le nouveau maire socialiste prend ses ordres à la mosquée. Le vaincu dira de son vainqueur: «Il a échangé la mairie contre une mosquée.»

Trappes a reçu 340 millions d’euros au titre de la rénovation urbaine. Merci à Jean-Louis Borloo et aux impôts des Gaulois! Les noms de peintres remplacent Staline ou Youri Gagarine, les petits immeubles remplacent les tours, les hommes remplacent les femmes dans les cafés et dans les rues, une population uniformément musulmane remplace l’ancienne population française qui, elle, était d’origine diverse. C’est le grand remplacement. La mosquée a aussi remplacé la MJC communiste. Nos journalistes s’attendrissent avec nostalgie sur «Jamel, Anelka, ou La Fouine, plus belles réussites du communisme municipal… un peu comme si le maillage musulman succédait pièce pour pièce à soixante ans de patronage “rouge” et reprenait une à une toutes les activités de l’éducation populaire laïque aujourd’hui moribonde». Même au Monde, on pense que «c’était mieux avant».

Tous les commerces islamiques ont également remplacé les anciennes boutiques françaises. «C’est la loi de l’offre et de la demande», répond la mairie socialiste, soudain convertie aux règles du capitalisme. Ils se trompent.

Ces socialistes devraient troquer leurs ouvrages d’économie libérale pour leurs bons vieux manuels marxistes d’antan. Ils y verraient qu’Engels avait précisément décrit ce qui leur arrive: «À partir d’un certain nombre, la quantité devient une qualité.»

La Communauté s’achève sur un mot écrit par un enfant de l’école Maurice-Thorez: «C’est un autre monde ici, tu vois, et je trouve que de plus en plus.» Un autre monde, une autre planète, une autre civilisation, un autre pays.
La vérité sort de la bouche des enfants.

Le Figaro

http://www.fdesouche.com/935773-eric-zemmour-trappes-cest-lhistoire-de-lente-inexorable-islamisation-dune-terre-francaise-cest-grand-remplacement

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Eric Zemmour : Trappes, le Molenbeek français

  1. Machinchose

    visites commentées de Trappes -les Merisiers

    tous les vendredi matin de 7h a Midi

    Rendez vous sous la halle du marché couvert devant la (trés chouette) poissonnerie du tunisien Salem

    venir avec votre couffin et si possible la tête couverte d’ un voile, genre celui de Tata Brizitte en Arabie Saoudite

    ce petit circuit (hélas encore ignoré par le Routard) reprendra aux beaux jours dés le mois de mai 2018

    PAF -15 euros- 1 euro pour les sympathisants de RR -thé menthe + patisserie offerts vers 10h

  2. Xtemps

    Si nos dirigeants aiment tant que çà les musulmans, pourquoi ne les aident ils pas chez eux, aux pays.
    Préférer les autres que son peuple, ce n’est pas pour apprécier son peuple, c’est même de la haine contre son peuple.
    Nous pouvons s’intéresser aux autres cultures, mais en respectant d’abords sa culture et ses traditions.
    La déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones par l’assemblée générale cite :
    Guidée par les buts et principes énoncés dans la charte des Nations Unies et convaincue que les états se conformeront aux obligations que leurs impose la charte,
    Affirmant que les peuples autochtones sont égaux à tous les autres peuples, tout en reconnaissant le droit de tous les peuples d’être différents, de s’estimer différents et d’être respectés en tant que tels.
    Une résolution qui avait été adoptée par l’assemblée générale le 13 septembre 2007.
    Que nos escrocs dirigeants aux pouvoirs ne respectent à aucun moment, toutes les lois des droits de l’homme et de L’ONU sont bafoués, la violation de la démocratie et de tous les droits des peuples européens autochtones à leurs libertés son violés et bafoués systématiquement par nos escrocs imposteurs aux pouvoirs.
    Toutes les libertés sont violés et bafoués par nos escrocs imposteurs aux pouvoirs et par la dictature Union Européenne.
    Il faut mettre des mots pour condamner ces criminels aux pouvoirs et dénoncer leurs crimes contre l’humanité, le génocide de la civilisation Occidental, sans oublier les crimes commis de biens de pays dans le monde.

  3. mc gyver

    Eh ! c’est la France ….que veut nos élites ,et une majorité de « français »…si l’on en croit les dernières élections. Il faut se soumettre ou réagir , c’est en fonction de chacun. L’heure est à la soumission .

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Pas plus tard qu’hier soir « Le Téléphone Sonne », l’émission de 19 h de France Inter, était consacrée aux théories du complot. Sur le plateau, des invités dont j’ai oublié le nom, et des intervenants, des auditeurs, parmi lesquels des professeurs d’école publique. Il a été intéressant de les entendre révéler que la majorité de leurs élèves croient à « la terre plate » – que les tours du 11 septembre relèvent du complet, et autres balivernes, etc…

    Il est à noter également, hélas, que pour les participants, la notion de « Grand Remplacement » est à mettre au coude à coude avec les absurdités citées plus haut… Par conséquent, nous pouvons craindre qu’à l’avenir ceux qui dénoncent le Grand Remplacement rentrent dans la catégorie des propagateurs de fausses nouvelles – avec les sanctions à la clé… Nous sommes prévenus et l’endormissement des consciences est en marche.

    Pour ma part, et concrètement, je constate des changements dans la vie quotidienne, qui ne relèvent pas seulement du visuel : couleur de la population mais dans le marketing, les modes alimentaires. J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer ici la disparition des shampooings pour cheveux fins de la marque Garnier et maintenant c’est au tour de la marque Timotï qui proposait un excellent produit pour cheveux fins : supprimés… Au motif qu’ils ne se vendent pas assez bien. La marque préfère favoriser une clientèle plus représentative. On voit désormais davantage de shampooings pour cheveux bruns et crépus que pour cheveux blonds et fins… Quant aux pages des sites en question, qui voyons-nous en les ouvrant ? En priorité, gros plans sur des femmes africaines, les blanches en plus petits…

    Tout est dit. Et après ça ils osent nous dire que le Grand Remplacement est une utopie !

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Quand cette pourriture d’Erdogan déclare aux Turcs installés en Allemagne :

      « Vous ne devez pas faire deux ou trois enfants mais cinq ou six parce que vous êtes l’avenir de l’Allemagne ».

      C’est quoi ?

      Sinon le programme du Grand Remplacement ?

      Il faudrait que les journaleux ouvrent leur esgourdes …

    2. claude t.a.l

      La France est en phase terminale.
      Des métastases partout.
      Le traitement ?
      Des somnifères :  » c’est un simple rhume, ne vous inquiétez pas  » !

  5. bm77

    J’ai adoré la phrase de Zemmour en parlant du changement de stratégies de ceux qui nous ont mis dans cette m….e dont font partie ces deux cruches en immersion dans la banlieue complètement Islamisée en refusant regarder les choses en face « c’est Khrouchtchev dénonçant les crimes de Staline pour mieux sauver le communisme! ». C’est le problème de cette gauche socialisante qui s’est toujours refusée à faire son autocritique. Hamon étant l’archétype du gars qui règne sur une poudrière en se refusant de voir quoi que ce soit.
    Quand on se rappelle le déni de ces gens pendant des décennies par rapport au chiffre faramineux cette immigration, y’a franchement des baffes qui se perdent!
    Et je vous fais le pari que c’est pareil pour la dette cumulée de 2500 milliards d’Euros que l’on peut certainement imputer en grande partie à l’hyper immigration qui a vu rentrer 250000 personne par an au minimum pendant plusieurs décennies depuis le regroupement familial à partager entre aides sociales rénovations urbaines et structurelles obligatoires dans le cadre de l’arrivée d’une population comparable en nombre à celle d’une ville moyenne par année et complètement prise en charge par les services sociaux puisque les gens qui rentrent en France dans ce cadre du regroupement familial ne sont pas là pour honorer un contrat de travail comme les travailleurs qui viennent de l’est et pourtant ils sont plus respectés. Bien sûr puisqu’ils pourront voter bientôt puisqu’il suffit qu’ils mettent un pied sur notre sol pour être Français!

  6. Machinchose

    ces allogènes portent une jupe de coton blanc (bon pour pays musulmans chauds) avec (peut etre) un calçif en dessous, mais comme, froid oblige, ils portent aussi une doudoune, j’ en daduis qu ils doivent rudement se geler les klaouis…portant les éternels tennis et chaussettes blanches de collégiennes versaillaises

    provocations hélas non réprimées par un « pouvoir » agonisant qui tente de sauver les apparences

    hé non, messieurs les « gouvernails » , dirigés par ces masses incultes, arrogantes , vous ne vous rendez même plus compte que seul le Puple de France pourrait encore sauver les meubles

    mais vous etes tellement amoureux de cette illusion de pouvoir en oubliant ces certitudes de demain que vous bradez votre Pays en ne prenant pas les décisions que n’ importe quel Français , patriote, natio,identitaire, saurait choisir

  7. France-org

    La ville de Trappes n’est que le fond de commerce de Hamon avec son idéologie nauséabonde et son programme absurde. Il gagne très bien sa vie sur le dos du contribuable et est un des principaux artisan de la décadence de ce pays. A pendre dès que possible

  8. mc gyver

    Les socialistes, sont les vrais traitres à ce pays. Leurs « convictions » d’un autre âge , les broieront ; comme ils participent eux-mêmes, au broyage de cette civilisation, qui pourtant les ont nourris. Quant aux communistes , ils n’ont pas capté, les avertissements de leur ancienne idole, G. Marchais , concernant le « trop d’immigrés ». Ces traitres , seront les prochaines victimes, de ceux qu’ils ont contribué à proliférer … au point d’en faire une force homogène, qui renversera leurs anciens « maitres ». De Macron à Mélenchon , en passant par les freluquets Hamon et Hollande hier. A ce tableau, non exhaustif ,il convient d’y ajouter Ali Juppé ,pour son oeuvre avec le bègue de Pau, dont la veste aux multiples doublures, tombe en lambeaux . Il convient d’y ajouter également le peuple soumis, pas encore rassasié, des innombrables couleuvres avalées sans réaction.

  9. frejusien

    J’ai vu ces deux gourdasses d' »enquêtrices » à la télé hier pour présenter leur livre, et je suis tombé juste au moment où elles débitaient leur couplet victimaire en faveur d’une immigration mieux « intégrée », car selon elles, ces pauvres musulmans se seraient vus parqués dans les communes pauvres et rejetés par les communes riches,
    voilà, il y en a qui y croient encore !

    Donc, si on comprend bien leur raisonnement, on les met dans une commune riche, càd une ville où les gens bossent pour gagner leur vie, respectent leur environnement et leurs voisins et d’un coup de baguette magique, les chemises de nuit et burqas disparaissent, les intégristes se transforment en gentils kouffars travailleurs et bien élevés, on n’entend plus parler d’intégrisme musulman,
    elles ne sont pas allé jusqu’à dire qu’il n’y aurait plus de mosquées

    L’utopie de la gauche a encore de beaux jours devant elle….

    1. luciferg

      Oui ,vous avez raison ! chaque fois que la gauche est aux manettes le pays s’embourbe ou est en guerre. Et malgré tout , la populace gobe leurs sornettes du « vivre ensemble », et « accueillons toute la lie mondiale ». Pauvres cons de « français », qui ne s’aperçoivent pas, que leurs élites les échangent, contre de bons muz glandeurs et décérébrés.

Comments are closed.