Faites la nique aux voilées, au halal : ne plus acheter, arme de destruction massive !


Faites la nique aux voilées, au halal : ne plus acheter, arme de destruction massive !

De nombreuses fois, au sujet des réclamations concernant les magasins (H&M avec leurs voilées, Carrefour avec les bourquinées, le halal, etc.) j’ai écrit dans les commentaires « n’y allez pas, n’achetez pas là »

Hier soir sur TV5 Pierre-Yves Mc Sween présentait son livre “En as-tu vraiment besoin?” éd. Guy Saint-Jean. Je n’ai pas lu le livre, mais ce qu’il a dit me semble très intéressant et devrait intéresser de nombreux lecteurs de nos sites de ré information :
https://voir.ca/pierre-yves-mcsween/2016/11/25/en-as-tu-vraiment-besoin/

Grosso modo: ce monsieur a fait des études pendant lesquelles on lui a enseigné comment convaincre les gens qu’ils ont besoin d’acheter. Dans son livre il fait le contraire et veut aider les gens à comprendre qu’ils ne doivent pas acheter, qu’ils n’en ont pas besoin et que s’ils achètent, en réalité, ils sont manipulés.

Faites mon expérience : la prochaine fête qui approche c’est Pâques, si vous n’allez pas « en ville », vous ne vous en apercevrez même pas, mais si vous entrez dans un magasin, il y aura IMMANQUABLEMENT des trucs qui vous sautent à l’œil et que vous allez acheter, pas que vous en ayez besoin, mais que vous en ayez envie, là tout de suite, sur le moment.

Je vis dans un petit village de montagne, si je ne descends pas en ville je n’ai ni besoin, ni envie d’acheter quoi que ce soit. Si je descends en ville et entre dans un magasin, c’est certain, je vais acheter un truc auquel je ne pensais même pas et dont je n’ai aucun besoin. Pour Noël ça a été une « boule de Noël » en verre, très belle en forme de grenouille… 20 € !!! Je possède une collection de grenouilles et puisque à chaque fête « on est obligé » d’offrir quelque chose, je continue à recevoir des grenouilles qui ne servent qu’à prendre de la poussière et le jour où je meurs elles finiront à la brocante… C’est absurde ! et pourtant je viens d’en acheter une de 20€ pour Noël, qui va passer les 11 prochains mois dans le coffre des babioles de Noël qui un jour, malgré leur prix d’achat, finiront données gratuitement à la brocante, si pas à la poubelle… perte sèche ! investissement négatif ! comportement absurde !

Nous sommes tous furieux à cause de ce qui se passe, nous réclamons, mais cela ne sert à rien. Nous n’allons pas non plus, ni aller casser des étalages avec des barres de fer, ni même descendre dans la rue pour manifester. Nous allons nous contenter de ronchonner et donc non seulement rien ne va changer mais surtout tout va continuer à empirer alors que nous avons à disposition une arme puissante : il suffit de « ne pas ».

Ne pas aller dans ces supermarchés, ne pas acheter dans les magasins qui ont une philosophie contraire à la nôtre. Ça c’est vraiment de la résistance. Avez-vous besoin d’acheter tout ça ? Non ! Avez-vous besoin d’aller dans les rayons de la viande acheter de la viande ? Non ! N’y allez pas. Si vous avez vraiment besoin de manger de la viande, au lieu d’en manger tous les jours de qualité supermarché, achetez 1 fois par semaine chez un boucher de confiance. Soutenez nos artisans au lieu de soutenir les multinationales islamophiles. Idem pour le reste : achetez votre pain chez un vrai boulanger. Si vous avez l’occasion d’aller au marché, vous y lierez des relations de confiance avec des producteurs. Avez-vous vraiment besoin de nouveaux vêtements ou bien est-ce le business de la mode qui vous dit que vous devez jeter vos vêtements et en acheter d’autres ? Ah, les cadeaux qu’on est obligés d’offrir ! vraiment ? Nous en sommes arrivés à offrir utile : des choses qu’on boit ou qu’on mange comme un pain cuit maison, un gâteau comme quand on était petits, du massepain selon la recette de ma mère, des sachets de courgettes bio de notre jardin conservées au congélateur, des confitures maison, etc. Arrêtons de ronchonner et agissons : non nous n’avons pas besoin d’aller nous énerver dans les grandes surfaces qui nous manipulent et se foutent de nous.

J’oubliais : vous avez absolument besoin de manger de la viande tous les jours ? En 1965, mon mari et moi-même avons découvert la macrobiotique, par jeu car un de ses collègues était un farfelu. Ensuite, sans fanatisme, nous avons oublié la viande et les charcuteries au bénéfice des fruits et légumes, fromages et céréales. Nous survivons donc ainsi depuis 50 ans, avec une activité physique qui n’a pas besoin de fitness, sans prendre aucun médicament, ni de compléments alimentaires et nous rendons une visite de courtoisie à notre médecin de famille, une fois tous les 3 ans, qui nous dit que tous les paramètres sont OK. Cela n’a pas empêché une vie professionnelle très active comme physiothérapeute et sportive comme alpiniste.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




39 thoughts on “Faites la nique aux voilées, au halal : ne plus acheter, arme de destruction massive !

  1. ALPHA ... OMEGA .

    Il y a 4 ans , lors d’un retour de ma compagne aux Philippines , l’agence de voyages lui avait délivré un billet d’une compagnie aérienne de la péninsule arabe . Subito presto je suis allé faire changer le transporteur . Elle a ainsi voyagé avec une compagnie extrême-orientale , avec enchantement d’ailleurs .

    Reply
  2. Claude

    Vous conseillez d’aller sur les marchés mais désolé sur le marché de ma ville qui a lieu le mercredi et samedi matin on se croirait dans un souk et les bonnes femmes turques vous bouscule au mieux d’un coup de cul! Mais plus sûremet un coup de poussette dans les jambes bien non merci.l

    Reply
    1. Anne Lauwaert

      c’est aussi le cas à Bruxelles, par contre dans les villages c’est encore très indigene – mais si vous vous informez, vos allez découvrir des endroits où « on est entre nous »

      Reply
  3. hathoriti

    Tout-à-fait exact ! mais difficile d’éviter les hypermarchés :pâtes, riz, par ex. Jamais,par contre de viande, fruits et légumes !

    Reply
  4. trafapa

    Très bien ; le vote le plus efficace se fait « avec ses pieds » . Pas de T.V. , très peu de radio , jamais de cinéma (quels affreux !) jamais de restaurant (Mme. et moi ne mangeons pas n’importe quoi et surtout pas à côté de n’importe qui) ; une nourriture saine (Merci Docteur SEIGNALET) une bibliothèque abondamment garnie , des vidéos choisies soigneusement (vous savez : internet) . De bonnes bases !

    Reply
    1. Anne Lauwaert

      ben oui, on en arrive là et on ne s’en sent que mieux! – notez qu’en Suisse il y a une votation contre la redevance TV… toute la caste tremble…de plus en plus de gens sont furieux contre les zélites gaucho…

      Reply
  5. Frontalier74

    « Mc Sween veut aider les gens à comprendre qu’ils ne doivent pas acheter ».

    Il faut quand même acheter son livre pour le savoir 😉

    Reply
    1. Anne Lauwaert

      comme je l’écris: nous n’avons pas eu besoin d’acheter son livre: nous y sommes arrivés naturellement – son livre est sans doute un raccourci pour ceux qui commencent à s’interroger

      Reply
  6. claude t.a.l

    On ne va plus nulle part ?
    On se terre dans notre trou parce que c’est foutu ?
    En espérant ainsi échapper à la catastrophe qui, de cette façon, nous épargnerait ?

    Montrer que nous sommes là !
    Partout en France, chez nous !
    Même si on achète des conneries, même si on bouffe 5 porcs ( sans aucun légume ) par jour.
    On est chez nous et on le montre.

    Reply
  7. MaximeMaxime

    Toujours un plaisir de lire Anne Lauwaert.
    Pour Noël, une solution au refus du consumérisme est d’acheter un cadeau… qui se consomme !
    Le cadeau alimentaire était traditionnel dans les familles modestes et même aisées parfois semble-t-il. Un panier de produits régionaux fait toujours plaisir et peut coûter aussi cher qu’un produit durab-le quand il s’agit de haute qualité. Cela permet de faire vivre les entreprises locales, qui plus est.
    Quant à l’autarcie, sur le principe, c’est une bonne chose aussi car elle ne peut jamais être totale et si l’on veut survivre sans recourir à la grande distribution, il est en général nécessaire de s’entraider. Là encore, j’ai des exemples dans ma campagne d’origine de gens qui chaque semaine livrent des oeufs à leurs connaissances. On peut penser que le bénéfice financier qu’ils en retirent ne vaut pas la peine de faire l’effort, ils le font plutôt pour maintenir des liens avec leurs connaissances en même temps. Une telle restauration du lien social est aussi un moyen de prendre conscience de problématiques d’intérêt général en promouvant le dialogue et la réinformation. Si les gens éteignent leur télévision, ils seront plus désireux d’échanger avec leur prochain, leur voisin, leur collègue… La télévision crée une vie sociale artificielle. Au XVIIIème siècle, dans les villes, les gens allaient au théâtre comme aujourd’hui on allume sa télévision et c’est ainsi que le théâtre a aidé la Révolution à se réaliser par la critique sociale dont il était porteur, en dépit de la censure. Aujourd’hui, internet permet aussi aux gens de mieux échanger mais sa dimension virtuelle crée un écart avec le réel qui marque un mouvement de distanciation qui s’apparente à celui de la télévision.
    Enfin, concernant l’alimentation, je ne pense pas qu’une règle générale soit valable pour la viande. Certaines personnes ne peuvent pas se passer de viande. Chacun peut aviser en écoutant son corps à condition d’avoir une parfaite hygiène de vie. Quand tel est le cas, avec l’habitude, on est capable d’identifier ce qui manque exactement à son organisme.

    Reply
    1. Anne Lauwaert

      Oui. Nous nous sommes aperçues (ma fille et moi) que nous avons déjà oublié un tas de choses que ma mère faisait ! comment conservait-on les aliments avant les congélateurs ? stériliser dans des vases en verre ? mettre sous vinaigre ou huile ? ou en saumure ? ou sécher ? Comment se défendre contre les insectes « nuisibles » sans endommager les « utiles » ? Tout cela n’est pas évident et ce n’est pas le jour où « quelque chose arrive » qu’on va avoir le temps d’apprendre. Il suffirait d’une coupure de courant… ce qui n’est pas à exclure, non seulement à cause des attentats mais aussi à cause des ouragans. Et oui, au lieu de passer le week-end dans des bouchons sur des autoroutes torrides, nous expérimentons dans notre jardin, notre potager et dans notre cuisine. Tout cela n’est pas simple car réussir un potager dépend d’un tas de facteurs qu’on apprend à l’expérience… et aussi dans les livres. Une certitude : nous avons plus de plaisir à vivre comme cela qu’à partir « en vacances ». Bien sûr pour cela vivre à la campagne est plus facile qu’en ville, quoi que vous puissiez cultiver des tomates sur votre balcon et des abeilles sur le toit… Et oui, nous échangeons avec les voisins : nous leur élaguons leurs arbres et eux nous apportent des fromages produits par leurs amis. Au printemps quand les semis ont produit trop de petites plantes, on les offre aux gens du village et cela crée des liens « naturels »
      La question de la viande. En effet, ma fille et moi, n’y pensons même pas, mais de temps en temps nous apprécions un souper succulent que nous prépare un ami chasseur. Un filet de sanglier au poivre vert flambé au cognac… des perdrix blanches au madère… du pâte de bécasses ou de foie de chevreuil… avec un petit calvados.. non, non nous ne sommes pas des flagellants. Ma mère – donc relation tout à fait directe – était une véritable carnassière qui mangeait de la viande et des charcuteries 3x par jour et a vécu très saine jusqu’au delà de 100 ans.
      J’ai un livre qui explique que cela dépend de l’ADN , du groupe sanguin etc. et cela dépendrait des ancêtres très très lointains : étaient-ils des chasseurs ou des cueilleurs ou des cultivateurs etc. Mais je ne sais pas à quel point c’est une théorie fondée
      Ne pas être ni dogmatique ni fanatique ! se faire plaisir mais surtout être conscients que les plaisirs peuvent être très simples et ne dépendent pas des supermarchés. Par exemple actuellement notre plus grand plaisir c’est d’observer les oiseaux qui viennent picorer sur la terrasse les fleurs séchées de tournesol qui proviennent de notre jardin…

      Reply
  8. Désespoir50

    Le boycott peut être une arme redoutable. Pour l’acquérir il ne demande aucun sacrifice financier ou matériel.
    Pour ma part, cet acte Patriote est passé, depuis plusieurs années, par la mise d’une « croix » sur tous ces journaux télévisés, papiers, radiophoniques que les journalistes corrompus diffusent, une croix aussi sur ces chaines commerciales détenues par les collabos aux ordres, et bien sûr tous les produits issus et protégés par les mondialistes qui veulent notre fin.
    Mes finances, ma santé, mon moral ne s’en portent que mieux.
    Une très bonne initiative Patriote pour 2018.

    Reply
  9. F.Radens

    Merci pour ton article Anne. Il y a longtemps que je pense que l’arme du boycott est vraiment sous-utilisée. Imaginez un instant, sur un sujet précis, vitale pour nombre de patriotes, que soit organisé un boycott bien expliqué à nos concitoyens, avec union des médias patriotes. La cible pourrait être une chaine de supermarchés de magasin … voir l’état lui-même par un boycott de tous les jeux de hasard, ceux qui lui rapporte tant !

    Reply
  10. doigt d'honneur

    Oui au boycott général et massif de TOUT ce qui peut favoriser l’immonde  » vague  » migratoire massive planifiée par des ordures milliardaires et dont le seul objectif est la disparition des blancs d’ Europe . TOUT ! çà veut dire TOUS les produits dont les pubs essaient d’influencer les esprits en montrant noirs ou arabes . Il n’y a que çà !! . Amusez vous ( si l’on peut dire ! ) par exemple , à compter le nombre de pub TV ou vous verrez apparaître en premier ou en arrière- plan , des noirs ,des arabes ou métisses ! Vous vous rendrez mieux compte comment ces connards de politicards vicieux s’y prennent pour formater les esprits ! N’oublions pas , dans le même esprit : les reportages, les documentaires, les journaux TV, les interviews, les sports , etc… , et aussi le gros foutage de gueule des sondages pour les  » personnages préférés des Français  » . En ce moment , comme par hasard ! , çà serait Omar Sy , sans doute un breton …. victime de la marée noire !!! Bref , un véritable tsunami de propagande merdeuse maquillée et qui submerge tous les domaines. Alors , faites vos petites statistiques perso et parlez-en à des personnes  » de confiance  » et boycottons à fond !

    Reply
    1. Anne Lauwaert

      C’est exactement ce que nous avons remarqué ! Ma fille n’a pas la télé par contre elle a une collection de DVD avec de vrai films… j’ai encore la télé car j’observe ce qui se passe et OUI !!! il n’y a plus de films, rien que des mélos avec des multiculti complètement abracabrantesques !!! genre : la grosse entreprise familiale de parfumeurs est en faillite, mais arrive un nouveau spécialiste des odeurs « un nez » qui sauve l’entreprise et surprise… c’est un maghrébin… c’est tellement artificiel que c’en devient RIDICULE ! alors quand dès le cinquième minute le héros du film est multiculti, j’éteins et lis un livre. N.B. nous ne sommes pas les seuls à réclamer contre les journalistes gauchisants ou les programmes débiles : en Suisse il y a prochainement une « votation No Billag» qui veut supprimer la redevance télé « Billag » ce qui signifie l’écroulement du financement des télés d’état… panique dans les rédactions !

      Reply
  11. Franck

    Pour ma part, je boycotte entre autres les fruits qui viennent du Maghreb.
    Par contre impossible de connaître l’origine du carburant et pourtant j’en consomme beaucoup (10000€/an).

    Reply
  12. Machinchose

    les femmes d’ en face, en voilà un bel exemple

    ça vaut vraiment le coup de lire l’ article consacrée a l’ « étudiante » de 19 ans, en première année de Sorbonne ( sciences islamiques, sans doute)

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/rennes-cible-projet-attentat-1398681.html

    je ne sais pas vous, mais moi en le lisant j’ ai pensé que ce déchet ne doit pas etre trés belle a voir…et son choix d’ attenter a un endroit « festif » rappelle le Bataclan ou des sous merdes arabes frustrés et envieux a en crever firent un massacre a la Oradour (mêmes tarés)

    je suis convaincu que la tarée « islamo-musulmane » n’ a pas du voir souvent des gars lui adresser un regard coquin

    Reply
  13. Alix

    Pas d’accord, nous avons droit au futile, à l’insouciance, nous avons le droit de nous faire plaisir en achetant de l’inutile.
    Notre civilisation repose sur l’art, la légèreté, l’insouciance..
    Sinon nous vivrions dans un Etat totalitaire.
    Oui on consomme et alors !! C’est aussi comme cela que nous avançons dans le progrès.
    Marre de ces gens qui collent systématiquement à nos fêtes que c’est de la consommation que c’est purement commercial.
    Et alors on fait quoi ? On supprime tout ?
    Pas le droit de jouer, de s’amuser, de rire, de consommer !!
    Je n’ai pas envie de vivre en Afghanistan, je veux vivre à l’occidental.

    Reply
    1. Anne Lauwaert

      Vous avez tout à fait raison: si vivre selon les intérêts du consumérisme mondialiste vous rend heureux, il faut le faire. Il est aussi utile de dire qu’il y a moyen de vivre autrement. Je ne connais pas l’Afghanistan mais j’ai vécu en montagne du Baltistan dans le Nord Pakistan où il n’y a même pas d’électricité et je vous assure que les gens n’y sont pas tristes en ne s’embêtent pas.

      Reply
      1. Amélie Poulain

        Disons qu’il faut un juste milieu, et c’est principalement une question de liberté d’esprit.

        Le monde n’est pas qu’utilitaire (lié au « besoin »), ce serait trop austère et s’ouvrir à des choses parfois futiles aère l’esprit. Pour ma part, je ne me sens pas du tout dépendante de la société de consommation (question de maturité aussi) mais je n’aime pas être dans l’esprit de me contrôler en permanence.

        Maintenant, je suis d’accord, je ne comprends pas pourquoi les gens n’agissent pas plus par le boycott de certaines choses qui sont scandaleuses. Je dis toujours que ce sont les gens qui font la politique et non l’inverse. Et aussi, qui ne dit rien consent…

        Reply
    2. Alexcendre 62

      Ce livre veut certainement aussi dire consomme ce que tu as envie mais réfléchi a ce que les autres veulent ce que tu consomme car ce choix là n’est plus le reflet de tas propre liberté mais bien la leur , mais tout ça n’a aucune importance lorsque les fins de mois se passe bien ce livre sera surtout utile pour les autres .

      Reply
      1. Amélie Poulain

        Oui tout à fait, savoir le plus possible garder sa liberté d’esprit, être soi en quelque sorte et non être en fonction des autres.

        Reply
  14. Alexcendre 62

    Cet article très bien fait sur un livre qui me semble être un bon guide pour tous ceux qui veulent résister sans trop savoir comment si prendre , le fait d’expliquer que chaque fois que l’on pousse la porte d’un magasin on est tenté et on achète , c’est tellement bête qu’on le fait sans conscience . Conclusion le sellier et les placards se remplissent de choses apparemment utiles mais qui ne serviront qu’une fois voir pas du tout et emmerderont le monde pendant des mois , nous sommes tous a des degrés différents concernés par cette manie . Ce livre sera certainement utile a beaucoup de patriotes a condition de développer la volonté nécessaire pour en accompagner la philosophie qu’il met en évidence . Pour moi ce livre sera aussi une arme très utile pour les résistants que ne veulent plus se faire manger par le système qui tente de faire de nous tous des robots consommateurs manipulables et soumis .
    Merci Anne Lauwaert c’est aussi une démarche survivaliste d’apprendre a revenir la essentiel , en tous cas c’est aussi comme ça que je le vois .

    Reply
  15. Armorique

    Je boycote tout ce que je peut ( qui me parait louche )
    mais ce n ‘est pas pour cela que je vais me priver

    pour mes cadeaux de fin d ‘année j ‘offre à mes proches un joli panier
    dedans du vin une ou deux bonnes bouteilles , du paté fin de cochon bien sur , de la confiture artisanale , des biscuits artisanal

    et , rien de allale là dedans même pas le panier rires ,

    et il y à beaucoup de choses made in France ou made in Breiz que l ‘on peut offrir ou s ‘offrir même des produits de beauté fait maison ..
    beaucoup de personnes pensent comme moi

    j ‘aime bien ce livre qui correspond à mon mode de vie

    kénavo

    Reply
  16. Du sang, de la haine et des larmes

    Un problème ? Une taxe anti-problème.
    Un impôt “Charlie Hebdo” pour protéger la liberté d’expression

    https://www.challenges.fr/politique/lancer-un-impot-sur-les-benefices-des-gafa-pour-aider-les-journaux-comme-charlie-hebdo-victime-du-terrorisme_558974

    Et comme vous êtes tous forcés d’être “Charlie”, vous ne pourrez, par extension, qu’être pour cette taxe, sinon vous ne serez pas assez Charlie, et si vous n’êtes pas assez Charlie, vous êtes un peu terroriste…
    En attendant, les terroristes doivent trembler de peur devant la menace de cette nouvelle taxe !

    Reply
  17. Verdammt

    Moi il a longtemps que je fais le maximum pour éviter certaines choses:
    Plus de TV en France. Plus de journaux etc.
    Mes achats sur les marchés bien de chez nous.
    Même pour l’artisanat de notre pays, je commande.
    Je donne mon argent aux vrais Français.
    Bon pour l’essence, pas possible encore. Les technologies évoluent.
    Je ne vis plus en France mais commande des produits du pays.
    On vit mal en France. Je pense qu’il y a des politiciens qui vont manger bon un jour.
    La roue tourne et on est pas détruit encore.
    Alors courage citoyens.

    Reply
  18. Jean-Francois Morf

    Sur les yoghourts grecs de 1 Kg figurait une église grecque au toit bleu, mais la croix avait été effacée pour se soumettre aux mahométans. Les clients suisses n’ont en conséquence plus acheté ces yoghourts grecs soumis à I-slam.
    Eh bien, Lidl a remis une croix sur ces yoghourts, même si c’est le drapeau suisse. On parie que les mahométans achèteront quand même ces yoghourt croisés?

    Reply
  19. Claude LaurentClaude Laurent

    100% D’accord avec Amélie Poulain.
    (…)non être en fonction des autres. »

    Ma voiture âgée de 16ans vient de me lâcher après d’excellents services jusqu’en mai 2017 où elle subit 4 pannes bloquantes.
    La dernière est la boîte de vitesse automatique.

    Je recherche donc sur internet et je constate que tous les modèles proposés en neufs sont à la mode SUV, char d’assaut….
    Toute la semaine j’ai parcouru les commentaires de journalistes automobile et de propriétaires… décevant!

    Je recherche alors une soeur de la mienne avec moins de Km, en occasion car j’aime sa ligne et son confort…et le taux de CO2 et la consommation de carburant de ce modèle ancien égale les nouveaux modèles.

    Tant pis si Citroën arrêta la commercialisation en 2015, je ne me sens pas obligé de suivre la mode.

    Aujourd’hui, l’idéal du progrès est remplacé par l’idéal de l’innovation :
    il ne s’agit pas que ce soit mieux, il s’agit seulement que ce soit nouveau, même si c’est pire qu’avant et cela de toute évidence. (Montherlant)

    Merci Anne pour cet article. Le livre complètera les miens « Astuces de grand-mère ».

    Reply
    1. Anne Lauwaert

      Nous soignons précieusement notre VW polo qui date d’il y a +- 20 ans et qui n’a aucun composant electronique, ni électrique! même les vitres s’abaissent à la manivelle!!!

      Reply
    2. Alexcendre 62

      La mienne a 32 ans et je résiste toujours , j’ai quelques bonne notions en mécanique et je me suis fait un petit stock de pièces rares a trouver ,mes fils eux c’est aussi 32 et 34 ans et mon épouse c’est 17 ans et aucune en collection elles passent toutes au contrôle tous les deux ans . j’espère tenir avec les futures nouveaux contrôles , on verra ! Çà me fait rigoler lorsque je vois des gens changer de véhicules a 70, 80 000 km aux motifs qu’ils vont commencer a avoir des problèmes . Pour moi c’est a ce kilométrage qu’ils faut les acheter et faire un peu de frais pour être tranquille comme par exemple la courroie et les freins , alternateur et batterie , et c’est reparti . Mois résister c’est un peu une sorte sport ou de seconde nature et un état d’esprit avant tout .

      Reply
      1. Christine TasinChristine Tasin

        Bravo ! La mienne a seulement 19 ans je ne sais même pas faire une vidange, mais je n’ai pas l’intention de céder à la mode et de changer….On changera pièce par pièce ce qu’il faut tant qu’on pourra..

        Reply
  20. Amélie Poulain

    @Alexcendre 62

    « ! Çà me fait rigoler lorsque je vois des gens changer de véhicules a 70, 80 000 km aux motifs qu’ils vont commencer a avoir des problèmes . »

    Comme j’aimerais être d’accord avec vous….. mais quand on est seul et que l’on n’a ni les compétences ni le budget, les factures de réparation que l’on ne pourra pas payer font très peur je vous l’assure, sans compter qu’une panne sur la route, il faut se débrouiller et personne pour aider le plus souvent..

    Dernièrement, au garage, lors de ma dernière vidange (240 euros pour une voiture qui n’a que 40 000 km) l’on m’a dit qu’actuellement, beaucoup de gens dont des personnes âgées étaient obligées de laisser leur voiture au garage faut de pouvoir payer les factures faramineuses parfois.

    Alors moi j’ai changé de voiture à 80 OOO km, désolée de vous contredire, je travaillais encore et j’avais économisé pour le faire. Maintenant, j’ai peur des factures, très peur, elle a 40 OOO km donc je roule le moins possible et j’ai pris une assurance ou les grosses pannes ce qui me coûte cher.

    On est à l’aise quand on sait réparer une voiture où que l’on a le budget ou quelqu’un pour aider, mais si ce n’est pas le cas, c’est un véritable problème.

    Reply
    1. Alexcendre 62

      Bonjour non Amélie Poulain vous ne me contredisez pas je voulais simplement poser le jalon un peu plus loin pour que les gens comprennent qu’une voiture a 80 000 km est loin d’être foutue face aux pressions commerciales des constructeurs et des vendeurs de voitures. Bien sur il y a une grosse différence entre un retraité et un ou une active qui doit se déplacer tous matin et soir pour aller travailler et se demander si titine va tenir et ne pas bousiller sa journée par une panne . Les professionnels en profitent lorsqu’en plus c’est une femme , en plus les voiture moderne sont bourrées d’électroniques connectées a un calculateur centralisé et que les anciens mécanos ne comprennent pas grand choses et en plus ils n’ont pas l’équipement d’analyse. Mon propos ne s’applique donc qu’aux gens qui continuent de rouler avec des voitures anciennes générations où pour les voitures récentes hors électronique mais ça devient dur car les ingénieurs font tout pour nous empêcher de toucher aux voitures en compliquant tout et a rendre les composants inaccessibles et aussi avoir l’outillage constructeur. Mais il y en a qui résistent toujours mais je le répète il faut avoir du temps chose que tout le monde ne dispose pas , je comprends votre point de vue .

      Reply
      1. Amélie Poulain

        Oui tout à fait, mais les factures de garage sont incroyables et pour ma part, même si j’avais une ancienne voiture, je ne saurais rien y faire, donc direction garage à chaque fois.

        Vous avez raison pour l’électronique, ma dernière voiture je l’ai choisie avec le moins d’électronique possible (les portières s’ouvrent à la clé comme avant, c’est dire, ce qui étonne certains !).

        Malgré cela je m’inquiète car je me dis que si j’avais une grosse facture je ne pourrais pas la payer….., ce n’est pas une question de temps. A cela s’ajoute les contrôles techniques futurs prévus avec les sanctions incroyables qui vont avec qui font peur. Au dernier j’étais limite au niveau pollution et pourtant ma voiture est quasi neuve et je roule en campagne (mais de plus en plus de panneau de limitation de vitesse ce qui renvoie à une conduite en ville, ça on ne le dit pas…)..

        En tous les cas je me sens libre et ne me sens pas soumise aux lobbies de la consommation. Les publicités me font rire actuellement concernant les voitures comme si 10 000 euros était une petite somme à sortir.

        Les transports en commun ne sont pas assurés correctement dans certains lieux et ce qui m’interpelle aussi c’est lorsqu’on par le de co-voiturage. Certes, celui qu le souhaite pas de souci mais c’est lorsque les administrations en parlent comme d’un transport normal oubliant que c’est un espace privé qui ne les concernent pas. Eux, c’est le transport public qu’ils doivent assurer.

        Nous sommes dans une époque où j’ai remarqué que l’on mélange tous les espaces et où les instances publiques sont de plus en plus intrusives concernant l’espace privé.

        Reply
        1. Alexcendre 62

          Oui tout a fait concernant les voitures qui vont chez les garagistes les factures sont souvent salées la main d’œuvre est chère et en plus certains composants ont été rendus inaccessibles il y a souvent plusieurs heures de démontage pour arriver a l’organe défaillant et ça explique en grande partie les factures . Concernant les pouvoir public ils se foutent des gens qui galèrent comme de leur première chemise , dans ma famille tout le monde galère avec de longue période de chômage et des km pour aller bosser mais de ça les politiques s’en tamponnent . C’est un peu pour tout ça que je reste debout et que je ne me soumet pas a cette société de dingues où l’argent est maitre a toutes les sauces et en prime nous sommes en train de perdre notre pays c’est le plomb que nous avons tous dans l’estomac , courage a vous Alexcendre .

          Reply
          1. Amélie Poulain

            Tout à fait d’accord Alexcendre avec votre commentaire. Il ne faut pas courber l’échine vous avez raison, c’est ma philosophie plutôt trouver des moyens de se préserver et s’en sortir le mieux possible.

            Les politiques s’en foutent de ce que nous vivons c’est sûr je dirais même qu’ils ne s’en rendent même pas vraiment compte ce qui montre leur enfermement idéologique et leur soif de pouvoir (les voix).

            Tout cela ne pourra pas durer de toute façon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *