Avec un Macron qui se tait sur l’Iran, la France restera une puissance de 3ème ordre


Avec un Macron qui se tait sur l’Iran, la France restera une puissance de 3ème ordre
Ci-dessous traduction d’extraits d’un long article consacré à Macron, la France et l’Iran…

Macron critique les États-Unis et Israël pour leur soutien envers les manifestants iraniens

La France démontre une fois encore pourquoi elle est, et restera, une puissance de troisième ordre.

5 janvier 2018 par Ari Lieberman (avocat et ancien procureur auteur de nombreux articles et publications sur le Moyen-Orient, considéré comme une autorité sur les développements géopolitiques et militaires affectant la région).

Jeudi dernier 4 janvier, Emmanuel Macron a critiqué les États-Unis et Israël pour avoir encouragé les manifestations anti-régime en Iran, affirmant notamment que de telles prises de position risqueraient de déclencher une nouvelle guerre. « L’orientation officielle prise par les États-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite, qui sont nos alliés à bien des égards, est presque celle qui nous pourrait déclencher une guerre », a déclaré le président Macron aux journalistes.

Contrairement à son prédécesseur, qui avait capitulé devant les caprices et les diktats des mollahs, le président Donald Trump a exprimé un fort soutien aux manifestants et a sévèrement critiqué le régime théocratique oppresseur. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a critiqué la réaction tiède de l’Europe face aux événements qui se sont rapidement déroulés dans tout l’Iran et a encouragé les manifestants en les qualifiant  « d’héroïques  et courageux ».

Avec ses commentaires pusillanimes, Macron démontre encore une fois pourquoi la France est et restera une puissance de troisième ordre. Peu de pays dans le monde posent aujourd’hui plus de risques pour la paix que la République islamique d’Iran. Mais la France, imprégnée de la mentalité poltronne de Munich 1938, est réticente ou incapable de reconnaître le danger clair et bien réel que représente ce régime malveillant.

L’Iran a planifié et exécuté des douzaines d’attentats sur les cinq continents. Le régime fournit actuellement un soutien financier et militaire au Hamas, au Hezbollah et au Jihad islamique, des groupes considérés comme des organisations terroristes étrangères (FTO « Foreign Terrorist Organizations ») par le Ministère des Affaires étrangères américain et désignés comme des organisations terroristes par l’Union européenne et plusieurs pays arabes..

[…]

Le Corps des Gardiens de la Révolution iranienne, le groupe de voyous chargé d’assurer la survie de la théocratie, est impliqué dans toutes sortes d’activités néfastes, y compris le trafic de drogues et d’armes, et le blanchiment d’argent. L’Iran a également aidé la Corée du Nord à échapper aux sanctions internationales, établi des partenariats avec les cartels de la drogue et contribué à soutenir le régime brutal de Nicolas Maduro au Venezuela.

[…]

Compte tenu de ce que nous savons de l’Iran et de ses activités malveillantes, les commentaires de Macron semblent déroutants. Il existe un consensus parmi de nombreuses agences de renseignement occidentales selon lequel le meilleur moyen d’arrêter l’Iran sans avoir recours à une intervention militaire est un changement de régime ; l’Iran est actuellement très vulnérable.

[…]

Mais la France d’aujourd’hui est une nation ouverte à la lâcheté et à la cupidité. Ses politiques étrangères sont dictées par l’opportunisme politique à court terme et des impératifs économiques. La moralité fait rarement partie de l’équation.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la France a collaboré avec les nazis pour le ramassage de ses citoyens juifs en vue de leur déportation et de leur massacre. En mai 1967, juste avant la guerre des Six Jours, la France a imposé un embargo sur les armes à Israël juste au moment où l’État juif avait le plus besoin d’armes (heureusement, cela n’a eu aucun effet). La France avait fourni à l’Irak un réacteur nucléaire (détruit par Israël en 1981) capable de produire des bombes atomiques et entretenait des relations chaleureuses avec Saddam Hussein, Hafez al-Assad et Yasser Arafat parmi d’autres despotes et gangsters au pédigrée abominable. Et bien sûr, c’est la France qui a fourni refuge à l’ayatollah Khomeini, ce monstre chiite, pendant sa période d’exil et a ensuite facilité son retour en Iran.

Ces politiques toxiques sont revenues hanter la France. Ses lois d’immigration libérales ont transformé une grande partie du pays en zones interdites et foyers de radicalisme islamiste. Le terrorisme islamique est devenu la nouvelle norme. Certaines parties du pays ressemblent maintenant à des camps armés, avec des troupes en tenue de combat qui patrouillent dans les rues et montent la garde sur des sites sensibles (opération sentinelle). Et en même temps, la France continue de connaître une fuite de ses cerveaux et un taux d’émigration en hausse chez les juifs.

Les derniers commentaires de Macron imitent sans surprise ceux du dirigeant turc répressif, pugnace et souvent détraqué, Recep Erdoğan. Ils démontrent aussi avec la plus grande clarté pourquoi la France est, et sera toujours, pour reprendre une expression d’un diplomate français : « un petit pays de merde » (Cette expression avait été employée au sujet d’Israël par Daniel Bernard, ambassadeur de France à Londres du temps de Chirac durant une réception chez la journaliste  du London Daily Telegrap, Barbara Amiel).

https://www.frontpagemag.com/fpm/268933/macron-criticizes-us-israel-siding-iranian-ari-lieberman

Traduction pour Résistance républicaine par Jack

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


19 thoughts on “Avec un Macron qui se tait sur l’Iran, la France restera une puissance de 3ème ordre

  1. rinocero

    Version corrigée : Une fois de plus on veut faire croire à nos compatriotes qu’il y aurait un danger islamiste « acceptable » , l’islam fondamentaliste sunnite et un autre beaucoup plus dangereux « l’islam chiite ». Or l’islamisme radical est dangereux d’où qu’il vienne . Reste qu’en Europe l’idéologie salafiste est bien plus présente que l’islam chiite et représente un danger bien plus direct pour les peuples européens que l’islam chiite iranien.
    On peut être comme c’est mon cas hostile à 95% à la politique de Macron sans l’être à 100% . IL est évident que l’Europe n’a rien à gagner à ce soulèvement en Iran – plus ou moins spontanée – qui ne pourrait aboutir s’il perdurait qu’à une guerre civile comme en Syrie avec peut être des développements dans d’autres états du Moyen-Orient et notamment au Liban qui se traduirait inévitablement pour la France comme pour les autres peuples européens par un AFFLUX SUPPLEMENTAIRE DE REFUGIES – appuyé par les groupes de pression divers pro immigration. Si l’on ne peut que souhaiter à l’Iran de se libérer du carcan religieux et d’aller vers une société plus ouvertes le plan de l’égalité des sexes et de la liberté d’expression cela ne peut pas être au prix d’une guerre civile et de nombreux morts, guerre civile qui risquerait de se propager au Liban avec toutes les conséquences qu’on peut imaginer. N’oublions pas qu’il y a beaucoup de réfugiés syriens qui vivent au Liban et qui en cas de guerre civile chercheraient refuge en Europe, sans compter les chiites libanais qui chercheraient à immigrer en cas de défaite du Hezbollah . Et ces réfugiés n’iraient ni aux USA, ni en Arabie saoudite, ni en Israël mais massivement en Europe. L’Europe n’a pas à être la – variable d’ajustement -de politiques décidées par le triumvirat : USA, Arabie saoudite, Israël,, des politiques de néo-conservateur qui ont entraîné la guerre d’Irak en 2003 , de Libye en 2011 avec les conséquences que l’on sait.

  2. Machinchose

    site a consulter qui offre une version des Iraniens en exil

    http://www.iran-resist.org/article6822.html

    je crois que c’est le site du fils et du petit fils du défunt Shah d’ Iran, qui avait été dégommé par les Etats Unis, de l’ époque
    et lequel Iran, grace a l’ asile offert a l’ ignoble vieillard Khomeini par la France a Neauphle, est passé champion mondial de l’ islamisme envahisseur!
    ne pas oublier que les Chiites ( Iran ) n’ ont jamais digéré la captation de leur « héritage »par les Sunnites et leurs magouilles. les Sunnites vont se debrouiller mettre l’Omeyade Osman au pouvoir

    grosse rage et rancunes qui durent depuis 1400 ans et empoisonnent le monde entier

  3. Tancrede

    Rinocero
    Votre position est un peu lâche. Surtout ne soutenons pas ces peuples qui veulent se libérer de la tyrannie , celà pourrait nous apporter des ennuis .
    Macaron représente donc bien la France …..

    1. rinocero

      C’est pas une question de lâcheté mais de sagesse. Les expéditions hasardeuses pour étendre la démocratisation dans le monde jusqu’à maintenant n’ont rien résolu et souvent agraver les choses.
      Il y a une hypocrisie totale des pays occidentaux qui ne se soucient de l’avancement de la démocratie dans le monde que dans – les seuls pays – qui n’alignent pas leur politique sur celle de Washington ou plutôt sur les intérêts géo-politiques ou géo-éconoimiques américains . Qu’attend-on pour libérer le peuple saoudien du régime féodal et théocratique qui domine ce pays. Qu’attend-on pour libérer le peuple vietnamien du communisme. Ah mais non, n’oublions pas le gouvernement vietnamien craint son grand voisin Chinois et du coup « mange dans la main des américains » et la démocratisation de la société vietnamienne pourra attendre…. Le cynisme des soi-disant combattants de la liberté » est sans limite.

      1. Rinocero.

        L’intérêt des Français et des autres peuples européens est de juger de l’actualité internationale en fonction de ce qui est bon ou pas pour notre continent et non pas par suivisme automatique des politiques américano-saoudienne-israélienne.
        Or la menace principale en Europe est l’islam wahaabite répandu par l’Arabie saoudite qui finance la construction de mosquées en Europe dont beaucoup ont une orientation fondamentaliste. L’autre inquiétude est la montée en puissance d’une Turquie de plus en plus en voie de réislamisation et qui étend ses réseaux en Europe.
        Je n’ai pas de sympathie particulière pour l’Iran mais la rivalité séculaire entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite ne nous concerne pas. Nous n’avons pas à prendre parti pour un fondamentalisme musulman contre un autre fondamentalisme musulman. Il faut s’opposer à l’islam fondamentaliste d’où qu’il vienne et non pas voler au secours de l’Arabie saoudite dont le rôle dans l l’extension de l’islam en Europe est bien supérieur à celui de l’Iran.
        Par ailleurs comme je l’ai indiqué dans mes précédents messages un nouveau conflit au Moyen-Orient entraînerait fort probablement l’arrivée en France et en Europe de nouveaux migrants en provenance du Moyen-Orient.
        Mais peut-être cela vous est-il égal que l’Europe soit submergée de migrants dont beaucoup sont hostiles aux valeurs occidentales et bien moi non

        1. france.org

          Entièrement d’accord.A vouloir s’occuper de ce qui ne nous regarde pas , c’est mettre la main dans un nid de frelons. En admettant que nous parvenions à un résultat quelconque, il n’est que provisoire et toujours fragile. ils se retourneront contre l’occident, c’est dans leurs gènes. Et de toute façon , il y a suffisamment de problèmes en France sans en rajouter. Commençons par nettoyer devant notre porte. PS: il faut être sacrément prétentieux ou sortir de l’Ena pour prétendre résoudre tous les conflits de ce monde. la France d’abord.

        2. Oncle Bob

          Voler au secours de l’arabie…? Mais de quoi vous parlez? Et qu’est-ce qui vous fait croire à un nouveau conflit? Si le peuple iranien est soutenu, ou du moins, si les mollahs ne sont plus soutenus, le régime peut être renversé,comme l’avait été(malheureusement)le régime du shah,et remplacé par un régime laïque voir anti-Islam, ce qui ne peut être que positif pour le reste du monde. Tout comme la victoire facile des mollahs à encouragé les musulmans(chiites sunnites confound us), une victoire(certainement laïque) pourrait encourager d’autre mouvements et faire perdre confiance au muzs.

        3. Oncle Bob

          Et Je vous rapelle que les réfugiés iraniens qui ont fui le régime des mollahs en 79 adhère majoritèrement aux valeurs occidentales. Les jeunes qui combattent aujourd’hui dans les rues en ont même soif.

  4. Désespoir50

    Beaucoup oublie que le micron qui sert de président aux Français, était il y a 3 ou 4 ans un inconnu dans le monde politique.
    Maintenant qui peut accorder, à ce trouduc incompétent sorti tout juste des jupons de sa vieille prof, le moindre sérieux sur une question aussi complexe que la politique Iranienne.
    Nous avons vraiment un jeune coq déplumé, bégayant sur un tout petit tas de fumier.

  5. J

    Le Macro-Con se paie des vacances en Chine sur notre dos (Parce que si vous pensez qu’il y va pour défendre les intérêts français, laissez-moi rire), et où va-t-il ? A la mosquée : https://twitter.com/LeaFrct/status/950304606797684736

    Est-ce que les dirigeants chinois pourraient faire montre de leur sagesse en disant à ce minus ses quatre vérités ? En Chine, ils se moquent des Occidentaux avec leur repentance éternelle et leur culpabilisation à outrance. Renseignez-vous sur le terme Baizuo. C’est marrant mais, c’est tout à fait la définition de l’Occidental aujourd’hui.

  6. Xtemps

    L’Iran est bien sûr une dictature, mais combien de dictatures n’y a t-il pas dans le monde.
    Nos dirigeants ont dénoncé les dictatures qu’ils leurs plaisaient pas, mais accusaient de dictateurs aussi des gouvernements qui défendaient leurs peuples avec, car ces gouvernements là n’acceptaient pas leurs conditions.
    La France avait bien entretenu le fameux Yalla Tola Khomeini en France même, bien avant la révolution Iranienne.
    Cela sent l’instrumentalisation de l’Empire derrière, à la Soros, la maîtrise de tous les camps par les mêmes, qui installent les échiquiers politiques tenus par des infiltrés imposteurs aux postes clés.
    Avec tout cela ce sont encore les peuples du monde qui se trouvent en opposants obligés, qui en subissent les conséquences.
    Ces dictatures sont placés par l’Empire principale acteur des conflits, pour le grand jeux sans frontières mondiale.
    C’est pas les peuples du monde qu’il faut accuser, mais l’Empire qui les installent en conflits.
    Un échiquier qu’avec des pions blancs ou noirs ne mènent jamais à un échec, car le jeux est injouable.
    C’est un peuple unis aux même lois et la même mentalité, qui accepte la même couleur politique sans opposants, avec des vrais débats, qui mène jamais aux conflits, l’entente est partout sans conflits.
    Ce qui était le cas pour la France et bien d’autres pays européens avant l’assaut d’immigration à conflit multiple, placé par qui?, devinez.
    Nos escrocs imposteurs savent très bien ce qui apportent les conflits pour les installer en Europe et dans le monde entier.
    Essayez de faire vivre des canards avec des crocodiles pour voir, c’est que nos dirigeants escrocs imposteurs ils font.
    Quand l’amour prendra le dessus de la l’amour du pouvoir, la paix existera dans le monde entier.

  7. Conan

    3ème rang ?
    On s’en tape !
    Même le 150ème me conviendrait s’il me permettait d’y vivre en toute sécurité avec de bonnes promesses d’avenir pour mes descendants…Laponie, Finlande, Japon, Argentine ou autre ….
    On voit où nous a mené le pays donneur de leçon au monde entier et aussi le plus « attrayant » du monde au budget social battant tous les records …

  8. durandurand

    pour bien comprendre :en copier/coller
    Lorsque l’on évoque le Proche et le Moyen-Orient, ces mots reviennent sans cesse. La Ligue arabe est composée essentiellement de pays sunnites, l’Iran est la grande puissance chiite, le clan de Bachar el-Assad représente la minorité alaouite de Syrie… Quelles sont les différences entre ces branches de l’islam ?
    Entre chiites et sunnites un schisme en 632
    Tant que le prophète Mahomet est en vie, l’islam ne forme qu’un seul et même courant. En 632, à sa mort, des divergences de vue apparaissent.

    Les chiites et les sunnites ne lui reconnaissent pas le même successeur. Ceux qui choisissent Ali, gendre du prophète, deviendront les chiites, tandis que ceux, majoritaires, qui préfèrent suivre Abou Bakr, compagnon de Mahomet, deviendront les sunnites.
    Une organisation du clergé très différente
    Les chiites reconnaissent 12 imams, réputés infaillibles dans l’interprétation du Coran. Parmi ces 12 imams se trouvent les deux fils d’Ali. Les chiites croient que le douzième imam reviendra à la fin des temps pour juger les hommes.

    Pour les chiites, le Coran est une œuvre humaine, alors que pour les sunnites il a un caractère divin. Au-delà du Coran, les sunnites sont également fidèles à la « sunna », les faits et gestes de Mahomet. À travers la sunna, les sunnites tentent d’imiter le Prophète. Ils considèrent que l’Histoire est prédéterminée, alors que les chiites accordent plus d’importance à la liberté individuelle.

    Le chiisme se distingue également du sunnisme par l’existence d’un clergé très hiérarchisé. Alors que les sunnites acceptent que l’autorité politique et religieuse soit fondue dans une même personne (comme au Maroc où le roi est commandeur des croyants), chez les chiites le pouvoir politique doit compter avec le pouvoir, distinct, des autorités religieuses (les ayatollahs en Iran ).
    Les sunnites ultra-majoritaires
    Les sunnites constituent le courant majoritaire, et même très largement majoritaire, de l’islam. Dans le monde, les musulmans se divisent entre environ 85% de sunnites contre 15% de chiites.

    Les chiites sont toutefois majoritaires en Iran, en Irak (de peu) et au Bahreïn.

    Au Liban, les chiites sont aussi devenus récemment la communauté majoritaire (ils sont maintenant plus nombreux que les chrétiens et les musulmans sunnites).

    Avec environ 20% de chiites, le Pakistan compte aussi un grand nombre de disciples d’Ali.

    4 Les kharidjites, les alaouites, les druzes : de petites branches dissidentes
    Le kharidjisme est une secte qui s’est constituée en 660. Comme le chiisme, elle est apparue au moment des querelles de succession après la mort de Mahomet. Les kharidjites ont reproché à Ali de s’en remettre à une décision humaine et non divine pour décider qui allait diriger la communauté. C’est d’ailleurs un kharidjite qui a assassiné Ali. Cette tradition est présente chez les Berbères du Maghreb.

    Les alaouites sont une branche dissidente du chiisme, alaouite signifiant « partisan d’Ali ». Ils considèrent ce dernier comme l’incarnation de Dieu sur terre. Beaucoup moins rigoristes que les kharidjites, ils prient chez eux et boivent de alcool. Très peu nombreux, ils sont au pouvoir en Syrie, à travers le clan el-Assad.

    Les alaouites partagent avec une autre communauté, celle des druzes, l’habitude de garder leurs rites secrets. Répartis entre le Liban, le Nord d’Israël et la Syrie, les 500 000 druzes pratiquent une religion non prosélyte : si l’on ne nait pas dans une famille druze, on ne peut devenir druze. Formant une branche « hérétique » du chiisme, à forte dimension ésotérique, les druzes croient que Dieu se manifeste périodiquement sous une forme humaine.

    Par Béatrice Roman-Amat
    https://www.caminteresse.fr/economie-societe/chiites-sunnites-alaouites-druzes-faites-vous-la-difference-118514/

  9. Purfruit De La Fraise

    Propagande de guerre. On montre que le régime est très méchant avec son peuple. On déclenche des émeutes puis on vient apporter la « liberté ». C’est toujours le même scénario. Qui trinque au final ? Tout le monde. Quand l’Iran serait transformé en Libye, Syrie etc il ne faudra pas venir râler sur les nouvelles vagues de migrants.
    Attaquer l’Iran c’est encore une fois tuer des milliers de civils et enrichir banquiers et marchands d’armes américains.
    Le peuple iranien est oppressé ? Je m’en soucis autant que le peuple iranien se soucie du peuple français.
    Avant de vouloir apporter la liberté en Iran il faudrait déjà lutter pour conserver la notre en France, parce que, la liberté, en France, elle nous dit bye-bye.

    1. Oncle Bob

      Mais qui parle d’attaquer l’Iran?! Il faut juste empêcher macron de soutenir les mollahs. et c’est un très bon prétexte pour s’attaquer à macron. L’accuser de soutenir un régime oppresseur contre un peuple qui veut se libérer.

    2. Grain de riz

      C’est vrai que la situation est potentiellement dangereuse à chaque fois qu’il y a des conflits au Moyen Orient,mais pour l’Iran il ne s’agit pas d’importer une démocratie à partir de l’exterieur,il y a un peuple qui en a marre de la dictature,il se révolte,il fait ce qu’il veut chez lui,c’est un peuple qui avait connu une vie beaucoup plus libre à l’époque du Shah.On peut applaudir ou regretter,mais ils font ce qu’ils veulent chez eux.

      1. Purfruit De La Fraise

        Ils font ce qu’ils veulent chez eux, bien sûr, mais comme d’habitude des « agents étrangers » interviennent, apparemment depuis les USA, Israël et l’Arabie Saoudite. Que le peuple se révolte et peut-être une bonne chose pour lui mais la récupération faites par l’étranger ne sera certainement pas, comme pour les autres pays passés par là, une source de stabilité politique et de bonheur éternel. A chaque fois que l’occident s’en mêle, le remède est pire que la maladie et les dommages se répercutent jusqu’en Europe.

Comments are closed.