Rennes : tabassées et insultées par le caïd, remis en liberté, personne ne parle d’islam


Rennes : tabassées et insultées par le caïd, remis en liberté, personne ne parle d’islam

Deux jeunes femmes ont été violemment tabassées, mercredi soir. La raison : l’une d’elle n’a pas supporté des insultes très dégradantes de la part d’un groupe de jeunes. Et a voulu le leur dire… 

[…]

Mercredi, vers 20 h 30, près de la place de Monténégro, dans le quartier du Blosne. Deux jeunes femmes de 17 et 21ans s’apprêtent à rentrer chez elles, quand elles croisent un groupe d’une dizaine de jeunes qui squattent le lieu. « Sans aucune raison, elles se sont alors fait copieusement insulter »,résume un enquêteur du commissariat de police de Rennes. Des insultes très dégradantes et à connotation sexuelle. Insupportable.

La plus âgée des jeunes femmes n’admet pas de subir ça et décide de ne pas en rester là. Elle se dirige vers le groupe de jeunes, alors que son amie essaye de la convaincre de continuer à marcher et de les ignorer. « Un des hommes lui a alors dit qu’il était le chef dans ce quartier et qu’il pouvait faire d’elle ce qu’il voulait. » Il s’agit d’un mineur de 17ans, déjà connu des services de police pour de multiples délits, dont des vols, des outrages…

[…]

Le ton monte et, soudain, la jeune femme est frappée et jetée au sol. Les coups pleuvent sur elle, dont plusieurs au visage. Son amie tente de lui venir en aide et subit le même sort. Elle aussi se retrouve au sol et doit subir des coups. « L’un des agresseurs en a profité pour lui voler son sac et partir avec. »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-elles-refusent-les-insultes-deux-jeunes-femmes-tabassees-5485831

Cette scène hallucinante se passe tous les jours dans le quartier du Blosne, même si cela ne va pas jusqu’au tabassage, les filles qui ne veulent pas se laisser insulter en voient de toutes les couleurs et ne pensent qu’à une chose… quitter ce quartier… islamisé

Quartier islamisé. Où règnent non-droit, violence et la charia avec les femmes : pas voilées, pas habillées selon le code musulman. Il faut qu’elles payent, les garces. Il faut qu’elles comprennent que, musulmanes ou pas, elles doivent accepter la loi du chef, du petit caïd auto-proclamé. La loi de l’islam.

Sauf que…

Non seulement le mot islam, le mot musulman n’est pas prononcé une seule fois.

Non seulement l’auteur des faits est en liberté, dans l’attente de son jugement, qui sera, forcément, clément, tant on a peur de fâcher les caïds, eussent-ils 17 ans.

Imaginez le caïd de retour dans le quartier, triomphant, crachant sur la police, la justice, les femmes, la France…

Quant aux réactions des politiques, pitoyables… Ils ne parlent, bien évidemment que des violences faites aux femmes…

Tellement vague. Tellement passe-partout. Comme si on pouvait comparer le calvaire des femmes du Blosne au chantage subi par des starlettes prêtes à tout pour être célébres…

Pécresse : « être intransigeants sur les violences faites aux femmes c’est aussi sanctionner de manière exemplaire ces bandes de caïds qui se permettent de les humilier ». 

Etre intransigeant… ça veut dire quoi, Madame l’Ancien Ministre ?  Député des Yvelines, Ministre participant aux Conseils des Ministres, Président du Conseil Régional d’Ile de France… elle n’a pas eu l’occasion de peser pour que tout cela disparaisse à jamais ?

Tartuffe, va.

Nathalie Appéré, maire de Rennes : « Ne jamais accepter que la liberté des femmes soit menacée ou bafouée (…) Les auteurs ont été interpellés par la police. À la justice de punir. »

Ne jamais accepter ? Elle, Appéré, qui laisse Rennes devenir une zone de non droit dans moult quartiers ? Paroles, paroles, paroles…

Tartuffe, va.

Geneviève Letourneux, conseiller municipal en charge des droits des femmes et de l’égalité, appelle à la mobilisation de la Police et de la Justice contre les violences faites aux femmes. Pas un mot sur le véritable responsable, l’islam, pas un mot pour dénoncer les racailles musulmanes, pas un mot pour dénoncer l’immigration.

On saluera tout particulièrement le dhimmi Eric Berroche, adjoint à la Mairie de Rennes… qui dénonce les violences qui seraient permanentes, qui auraient lieu dans TOUS les espaces publics et qui seraient le fait d’hommes appartenant à TOUS les les milieux sociaux. Ben voyons. La palme de la dhimmitude, la palme de la langue de bois. C’est pas avec de tels enfoirés que les agressions du quartier du Blosne vont cesser.

Le seul qui ait le courage de dire la vérité, la réalité, c’est Gilles Pennelle, responsable du FN au Conseil Régional, avec néanmoins une certaine timidité, puisqu’il n’ose pas parler d’islam. Il dénonce l’islamisme et l’immigration.

Il fustige à juste titre la « caste » qui vit « ensemble » dans les quartiers colonisés.

 

Et il tire à vue sur les « féministes » bien plus intéressées par l’écriture inclusive que par ce que vivent les femmes dans les quartiers « prioritaires ».

On n’a pas gagné la guerre… On n’est pas prêts de voir diminuer les violences contre les femmes dans les quartiers islamisés. Qui , à part Gilles Pennelle, dénonce l’origine de cette violence  ? Qui propose de vraies solutions ?

Personne. Mais tout va bien. Macron déroule le tapis rouge pour  l’islamiste Erdogan.

Et pendant ce temps, des centaines de milliers de femmes, dans les quartiers islamisés, tremblent, font des cauchemars, n’osent plus sortir le soir, n’osent plus rentrer chez elles.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


30 thoughts on “Rennes : tabassées et insultées par le caïd, remis en liberté, personne ne parle d’islam

  1. Cat

    Merci Christine pour votre réactivité et la publication de cet article .
    C’est vraiment de pire en pire .. J’ai moi même échapper de peu a ce type de cérémonial quotidien au sein même du centre ville de rennes .. Mais dans ce genre de cas personne ne bouge .. J’ai même entendu des hommes dire qu’ils préfèrent ne pas s’en mêler quand ce genre de situation arrive au risque d’être frapper à leur tour .. Rennes ville « islamogauchoàfondlesgamelles »….

    1. grélaud

      cat ,vous habit renne d’après se que vous dit ,si était la bas dans se quartier il y longtemps que le problème serai résolu pour de bon vous voyez se que je veux dire pas de caïd en France ,on me laisse avec une dizaine d’hommes le quartier en moins de 24 heures le n’nettoyage serai fait ,il va falloir nous les patriotes que l’on règle cela a notre façon a la place de la police

      1. Lesage

        Parler c’est bien, mettre ses idées en application serait mieux! en attendant, aucune expédition punitive envers ces racailles.
        Elles sont courageuses ces 2 jeunes femmes, personne n’est intervenu pour les défendre.

    2. G1Avis

       »… des hommes dire qu’ils préfèrent ne pas s’en mêler… »
      Ben je les comprends car ils seraient accusés d’agression envers des ‘adolescents’ et prendraient certainement une peine bien supérieure à celle de ces ‘chances pour la france’ (oui oui avec un petit f )

      Vous avez voté Sarko-Hollande-Macron ? Et bien assumez maintenant !

      1. Fortunino le rebelle

        Très juste. Pourquoi devrions-nous intervenir dans ce genre de situation, seul face à une dizaine de racailles qui se savent intouchables ?
        En outre, qui sait si les petites qui ont été importunées n’ont pas voté Macron ?
        Qui sait si elles ne sont pas favorables à la  » diversité  » ?
        Peut-être même, sont-elles des P. A. B. ?
        Défendons nos frères et sœurs de combat. Les autres n’ont qu’à se dé….brouiller.

    1. .templier.templier

      je ne suis pas légionnaire….je suis templier…..
      donnez moi toutes les autorisations nécessaires et je m occupe de ces merdes…
      je m en occupe a ma facon….et je chercherai pas midi a quatorze heure…

      1. Jolly Rodgers

        justement ces ordures ceux sentent forts parce que le gouvernement ferme les yeux et laisse faire . dans un pays normal on leurs enverrais la légion ou les paras a ces faces de maures .

    2. Lesage

      Personne n’enverra la légion, il ne faut pas rêver.
      Par contre la création de milices qui passent à l’action serait plus éfficace comme suggestion!

  2. Amélie Poulain

    Merci Christine, je n’en suis pas étonnée, j’espère qu’il y aura des suites parce que cela ne peut plus durer, Rennes est une si belle ville et il faut voir ce que cela devient.

  3. Laurent P.Laurent P.

    A défaut de pouvoir planter avec délectation un glaive de part en part du caïd en question, et voir les stigmatisés alentours blêmir et se faire dessus à la vue de leur demi-dieux soudainement agonisant sur le trottoir, comprenant qu’ils vont être le prochain à défaut de partir en courant, je vais me contenter de vous signaler une coquille, seule contribution totalement minable que je puisse pour l’instant apporter :
    > le fait d’hommes appartenant à TOUS les les milieux sociaux.
    toulélé ?

  4. Fallaci

    Les femmes doivent s’armer… mais pas de patience ni de gadget.

    Aucune femme, même sportive pratiquant les arts martiaux, ne peut s’en sortir face à des hordes puante de racistes anti-Blanc, issue de tribus sous-développées, barbares, initiées à la haine, la violence et le sang. Formatées pour être des sous-merde où qu’elles se trouvent sur la planète ne suscitant qu’un dégoût irréversible à ceux qui les côtoient.

    Ces hordes de sauvage sont convaincues que nous ne sommes que des moutons parceque nos gouvernements et la justice leur a délivré un blanc seing.

    A nous les Femmes, il nous appartient désormais de passer outre la loi pour défendre notre dignité, nos corps qu’on veut souiller, nos vies que l’on veut nous voler dans l’indifférence ignoble de nos dirigeants.

    Aux grands maux les grands moyens, on veut nous anéantir : entre eux et nous y’a pas photo, quelles qu’en soient les conséquences qu’il nous faudra assumer sans trembler jusqu’au bout.

  5. Dragonnès

    RENNES : 2° Tour des Présidentielles 2017 : macron 69.632 voix 59,29 % des Inscrits , 88,39 % des Exprimés ; Madame Marine LE PEN : 9.143 voix 7,78 % des Inscrits et 11,61 % des Exprimés . Source : Ministère de l’Intérieur . Alors je vais vous dire les bretons , fiers d’être bretons , allez donc vous faire voir chez les Grecs , quoiqu’ils aient peu de choses à vous apprendre , vous m’avez l’air d’être à point !

  6. Armorique

    Eh bien bravo à ces jeunes femmes ..

    Elles ont de la fierté de ne pas vouloir passer devant ces racailles de malchance pour la france sans regimber ..

    Elles ont montrées quelles avaient quelque chose de résistant en Elles

    si toutes ces jeunes femmes Françaises pouvaient aller s ‘entrainer à la boxe
    et leur mettre une raclée je m ‘en régale en y pensant
    kénavo bon dimanche

    1. Zebop

      Boxe ou pas y a rien à faire à 2 contre 10 ou 20 sauvages. Et c’est toujours comme ça , c’est un des traits soit disant civilisationel de l’islam, ne partez pas à la guerre sans être accompagné de vos fantassins et cavaliers et blablabla…
      D un côté des êtres humains et de l’autre des déshumanisés fiers de leur lâcheté de leur médiocrité de leur vide

  7. frejusien

    Les pauvres jeunes femmes, qui ont dû voter pour le jupitérien, ont cru qu’elles pouvaient discuter avec la sous-merde, pleines d’idées sur l’égalité, la fraternité, la liberté que nous offre notre constitution, et sans doute persuadées que tout cela est vrai,
    Il n’est même pas sûr que ça leur donne à réfléchir sur leur prochain vote, tellement le conditionnement est bien ancré chez ces bretons, personne ne fera le rapprochement entre islam, immigration et délinquance, d’ailleurs l’article le prouve bien

  8. kissoncon

    Portrait rapide de Rennes ,: ville universitaire,beaucoup d’enseignants, ( de gauche  » comme il se doit  » ) et d’étudiants, secteur tertiaire majoritaire, maires socialos depuis des décénnies, bref, le type même de ville de  » peignes-culs  » gauchos-bobos , cons comme des balais , fiers de l’être et complètement formatée au  » vivre ensemble « . C’est le genre de ville où rien ne bougera face à la racaille qui le sait très bien et qui continue sans aucun problème ses saloperies ! Mais puisque des cons continuent à y voter majoritairement pour la gauchiasserie anti-Française, qu’ils se démerdent l!!!

  9. La moutarde me monte au nez

    On peut se demander où sont passés les pères,oncles, frères, cousins, amis et copains de ces jeunes filles.
    Puisque la justice ne fait rien, une petite expédition punitive armée de casques de moto et de bâtes de base ball devrait rappeler les règles élémentaires du vivre ensemble à ces racailles.

    1. Cat

      Quand ils porteront leurs couilles et qu’ils arrêteront de faire leurs tapettes .. Pourquoi ces racailles se croient tout permis ? Parce que les hommes sont devenu des femmelettes .. Les femmes doivent se défendrent seules au risque de se faire déboiter la tronche .. voir pire..
      Chaque fois que j’ai eu a faire a des racailles seules des femmes intervenaient .. amies , passantes .. Mais les « bonhomes » se contentent d’observer voir de passer leur chemin..Perso pour moi c’est clair.. on m’agresse , je me défendrai et peu m’importe l’issue ..

  10. Ravi ( de la creche)

    Mais que fait le gouvernement ? comment des informations comme celle là peuvent elles fuiter dans les medias et sur RR ? Qu’est ce qu’on attend dans les hautes sphères gouvernementales ? On attend qu’un déséquilibré fasse un carton sur des jeunes qui ont pour seul défaut que celui d’être jeunes aimant débattre des sujets d’actualité et de politiques internationales, de logistique, d’économie, de bizness et que sait on encore ? comment au gouvernement peut on laisser deux jeunes filles agresser des jeunes qui discutent tranquillement en bas de leurs immeubles?

  11. Lila

    S’il s’agissait d’une attaque et violence à caractère raciale ou antisémite, les agresseurs seraient jugés de manière immédiate avec tout une avalanche médiatique.
    Mais sexisme qui fait partie de dérives sociétaire au même niveau que l’antisémitisme ou racisme, n’est pas considéré autant grave. En aucun moment le mot « sexiste » n’est pas utilisé par les médias, alors que c’est bel et bien une attaque et violence de caractère SEXISTE.
    Les deux femmes n’osent pas regagner leur domicile, mais le petit morveux de caïd est laissé en liberté ? C’est ça la justice en France. On est face pas seulement au sexisme islamique dans notre pays, mais a la complicité de la justice misogyne et sexiste elle-même.
    Les postes clés sont occupés souvent par les hommes de la génération quand les femmes étaient considérées comme des êtres inferieures et privés de ces droits humains de base (pouvoir travailler sans autorisation de leur mari, s’appeler comme elle veulent etc.) D’où les résultats de leur « justice » minable. Macron qui a promis des sanctions graves juste pour le harcèlement sexiste n’a même pas réagi, alors que on face pas seulement à un harcèlement, mais aussi une violence physique. La seule solution c’est de se faire justice soi-même. Je suis persuadée qu’il a des gens qu’ont les moyens physiques et autres. Il faut sortir dehors et prendre position des lieux et au moindre beuglement de la part de jeunes merdes, leur casser la gueule pour qu’ils restent chez eux pour longtemps ou mettent une burka.

  12. la-peste-et-le-cholera

    comment au gouvernement peut on laisser deux jeunes filles agresser des jeunes qui discutent tranquillement en bas de leurs immeubles?
    C’est pourtant simple: la conquête du territoire passe par la conquête des femmes. Le gouvernement ne fera rien, la police ne fera rien. Les seuls qui peuvent changer quelque chose, c’est nous, si nous le voulons mais alors, il faudrait tous voter comme un seul homme (pas pour Ultrabrite) ou alors, faire des manifs dans tous les grandes villes ou avoir recours à l’insoumission envers nos chers dirigeants et leur milice faite de petits caïds.
    Seulement c’est pas demain la veille que nous verrons cela.

Comments are closed.