Le fabuleux monde de Macron, sans presse d’opposition : la Pravda, c’est maintenant


Le fabuleux monde de Macron, sans presse d’opposition : la Pravda, c’est maintenant

http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/03/alerte-le-dictateur-macron-annonce-une-loi-pour-restreindre-encore-la-liberte-dexpression/

Qui va décider d’une « fausse nouvelle » : le juge, le « vrai » journaliste ? Et d’ailleurs, c’est quoi une « fausse nouvelle » ? Une rumeur, une information mal étayée, des renseignements fournis par des non-journalistes, un site humoristique ?

Macron se fout de nous en disant « Face à une profession en crise, et alors que les médias classiques souffrent de l’émergence de canaux d’information alternatifs, le président de la République a, de nouveau, regretté cette concurrence faite à la presse historique ».

Mais c’est bien fait pour sa g… à la presse « en crise ». Quand on sait que 74% des journalistes ont voté Hollande en 2012 (http://www.valeursactuelles.com/politique/pourquoi-les-journalistes-sont-de-gauche-36909)

Comment peut-on donner crédit à une presse de gauche, s’alimentant à l’AFP et côtoyant un pouvoir et une justice de gauche ?

Le modèle du genre est bien le traitement différentiel réservé, pendant les présidentielles, à Juppé, Fillon et Macron…

Si certains croient encore à l’indépendance des journalistes et de la justice…

 

Note de Christine Tasin

Macron rêve de la Pravda, et donc de la nécessaire disparition des medias alternatifs

Plus on approfondit les choses, plus on se rend compte que derrière l’affaire des « fake news », c’est la liberté de l’information  qui est pointée du doigt.

Il est clair que Macron souhaite une presse aux ordres, à qui serait réservé, précisément, le travail de l’information.

Dès son arrivée au pouvoir, il a décidé de réserver jalousement à quelques journalistes triés sur le volet le droit de savoir, le droit de l’accompagner à l’étranger…

Macron a une peur maladive de l’information qu’il ne maîtrise pas, parce qu’en bon manipulateur misant tout sur la communication, il craint l’émergence de vérités dérangeantes.

Alors il joue sur tous les tableaux. Les subventions à la presse continuent de pleuvoir, il regrette à voix haute la concurrence  – forcément déloyale – des medias alternatifs et s’apprête à légiférer pour interdire le politiquement incorrect, appelé « fake news » pour égarer le bon peuple.

Pas un mot pour demander la diversification de l’information, pas un mot pour regretter que l’on ait le même type d’informations et de parti pris de Libé au Monde, du Figaro au Canard Enchaîné.

Un monde sans couleurs, sans divergences, sans presse d’opposition. Le fabuleux monde de Macron.

Et Macron comme les journalistes s’inquiètent de la désaffection des Français pour les medias subventionnés ! Foutage de gueule sur toute la ligne.

Macron rêve, de plus en plus clairement, d’une Pravda en France. D’une Pravda unique organe de presse à sa botte. Et il est prêt à se donner les moyens de l’obtenir, au prix de la liberté d’expression.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Le fabuleux monde de Macron, sans presse d’opposition : la Pravda, c’est maintenant

  1. claude t.a.l

     » pravda  » (пра́вда ), en russe, signifie :  » vérité « .

     » La vérité, c’est le mensonge  » ! ( Orwell )

    Macron, avec sa loi  » fake news  » veut imposer LA vérité, la sienne.
    Les juges décideront alors si une information est vraie ou fausse.

    Voici un exemplaire de la  » pravda  » :

    https://www.google.fr/search?q=pravda&rlz=1C1CHBD_frFR699FR699&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjfubPfkL7YAhVBJcAKHbo8Cd8Q_AUICigB&biw=1366&bih=662#imgrc=QGMCwpmJxRgfMM:

    Il suffit à Macron, de faire changer la photo, en haut, à gauche.

  2. UN GAULOIS

    On part vers la dictature. Les syndicats sont achetés, la presse est achetée mais avec d’une part le consentement de ceux qui ont votés Macron, et aussi avec nos impôts.
    L’acceptation du consentement à l’impôt est la pierre angulaire du système mais aussi son talon d’Achille.
    A noter pour les retraités, que la CSG supplémentaire a été directement prélevée sur le montant des pensions.
    C’est tellement bien articulé que personne gronde, mais jusque quand?????

    1. romulusromulus

      Dans les entreprises on en est au m^me stade: syndicats achetés et promotion dans leurs rangs des béni oui-oui, mise en place d’une communication « officielle »: surveillance jusque dans les cantines, mise en place de garde-chiourme, j’en passe et des meilleures. On en est presque au « ministère de la Vérité ». Et le bon peuple des employés (pourtant bien plus titré que moi, gobe tout et ne fait preuve d’aucune once de courage, ne serait-ce que pour dénoncer ou simplement en parler. Prochaine étape: charia et retour de l’esclavage! Parce qu’on le veau bien!

  3. Ministère de la Vérité Crouillesque

    Les US ont eux échappé à la folle ! pas vous, hélas !
    Macron est un dictateur nouveau style : pas de grosse moustache ni des sourcils d’ogre, non, Macron est un dictateur moderne, genre transgenre, genre Peter Pan, pour mieux hypnotiser un peuple déjà métastasé…
    « Protéger la vie démocratique » , « défendre la vitalité démocratique »….alors qu’il est le roi des fake news et que le mot démocratie n’est plus qu’un gris gris vidé de tout contenu. Quel cynisme.
    — Déjà au 3 Janvier, on vous reparle de GPA, le peuple aurait évolué, 60% de français y seraient désormais favorables ! Une GPA démocratique, onze vaccins obligatoires démocratiques. L’automobile, seul moyen de transport en province, démocratiquement taxée à mort…Et une pédophilie démocratique?
    Tex, blackface, Miss France, les médias ne sont plus Charlie
    Peut-on rire de tout ? Une nouvelle norme médiatique est apparue chez les journalistes… Le rire doit servir le « vivre ensemble ». Censure contre le « sexisme » ou le « racisme »… tous les prétextes sont bons et les réseaux sociaux ainsi que les médias veillent au bon respect de ces règles. En une semaine, trois personnalités en ont fait les frais : l’animateur Tex, Miss France 2018 et le footballeur Antoine Griezmann…

  4. Xtemps

    S’ils veulent trouver des fausses nouvelles, qui sont très anciennes, le coran des musulmans qui existe depuis 1400 ans de nouvelles toutes fraîches, pratiquement tout du coran demande des appels aux meurtres, des incitation à la haine des mécréants, des juifs et autres horreurs toutes craquantes du parfait bonheur musulman.
    Puisque le Macaron combat la haine des autres et bien nous les peuples européens sommes devenu les autres, les haïs, les rejetés du système, les méprisés, les discriminés.
    Car discriminer le peuple, c’est rejeter la démocratie avec, puisque la démocratie c’est le peuple et pas les autres peuples, avec des lois liberticides par des inversions accusatoires, accuser le peuple d’excuses bidons du racisme et autres pour favoriser les autres, sont des arnaques antidémocratiques faites au peuple, représente une inversion démocratique, et l’inverse de la démocratie, c’est la dictature assuré.
    Et faire croire au bon peuple qu’il est encore dans une démocratie où il a juste le droit de la fermer, peuple couche toi là, obéit, aux pieds, c’est sûr.

  5. El CID Campeador

    Macron (dictateur inquisiteur) nous ramène en 1633 quand un certain GALILEE fut condamné pour « fake news » alors qu’il avait raison contre la bien-pensance de l’époque.
    A méditer…

  6. Laurent P.Laurent P.

    Faites savoir concrètement au président Macron que vous partagez pleinement les réflexions exprimées dans cet article.
    Imprimer l’article et l’envoyer par la poste à l’adresse postale du président, qui figure sur le site internet de l’Elysée :
    http://www.elysee.fr/informations-legales-editoriales
    (juste au dessus du paragraphe « Crédits »)
    Notez bien que vous n’avez PAS BESOIN de timbrer.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est très simple :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 120% et la taille d’image 100%
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre » en imprimant les deux pages de la version PDF que vous venez de créer (au choix soit en une seule feuille imprimée recto-verso soit en deux feuilles imprimées recto seulement).
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser ce courrier en pseudo-signant de votre main dans la petite zone blanche à la fin du titre (« la Pravda, c’est maintenant »).
    N’indiquer QUE votre prénom et votre ville : inutile de donner prise à une toujours potentielle répression en donnant votre identité complète !
    Il ne vous reste plus qu’à plier ce courrier, le mettre dans une enveloppe, fermer l’enveloppe, écrire l’adresse, NE PAS timbrer et poster.
    C’est évidemment un peu plus long que de juste lire l’article en priant très fort que par un hasard totalement improbable le président de la république tombe sur cet article.
    Voilà, dire ses quatre vérités à Micron, en toute légalité et dans la plus parfaite sécurité (votre envoi ne comporte pas votre identité donc vous ne risquez pas de représailles, contrairement à un courriel toujours traçable) ça commence avec votre imprimante, et même pas de timbre.

  7. Claire

    Macron a été élu grâce aux fake news qui ont éliminé ses opposants les uns après les autres. Il a manipulé les grands médias à ses ordres et aux ordres de la doxa mondialiste et immigrationniste. Maintenant qu’il est au pouvoir, il veut y rester et donc tuer dans l’œuf toute opposition afin d’être réélu. Il est donc tout à fait logique d’introduire la censure et la propagande pour une dictature qui est bel et bien En Marche. Staline et Goebbels ont fait cela bien avant lui!

  8. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Pas de rapport avec le titre mais, pour info : (extrait du msg Contre la Christianophobie de Daniel Amiche – Photo des agitateurs (femmes voilées- sur le site – message visible sur contact@resistance….

    « Et cela se passe à Paris à cause d’une poignée d’agitateurs !

    Une centaine de militants de l’association Droit au Logement (DAL) s’est rassemblée sur le parvis de l’église du Val-de-Grâce, à Paris, samedi 30 décembre, pour demander à Emmanuel Macron d’accueillir des sans-abri dans l’ancien hôpital militaire. Le père Benoît Jullien de Pommerol, l’aumônier militaire de l’église du Val-de-Grâce (Ve arrondissement de Paris), a annoncé à ses paroissiens, samedi 30 décembre, que la messe dominicale de la Saint-Sylvestre est annulée : « Face aux risques d’occupation et de profanations de l’église, la décision a été prise de garder les portes closes demain. Ainsi, pour la première fois depuis des décennies, vous ne pourrez pas accéder à la célébration de la messe dominicale au Val-de-Grâce. C’est la mort dans l’âme que je vous annonce cette triste nouvelle en la fête de la Sainte Famille ».

  9. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Et pour couronner le tout , l’abominable Macron veut placer notre presse sous la protection de … l’ONU, cette « caverne de brigands » (pour reprendre Lénine à propos de la SDN).

    « Caverne de brigands » qui place un Saoudien à la tête d’une commission des droits de la Femme ou qui veut nous imposer, en Europe, des dizaines de millions d’immigrés supplémentaires …

    Macron dehors !

  10. jpass60

    Comme au temps de l’agence Tass la France, pays satellite de l’URSS, pardon de l’UE, ne parle que d’une seule voix, celle de notre « Président »…
    La ficelle est trop grosse ils ne se cachent même plus, tellement sûr de leur fait on va rigoler car on les voit venir avec leurs gros sabots nos bienfaiteurs…

  11. J

    Je suis très inquiète sur l’avenir de notre pays, d’autant plus que les français restent apathiques face à cela sans parler de ceux qui approuvent. Les sites des patriotes sont censurés, fermés et certains jettent l’éponge (voir les censures sur Damien Rieu, Renaud Camus, et Lapin Taquin).
    Ce qui est aussi inquiétant est le silence d’une grande partie de la classe politique. Si les partis dits de droite protestent (assez mollement), rien de vraiment flagrant. Il y aurait déjà dû avoir un mouvement de protestation. Et que dire de cette presse maléfique qui se fait museler en remuant la queue ? Les journalistes qui proclament la bouche en cœur que « leur métier est d’informer les gens ». Quelle blague.

Comments are closed.