Grâce à Trump, les Iraniens disent aux mollahs de dégager et rendent hommage au défunt Shah


Grâce à Trump, les Iraniens disent aux mollahs de dégager et rendent hommage au défunt Shah

Mes meilleurs vœux pour cette année 2018 à tous les lecteurs de Résistance républicaine.

Car la nouvelle année pourrait nous réserver des surprises de taille, quand R Spencer écrit que : « Même si le régime actuellement en place en Iran reste au pouvoir, il est profondément ébranlé », et Macron ne semble pas vouloir obtempérer à l’injonction de l’Iran et, de fait, soutient sans le dire la position de D Trump https://francais.rt.com/international/46979-president-iranien-rohani-demande-macron.

Et contre toute attente nous pouvons espérer que les deux Corée-s parviennent à un accord, https://www.challenges.fr/monde/seoul-propose-des-discussions-intercoreennes-avant-les-jeux-olympiques-d-hiver_557621 ou que le peuple Nord Coréen excédé, parvienne également à ébranler ce régime inique qui de toute façon, comme la République islamique des mollahs, est condamné.

 

Laveritetriomphera

Le premier janvier 2018 par Robert Spencer

Robert Spencer : si la république islamique d’Iran s’effondre, c’est grâce à Donald Trump

Quand une personne déterminée se lève, les autres suivent. Mon dernier article sur FrontPage.

En 2009, le gouvernement iranien a dû, comme aujourd’hui, faire face à des manifestations. Cependant en 2009, les manifestants criaient « Allah akbar », et on pouvait supposer qu’ils ne demandaient qu’une simple réforme du régime islamique, et non la fin du régime lui-même. Cette fois, les manifestants ont scandé : « Nous ne voulons pas d’une république islamique ! », »honte aux religieux, dégagez ». Certains ont même scandé : « Reza Chah, que ton âme soit bénie ! ». 

Qu’est ce qui a changé ? Donald Trump.

Reza Chah fut l’empereur d’Iran de 1925 à 1941 et le père de Mohammed Reza Pahlavi, qui fut renversé lors de la Révolution islamique en 1979. Reza Chah admirait Kemal Atatürk et le prit pour modèle en engageant l’Iran vers une occidentalisation et une sécularisation du pays. En scandant « Que soit bénie l’âme de Reza Chah », les manifestants font comprendre [NDT : enfoncent le clou] qu’ils ne veulent pas uniquement des réformes économiques, comme nous le rabâchent les grands médias occidentaux. Ils ne veulent pas non plus d’une République islamique moins corrompue. Ils ne veulent pas de la République Islamique du tout. 

Et en quoi, Trump serait-il mêlé à cette histoire ? Tout simplement parce qu’il n’est pas comme les autres dirigeants de la planète, et il se démarque des autres présidents américains élus depuis 1989, quand il fait savoir qu’il ne cédera pas à l’intimidation, même sérieuse. Et ce n’est pas un coup d’essai de la part du président Trump, tout particulièrement quand il a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël. Clinton, Bush et Obama ont tous dit que Jérusalem était la capitale d’Israël, mais ils ont renoncé à une déclaration officielle qui aurait engagé les États-Unis, de peur que les musulmans en prennent ombrage et ne tuent des innocents, et que cette reconnaissance mette en péril le mythique et stérile « processus de paix ». 

Est-ce aux terroristes de décider de la localisation de l’ambassade américaine en Israël ? Trump ne l’a pas entendu de cette oreille. Et quand on est décidé à montrer aux tyrans qu’ils ne nous intimident pas, notre obstination peut faire des émules. Les manifestations en Iran ont lieu quelques semaines après que Trump eut annoncé la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël, et après  la rage menaçante et le déchaînement des musulmans à travers le monde suite à cette annonce qui, en fait, n’ont été qu’un feu de paille.

Est-ce là une simple coïncidence si le peuple iranien a choisi de ne pas céder à la pression djihadiste juste après que Trump eut pris cette décision ? Peut être. Mais si c’est le cas, c’est un merveilleux concours de circonstances, et de toute façon, nous ne pouvons que saluer le courage face à la lâcheté en cours.

Et quand bien même le mouvement iranien pour plus de liberté n’aurait rien à voir avec Trump, on peut supposer que si Hillary Clinton était présidente des États-Unis, ces manifestations en Iran seraient déjà terminées si tant est qu’elles auraient pu avoir eu lieu. En 2009 les manifestants iraniens étaient plus modérés dans leurs revendications et moins offensifs, Barack Obama les a trahis en les condamnant à un triste sort, et en les livrant à des mollahs qui les destinaient aux chambres de torture. Après avoir conclu un accord nucléaire funeste qui a rempli les poches des oppresseurs avec des milliards de dollars [NDT : Spencer fait probablement référence à l’accord qui prévoyait de donner accès à Téhéran à plus de 100 milliards de dollars d’avoirs alors gelés], et qui faisait planer sur le monde le danger d’une attaque nucléaire dévastatrice. Obama a veillé à ce que le gouvernement américain ne prononce pas un seul mot de soutien, ou ne lève pas le moindre petit doigt en faveur des manifestants iraniens, alors même que ces derniers étaient abattus dans les rues. 

Mais maintenant, celui qui donne le La n’est plus Obama. Trump s’est prononcé très fortement en faveur des manifestants, en tweetant : « Ils sont nombreux ceux qui font état de manifestations pacifiques de citoyens iraniens excédés par la corruption du régime lequel dilapide les deniers de l’État pour financer le terrorisme à l’étranger. Le gouvernement iranien devrait respecter les droits de ses citoyens, ainsi que la liberté d’expression. Le monde entier vous observe !« . 

Dans le même ordre d’idées, Heather Nauert, porte-parole du département d’État [NDT : le ministère des affaires étrangères], a déclaré : « Les dirigeants iraniens ont transformé un pays riche, doté d’une grande Histoire et d’une grande Culture, en un État voyou, à l’économie exsangue, dont les principales exportations sont la violence, les [tueurs] assoiffés de sang et le chaos. Comme l’a dit le président Trump, la principale victime du gouvernement iranien est son propre peuple. ». La porte parole de la Maison Blanche Sarah Huckabee Sanders, a ajouté : « De nombreuses manifestations pacifiques de citoyens iraniens ont eu lieu, ils en ont assez de la corruption d’un régime qui dilapide les deniers publiques pour financer le terrorisme à l’étranger. Le gouvernement iranien devrait respecter les droits de son peuple, ainsi que la liberté d’expression. ».

On peut espérer qu’avec l’aide de Donald Trump, le peuple iranien soit à l’aube d’une ère nouvelle de liberté. Même si le régime actuellement en place en Iran reste au pouvoir, il est profondément ébranlé. Il ne peut pas se permettre d’être aussi ouvertement répressif et sanguinaire que le fut le gouvernement chinois lors des manifestations de la place de Tienanmen. Avec Donald Trump à la Maison Blanche, l’espoir est permis.

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : https://www.jihadwatch.org/2018/01/robert-spencer-if-the-islamic-republic-is-falling-its-because-of-trump

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j’ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J’estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


15 thoughts on “Grâce à Trump, les Iraniens disent aux mollahs de dégager et rendent hommage au défunt Shah

  1. Xtemps

    Que de choses ressembles avec notre modèle européen, certes on ne fusil pas encore chez nous, mais avec le régime que devenu le système totalitaire Union Européenne, on est pas loin, nous mêmes diriges par des tyrans aux pouvoirs, pour l’instant ce sont les djihadistes qui le font qui nous tirent dessus, qui ressemble à un accord tacite par le laxisme criminel de nos dirigeants et qui font semblant de combattre le terrorisme qu’ils ne font pas, avec des fausses apparences de respectabilité.
    N’importe quel peuple au monde ne supporte pas les régimes totalitaire, d’une façon ou une autre le peuple prendra le dessus, tôt ou tard.
    Et la dictature Union Européenne tombera tôt ou tard et les tyrans devront rendre des comptes pour le mal immense qu’ils font aux peuples européens.
    Comme quoi, la tyrannie ne fait pas partie des religions ou des partis politiques, ce sont les tyrans escrocs qui en tirent profits et qui abusent des religions et partis politiques convoités pour le pouvoir, le pouvoir d’abuser et de voler le peuple surtout.
    Les peuples du monde doivent apprendre à maîtriser leurs pouvoirs pour ne pas qu’ils tombent entre de mauvaises mains et de rester maître.
    Encore peu de peuple au monde dominent leurs atouts, principalement leurs religions, leurs partis politiques et leurs richesses hors des mains d’escrocs imposteurs.
    Les choses sont simples, mais pas facile à atteindre, quand le peuple est desservit et n’est pas pris en compte, vous êtes dans un régime répressif et d’escrocs qui abusent leurs autorités d’office.
    Et sans le référendum cet accord de liberté au préalable avec le peuple, c’est un chèque en blanc laissé aux escrocs qui gouvernent pour eux et qui détournent tout pour eux sans le peuple pigeon.
    Oui les choses sont simples, mais pas facile à atteindre, c’est de se protéger des escrocs imposteurs que les peuples du monde doivent apprendre.

    1. durandurand

      Bien d’accord avec vous , sauf quand il y a référendum et que le peuple vote non , ceux qui sont aux pouvoirs s’assoient dessus , donc quand le résultat du référendum est bafoué , il ne reste qu’une seule chose au peuple la Révolution et liquidé tous ces salopards qui nous trahissent .Il faut purger la Nation de tous ces traîtres et effacées toutes traces de leurs passages .

  2. Nicolas

    Ce type de MACRON n’est pas beau. Il n’a pas la carrure d’un gentlemen. On dirait une petite fille sans dents. Qu’il est moche ce type. C’est un individu peu courageux, timoré, pleutre, enfin indigne d’être à la tête de l’état.

  3. frejusien

    Donc les USA ne sont plus  » le grand Satan », les mentalités évoluent et les iraniens en ont assez que tout le pognon aille aux imams et aux mosquées, ils ont faim et pas de boulot,
    Déjà 21 morts dont un enfant, le régime va-t-il être renversé ?

  4. frejusien

    Les palestiniens se prennent encore une grande claque sur la gueule, Trump vient d’annoncer qu’il stoppera les aides si les palestiniens continuent à s’opposer au processus de paix,
    Voilà qui est bien parlé, je ne savais pas que ces salauds de terroristes recevaient aussi du fric des USA,
    ce sont des mendiants qui vivent de l’aide internationale et du travail que leur offre les israéliens

  5. Claude

    L’Iran n’a jamais été culturellement islamique……cela lui fût imposé par la conquête arabe.

    Cela fait longtemps que couve le feu de la révolte dans ce pays.
    La chance de ce pays c’est sa grande homogénéité culturelle…..ils sont en très grande majorité chiites et animés d’un fort sentiment nationaliste.

    Mais gare à ne pas trop s’enthousiasmer quant à la perspective de renversement du régime car le bruit d’une possible guerre en l’Iran et l’Arabie Saoudite tous deux impliqués dans la guerre civile au Yémen pourrait être le prétexte pour le gouvernement actuel de resserrer les rangs derrière lui,comme le fit en son temps Khomeini lors de la guerre Iran/Irak en 1980…..laquelle fut mise à profit par le régime pour sauver la toute jeune révolution islamique.
    Il est vrai qu’à l’époque c’est l’Irak qui avait agressé l’Iran.

    À moins que cela ne soit la guerre de trop……où celle dont ne veulent pas les iraniens aujourd’hui.

    Mais il est clair qu’un basculement de régime en Iran aura des retentissements dans tout le monde islamique.

    1. Amélie Poulain

      Oui enfin cela fait des années que ces conflits au Moyen-Orient nous pourrissent la vie et ils ne sont pas prêts de s’arrêter, il y aura toujours des prétextes…..

      Moi j’aimerais bien qu’on nous laisse tranquillement vivre la nôtre et que l’on arrête de s’occuper d’eux, c’est leur histoire pas la nôtre.

      1. Claude

        Amélie Poulain…..faut-il vous rappeler que pendant toute la première partie du 20 éme siècle les occidentaux sont allés foutre le bordel au Proche et Moyen Orient, en Afrique et en Asie en y exportant leurs guerres mondiales !

        Vouloir que l’on arrête de s’occuper d’ailleurs alors que nous y avons exporter nos conflits et enjeux politiques et économiques……c’est vouloir tirer un trait sur les interactions induites par les confrontations passées.

        C’est trop tard…….fallait y penser avant. l’Histoire est faite de ça et prétendre dissocier les histoires dans un monde qui se globalise est illogique.

        Le véritable problème est que la France veut et croit pouvoir, toute seule comme une grande, sortir de l’Histoire pour ne plus avoir d’histoires et décréter que tout le monde doit en faire autant…..
        C’est justement l’idéologie de l’UE dont vous vous faites inconsciemment je le suppose et l’espère la promotion, idéologie dont le but est de constituer un espace géographique de la fusion de toutes les cultures et civilisations,laboratoire d’expérimentation sociologique de la gouvernance mondiale à venir.

        On en voit le résultat sur la scène internationale des prises de position de la France qui ne se conçoit plus que comme valet des USA dans la cadre de l’OTAN.
        Et quand les USA font n’importe quoi….On suit bêtement ou l’on ne fait que s’opposer symboliquement.

  6. le vengeur désabusé

    et ils y croient encore les bulots français,apres la syrie l’ukraine ,la lybie l’egypte,le liban etc,decidemment vous comprenez rien aux enjeux,et çà veut gouverner,vous êtes irrecupérables.si l’iran devait tomber ,ce que je ne crois pas tout le moyen orient passerait aux mains des islamistes .Que je sache l’iran ne fait pas d’attentats.La bêtise américaine n’a plus de limitesParce que vous croyez que le coup est pour l’iran ,mais non c’est pour nous , il faut forcer l’europe à faire la guerre avec l’iranil faut nous couper du reste du monde,disparaitre ,ne plus être un obstacle,remerciez bien vos petits copains américains,ils font du bon boulot! enfin ils le croient!!

    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      @le vengeur désabusé,

      Comme pour le communisme soviétique, le régime des mollahs, saoudien, islamiste et nord coréen est condamné.
      Les opprimés de ces systèmes iniques, remercient certainement DTrump.
      Il est précisé dans l’article que les manifestants ne veulent plus d’un régime religieux mais laïque.
      Il nous faut lutter contre tous les totalitarismes quelque soit leur intitulé, et contre tous ceux qui veulent la guerre. Ces systèmes politiques et leurs idiots utiles sont extrêmement dangereux pour l’humanité, et il pourraient détruire la planète. Je pense au « feu nucléaire » notamment.

    2. Claude

      @ le vengeur désabusé…….franchement parler des autres comme vous le faites et dire cela : . »Que je sache l’Iran ne fait pas d’attentats »

      Bin justement vous ne savez pas !……faites une recherche par exemple : » l’Iran et le terrorisme » et vous trouverez quelques références en la matière…….quand bien même les USA ( et les pays occidentaux inféodés ) sont très hypocrites en désignant ce pays comme étant la principale source du problème alors qu’ils font du business avec l’Arabie Saoudite ou le Qatar……tout comme la France aux ordres de Washington.

Comments are closed.