Mes enfants, je lutte pour votre avenir, je hurle pour vous : « danger mortel, réveillez-vous ! »


Mes enfants, je lutte pour votre avenir, je hurle pour vous : « danger mortel, réveillez-vous ! »

Les idéologies, ces poisons mortels

 Qu’est ce qu’une idéologie?

C’est un ensemble cohérent d’idées, de théories et de croyances, basées sur un postulat imaginaire et qui justifient des attitudes et des structures politico-religieuses.

Exemples: Le marxisme et la suprémacie de la classe ouvrière

                 Le nazisme et la suprémacie de la race Aryenne

                 L’islamisme et la suprémacie de l’islam et du coran

Pourquoi ai-je écrit dans le sous- titre « Les idéologies, ces poisons mortels“?

Parce que par définition les idéologies sont des idées, des théories et des croyances, toutes choses qui n’ont peu ou pas de rapports avec la réalité TANT QU’ELLES NE SONT PAS PROUVÉES.

Or, nous, les humains, avons une capacité qu’aucun animal n’a: la capacité de créer mentalement des choses qui n’existent pas (ou pas encore): C’est ce que l’on appelle la créativité, l’imagination, la fantaisie, les fantasmes ou les délires…

Cette capacité imaginative peut être merveilleuse (« La sonate au clair de lune“ de Beethoven, la Cathédrale de l’Épine, les poèmes de Ronsard…) ou horriblement inhumaine (le racisme hitlérien, l’inquisition, les bûchers de sorcières…).

Le problème n’est pas tellement notre imagination que notre capacité à croire en ce qu’elle produit: Des hommes (et des femmes) sont prêts à donner leur vie pour un drapeau, pour une religion ou pour une croyance, aussi absurde soit-elle (l’immaculée conception, le paradis d’Allah…il existe même une secte des adorateurs de l’oignon!!!).

Pire encore ils seront prêts à SACRIFIER LA VIE DES AUTRES pour leurs croyances.

Les animaux sont en ce sens beaucoup plus pragmatiques et réalistes que nous: “Vous ne pourrez jamais convaincre un chimpanzé de vous donner sa banane en lui promettant qu’après sa mort il ira au paradis où il recevra sans fin des bananes, en récompense de ses bonnes actions ici-bas. Jamais un chimpanzé ne croira cette histoire et vous donnera sa banane. IL N’Y A QUE LES ÊTRES HUMAINS POUR CROIRE DE PAREILLES HISTOIRES (Sapiens: Une brève histoire de l’Humanité Yuval Noah Harari)

Je répète et je résume: Je n’ai rien contre l’esprit imaginatif, bien au contraire. Mais je suis définitivement contre le fait de CROIRE ce que nous avons imaginé, de croire que ma religion est supérieure aux autres et que je dois la répandre sur terre, de croire que si je meurs en martyre j’irai au paradis où je trouverai des vierges assoiffées de plaisir et à la virginité éternellement renouvelable, de croire que la couleur de ma peau me rend supérieur aux autres,,,

Une journaliste de « National Geographie“ interviewe Detlef Horster, un sociologue et philosophe allemand et lui demande:

– “ Comment se fait-il qu’un être humain fasse le mal et pense qu’il a bien agi ?

– Cela arrive lorsqu’une idéologie remplace la morale humaine. On l’a vu avec Adolf Eichman, dont le seul regret fut de n’avoir organisé « que“ la mort de 6 millions de juifs au lieu des 10,3 millions prévus“

Ceci n’est qu’un exemple du degré d’empoisonnement mental que peut réaliser une idéologie.

Nous avons vaincu le nazisme (en gros 60 millions de morts), le communisme s’est effondré (en gros 70-80 millions de morts) et nous avons maintenant à faire à  une autre idéologie mortifère, l’islam, qui a déjà à son « actif“ environ 270 millions de morts en 1400 ans.

Et à nouveau nous avons la cohorte des bonnes âmes qui défendent cette soi-disant religion (« pas d’amalgame“, « Ce n’est pas cela, l’islam“), « les idiots utiles“ comme Lénine les nommait et qui veulent à tout prix croire que l’islam serait une religion d’amour, de paix et de tolérance, les collaborateurs, ceux qui veulent apaiser le monstre (ce sont ceux qui espèrent que les crocodiles seront rassasiés par leurs prédécesseurs, lorsque leur tour viendra“ disait Churchill) et les prédateurs qui veulent se remplir les poches tant que cela durera (« Ils nous vendrons la corde pour les pendre“ disait Lénine)…

Et moi qui croyais que cela ne serait plus possible…Voilà qu’à peine 70 ans après la fin du nazisme, la bête immonde relève la tête.

Ma fille adoptive et mon fils me demandent pourquoi j’ai changé, moi qui ai toujours été un humaniste, moi qui ai toujours lutté pour que nous nous libérions des dogmes et fassions évoluer nos consciences.

Mes enfants, je n’ai pas changé. Je lutte pour votre avenir, je hurle pour vous, car le même déni, le même aveuglement qui eut lieu face au nazisme a lieu aujourd’hui face à l’islam. Je hurle parce que vous n’avez pas encore compris, ni vous ni ceux qui vous entourent, ni nos politiciens, ni nos hommes d’Etat, ni nos journalistes…

Je hurle ATTENTION, DANGER MORTEL, RÉVEILLEZ VOUS !!!

Il suffit pourtant de lire le coran. Et qu’on ne vienne pas me dire que la Bible aussi contient des passages dangereux et guerriers. Personne ne suit plus les injonctions de la Bible tandis que CHAQUE JOUR ON TUE CAR ON SUIT LES INJONCTIONS DU CORAN et des 5 prières quotidiennes (y compris le Al Fatiha)!

Berthold Brecht était prophète lorsqu’à la fin de sa pièce « La résistible ascension d’Arturo Hui“ il fait dire à son acteur principal:

« Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester
Les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder.
Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde !
Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut
Pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt :
CAR LE VENTRE EST ENCORE FÉCOND, D’OÙ A SURGI LA BÊTE IMMONDE.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “Mes enfants, je lutte pour votre avenir, je hurle pour vous : « danger mortel, réveillez-vous ! »

  1. UN GAULOIS

    Je vous rejoins, Edmond, sur votre article et je m’efforce de passer le même message à mes proches, tout en pensant à ma petite fille de 5 ans, pour laquelle j’aimerai qu’elle vive dans le pays ou moi-même j’ai vécu.

    Néanmoins, le nouveau testament n’incite pas à la violence car JESUS lui-même dit qu’il faut aimer ses ennemis car il n’y a pas de mérite à aimer ses amis.
    Mais rien n’empêche de défendre sa vie quand elle est menacée sans pour autant se comporter en agresseur.
    Et là, l’agression est patente.Et j’ajouterai (avec humour) qu’on peut donner une baffe à quelqu’un avec amour

    1. N'goulou-n'goulou

      Contre les agressions, tentatives d’assassinats en gros ou en détail, l’on ne peut humainement répondre à l’agression par une agression en retour, mais par des techniques de combats permettant de neutraliser les assaillants SANS LEURS FAIRE DU MAL – tel le krav-maga, le ju-jitsu, j’en passe et des meilleurs.
      J’ajouterai, Monsieur le Gaulois, que votre humour qui conseille de se défendre au moyen de baffes prétendument données avec amour, est d’une bêtise qui devrait vous valoir d’être exclu à vie de ce site – comme il en a été de l’humoriste-animateur TEX définitivement licencié de notre télévision de service public pour avoir proféré à l’antenne une ignoble « blague » sexiste du genre  » qu’est-ce que tu dis à ta femme qui a les yeux « au beurre noir »? Ben, tu lui dit rien … elle déjà pas compris deux fois! ».

      1. Amélie Poulain

        Ben dites donc, ce n’est pas la tolérance qui vous étouffe pour quelqu’un qui prône de « SANS LEURS FAIRE DU MAL »….. Il n’y a pas que la violence physique vous savez.

        Je ne pense pas que la phrase d’humour de « UN GAULOIS » soit à prendre à la lettre, au premier degré, un peu de recul quand même.

      2. Victoire de Tourtour

        Goulu Goulu
        Ah! qu’il est jouissif de détenir la vérité, d’être dans le camp des bons, des gentils, des sublimes et de pratiquer l’exclusion envers ceux qui osent n’être pas du même avis que vous !

      3. UN GAULOIS

        Bonjour N’Goulou- n’goulou

        Je vous souhaite ainsi qu’à vos proches une bonne année 2018. Mais également à Tous.
        Dans JEAN 2, 15, il est rapporté que JESUS lui même a fabriqué un fouet avec des cordes afin de chasser les marchands du temple en dispersant la monnaie et renversant les tables.
        Il n’a sans doute pas fabriqué ce fouet pour ne pas s’en servir.

  2. gentilitas

    Merci pour ce bel article qui met en exergue tout le travail qui reste à abattre si nous voulons revoir la lumière du jour et, de surcroît, l’énorme problème de perspicacité qu’ont les aveuglés volontaires à plonger dans la cécité avec autant de délice suicidaire. Nous lançons pourtant des alertes aussi claires que peuvent l’être les intentions de l’ennemi à notre endroit, mais la somme d’imbéciles heureux qui fournit les rangs des idiots utiles dépasse encore de beaucoup les nôtres. A décharge, la propagande multi-culturaliste pourrit l’Ecole depuis une quarantaine d’années en distillant ce que vous dénoncez très justement, à savoir une idéologie du  » vivre ensemble  » qui s’appuie moins sur des faits concrets et historiques que sur l’idéalisation d’une société plurielle présentée comme un bonheur indifférencié à la portée de tous, et nous en subissons les effets catastrophiques par l’entremise de ceux qui ont mangé de cette merde pendant toute leur scolarité : nos propres enfants !

  3. lucide

    L’URGENCE DE RENDRE, L’AUTRE, CONSCIENT DU MONDE A VENIR.

    Nous avons eu l’idée avec des amis de créer « le livre voyageur ». Choisir un ou des livres capables de « stimuler » les consciences sur ce QUI PEUT NOUS ARRIVER DEMAIN.

    Nous offrons CE LIVRE à une personne de notre entourage et elle s’engage ensuite à faire « voyager » ce livre parmi ses amis, ses connaissances ou des gens proches de nos idées. Cela permet au livre de « voyager » parmi une dizaine de personnes Mais cela peut aller plus loin. Une de nos amies a fait voyager un livre auprès de vingt personnes.

    QUAND CE LIVRE A ETE LU, nous proposons parfois un débat. Confronter nos points de vue, nos idées, l’esprit de lutte etc.. est le but de ce livre partagé.

    Nous pouvons aussi proposer LA LECTURE COMMUNE d’un livre. Cela permet aux gens d’échanger sur le champ, leurs idées, leurs accords ou désaccords. L’essentiel est de trouver la personne susceptible de lire à haute voix et correctement, l’ouvrage en question.

    Comme un maximum de personnes n’a plus le temps de s’informer, notre devoir est de faire passer l’information par d’autres moyens.

    L’essentiel est de faire « voyager » un ou des livres qui parlent de la réalité d’aujourd’hui et non celle qui est tronquée, masquée par les quotidiens d’aujourd’hui.

    Pour le financement, nous avons commencé par une sorte de « quête » auprès de gens, d’amis, de voisins pour approvisionner « notre bibliothèque ».

    VOILA ce que nous pouvons faire déjà. Engager l’autre à se poser des questions sur les réalités d’aujourd’hui, sur les dangers qui nous cernent.

    CELA PERMETTRA DE MIEUX VOTER AUX PROCHAINES ELECTIONS.
    Car voter demain commence par mieux s’informer aujourd’hui.

    1. reader

      Super Lucide ,un peu comme sur les réseaux sociaux sauf que là c’est plus conviviale, il faut bien choisir ses livres afin que cela ne soit pas de la propagande que les associations, vont à coup sûr dénoncer pour mettre en justice et gagner du fric…Alors que les autorités collaborent aux manifestations religieuses. Mais l’idée est bonne, un peu comme les contes de Pérot, encore faut-il y associer les ados…

  4. Fomalo

    Bien votre action, Lucide@. Mais amener des gens à lire (je ne parle même pas des ados) quand ils sont scotchés à la TV, à leur I phone et aux caquetages associatifs « orientés », c’est épuisant.Nous avons toujours prêté, et surtout donné des livres, en les mettant à disposition, ou même les plaçant dans un carton dans la rue avec « Servez-vous, gratuit » sur un panneau au feutre scotché dessus. Quelle ne fut pas la surprise de les retrouver à la vente chez le brocanteur du coin ou même dans les vide-greniers saisonniers..

    1. lucide

      Merci à Formalo pour sa réponse
      Nous procédons d’une façon un peu « intimiste ». Nous motivons des amis qui motivent d’autres à leur tour. Je ne pourrais pas le faire dans la rue, ou alors il faut vraiment des panneaux décrivant bien la situation pour inciter les gens à lire.Et là ça peut être dangereux, car les gauchistes peuvent arriver.

      Il y a aussi la possibilité de faire des mini-conférences autour d’UN LIVRE donc d’un thème. Mais surtout pas près de chez soi. Car les gens sont tellement « conditionnés » qu’ils pourraient vous rejeter. Des mini-conférences autour d’un livre au moins à 50 kms de chez soi.
      MERCI A VOUS.

  5. reader

    Ce n’est pas ce qui manque dans les livres d’actualités passés, présents et futurs. Passés tels les horribles actes de guerres que nos enfants n’apprennent plus en classe, et pourtant on les emmènent parfois au bout des rails qui s’arrêtent devant les baraquements où des millions de gens ont disparus pour le plaisir de sanguinaires. Présents par des images réelles de prêtre qu’on a égorgé pour l’idéologie religieuse de fous… ou par le black out complet sur les atrocités faits sur une maman dont le petit Kévin ? réclame chaque jour sa présence pour lui raconter l’histoire merveilleuse de la fée coccinelle à pois noirs,qui s’est changée en tueur sanguinaire avec les doigts sur la gâchette de la kalachnikov,le jour du Bataclan, et que son papa dit <> Voilà un livre à lire à vos amis, je vous le conseil car vous allez avoir les larmes aux yeux, la boule au ventre et envie de vomir, je pense que le papa Antoine porte là sans le savoir la réalité passées, présente et future qui attend vos enfants et proches…afin qu’ils votent en connaissances de causes… pour ceux capables de fermer nos frontières…Le Bal des Dézingueurs n’est pas mal non plus, relatent la cupidité des élus depuis 40 ans. Et enfin, celui de Monsieur Max GALLO <> (( il faudra bien qu’ils montent sur le ring et dise <>)) qu’ils répondent à ceux qui condamnent la France pour ce qu’elle fut, ce qu’elle est, ce qu’elle sera : une criminelle devenue vieillerie décadente. OR nos princes, qui devaient la défendre au lieu de pratiquer la boxe française s’inspirent de lutteurs de sumo.( Voyez l’image Chirac ) Comment ne pas chanceler dans ces conditions ? ET les procureurs de frapper fort. Ils exigent que la France reconnaisse qu’elle les opprime, qu’elle les torture; qu’elle les massacre; Seule coupable(( D’après vous ! qui ILS ? QUI sont les opprimés? quels sont les procureurs qui demandent repentance à cette France Coupable ? )) Pas un héros dans ce pays ! Renversons les statues des adorateurs du mal, déchirons les légendes de l’esclavagisme. Célébrons Trafalgar et Waterloo et renions Austerlitz ! IL est temps de redresser la tête petits français et de hausser la voix, de monter sur le ring… et de boxer à la française, en ayant des  » GOSSES voire expression du Canada  » Sources Max GALLO Né en 1932 à Nice, il a été professeur d’histoire, puis éditorialiste, député, ministre et député européen. IL est l’historien romancier le plus connu, auteur d’un grand nombre de biographies ( Robespierre, Jaurés, Vallés, De Gaulle, Napoléon , Victor Hugo , Louis XIV ) d’essais et de romans; en particulier le cycle en dix volumes de LA MACHINERIE HUMAINE ( 1992-1999 ) il a été élu à l’ Académie française en 2007 . auprès de vieux croûtons…Ses romans, Suites romanesques Sa politique fiction ? ses biographies, ses Contes, en Collaboration avec  » Au nom de tous les miens  » de Martin Gray Juif du ghetto de Varsovie aujourd’hui disparu dont je conseil le livre si vous le trouvez. Voilà une bibliothèque immense à faire lire à nos petites têtes blondes et nos électeurs lobotomisés… Merci de m’avoir lu.

  6. EVAEVA

    Un chimpanzé ne pourrait pas croire à l’au-delà, nous dit l’auteur de cet article.
    Mais quel être humain se soucie de ce que peut ou ne peut pas croire un chimpanzé ?
    « Un peu de science éloigne de Dieu,
    Beaucoup de science y ramène. »
    Louis Pasteur (qui n’était pas un chimpanzé).

    En résumé: quand ceux qui se croient plus malins que les croyants se concentreront sur les idéologies criminelles, et non sur les religions en général, nous pourrons sans doute vaincre l’islam, qui n’est pas une religion, mais une idéologie criminelle.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      la plupart des gens, athées notamment se foutent royalement des religions en général et concentrent leurs attaques sur l’islam. Mais il ne manquerait plus que l’on fasse comme trop de musulmans et qu’on interdise la critique des religions ! On ne va pas perdre notre temps à se battre sur ce terrain, merci.

      1. EVAEVA

        Ca ne correspond pas à mon expérience personnelle.
        La majorité des athées que j’ai pu rencontrer en France montraient plus d’hostilité envers les chrétiens qu’envers les musulmans, sans doute parce-que critiquer les chrétiens ne vous mène pas au tribunal, tandis qu’un mot de travers sur l’islam et c’est le branle-bas de combat.
        Je ne considère pas comme une perte de temps de signaler l’hostilité des Français athées contre leurs compatriotes chrétiens. La France est TRES divisée à cause de cela, et les chrétiens, sans cesse attaqués et ridiculisés par leurs compatriotes athées y compris dans la presse et jusque dans les écoles publiques, ont tendance à ne pas se sentir en confiance avec ceux qui les vilipendent sans cesse.
        Un pays désuni ne peut pas lutter efficacement contre l’islam. Les athées de France, trop occupés à attaquer les chrétiens, n’ont pas vu, ou ont refusé de voir, le danger de l’islam. Leur réveil est tardif, et certains d’entre eux ne sont toujours pas réveillés, et continuent de considérer que le christianisme est aussi dangereux que l’islam, tellement ils sont bornés.
        Quant aux Français chrétiens qui ne sont pas hostiles à l’islam, ils ont l’excuse d’avoir toujours été attaqués par leurs compatriotes athées, tandis que les musulmans les grugent gentiment et efficacement par une taqiyya bien rodée.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          Votre expérience, Eva, ne vous autorise pas à généraliser et nous imposer des vérités d’Evangile.

Comments are closed.