Non à l’abominable fusion contre nature du Christianisme et de l’islam …


Non à l’abominable fusion contre nature du Christianisme et de l’islam …

Bat Ye’Or nous avait prévenus.

Sur l’antisionisme, orchestré par la Gôche et les musulmans, en fait l’antisémitisme, allait prospérer la fusion du Christianisme et de de l’islam.

Nous y sommes !

L’énumération qui suit fait froid dans le dos.

Soit nous inversons très vite la vapeur en éliminant fermement  toutes nos « zélites » pacifistes et collabos, soit à très court terme, maintenant, l’Europe tombera dans le trou noir de l’abomination musulmane.

La re-théologisation de Noël repose sur le postulat faux que le Jésus de la Bible est le Jésus (Isa) du Coran.

Cette fusion religieuse, parfois appelée « Chrislam » progresse dans un Occident devenu bibliquement analphabète.

Une école de Lüneburg a décalé la fête de Noël parce qu’un étudiant musulman s’est plaint que les chants de Noël à l’école étaient incompatibles avec l’islam. Alexander Gauland, chef du mouvement anti-immigration Alternative pour l’Allemagne (AfD), a déclaré que la décision de l’école était « une insupportable et involontaire soumission à l’islam » en même temps qu’une « injustice lâche » envers les enfants non musulmans.

« Le mot ‘Noël’, symbole de notre foi et de notre culture, ne discrimine personne : abattre les emblèmes de Noël ne garantit pas le respect, ne produit pas une école et une société plus accueillantes et inclusives, mais favorise l’intolérance envers notre culture, nos coutumes, nos lois et nos traditions. Nous croyons fermement que nos traditions doivent être respectées. » – Samuele Piscina, homme politique milanais.

Dans presque tous les pays européens, ce Noël 2017 aura porté la marque des controverses liées à l’islam.

La plupart de ces conflits ont été engendrés par les élites politiques et religieuses multiculturalistes d’Europe, qui se sont mises en quatre pour laïciser ostensiblement Noël pour éviter qu’une fête chrétienne ne froisse la sensibilité des musulmans.

De nombreux marchés traditionnels de Noël ont été rebaptisés – Amsterdam Parade d’Hiver, Bruxelles Plaisirs d’Hiver, Marché d’Hiver de Kreutzberg, Londres Ville d’Hiver, Munich Fête d’Hiver – pour leur donner un vernis de tolérance laïque et multiculturelle.

Plus inquiétantes ont été les tentatives d’islamiser Noël.

Cette re-théologisation de Noël repose sur le postulat faux que le Jésus de la Bible et le Jésus (Isa) du Coran sont une seule et même personne. Cette fusion religieuse, parfois nommée « Chrislam », gagne toujours plus de terrain dans un Occident devenu bibliquement analphabète.

En Grande-Bretagne par exemple, l’église de Tous les Saints de Kingston sur Tamise a récemment fêté le double anniversaire de Jésus et Mahomet.

La « Milad, Advent and Christmas Celebration » du 3 décembre avait pour but de « signaler l’anniversaire du prophète Mahomet et d’attendre avec impatience l’anniversaire de Jésus ». Le service d’une heure comprenait un temps de prière islamique et était suivi du partage d’un gâteau d’anniversaire.

Le très suivi blog chrétien « Archevêque Cranmer » (Archbishop Cranmer) a vertement critiqué le manque de discernement de l’église de Kingston sur Tamise :

« On ne peut qu’être frappé par cet évènement qui « marque l’anniversaire du prophète Mahomet », sans manifester aucun empressement de l’avènement du Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Mahomet se voit reconnaître un statut de prophète, tandis que Jésus a perdu sa dimension prophétique et son sacerdoce ; il a perdu aussi sa royauté et son messianisme.

On exalte le prophète Mahomet en compagnie de ce bon vieux Jésus, parce que reconnaître à ce dernier une quelconque prétention à la divinité aurait, bien sûr, découragé de nombreux musulmans (comme s’ils n’avaient pas été déjà découragés par le haram [l’interdit dans islam] envers toute manifestation interconfessionnelle et sensiblement missionnaire, n’est-ce pas ?

Le blog a ajouté qu’exalter Mahomet dans les églises aboutit à proclamer que Mahomet est plus grand que Jésus :

« Chaque fois qu’une église accole l’épithète « Prophète » à Mahomet, elle rejette la crucifixion, nie la résurrection du Christ et réfute que la Parole soit devenue chair parmi nous, précisément parce que Mahomet a renié tous les principes fondamentaux de la foi chrétienne ».

En janvier 2017, la cathédrale épiscopale de Glasgow (Ecosse) avait déjà organisé, à l’occasion de la célébration de l’Epiphanie, une fête qui commémore l’incarnation de Dieu en la personne de Jésus-Christ et sa présentation aux Rois Mages, la lecture d’un passage du Coran niant que Jésus soit le Fils de Dieu

Gavin Ashenden, aumônier de la reine, avait qualifié cette lecture du Coran de « blasphème ». Il a ajouté qu’« il existe d’autres manières, et bien meilleures, de bâtir des « liens de compréhension » avec les musulmans.

À Londres, un groupe parlementaire multipartite sur les musulmans britanniques, composé de représentants de la Chambre des communes et de la Chambre des lords, a publié un rapport intitulé « Un très joyeux Noël musulman » dans le but d’attirer l’attention sur « l’humanité » des musulmans pendant Noël. Le rapport indique :

« Trop souvent, les organisations caritatives musulmanes font l’objet d’une couverture médiatique négative… Nous entendons peu parler du « Joyeux Noël musulman ». Les soupes populaires, les banques alimentaires, les dîners de Noël, les œuvres de bienfaisance, les fêtes de fin d’année, les organisations caritatives musulmanes seront pourtant à la manœuvre pendant la période de Noël. »

En Écosse, le gouvernement régional a été accusé d’ignorer Noël « sapant » ainsi l’héritage chrétien de la Grande-Bretagne, tout en finançant des « festivals d’hiver » pour les minorités ethniques.

Le ministre écossais du développement international, Alasdair Allan, a budgété près de 400 000 £ (451 000 €) pour le financement de 23 événements qui auront lieu au cours de l’hiver. Il en a parlé comme de « dates clés de notre calendrier national » et a ajouté que ce programme « passionnant et diversifié » aiderait les Écossais à « célébrer tout ce qui est formidable au sujet de notre merveilleux pays pendant les mois d’hiver ».

Mais aucun de ces événements n’aura un lien quelconque avec Noël.

Un porte-parole de l’Église catholique d’Écosse a déclaré :

« Nous sommes au regret de constater que le gouvernement écossais a choisi de nier la réalité religieuse de Noël dans toutes les manifestations du Festival d’hiver : plus de la moitié de la population a réaffirmé son appartenance à la religion chrétienne lors du dernier recensement. Les catholiques et les chrétiens en général, sont en droit de s’interroger sur ce Festival qui, financé sur fonds publics, n’inclut aucun événement qui aide les Ecossais à célébrer la naissance du Christ, l’évènement le plus important de l’hiver. »

Gordon Macdonald, de l’association caritative chrétienne CARE, a ajouté :

« La politique de laïcisation menée par le gouvernement écossais depuis un certain nombre d’années sape notre héritage chrétien et notre système de valeurs. »

Au Danemark, une école primaire de Graested a annulé le service religieux qui marquait traditionnellement le début de Noël afin de ne pas offenser les élèves musulmans.

Certains parents ont accusé l’école de pratiquer le deux poids-deux mesures : l’école avait auparavant organisé un événement appelé « Semaine de la Syrie » qui a immergé les enfants dans la culture du Moyen-Orient.

Ignorant les parents, le conseil scolaire s’est rangé du côté de l’école :

« Le conseil soutient la décision de l’école de créer de nouvelles traditions [souligné par l’auteur] pour les enfants et les jeunes. »

Le Premier ministre danois, Lars Lokke Rasmussen, qui a fréquenté l’école pendant son enfance, a déclaré que la décision devrait être annulée. La ministre de la Santé, Ellen Trane Norby, a ajouté :

« Les écoles primaires danoises ont un devoir de transmission des connaissances – et l’enseignement des valeurs culturelles et des traditions de Noël en fait partie. »

En France, le marché de Noël de la Croix-Rousse à Lyon a été annulé en raison des coûts de sécurité exorbitants générés par la lutte contre la terreur islamique.

La Fête des Lumières a toutefois été maintenue.

Le gouverneur militaire de Lyon, le général Pierre Chavancy, a déclaré qu’en raison du caractère « sensible » de l’événement, 1 500 soldats et policiers seraient déployés, épaulés par des chiens, des brigades fluviales et des équipes de déminage.

En Belgique, le responsable de la Croix-Rouge de Liège, André Rouffart, a ordonné aux 28 bureaux de la ville de décrocher leurs crucifix pour affirmer l’identité laïque de l’association.

Des critiques ont affirmé que cette décision était partie prenante d’un effort plus large pour « modifier certaines terminologies » et « rompre avec nos traditions et nos racines » afin d’apaiser les musulmans.

« Nous parlions avant des vacances de Noël, nous disons maintenant les vacances d’hiver », a déclaré un volontaire local de la Croix-Rouge. « Le marché de Noël de Bruxelles a été rebaptisé « Plaisirs d’Hiver ». On devrait laisser les choses comme elles sont. »

En Allemagne, une école de Lunebourg a décalé la fête de Noël après qu’un étudiant musulman se soit plaint des chants de Noël incompatibles avec l’islam.

Ce report de l’événement sur une activité parascolaire non obligatoire a généré « un flot de messages haineux et même de menaces contre la direction de l’école et le conseil scolaire », affirme le magazine Focus.

Pour apaiser les parents, le directeur Friedrich Suhr a déclaré que les chansons de Noël « non chrétiennes » telles que « Rudolph le renne au nez rouge » seraient maintenues.

Alexander Gauland, le leader du mouvement anti-immigration Alternative pour l’Allemagne (AfD), a déclaré que la décision de l’école était « une soumission insupportable et involontaire à l’islam» en même temps qu’une « lâche injustice» commise envers les enfants non musulmans.

À Munich, des publicités pour un « marché d’hiver » multiculturel ont représenté un bonhomme de neige recouvert d’une burqa.

Le président de l’AfD en Bavière, Petr Bystron, a remarqué ironiquement : « Un bonhomme de neige en burqa comme symbole de tolérance ? »

A Halle, le marché de Noël a été rebaptisé « Marché d’Hiver ».

A Berlin, le marché traditionnel de Noël a dû être protégé par des barrières de béton pour empêcher la réédition de l’attaque djihadiste qui, l’an dernier, a tuée 12 personnes et blessée plus de 50 autres.

À Stuttgart, un homme de 53 ans a été arrêté au marché de Noël après avoir prétendu être porteur d’une bombe dans son sac à dos.

À Potsdam, le marché de Noël a été fermé après réception d’une lettre piégée par une pharmacie voisine.

À Bonn, le marché de Noël a été évacué en raison d’une alerte à la bombe.

En Italie , une école de Milan a supprimé toute référence à Noël dans l’organisation d’une fête rebaptisée « La Grande Fête des Joyeuses Vacances ».

Sur Facebook, Samuele Piscina, élu local, a accusé l’école de pratiquer « un gauchisme politiquement correct » qui prive les enfants italiens des joies de Noël :

« Après les crèches et les crucifix, même les fêtes de Noël sont désormais bannies des écoles : le mot « Noël », symbole de notre foi et de notre culture, ne discrimine personne : supprimer les emblèmes de Noël ne garantit pas le respect, ne produit pas une école et une société accueillantes et inclusives, mais promeut seulement l’intolérance envers notre culture, nos coutumes, nos lois et nos traditions. Nous croyons fermement que nos traditions doivent être respectées. »

À Bolzano, l’arbre de Noël en carton commandé par la mairie a été retiré pour éviter « d’offenser la sensibilité » des musulmans.

Un élu local, Alessandro Urzì, s’est indigné : « La rigidité bureaucratique qui a fait disparaître l’arbre pour éviter de froisser la sensibilité de certains ne fait qu’illustrer la sauvagerie du climat culturel. »

En Norvège, une école primaire de Skien a annoncé que les festivités de Noël incluraient cette année, non seulement la lecture habituelle par les élèves des versets de la Bible, mais aussi de deux versets du Coran qui se réfèrent à Jésus.

L’inimitable Bruce Bawer en a tiré les conséquences :

« Le Noël de l’école Stigeråsen fournit un autre exemple de dhimmitude : le désir de soumission de l’Europe à l’islam. Cette année, quelques versets du Coran seront lus dans un spectacle de Noël ; l’année prochaine, la même fête célèbrera les deux religions sur un pied d’égalité ; et il ne faudra pas attendre trop longtemps pour que la fête des enfants ait lieu sans croix, ni arbre de Noël, avec seulement des tapis de prière, des bénédictions en arabe et des hijabs pour les filles. »

En Espagne, le conseil municipal de Madrid a remplacé les festivités de Noël par une « foire internationale des cultures » néopaïenne.

Selon Manuela Carmena, maire de Madrid et ex-militante communiste, il s’agit bel et bien de déchristianiser Noël pour le rendre plus inclusif :

« Nous savons tous que Noël est une fête d’origine religieuse, mais c’est aussi une célébration d’humanité, et de solidarité. C’est pourquoi la mairie de Madrid déploiera tous les moyens en son pouvoir pour que tous les habitants de la ville, d’où qu’ils viennent, profitent de Noël. »

Brisant la tradition, la mairie de Madrid a également refusé de placer une crèche à la Puerta de Alcalá, le plus emblématique des monuments de la ville.

L’élu local José Luis Martínez-Almeida a accusé Carmena de « célébrer avec enthousiasme le Ramadan » et « de cacher tous les symboles chrétiens de Noël ».

Il a ajouté :

« Rendez-nous nos racines culturelles et religieuses ! »

 

https://fr.gatestoneinstitute.org/11606/noel-islamisation-europe

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




23 thoughts on “Non à l’abominable fusion contre nature du Christianisme et de l’islam …

  1. butterworth

    c est le souhait DU PAPE retour aux racines ceux ne tendant pas l autre jouehttps://www.bing.com/videos/search?q=soltisce+hiver&&view=detail&mid=8CC680BB07ED5F471BEB8CC680BB07ED5F471BEB&FORM=VRDGAR

  2. Machinchose

    bel article! merci!!

    t’imagines si le Momo avait été pendu ???

    les musulmans se balader avec , en guise de pendentif une corde a noeud coulant…..

    dans ma jeunesse, on appelait ça une Blennorhagie

    ou plus prosaïquement une chaude-pisse alias chaude – lance !! 😆

  3. Machinchose

    chez le Musuls on dit reconaitre la sainteté de Jésus……peut etre, mais alors pourquoi l’ avoir affuble du prénom de  » Aïssa » ???

    ils auraient pu l’ appeler de son vrai nom « yéchoua » comme le firent les juifs !

    surtout que l’ orthographe employée permet sa transcription en arabe sans aucun problème

    ça donne ça: يشوعا

    facile pour les arabisants du site….

    je me suis longtemps demandé, et je continue, qui était vraiment ce  » Aïssa »

    d’ autant plus que n’ importe quel étudiant de l’ Inalco, en première année vous apprendra qu il existe a travers tout le Maghreb et le proche orient cette secte musul dite « Aîssawa » voir sur gogole wiki, fondée au 15 eme siècle par un nommé  » Ben Aïssa »

    on n’ en sait pas plus sur ce « traficotage » du nom de Jésus arabisé

    le coran parle de  » wa qalète el massihines Aïssa ibn allah… » -les chrétiens disent que Aïssa est le fils de Dieu !!

    je pense a une embrouille au moment de la « purification » du bouquin sous Omar , pas le Matuer, l’ autre, le Atoutuer

    l’ islam est coutumier du fait, comme par exemple en parlant du beau père de Moïse, le Madianite Jethro…fêté et reconnu dans la tradition juive sous le nom de Yéthro, hé bien, là aussi, chez eux ils ne le connaissent sous le nom de « Chouayèbe »

    franchement, je ne vois pas le rapport…..comme le fameux « Ozeïr » dont le corant dit

    « et les juifs disent que Ozeïr est le fils de Dieu… »

    putain! quels cafouillages !! du grand n’ importe quoi!! selon des potes grands universitaires et enseignants, il pourrait s’ agir du Ezra de la Bible

    faut dire que le Momo a reçu davantage d’ enseignements, s’ il a vraiment existé, de chez des prêtres Chaldéens, Assyriens, et de Rabbins que d’ autres savants dans le domaine religion…
    nourri au lait de ces deux mamelles judéo-chrétiennes il fera en sorte de passer son 06 a Dieu/ Allat pour recevoir ces fameux SMS (service musulman sacré) qui prendront aprés le nom de « Coran »

    a quoi ça tient !!

    1. Claude

      Je n’ai pas le degré de connaissance de machin chose sur la question mais il me semble que sa dernièce phrase : « â quoi ça tient » devrait être ponctuer d’un ?

      Et si cela tenait du fait que pour les musulmans, le seul monothéisme est l’Islam ?

      N’est-ce pas ce dont ils sont convaincus en répétant 5 fois par jour dans la prière : il n’y a de Dieu qu’Allah et Mahomet est son messager »……où une formule de ce genre.

      Hors l’Islam étant postérieur au judaïsme et au christianisme, le problème des musulmans est de devoir récrire l’Histoire en mettant l’accent sur l’antériorité de l’Islam par rapport à la chronologie de l’apparition des 3 religions dites monothéistes.

      D’où cette volonté tous azimut de tout récrire pour imposer un jour que tout ne découle rail de l’Islam…..

      D’où ce processus mental « d’intemporalité » du discours de l’Islam dans tout un tas de sujets……lequel Islam tout comme avant lui le communisme ne peut produire au final que des esprits tiraillés en permanences entre tentatives de cohérence intellectuelle et schizophrènie.

      À force de vouloir récrire le passé pour rendre antérieur ce qui est postérieur……on finit par être cul par dessus tête ( désolé j’ai pas pu m’en empêcher )

      Bon réveillon à tous.

    2. Fomalo

      Bravo pour votre commentaire Machinchose sur l’article inquiétant de Massilia. Mais je n’ai pas compris le « O6 »..? Croyez-vous que le momo aurait fait son voyage nocturne jusqu’à Jérusalem en enfourchant une jument du nom de Boraq (Baruch en hébreu, un des prophètes et le prénom de Spinoza!! ..) ce qui pourrait expliquer qu’il est entièrement à à la masse ce pauvre type, étique comme un malingre chamelier -sans le hè – de l’éthique?

  4. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    Le crucifix que je porte autour du cou semble ne pas plaire à certains musulmans. Si ils veulent se marier entre cousins, mettre en péril leur santé en faisant le ramadan, battre leur femme, donner leurs filles impubères à de vieux cochon et subir la charia avec tout son cortège d’horreurs et d’injustices qu’ils le fassent chez-eux et non chez les autres.

  5. J

    C’est une honte. Et les peuples ne se révoltent même pas. Tout juste grognent-ils un peu. Et Vatican s’étonne après de perdre des fidèles ou de les voir suivre ceux qui, comme le Cardinal Sarah ou le Père Boulad, appellent à la méfiance envers les muzz.
    Et comment les gens peuvent comparer Jésus à mahomet ? Le premier apporte un véritable message de paix, l’autre était un tueur, un violeur, un pédophile, une véritable ordure. Qu’est-ce que les gens ont dans la tête ?

  6. Lio de France

    Si vous croyez vraiment que Dieu est tout puissant,
    alors il peut appeler les musulmans à la conversion.
    D’ailleurs, les musulmans le savent, puisque c’est inscrit dans leur Coran :
    Sourate 80, verset 3 : »Qui t’as dit qu’il [l’homme du verset précédent] n’allait pas se convertir .
    Et ce même livre précise que ce n’est pas à eux de convertir,
    mais à Dieu. Or comme il n’y en a qu’un, le Nôtre :
    Sourate 2, verset 272 : »Tu n’as pas pour mission, Ô prophète, de convertir les hommes. »
    Voila autant d’arguments pour que nos amis musulmans la mette en veilleuse.

  7. Amélie Poulain

    « C’est une honte. Et les peuples ne se révoltent même pas. »

    Eh oui, si les gens ne se rendaient pas complices en se rendant à ces marchés de Noël rebaptisés ce serait le désert et les choses changeraient forcément;

    Pour ma part, je ne mets jamais les pieds, c’est un autre exemple bien sûr, dans les lieux baptisés « François Mitterrand ». C’est symbolique mais les politiques ne sont rien sans le peuple et ce genre d’attitudes adoptée par beaucoup finiraient pas étouffer dans l’oeuf ces initiatives.

    Ce sont les gens qui font la politique en fait, et ce sont eux qui permettent aux musulmans d’imposer leur vision des choses, qui n’a et n’aura jamais rien à voir avec notre Culture Occidentale (si certains le croient, ils se trompent et je les plains, ils porteront une responsabilité lourde à porter….).

  8. Tapis rouge .

    Pour les chrétiens , pas d’hésitation , Jésus , est le fils de Dieu , ou du moins une émanation de Dieu et l’Esprit de Dieu est Saint . C’est sur cette Foi ou cette idée que repose le christianisme .

    Pour l’Islam , Jésus ( Si Aissa ou Isa ) n’est qu’un des 25 Prophètes qu’ils reconnaissent , tous venus de l’Ancien Testament et appartenant à la Bible .

    La première Sourate semble une répétition de l’Ancien Testament . Une Sourate entière dite Sourate à Marie ( Myriam ), la seule femme que le Coran évoque , mère de Jésus .

    L’abomination pour le culte musulman est de dire que Jésus est le fils de Dieu , le plus grand péché . Une petite sourate de la fin du Coran dit :
    « Dieu est un
    C’est le Dieu éternel
    Il n’a point enfanté
    Et n’a point été enfanté « .

    Les Sourates du Coran n’ont pas de logique et sont présentées les plus longues les premières , les moins longues ensuite , mais l’idée centrale réside dans la disparition du christianisme et du judaïsme , par la force s’il le faut .

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Le Coran est totalelemnt délirant sur le sujet de Myriam-Marie : il y a dedans une confusion totale entre Marie, soeur de Moïse (1300 avant JC) et Marie mère de Jésus …

      1. frejusien

        vous m’en direz tant ! ce bouquin est bourré de confusions et de contradictions, pas étonnant que ça fabrique des « dizikilibrés »

  9. mac gyver

    Nous ne sommes pas obligés, de suivre ce pape, qui se met à plat ventre devant cette religion d’égorgeurs. Il faut quand même ,que les gens en finissent avec la volonté d’ être embrigadés de force ,dans des groupes, ne reflétant plus ce qu’ils recherchent. Prenez-vous en charge, sans attendre des miracles…. qui n’arrivent jamais. Et puis , il n’est nul besoin de croire, à quelconque secte , qui est là, pour avoir accès à votre libre arbitre. On peut vivre très bien sans religion , j’en suis la preuve vivante. Liberté d’esprit: c’est ce qui doit guider chacun .

  10. La moutarde me monte au nez

    Personnellement je retiens de tout cela que le premier commandement des juifs et des chrétiens est: «  tu ne tueras point « 
    Alors que le Coran est truffé d’invites à tuer les non musulmans.
    Secondairement, les deux premières religions tolèrent l’athéisme et les autres religions, alors qu’en islam c’est exactement l’inverse.
    Je porte aussi une croix bien en évidence en tour de cou.
    C’est La croix, rouge, en forme de poignard de la reconquista espagnole.
    Je ne suis pas obsédé par la religion, je me revendique plutôt libre penseur tendance anarchiste, ni Dieu, ni Maître.
    J’ignore s’il y a vraiment un Dieu, mais s’il y en a un, je m´arroge le droit de dialoguer en direct avec lui, sans passer par l’intermédiaire d’un anti pape vendu que je ne reconnais pas.
    Je laisse à chacun le choix de penser ce qu’il veut comme il l’entend.
    En retour, je n’en supporte pas qu’on vienne me dire comment et quoi penser
    et qu’on s’en prenne à mes traditions occidentales.
    Je veux continuer en toute quiétude à pouvoir rire de tout et n’importe quoi, regarder la beauté des femmes lorsque qu’elles nous font le cadeau de nous la montrer, continuer à manger du cochon et boire du vin.
    Je suis prêt pour cela à mourir les armes à la mains, en emportant du monde avec moi.
    Je trouve même que çà tarde à venir et j’espère que ça va péter avant que je sois gâteux dans un mouroir, pour pouvoir prendre ma part du grand ménage dont la France a besoin sur tous les plans, religieux, civique, judiciaire, enseignement et politique.
    Bref il y aura beaucoup à faire, il faudra ressortir les guillotines, avoir beaucoup de bonnes cordes et de bons lampadaires car je crois beaucoup à la vertu de l’exemple et je suis persuadé que tout rentrera dans l’ordre et que tout redeviendra vertueux dès que les pourris de toutes espèces verront leurs confrères accrochés aux réverbères, style vergers du roi Louis.
    En attendant, je me balade avec ma croix, rien que pour les emmerder.
    J’en ai même fait coudre une énorme dans le dos de mon blouson de moto,
    et rajouté deux croix templieres sur les de ma moto, pour qu’il sachent que les croisés ne sont pas mort et que s’ils continuent à nous chier dans les bottes, nous allons leur montrer de quel bois on se chauffe…

    1. Machinchose

      « le Coran est truffé d’invites à tuer les non musulmans

      en effet! mais depuis il ont beaucoup progressé en tuant des millions de Musulmans comme eux

      c’est comme si le Créateur avait doté les Peuples raisonables de quelques religion:boudhisme,christianisme, judaisme,hindouisme, et qu il avait infligé l’ islamisme aux laissés pour compte de l’ humanité

      ce qui explique beaucoup de choses…..

  11. Révolution

    Débattre ainsi sur « l’abominable fusion contre nature du christianisme et de l’islam » est un sujet assez nouveau et montre bien que le monde évolue mal en essayant envers et contre tous ( bon sens ) d’imposer toute les cultures et le vivre ensemble .
    Avant les musulmans étaient une minorité et ils n’imposaient pas leur doctrine en se victimisant comme ils le font aujourd’hui
    aurait on idée de fusionner le bouddhisme avec le christianisme ?
    ou le judaïsme avec l’islam ?
    Tout cela ne sont que manœuvre politicarde qui essaye de concilier les deux (l’islam et le christianisme) afin de créer un nouveau monde multiculturel et religieux
    De plus il y a l’imposteur rusé bergoglio qui essaie lui aussi de fusionner les deux religion
    Ils y a trop de menteurs , d’escrocs et d’imposteur au pouvoir !
    Il faut renverser ce système avant qu’il ne soit trop tard !

  12. Dorylée

    Il se passe en France entre le christianisme et l’islam la même chose qu’en Inde entre l’indouhisme et l’islam. Les élites indiennes marxisantes sous l’impulsion de Néhru ont nié les massacres musulmans de l’Indu Kush jusqu’à les effacer de l’histoire au point qu’aujourd’hui, les indiens et le reste du monde dont bien sûr la France nient le massacres de 80 millions d’indous par les musulmans. Chez nous, l’extrême gauche, la France insoumise de méluche, les indigènes de la république , etc. très fortement imbibés de communisme primaire procèdent de la même façon en modifiant insidieusement les manuels scolaires de nos enfants afin de leur apprendre les délices orientaux et leur faire oublier nos glorieux ancêtres Clovis, Charles Martel, Jean Eudes, etc. D’ici deux ou trois générations, plus personne en France n’aura connaissance du 11 septembre, de Nice, du Bataclan. Quant à Noël, Pâques, la Bible et Jésus Christ, il n’y aura pas besoin d’attendre si longtemps puisque même le pape particpe au révisionnisme. Voyez cet excellent article de Dreuz;info https://www.dreuz.info/2016/07/14/hindi-kouch-ou-le-negationnisme-du-genocide-de-80-millions-dindiens-par-lislam/

Comments are closed.