Invasion de l’Europe ( Sardaigne, Grèce… France ) : quand on veut on peut !


Invasion de l’Europe ( Sardaigne, Grèce… France ) : quand on veut on peut !

Si on voulait empêcher l’invasion ( voir article sur l’invasion de la Sardaigne ), on le pourrait .

Voici un chant ( écrit pour rendre hommage à Surcouf ) dont j’ai modifié seulement quelques paroles .

 » Buvons un coup, buvons en deux
A la santé des amoureux
A la santé de la France,
Et merde pour l’ islam
Qui nous a déclaré la guerre.

Nous vîmes venir sous l’vent à nous
Une flotte de musulmans
Qui fendait la mer z’et les flots
C’était pour attaquer la France

Le commandant du bâtiment
Fit appeler son Lieutenant
Lieutenant, te sens-tu capable
Dis moi te sens tu assez fort
Pour prendre l’ islam de plein bord ?

Le Lieutenant, fier z’et hardi
Lui répondit : Capitaine, oui
Faites branle bas dans l’équipage
Je vas hisser notre pavillon
Qui restera haut, nous le jurons.

Le maître donne un coup de sifflet
Pour faire monter les deux bordées
Tout est paré pour l’abordage
Hardis gabiers, fiers matelots
Braves canonniers, mousse petiots.

Vire lof pour lof, en arrivant
Nous l’abordâmes par son avant
A coups de haches a coups de sabres
De piques, de couteaux de mousquetons
Nous l’avons mis à la raison « 

____________________

Ce chant évoque un fait réel qui a eu lieu le 7 octobre 1800.

D’un côté, un vaisseau anglais , le Kent : 1200 tonneaux, 38 canons, 400 hommes .
Du côté français, une frégate, La Confiance : 450 tonneaux, 24 canons – de plus faible calibre que ceux des Anglais – 160 hommes .

 » En dix minutes – les Anglais affirmeront 20 – après un combat acharné, l’affaire sera réglée. Il en résultera pour les Anglais, bien que trois fois supérieurs en nombre, une perte humaine quatre fois plus nombreuse que celle des Français, lesquels compteront dans leurs rangs entre 3 et 5 morts et de 6 à 13 blessés. « 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Surcouf#Prise_du_Kent,_octobre_1800

Quand on veut, on peut .

C’était au temps où les Français …….

 » je vais hisser haut notre pavillon
qui restera haut, nous le jurons « 

 » A coups de haches a coups de sabres
De piques, de couteaux de mousquetons
Nous l’avons mis à la raison « 

________________________

Voici la version de ce chant (  » au 31 du mois d’ août  » ) interprétée par l’ Infanterie de Marine.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Invasion de l’Europe ( Sardaigne, Grèce… France ) : quand on veut on peut !

  1. Celtillos

    He oui c’était le temps ou les hommes se comportaient en homme, des Surrcouf, du gué Trouin, Jean Bart et autres corsaires Malouins ou Nantais il nous en faudrait a ce jour plusieurs. mais voila les hommes, les vrais sont ou soit devant leur créateur ou trop vieux pour prendre les armes….

  2. Machinchose

    Salut Claude, chanson apprise a l’ école primaire ou les bons Pères Blancs nout faisaient dire « et zut pour la Reine d’ Angleterre » 😆

    c’était ce temps ou les mômes, devenus vieux aujourd’ hui étaient nourris de chants patriotiques vibrants, de chansons charmantes et romanesques « dessous ma fenêtre y a un oiselet … » ou en core « a la fntaine aux fées, j’ ai vu mes pleurs couler » sans oublier les terroirs avec « la haut sur la montagne l’ était un vieux chalet, murs blancs, toit de bardeaux… »

    tu vois 70 ans aprés on s’ en souvient
    les Pères Blancs en ces époques, ils portaient a droite de leur ceinture un Colt 45 impressionant, un gros crucifix qui, tenu a la main pouvait fendre un crâne

    1. claude t.a.l

      Salut Machinchose,

      Maintenant les grandes croix sont interdites ( ça pourrait heurter … )
      Quant aux Colt 45 …… ( pourtant, ça faisait du  » bon boulot  » )

      😉

    1. Agnes

      Les croisés avaient la foi. La foi est une force extraordinaire pour un soldat. Relisez Machiavel qui a beaucoup écrit sur le sujet. Un peuple sans foi ni certitude est beaucoup plus vulnérable face à un conquérant. Les croisades voyaient s’affronter des guerriers qui, dans les deux camps, avaient une foi. On peut en penser ce que l’on veut mais c’était une foi donc on peut, et vous avez raison, constater que la supériorité numérique des musulmans ne leur a pas permis de gagner contre les croisés. Aujourd’hui les choses sont différentes : les musulmans ont une foi qui est ce qu’elle est et une démographie plus dynamique que la notre. Nous sommes une population vieillissante , déchristianisée et acculturée. Notre avenir s’il n’est pas écrit est très sombre ou au moins inquiétant. Notre salut ne viendra pas de nous ( même avec un sursaut spirituel ou/ et culturel). Il viendra de l’est.

      1. JackJack

        Agnes, du fond de mes 81 années, je vois comme vous… Les Français, en grande majorité, ne croient plus en grand chose (sans pour autant parler de religion), ne sont plus des soldats (avec ou sans uniforme, juste des « soldats »), alors qu’à l’est, on sait encore ce qu’est la patrie (mot dont on ne connait même plus le sens, et qu’il n’est sans doute pas bon de citer en public…), une patrie que les Européens de l’est entendent bien défendre avec, à leur tête, de VRAIS chefs d’état.

      2. .templier.templier

        vous avez bien raison AGNES…..totalement raison….
        voila pourquoi,je suis allé a la messe de minuit pour la première fois je l avoue a l abbaye de tamié au col de tamié situé a 1000m d altitude au dessus d Albertville….ce 25 décembre 2017…
        je suis allé demandé de l aide au ciel pour que l on s en sorte…pour notre pays…pour notre continent…la civilisation européenne et tout le reste…
        je pense aussi que nous n étions pas assez nombreux a le faire…
        merci FREJUSIEN de votre commentaire….
        hé oui je crois absolument aux forces de l esprit….ne m en voulez pas je suis ainsi….
        he si je dois périr comme je l ai déja indiqué ici….pour cette guerre sacrée contre cette pieuvre islamique…je l accepte de bonne grace….
        pour moi c est tout naturel….
        bonne nuit…

Comments are closed.