Général de Villiers : poète revendicatif ou grand militaire ? Ni l’un ni l’autre, hélas !


Général de Villiers : poète revendicatif ou grand militaire ? Ni l’un ni l’autre, hélas !

Le 20 juillet 2017, l’ex-porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, avait comparé le général de Villiers à un « poète revendicatif ».

Cinq mois après sa démission du CEMA (Chef d’État-Major des armées), celui-ci parle de ses « valeurs pour la France » dans un entretien exclusif avec l’hebdomadaire Valeurs Actuelles (N°4230 du 21/12/2017).

« Le 19 juillet, il démissionne. Le 8 novembre, il publie Servir. Le général de Villiers exhorte aujourd’hui les Français à retrouver la fierté nationale. »

Huit pages où l’on pouvait s’attendre à un réquisitoire musclé contre la politique sécuritaire des gouvernements précédent et actuel. Ou au moins à des propositions viriles pour rétablir la situation dans les cités et les prisons ou combattre la gangrène islamiste qui ronge la société française.

Malheureusement, l’entretien semble osciller entre banalités convenues et message papal (« Entrez dans l’espérance » de Jean-Paul II…)

Extraits :

Comment expliquez-vous le succès de votre livre ?

« [Les gens] veulent savoir à quelles menaces nous sommes confrontés, quels sont les moyens pour les contrer, quelles sont les missions de nos soldats ».

Acheter votre livre est-il un acte militant ?

« Je sens effectivement un soutien par rapport au 19 juillet, date de ma démission, qui pour eux a été un choc, et dont je rappelle qu’elle avait deux causes : sur le fond, la protection du budget de nos armées, et sur la forme, le discours du président le 13 juillet, qui entamait la confiance entre nous. Pour cela, mes lecteurs me remercient de ne pas tomber dans la basse polémique ».

Cinq mois plus tard, la France est-elle protégée ?

« Aujourd’hui, notre modèle est en surchauffe, exploité à l’extrême de ses possibilités, fatigué. […] Il faut des équipements nouveaux, avions, blindés, bateaux, il faut s’occuper des « grains de sable » qui pourraient gravement altérer l’efficacité de nos armées, c’est-à-dire les systèmes d’information, le renseignement, la cyberdéfense, l’espace, les munitions, les pièces de rechange […] »

« Quand on étudie les défaites françaises, on réalise qu’elles viennent souvent de ce grain de sable. Pour protéger la France et les Français, il fallait une rallonge substantielle de notre budget à hauteur de 2 milliards d’euros par an dès 2018 […] »

Vous citez Boumédiène : « un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord, à la recherche de leur propre survie ». Nous y sommes. Comment faire ?

« Nous faisons face à deux lignes de conflictualité : le retour des Etats-puissance et l’islam radical […] Beaucoup de ceux qui migrent le font à cause de la pauvreté ou de l’insécurité dans leur pays d’origine. La solution, face à ce phénomène migratoire, est de vaincre la pauvreté et d’apporter la sécurité ».

Comprenez-vous la crainte des Français au sujet de la progression de l’islam sur le territoire ?

« Analysons-le de manière très dépassionnée, sans idéologie, sans raccourcis qui nuisent à la vérité. […] Le grand danger de la situation actuelle, c’est l’amalgame, qui serait terrible. Le terrorisme entraîne la suspicion, extrêmement dangereuse pour l’unité nationale. »

Vous parlez d’un ennemi qu’on combat sur notre sol…

« L’ennemi islamiste est caché dans la population. […] En France, les trois lieux privilégiés de radicalisation sont la prison, les mosquées radicales et les réseaux sociaux. Cette guerre, qu’il faudra gagner, va être longue. Elle se jouera notamment sur le terrain du renseignement. […] L’objectif, c’est que le Bataclan ne se reproduise pas, qu’on arrive à neutraliser les assaillants sur le sol national, dans l’espace aérien, en mer le long de nos côtes, dans le cyberespace, avant qu’ils ne frappent. »

L’anticipation, la capacité de déceler le passage suffiront-elles ?

« La question fondamentale, c’est « comment empêche-t-on un jeune de basculer dans l’islamisme radical ? ». […] Dans l’armée, nous savons parler à la jeunesse, y compris celle qui a des difficultés. Il faut lui offrir de la discipline et pas de la mollesse, de l’égalité et pas de la discrimination positive, du sens et pas simplement de la rationalité matérielle, de la fraternité et pas de la solitude, des perspectives et pas du court terme. »

Vous égrenez, dans votre dernier chapitre consacré à la jeunesse, vos valeurs cardinales. Quelle est la plus importante ?

« La sincérité. Parce que la jeunesse a besoin de vérité. […] Les jeunes, qui sont immergés dans notre société du virtuel sur les réseaux sociaux, ont besoin de renouer avec le réel, avec des limites clairement affichées. D’un côté, la punition ; de l’autre la récompense. Avec pour règle intangible, le maintien de l’ascension sociale. […] Je crois que nous sommes sur une pente favorable chez nos jeunes en particulier. […] Nous avons de grands atouts : une belle jeunesse, un grand pays. »

Dans cinquante ans, que voudrez-vous que l’on retienne de ce livre ?

« La notion de service, d’où ce titre, « Servir », que j’ai choisi. Et au-delà, l’unité et l’espérance, qui sont les deux piliers de ma réflexion, et ma conviction profonde. Les Français en ont besoin. Ils sentent que la menace est grave, mais ne sont pas résignés. L’unité du pays est la condition indispensable à son succès, l’espérance doit être un cap. Aimons notre jeunesse, elle nous le rendra. »

Propos recueillis par François d’Orcival, Louis de Raguenel et Geoffroy Lejeune

Évidemment Saint-cyrien, le général Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon fait pourtant un discours d’énarque. De grands mots, des incantations, quelques envolées métaphysiques mais finalement pas grand-chose sur l’islam qui devient LE facteur principal de désunion nationale.

On ne lui demandait pas « d’aller buter les terroristes jusque dans les chiottes » mais, cependant, on aurait espéré un peu plus de virilité.

Il semble retenir ses coups et refuser d’admettre qu’en France, « c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition » (François Hollande, dans « Un président ne devrait pas dire ça »)

Bien sûr, il assure ne pas vouloir être un futur homme politique et ne pas chercher la polémique. Mais, d’un grand militaire, le lecteur attend sans doute autre chose qu’une plaidoirie pour une rallonge budgétaire et une consensuelle espérance dans la jeunesse.

Surtout quand 50 % de la jeunesse musulmane (15-25 ans) estime que la charia est plus importante que la loi de la République (Sondage Ifop-Institut Montaigne).

Et quoi faire de cette jeunesse problématique ? L’incorporer dans l’armée ? Vraiment ?

Vu le succès de Servir, les français attendent sans doute l’homme providentiel qui les sortira du cauchemar à venir, celui de la libanisation du pays et de la guerre civile. Du « grain de sable » de l’islam.

Le général de Villiers pourrait-il vraiment devenir celui-ci ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




40 thoughts on “Général de Villiers : poète revendicatif ou grand militaire ? Ni l’un ni l’autre, hélas !

  1. Camp d'Arue

    Souvenez vous de l’Affaire des Fiches (père combes . . .) et bien rien n’a changé ; on ne retrouve en haut de notre armée que les plus serviles et souvent les plus incompétents , moyennant quoi la mafia politique ne craint rien de ce coté là ; et il faut trouver de vrais chefs en plein conflit .

  2. frejusien

    On entend les mêmes rengaines : c’est le vivre-ensemble qui est en filigrane,

    l’unité de la nation ne s’obtiendra qu’après le départ de l’ismerde, toute autre proposition n’est que billevesées ,
    De Villiers, un homme dans la mouvance de la bienpensance, un homme de l’utopie,
    Que s’imagine-t-il ? que l’armée va sauver les âmes perdues des musulmans ?

    Que fait-il de la taqya qui les fera s’enrôler pour mieux nous détruire une fois dans la place ?
    Il n’est pourtant pas sans connaître la mutinerie des soldats muzz qui ne voulaient pas tirer sur d’autres muzz, ces soldats avaient bien été formés dans l’armée FRANÇAISE, ils avaient suivi le même programme pour obéir aux ordres de leurs supérieurs ?
    Une preuve sur mille que lislam sera toujours placé au-dessus de leur pays d’adoption, au moment crucial, ils tourneront casaque, même s’ils sont bien notés en tant que soldats et apparemment bien intégrés,

    RIEN à attendre de ce général d’opérette

    1. AUBERT

      D’où vient l’expression être Limogé??
      ..pendant  » la Der des Der  » nos généraux les plus mauvais les incapables..les collabos etaiient mutés à Limoges..en leur faisant croire que leur présence était utile pour le Pays..en fait devrions nous rouvrir Limoges pour certains de nos incapables..??

  3. frejusien

    De plus, il nous ressort la rengaine de l’islam radical, donc, il n’a pas compris que l’islam radical est le bras armé de l’islam, l’un ne va pas sans l’autre, l’islam radical est le fils de l’islam, sans islam, plus d’islam radical,

    L’islam radical est là pour faire progresser l’islam, pendant ce temps, la majorité des muzz se tient tranquille , voulant nous faire croire que cepasalislam,

    Un général pas trop malin, ma fois , je n’achèterai pas son livre

    1. AUBERT

      Hihii qui a dit ou pense que nos généraux étaient des  » ÉPÉES  » ILS NE SONT LÀ QUE POUR TOUCHER LA SOLDE

      1. Sylvie D.

        Il ne faut pas exagérer tout de même ! Prenez donc sa place sur le terrain en OPEX, vous verrez s’il y est que pour toucher sa solde ……

        1. pouf

          LOL !!!
          Vous pouvez m’en citer des généraux Chef d’État Major sur le terrain en OPEX ? Depuis l’époque napoléonienne…j’ai l’impression qu’ils sont plutôt dans le « sans risque «  pour eux ! Par contre, les « Philippe le Routier », eux, ils sont au feu et risquent leur vie pour notre Patrie….

          1. Sylvie D.

            Regardez ses états de services :

            Origine Drapeau : France France
            Allégeance Drapeau de la France France
            Arme : Armée de Terre
            Grade : Général d’armée

            Années de service :
            1975-
            Commandement Chef d’État-Major des armées
            15 février 2014 – 19 juillet 2017

            Conflits : Guerre du Kosovo
            Guerre d’Afghanistan
            Guerre du Mali
            Troisième guerre civile centrafricaine
            Seconde guerre civile irakienne
            Guerre civile syrienne

            Distinctions : Grand officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur
            Officier de l’ordre national du Mérite

            Famille : Famille Le Jolis de Villiers

          2. Pouf

            à Sylvie D.
            J’ai lu les états de service que vous avez bien voulu énumérer…mais que cela prouve-t-il ??? qu’il fait partie du sérail, ce dont je n’ai jamais douté ! Ce que je veux dire, c’est que tous « ces chefs » ne sont jamais en première ligne !
            Je ne dis pas que ce général ne soit pas à la hauteur, je ne le connais pas ! Je constate qu’il a dit la vérité sur les besoins de l’armée et qu’il a été remercié, de même avant lui, il y a eu, je crois me souvenir, un général de gendarmerie qui avait décrit la réalité de la situation aux députés et qui est passé au placard ( jamais les députés n’auraient dû admettre cet acte anti-démocratique ! )… Ces décisions, politiques, sont un avertissement pour « les chefs », comprenez : la ligne doit être l’asservissement.
            Je comprends qu’il soit tenu à un devoir de réserve si tel est le statut des cadres de l’armée, mais dans ce cas, le mieux est de ne rien écrire ! …ou alors sous un nom d’emprunt !
            Je ne crois pas que notre avenir passe par l’armée mais que le Peuple doive ouvrir les yeux me paraît essentiel et mette ses intérêts personnels en retrait pour laisser un pays « propre » à nos descendants…

          3. Sylvie D.

            à Pouf le 28/12/2017 :
            Désolée, je ne peux vous répondre à la suite de votre post, le reply ne fonctionne pas.
            Je comprends ce que vous voulez dire. Je suis en partie d’accord avec vous…
            Bien sûr, les généraux sont rarement en 1ere ligne. Mais n’est-ce pas normal? Il faut bien que quelqu’un commande les troupes ?
            Vous ne pensez pas que la solution viendra de l’armée ? Je le pensais… mais je suis de plus en plus sceptique.
            Je lis également le site Volontaires pour la France, dont le président est le Gal Martinez, et dont le site est à présent commun avec le Gal Piquemal. Ce sont des généraux qui ne sont plus en activité et « oublient » leur devoir de réserve…. Le Gal de Villiers me semble encore un peu trop « light »…… Il changera peut-être ?
            Bien sûr, le peuple doit ouvrir les yeux. Mais je trouve que beaucoup de gens sont satisfaits de la situation actuelle. Ils n’ont pas envie de changer. Tant que leur frigo est plein et que la télé les divertit, ils n’ouvriront pas les yeux…. C’est triste ….

          4. Christine TasinChristine Tasin

            l’armée ne bougera pas tant que le peuple français ne sera pas dans la rue et aura manifesté comme en 1789 son refus des élus

          5. Pouf

            D’accord avec Sylvie D. et Christine.
            Du pain et des jeux…c’est bien connu !

            Remarquez que le pain est fabriqué à crédit ( déficit abyssal ) et les jeux sont truqués…cela durera-t-il ?

  4. Conan

    Depuis l’ultime combat des « soldats perdus » et leur disparition, ne comptez pas sur des baroudeurs qui n’existent plus, ou sur les carriéristes actuels, pour sortir le pays de la situation dans laquelle l’ont placé nos irresponsables politiques depuis des décennies …
    Il faudra absolument reprendre en mains notre destin par nous-mêmes.

  5. Sanglier

    Ecusez moi d être un peu vulgaire
    Mais c est un trou du cul
    Comment voulez être défendu quand
    Un chef des armées vous dit le mot magique
    Padamalgam on est cuit

    1. reuri

      Je suis tout à fait d’accord.
      On est dans un chaos tel que l’on ne peut plus se permettre de chipoter .
      Maintenant il faut choisir , et cette vieille culotte de peau a choisi le padamalgam.

    1. Machinchose

      ………..ni Challe, ni Salan…..ni Jouhaud…..ni Zeller………….

      «  »Il faut des équipements nouveaux, avions, blindés, bateaux, il faut s’occuper des « grains de sable » qui pourraient gravement altérer l’efficacité de nos armées, c’est-à-dire les systèmes d’information, le renseignement, la cyberdéfense, l’espace, les munitions, les pièces de rechange […] »

      je résume:

      y fô pognon .

  6. claude

    le général vend des bouquins donc il touche des royalties sur les ventes, je lui propose de reverser ces royalties aux familles des victimes des attentats!

  7. reuri

    Cette vieille culotte de peau n’a jamais rien dit non plus sur les français de souche européenne qui composent la majeure partie des militaires du rang.
    A cause du grand remplacement, comment sera l’armée française s’il n’y a plus de troupes.
    Des chefs sans les soldats , alors là bravo les cerveaux étoilés.

  8. hathoriti

    C’est facile de juger quand on ne sait pas tout ce qu’il se passe ! Je pense qu’il ne peut pas dire tout ce qu’il pense et tout ce qu’il sait ! Car il est courant lui, des méandres du cloaque qu’est la politique en France !

    1. Fomalo

      Bonjour Hathoriti, je pense que vous avez raison. Nous ne savons pas tout ce qui se passe, ni tout ce qu’il pense ou ce qu’il sait. Mais en renonçant à ses « royalties », comme le souligne Claude, il aurait pu se faire éditer en Suisse ou en Pologne, et parler plus clair! C’est le problème avec le double sens du titre « SERVIR » lorsqu’on doit ses galons et ses étoiles à l’agilité des passages d’un gouvernement à l’autre. Il a été gravement humilié par un maqueron sans connaissance de l’armée, et s’en proclamant le chef. Lui, de Villiers, a tout à perdre, et notamment sa retraite, (il a une famille des enfants ou petits-enfants qu’il peut encore aider, même si ce n’est pas par son carnet d’adresses… Alors, si j’approuve l’analyse de Frontalier74, je ne me sens pas de jeter la pierre à cet homme, qui a droit à une retraite « philosophique », sinon paisible, et dont je n’achèterai pas le livre. Ce n’est pas un Soldat Perdu, c’est un soldat trahi, humilié, qui va encore réfléchir, soyez-en sûrs à la suite à donner.

    2. Sylvie D.

      Je pense comme vous. Nous ne savons pas tout pour pouvoir porter un jugement. C’est facile de critiquer devant son écran….. cela n’apportera jamais une solution !
      Ce général a passé sa vie sur le terrain, il connaît, il sait….et peut-être ne peut pas tout dire….

  9. claude

    @hathoriti vous écrivez: [Je pense qu’il ne peut pas dire tout ce qu’il pense et tout ce qu’il sait ! Car il est courant lui, des méandres du cloaque qu’est la politique en France !]
    Ah bon il est quand même démissionnaire le général donc il peut parler sans crainte encore faut-il avoir le courage ce qui dans ce cas précis il n’en fait pas montre!

    1. Joël

      Démissionnaire certes, mais il a tout de même les prébendes de la 2ème section, ce qui n’est pas négligeable quand on est 5 étoiles. Les temps sont durs. Sans compter sa société de conseil en management, de formation à l’exercice de l’autorité et du commandement qu’il a créée à peine 3 semaines après son débarquement.

    2. hathoriti

      Non, il y a toujours le devoir de réserve…un soldat est un soldat, à plus forte raison un général ! Pour l’instant, son devoir, c’est de se taire…après, eh bien, on verra ! le général n’est pas homme à se rouler les pouces et à rester à ne rien faire pour la France, je pense qu’il est très uni à son frère…

  10. Désespoir50

    La France, dans son état social actuel, ne peut éviter la guerre civile, qui peut prétendre le contraire.
    Nous sommes dans la situation du Liban d’il y a quelques décennies et inévitablement le sang va couler dans les rues. Alors là je pense que des généraux comme De Villiers, Piquemal, et bien d’autres militaires patriotes seront sollicités, et ils le savent, pour diriger la révolution du peuple.
    C’est sans doute une des raisons, commune chez les militaires, de ne pas trop s’avancer dans des communiqués.

  11. frejusien

    je ne vois pas ce qui l’empêcherait de parler « haut et clair »,
    même hollande, le toumou a été capable de le faire,
    il serait donc plus stupide que lui

  12. Pouf

    Premier point : nous n’avons plus de Liberté d’Expression…il suffit d’observer pour le constater.

    Deuxième point : se préparer à une guerre longue…il me semble que l’Histoire montre que ce sont celles que tout le monde perd ( les deux camps d’ailleurs ). Qui a gagné 14/18 et 39/45 ? ni les Allemands, ni les Français mais un tiers extérieur au conflit : les Américains ! Alors, nous devons ouvrir les yeux sur notre civilisation si nous voulons qu’elle dure. Sa base est la morale judéo-chrétienne. Malheureusement, le pape en fait une interprétation destructrice car la paix n’est possible que si tout le monde la veut, sinon, c’est forcément l’échec du plus faible.

    Troisième point : un « grand Homme » capable d’emmener le pays sur la voie de sa grandeur passée n’est guère possible car l’ENA a été créée en 1945 et donc on peut considérer que depuis les années 50, une « élite » œuvre pour ses intérêts personnel et communautaire. Ils se partagent le pouvoir et dans ces conditions, tout est maintenant noyauté, partout…comment voulez-vous que quelqu’un sorte du rang ? Il faudrait qu’un vrai patriote cache ses idées et arrivent à se hisser jusqu’en haut et encore, il n’est pas dit qu’il puisse agir tant le pays est entièrement sclérosé.
    Alors effectivement, on file sur la soumission ( et notre remplacement ) ou sur la guerre civile ou au mieux sur une révolution mais pl faudrait une révolution « blitz-Krieg » si l’on veut limiter les dégâts.
    Alors le livre du général de Villiers….

    1. hathoriti

      qui nous dit que « le chef », l’homme providentiel sortira forcément de l’E.N.A ? Rien à attendre, ni à espérer de cette chose qui ne fabrique que des clones spécialisés dans l’enfumage du peuple et le remplissage de leurs propres poches…enfin, pour le moins pire…

      1. Pouf

        ??? Je ne dis pas que l’homme providentiel sortira de l’ENA ! Me suis-je mal exprimé ou insuffisamment expliqué ? Je pense l’inverse, il n’y a rien à tirer de cette « élite » issue de l’ENA, où les élèves sont tous cuisinés à la même sauce, ce sont des clones, comme vous l’écrivez ! Même Philippot, je me demande s’il n’a pas rejoint le FN pour mieux l’attaquer ensuite !
        Un ancien de l’ENA, s’il devait en sortir un, devrait avoir une capacité de comédien hors-pair pour tromper toute la clique : c’est plus qu’improbable !
        Je crois l’avoir déjà écrit sur le site : si l’on veut garder cette école ( ce qui n’est pas indispensable ), alors il faut une inéligibilité presque à vie !

  13. Purfruit De La Fraise

    Le général de Villiers restera à jamais gravé dans nos mémoires. Ce grand homme a changé le cours de l’histoire de France.

    Non j’déconne.

  14. france.org

    Personnellement , « j’eusse « souhaité que le Général de Villiers prenne la tête de « l’insurrection « avec bien entendu le Vrai Peuple derrière lui. La France a besoin d’un Chef Militaire pendant un mandat de 5 ans le temps de remettre le pays sur les rails, de le placer en sécurité absolue et de procéder au grand nettoyage à tous niveaux. Politique , sociétale …..etc Encore un rêve, un de plus. Désespérant. Bien entendu je n’achèterai pas son livre , pourquoi faire. Encore un de ses livres insipides qui prônent la capitulation. C’est hors de question, je ne supporte pas les faibles et je vais donc continuer à chercher .La France ne mérite pas CA. Jamais je ne pardonnerai à tous ces faux culs qui s’échinent à détruire ce Pays. Tôt ou tard ils paieront pour le mal qu’ils nous ont fait

  15. patito

    ce général n’est pas le grand muet mais un grande gueule qui brasse du vent .
    Il a trop d’avantages de part son ancien statut pour les perdre

    si il coupait totalement les ponts avec l’armée je pourrais lui accorder un certain crédit

  16. AUBERT

    Les grands esprits se rencontrent toujours..les capirulateurs de service on le cul au chaud….par la merde qu’ils ont pondu dans leur caleçon…😀

  17. MP

    Manifestement, ces hommes n’ont pas remarqué que les principaux chefs militaires du FLN étaient issus des rangs de l’armée française.
    Ils sont en train d’entrainer et de former les futurs chefs de la rébellion musulmane en France en croyant « parler à la jeunesse ».
    Les militaires, pour la plupart courageux et désintéressés, sont
    des boys-scout et des têtes folles.
    Les rares qui ne le sont pas prennent le pouvoir.

  18. Amélie Poulain

    Personnellement, sans polémique ni position partisane, je l’ai vu… et l’ai trouvé fade, j’ai été déçue.

    Il a fait un très bref discours esquissé dans le cadre de la bien-pensance et il avait l’air très pressé de vendre son livre, répondant très succinctement et de façon lointaine pendant la dédicace, à ceux, anciens militaires apparemment, qui s’adressaient lui souhaitant discuter un peu…

    Bon, il ne peut pas tout dire c’est même certain et il est tenu à un devoir de réserve mais je n’ai strictement rien appris d’intéressant (j’ai feuilleté son livre qui ne m’a pas tenté non plus mais c’est juste mon avis pour moi), rien de plus que ce qu’il a servi aux médias, aucun échange authentique… rien de transcendant, je m’attendais à plus de prestance et de discours ferme.

  19. Xtemps

    Nous ne pourrons jamais faire confiance à des personnes engagés dans l’islam qui réclame la destruction de notre civilisation Occidental, qui avait pourtant apporté des bienfaits avec les colonies!.
    Et des gouvernements qui cherchent à imposer cet islam génocidaire de force en couvrant les crimes commis au nom de l’Islam en Europe et dans le monde, ne rassure pas et démontre bien les intentions de détruire la civilisation Occidental de la part de nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, en se servant comme arme l’Islam et combien les pouvoirs sont gangrenés et corrompues par cet empire destructeur stupide en Europe.
    Il suffit de voir l’acharnement des vaccins ou le TAFTA pour les OGM, l’enseignement, le sexe dans les écoles, voir autres joyeusetés débiles destructeurs.
    Ce général prend ses précautions envers cet empire corrompue, en utilisant les mots satisfaisant à leurs suffisances, mais sous l’oeil vigilant de l’empire.
    Car ceux de l’empire aiment que l’on s’incline devant eux comme des petits esclaves bien obéissants à leurs pieds, comme les musulmans le font déjà, ce générale là sait combien ils sont dangereux et vicieux, ils tiennent les commandes de plusieurs états européens, dans plusieurs domaines justice et autres et dans le monde, qui se rétrécit, certes mais qui restent encore dangereux pour l’instant.
    C’est pas les musulmans qui nous islamisent, mais nos dirigeants qui leurs ouvrent les portes de l’Europe.
    Il y a eu des tas de pays dans le passé qui avaient été colonisé par les occidentaux sans un seul attentat, comme avec l’Algérie, les français sont rester 130 ans sans un seul attentat, alors pourquoi maintenant et en Europe, comme dans le monde, sans aucunes protections, sauf avec la guerre d’Algérie, comme curieusement plusieurs pays colonisés avaient eu droit à leurs indépendances, sans se faire traité de raciste!, pourquoi nous les européens le serions nous tout d’un coup, car alors il faudrait commencer par les anciens pays colonisés pour le racisme bien avant nous, alors.
    Des indépendances mal venus pour les anciens pays colonisé, car les occidentaux apportaient les biens faits de leurs civilisations Occidental, interrogez les anciens qui ont connu les colonies.
    La décolonisation des anciens pays colonisés a été voulu par l’empire et non par les peuples colonisés, ils vivaient bien mieux à ces époques là.
    Et si nos dirigeants ne regardent déjà pas ses propres peuples européens, comment regardent ils les autres?.
    Pourquoi nos dirigeants nous laissent ils 123 millions de pauvres et 45 millions de chômeurs en Europe, comme curieusement le font certains pays musulmans, comme L’Algérie, voir autres, les mêmes méthodes et conséquences se retrouvent.
    Et pourquoi les attentats sont toujours dirigés vers les peuples et jamais contre nos gouvernements, nos gouvernements n’ont ils pas peur des attentats!?, ne sont ils pas aussi des mécréants!?, pourquoi sont ils évités.
    Et avec tout çà les pays musulmans eux mêmes ne s’enrichissent pas beaucoup pour des dominants, vous ne trouvez pas, l’argent fait partie du pouvoirs, non!.
    Et seul les musulmans ont droit aux accommodements raisonnables, l’Islamophobie à même titre que le racisme que les autres communautés n’ont pas, bizarre!
    Les musulmans sont obligés d’acheter leurs armes chez les mécréants et nos dirigeants leurs donnent, encore bizarre non!.
    Tout cela ressemble étrangement à l’Allemagne Nazi financés par des puissants étrangers pour mettre l’Allemagne en état de guerre qui avait conduit à la deuxième guerre mondiale et tant de morts, avec une crise en 29!?.
    Comment Adolf Hitler avait il pu rassembler de tels fortunes, avait il gagné au LOTO, Saddam Hussein n’avait pas eu cette chance lui pour l’Iraq, il a dû jouer les mauvais numéros sans doutes!.lol

Comments are closed.