Un père devant le tribunal : son fils, agressé car il ne mangeait pas halal, refusait d’aller à l’école


Un père devant le tribunal : son fils, agressé car il ne mangeait pas halal, refusait d’aller à l’école

L’objet d’une audience qui s’est tenue jeudi au tribunal correctionnel de Saint-Etienne mérite toute notre attention. Pas pour son caractère exceptionnel, mais justement parce que la banalité de ce type d’affaire la rend symptomatique de l’état de notre société.

Point de départ : l’oppression exercée par une racaille islamiste sur un lycéen de 17 ans.

http://www.leprogres.fr/loire-42/2017/12/23/parce-qu-il-ne-faisait-pas-la-priere-ce-jeune-homme-a-ete-agresse-au-lycee

« Parce qu’il ne mangeait pas halal, qu’il ne faisait pas la prière, ce jeune homme a été agressé au lycée ».

Le garçon a été attaqué par deux fois, devant le portail de son lycée, par un « bourreau du quartier ».

Coupable de ne pas se comporter comme un musulman.

Il a logiquement refusé de se rendre à l’école. Son père, visiblement le seul à s’occuper de lui, a accepté que son fils soit protégé de ce caïd et des pressions communautaristes.

Du coup, ce jeune homme est déscolarisé depuis… le printemps 2016.

Résultat implacable : le père s’est retrouvé devant les tribunaux. L’homme de 50 ans devait ce jeudi répondre au chef de « soustraction aux obligations légales compromettant l’éducation. »

Le père sur le banc des prévenus alors que son fils, et finalement lui-même, sont victimes.

L’agresseur à des lieues de là.

Cet épisode reflète bien la totale incurie qui règne dans ces quartiers, où l’école a depuis longtemps cessé d’être un espace préservé des pressions sociales, où l’Etat s’emmêle dans sa propre conception du système républicain, où même la Justice ne peut réguler la frénésie communautaire, la loi du plus fort, des bandes et des caïds.

Le père a heureusement été relaxé. Mais quid de l’agresseur ?

Seule une véritable réponse ferme et d’ampleur de la part des gouvernants pourra freiner la politique expansive et oppressive de l’islam dans nos quartiers, dans nos villes, dans notre pays tout entier.

Mais Macron préfère inviter les représentants des cultes à l’Élysée pour débattre de la laïcité, leur assurant qu’il « envisage clairement les religions comme des partenaires »

http://www.liberation.fr/france/2017/12/21/macron-pas-le-dernier-sur-les-cultes_1618289

https://www.valeursactuelles.com/politique/macron-se-dit-vigilant-face-au-risque-de-radicalisation-de-la-laicite-91899

Il laisse le Conseil français du culte musulman réclamer un statut pour les prédicateurs islamiques, tout victimes qu’ils sont de la précarité.

Cela doit faire partie de la désormais fameuse « volonté d’apaisement » invoquée par le secrétaire général de la Conférence des évêques de France, Olivier Ribadeau-Dumas. Visiblement, la vague n’a pas encore touché tout le territoire.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Un père devant le tribunal : son fils, agressé car il ne mangeait pas halal, refusait d’aller à l’école

  1. 1214-1412

    Bonjour, et joyeux Noël à tous les Français de Souche – et également à ceux qui se sentent Français de cœur et d’esprit.
    Ben oui, dans les collèges et lycées de banlieue c’est la racaille qui fait la loi et il faut d’autres racailles pour pouvoir enseigner et surveiller les racailles. Bientôt il faudra des racailles pour surveiller les racailles qui surveillent les racailles…
    Il y aurait bien une solution, la remigration de tout ce « beau monde » chez eux et réserver notre système d’enseignement – remanié – aux Français de Souche. Mais étant donné la situation actuelle, notre pays étant gouverné par les représentants du capitalisme mondialisé mettant en œuvre l’invasion migratoire entre autres, cette vision est pour le moins utopique – pour l’instant.

    1. lucide

      Ce qui est absolument triste, c’est qu’il existe des « stratégies non violentes » très nocives pour les emmerdeurs, mais personne ne se bouge le cerveau.

      Par exemple pour ce Monsieur et son fils, LE TRIBUNAL AURAIT DU ETRE EMPLI DE GENS, informés par internet et si possible couchés sur le sol au point que la police aurait eu du mal à circuler pour les déloger. Et ensuite tout ça retransmis sur internet. Comme on dit « ça aurait fait le buzz ».

      Comment se fait-il que des milliers d’hommes et de femmes ne soient pas aller manifester bruyamment devant l’école « sans prévenir », afin de coincer, encercler (sans les brutaliser) les emmerdeurs qui estiment qu’il faut manger « halal » parce que eux mangent halal.

      Tant que nous serons amorphes, la république et la France se feront dévorer..

      Dans plein d’autres pays que la France, on ne tolèrerait pas que son enfant soit harcelé d’une façon ou d’une autre.

      Quand des enfants se suicident parce que dans nos écoles, des harceleurs les empêchent de vivre » cela démontre quel est NOTRE ETAT DE SANTE..

      Qu’est-ce qui dans notre système A FAIT DE NOUS DES POULES MOUILLEES et des NON SOLIDAIRES incapables de soutenir une victime et de s’unir pour elle.

      N’attendons pas que notre état « sanctionne » les malfaisants. Ou étaient les malfaisants dans ce tribunal. Avez-vous entendu un jugement les concernant?

      1. Massilia

        Il est à noter que les structures habituelles qui se mobilisent pour des élèves expulsés car en situation irrégulière, ne bougent pas le petit doigt dans ce cas de figure. Où sont les associations de parents d’élèves, où sont les enseignants, où sont les syndicats et autres assos gauchistes qui ont l’habitude de mobiliser et les structures pour faire descendre les gens dans la rue. Où êtes vous pour ce jeune homme gauchistes de merde, elle est où la liberté ?

      2. 1214-1412

        Bonjour,
        Excellente remarque, surtout les trois dernières phrases. Si les Français de Souche se font harceler dans les banlieues et sont obligés de partir pour ceux qui le peuvent, cet état de fait est symptomatique du changement de peuple qui est en train de s’opérer. C’est une question de nombre et nous sommes minoritaires ou presque inexistants dans ces « territoires », d’où pour élargir le problème la nécessité d’une remigration massive. Après il est vrai qu’il n’existe pas ou peu d’ « instinct grégaire », de solidarité des Français entre eux face à la menace migratoire. A la décharge du peuple de souche, il doit subir journellement une propagande éhontée en faveur des aliens comme il n’y en a sans doute jamais existé à ce niveau au cours de l’histoire et le peuple est habitué à se soumettre, désapproprié de ses droits les plus élémentaires : économiques avec l’exploitation capitaliste, politiques avec un système dévoyé qui prive les citoyens de leur souveraineté et je ne développe pas les aspects sur l’éducation, les traditions, les races, les genres… sinon ce commentaire va être trop long.

    2. Maurice

      Ce n’est pas nouveau, il y a environ 35 ans dans une collège du 93, il ne faisait pas bon de dire que l’on était Français, les coups pleuvaient !
      Pareil à la cantine où il fallait faire croire que l’on n’était pas chrétien.
      C’était la chasse aux croisés et les profs restaient les bras croisés, seul eux étaient croisés … les bras.
      Des cités étaient régis par cette faune très agressive sauf devant la force !

  2. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Le père est acquitté, mais qu’en est-il du fils ? Toujours pas de scolarité alors qu’il a l’âge de passer le bac ? Qu’en est-il de l’agresseur et de ses complices ? Toujours en liberté d’agresser les Français ? Où est le préfet chargé d’assurer l’ordre public ?

  3. Révolution

    Il est temps d’en finir avec les lubies de l’islam
    manger halal ; prière de rue, voile, burquini dans les piscines et les plages …
    depuis qu’on leur laisse leur liberté nous perdons de plus en plus les nôtres
    cela devient inadmissible
    nous sommes en république laïque
    et les revendications musulmanes prennent de plus en plus de place ce n’est pas normal

    1. lucide

      C’est normal pour « les agents déstabilisateurs » qui gèrent le pays en étant contents que celui-ci se désintègre petit à petit. l’éclatement des régions, l’éclatement de l’unité nationale sont  » en marche ».

      Des auteurs résument très bien l’action des agents destabilisateurs : comme Pierre Hillard, Lucien Cerise, Claire Sèverac, Jean michel Vernochet., Stratediplo, Jean Yves le Gallou Ils essaient de nous informer sur You tube. Et tous les auteurs patriotes qui oeuvrent sur les sites patriotes. Mais comme dit Pierre Hillard, c’est une minorité qui va nous écouter ou nous lire, hélas

      .Pour ceux qui n’ont pas le temps, Michel Drac nous offre sur you tube la lecture des auteurs les plus attentifs aux folies de notre époque. Sans oublierde tous les sites et journaux du WEB dont celui de résistance républicaine que je remercie au passage.
      .
      Il y a urgence CAR UNE ELECTION CA NE SE PREPARE PAS QUELQUES MOIS AVANT, CA SE PREPARE DES MAINTENANT.

      Quand tous les partis contestataires-PATRIOTES seront FORTS en EUROPE, cela changera la donne. Et ils doivent travailler ensemble DES MAINTENANT. Les agents déstabilisateurs s’apercevront alors que nous ne sommes pas leur soumis.

  4. Celtillos

    en tant que père je vous garantis que l’agresseur je lui ferais passer le gout du halal et de faire sa loi, on la ramène pas quant on a perdu toutes ses dents…..

    1. Massilia

      Il est toujours plus facile de fanfaronner derrière un écran d’ordi que de faire le coup de poing devant le lycée avec toute la racaille qui doit faire sa loi depuis longtemps

  5. spinozan

    ce n’estn ^pas en baissant son froc devant cette merde brune que l’on se fera respecter aux arles citoyens debout!

  6. Bertrand

    Lla quête de Charmutha se poursuit avec le chapitre no 4… Six autres suivront avec des surprises historiques…
    La première qui va arriver est la présence d’un puissant fleuve le Becius à 15 km de la Mecque. Évidemment Agar et Ismael ne pouvaient pas mourir de soif puisqu’ils avaient traversé un fleuve d’eaux potables 2 heures plus tôt. Le Becius prouve donc que la Mecque ne peut pas être le lieu saint des musulmans…

    https://nantt44.wordpress.com/2017/12/21/chapitre-iv-charmutha-becius-le-tropique-du-cancer/

    Pour les curieux, les chapitre précédents :

    https://nantt44.wordpress.com/2017/07/21/chapitre-i-charmutha-betius-la-cite-mysterieuse-et-le-fleuve-disparu/

    https://nantt44.wordpress.com/2017/07/26/chapitre-ii-la-quete-du-littoral-de-charmothas/

    https://nantt44.wordpress.com/2017/09/25/chapitre-iii-charmutha-becius-les-cartes-de-ptolemee/

  7. Conan

    La république pétaudière !!…..
    Et à contrario, quand on voit la couverture de Paris Match avec le couple macronien et le slogan ‘La France est de retour » !!!….. On croit rêver !!!…

  8. Christian Jour

    Ils sont chez eux, chez nous et nos lois ils s’en tamponnent la coquille, seules leurs lois musulmanes comptent à leurs yeux et personne ne dit rien. Qu’ils repartent chez eux appliquer leur charia à la con et nous on sera plus tranquille.

  9. Sylvie D.

    Le père du jeune garçon agressé a-t-il porté plainte contre l’agresseur de son fils ? J’espère que oui. Les racailles doivent savoir qu’elles ne seront pas toujours impunies…

    Je ne comprends pas bien pourquoi le père et le fils se sont retrouvés au tribunal parce que le jeune de 17 ans ne va plus au lycée ? L’obligation scolaire c’est 16 ans. À 17 ans, il fait ce qu’il veut. Et avant 16 ans, il peut suivre des cours par correspondance. C’est l’enseignement scolaire qui est obligatoire pas forcément la présence en classe.
    Il doit y avoir autre chose….
    Dommage qu’on ne puisse pas lire l’article dans « le Progrès », c’est réservé aux abonnés.

    1. Equaliser

      Bonjour,
      Pourquoi le père et le fils se retrouvent au tribunal ? surement que les juges et autres procureurs n’ont rien de mieux à foutre.
      Pourquoi le père ne porte-t-il pas plainte ? parce que personne ne traitera son dossier qui sera classé sans suite pour ne pas stigmatiser.
      Point.

Comments are closed.