Il veut sauver 2 fillettes en hidjab et l’administration refuse de s’en mêler !


Il veut sauver 2 fillettes en hidjab et l’administration refuse de s’en mêler !

Voici ci-dessous le récit d’une des luttes du pot de terre Nicolas F contre le pot de fer Mairie, Région, Département où tous les lâches réunis se planquent à l’idée de créer un scandale. Et tant pis pour les pauvres gosses abandonnées à des parents criminels.

Christine Tasin

 

Vision d’horreur, un soir, dans un square breton. Une femme en hidjab, 5 enfants et 2 petites filles… en hidjab aussi.

Comment peut-on laisser des fillettes porter un tel accoutrement ?

J’ameute la région, le département, la ville, services sociaux, services santé, service éducation, rendez- vous avec la chargée des droits des enfants du CCAS : 
Elle me dit « qu’est-ce que je peux faire ? Je ne la connais pas cette dame » (en parlant de l’enjihabée mère des moutards).

Et ce sera la litanie. Chacun, quel que soit son poste, ses responsabilités, me dira : « A mon niveau je ne peux rien faire. »

Imaginez  la réalité quotidienne. Les petites filles sont scolarisées, et, quand elles arrivent à l’école, juste avant d’entrer, elles doivent se déshabiller, enlever jupe longue, veste longue, hidjab… Et en sortant de l’école, re-belote en sens inverse.

J’avais appelé les différentes administration, contact avec des personnes pleine de sollicitude mais toujours : « je ne peux rien faire à mon niveau ».
Mes appels ont concerné:
1 ministère de la santé et des solidarités qui m’envoie à
2 agence regionale de la santé qui m’envoie à
3 direction departementale de la cohesion sociale et de la protection de la population qui m’envoie à
4 Maison de quartier (du domicile de la famille des fillettes voilées) qui m’envoie à la mairie ,service Education .
5 Ensuite j’ai contacté La Voix de l’enfant .
In fine,le service Education de la mairie m’ a parlé du fameux deshabillage des fillettes  et  j’ai trouvé une oreille un peu plus attentive.

La palme, les associations dites de solidarité : on voulait s’en occuper mais ça n’a pas été voté à l’unanimité et puis on a peur de mettre les pieds dan la m….et puis il faut que je m’occupe des guirlandes de Noël….

Au CCAS ? « Oui,on est au courant,mais laissez ça comme ça » ça, ce sont les petites filles qui portent le hijab, pour le CCAS,même pas des êtres humains.

Et on me dit sans cesse,à propos de leur accoutrement : « ça vous dérange ? »
Je réponds à chaque fois : « pourquoi dites- vous cela ? Ce ne sont pas des êtres humains ? »

En fait, en France, les gens qui laissent faire cette barbarie ne sont pas des gens tolérants, ce sont ceux qui considèrent que les musulmans n’ont pas le degré d’humanité nécessaire pour qu’on les protège de leur propre barbarie !

Enfin, la Voix de l’Enfant confirme : ces petites filles remettent le voile le week end, le samedi,  le dimanche et sur le chemin de l’école….

Elles sont enfermées jour et nuit, sauf à l’intérieur de l’école.

Et personne ne s’émeut de leur sort. Terrible. Personne ne doit bouger le petit doigt parce que…

Parce que, écoutez bien, si on demande leur avis aux fillettes, cela se passe devant obligatoirement devant les parents et pour un mot, elles risquent de se faire punir. Elles risquent même de ne plus avoir le droit de sortir, de devoir rester enfermées du matin au soir, tout le week-end, toute la semaine…

Il faut donc laisser les choses en l’état.

Je jure que ce sont les mots employés.
Voilà ce beau pays de droits et de libertés qu’est la France aujourd’hui.
Un délire permanent.Un vaste hôpital psychiatrique où le sergent Garcia prend sa dîme sur les fous.

Blanquer vient d’annoncer qu’il va créer un conseil des sages de la laïcité et que chaque rectorat aura une unité dédiée à la laïcité.
Encore de beaux jours pour la LDH ET GARCIA.
On continuera encore à faire déshabiller les petites filles à l’entrée de l’école.
Au fait, je n’ai pas demandé où elles se déshabillent : dans le hall, le couloir, sous le porche, dans la rue?
Quand on arrive à un tel degré d’irrationnel et de lâcheté …….

 

Pendant ce temps, les pauvres femmes inféodées sont réduites à l’état de porte-torchon.

Pendant ce temps, on inculque la terreur de montrer ses cheveux aux petites musulmanes. Imaginez que si elles se retrouvent en public tête nue c’est comme si on leur enlevait leur slip et qu’on les laissait ainsi, à la vue de tous.

Inculquer la peur, rendre les femmes hystériques, les priver de leur autonomie, de la maîtrise de leur corps, dès l’enfance, n’est ce pas les priver de la dignité élémentaire d’être libres, responsables,autonomes ?

Le hijab, c’est les chaînes de l’esclave, en pire.
Il y a pourtant, dans chaque ville, au centre d’Action Sociale (CCAS) un responsable des droits de l’enfant.

C’est différent de la protection de l’enfance. Il s’agit bien des droits de l’enfant et non de la protection qui est encore un autre problème.

Interpellez cette personne, on verra bien où « ils » en sont avec ce problème de hijab pour petite fille dans ce pays de lâcheté qui s’appelle la France.

Aux Nations Unies on m’avait répondu cet été que les petites filles musulmanes obligées de porter le voile « ce n’était pas à l’ordre du jour ». Qu’ils avaient bien d’autres soucis avec le travail imposé à des enfants esclaves dans certaines parties du monde et l’alphabétisation…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




33 thoughts on “Il veut sauver 2 fillettes en hidjab et l’administration refuse de s’en mêler !

  1. Machinchose

    rien! absolument rien a battre !!

    juste pour l’ intérêt ethnique: on dirait de petites ouighours ou , Indonésiennes ? Tchétchènes …

  2. Christian Jour

    Et on va nous seriner avec les interdictions de porter un signe religieux comme une croix. Les musuls se foutent de nos lois comme de leur première layette, et tous les bobos lâches tremblent à l’idée de stigmatiser les musuls. Marre de cette France qui rampe.

  3. mickael Drouglaz

    Ce voile est un symbole de mort, c’est à cela qu’on le reconnait.
    Ceci a deux niveaux:
    – personnel, pour la femme qui le porte elle montre qu’elle est soumise à l’idéologie de la mort musulmane et portera cet étendard jusqu’à sa mort
    – social , car c’est un outils de propagande pour diffuser cette idéologie de la mort totalement perverse qui transforme ses victimes en agents de propagande

    La notion du Dieu musulman est une sublimation de la mort qui inverse les sentiments entre le sexe et la mort en rendant la sexualité haissable et la mort désirable ( enfin qui essaie sans aucune chance d’y arriver).
    Il y aurait bien d’autres notions à explorer, mais ce serait trop long. En tout cas dans les rues ce voile qui impose une vision morbide des femmes est ignoble.

  4. JackJack

    Le « laisser faire » est le catéchisme administratif à tous les niveaux, ONU comprise, du « vivre ensemble », auquel, malheureusement, beaucoup de gens se conforment (j’allais écire se complaisent, tant la létargie est étendue). C’est, tout simplement et pas à pas, l’emprise de l’islam sur les cultures occidentales. Les musulmans le savent parfaitement ; ils sont très bien éduqués par leurs imans et marchent vers la victoire finale, pratiquement sans obstacle, la « justice » leur donnant un coup de main lorsque des patriotes osent se rebiffer.

    1. pierre17430pierre17430

      Bonjour cher Jack,
      et bravo pour votre français , monsieur le Français breton vivant au Texas depuis 34 ans !

       » tant la létargie est étendue »

      mais léthargie prend un H , sans rancune , juste pour un petit coup de main entre Français patriotes.

  5. Massilia

    Non mais entre nous que d’énergie dépensée pour des gens qui veulent vivre selon leurs rites et leurs coutumes qui contient la france et les français.
    Pardonnez-moi mais vous n’avez rien d’autre à faire ??

    1. schneiter

      Bonsoir l’islamo collabo…. c ‘est avec de telles pensées et de tels propos que la situation empire de jour en jour ! Pour avoir envoyer promener des voilées impolies (pléonasme….) et des « françaises » converties (les pires), deux convocations au commissariat…. par chance, je suis tombé sur des policiers Patriotes. Pour info, ce que vous dites n’a pas de sens, car les muzz veulent imposer leur pseudo mode de vie et religion mortifère.

  6. juliette Cornubert

    Ces gens là n’ont rien à faire en France ! Leurs moeurs ne sont pas les nôtres! Qu’ils les exercent dans les pays musulmans ne me fait ni chaud, ni froid, mais en france NON! Si vous voulez faire pleurer dans les chaumières, parlez-nous plutôt des malheureux enfants autochtones, obligés de vivre parmi ces sauvages, car leurs parents ne peuvent déménager, faute de moyens! Et de leur vie d’enfer dans les écoles où les élèves sont en majorité issus de cette merveilleuse diversité qu’on nous impose !

    1. Amélie poulain

      Dans le Social il y a beaucoup de gens comme cela, ils s’y sentent valorisés avec des gens qui attendent le plus souvent tout de l’autre, très demandeurs en tous les cas, et si l’on creuse un peu donc, c’est pour eux-mêmes qu’ils font s’y investissent, rien à voir avec l’altruisme. Ceux-là n’en ont même pas conscience et sont les premiers moraliser l’autre qui n’est pas d’accord.

      Je serais curieuse de voir comment ces gens s’occupent de leur entourage, famille, voisins et quelles sont leur type de relation quand c’est trop proche… C’est très parlant, cela n’a rien à voir avec de l’Humanisme.

      Ils traitent leur névrose tout simplement, ce qui est surtout gênant c’est que c’est sur le dos de la Société avec l’argent des autres.

      1. Sylvie D.

        « dans le social il y a beaucoup de gens comme cela » …… Vous en connaissez beaucoup ? Ou bien vous generalisez ?
        Moi, je peux vous en parler, j’y ai passé ma vie professionnelle dans le social ! J’ai surtout connu des femmes (et quelques hommes) pour qui la famille passait avant le travail et pas l’inverse ! Et pas des névrosés ! À présent, je fais du bénévolat dans des associations . Je ne suis pas névrosée… Les autres bénévoles non plus ! Mais je considère que je peux donner un peu de mon temps aux autres, à ceux qui n’ont pas eu une famille aimante comme moi. Aider les autres nous ouvre des perspectives inconnues. Nous rencontrons des gens intéressants que nous n’aurions jamais connus en dehors des associations parce que nos chemins ne seraient pas croisés.
        Vous dites « Je serais curieuse de voir comment ces gens s’occupent de leur entourage, famille, voisins et quelles sont leur type de relation quand c’est trop proche… C’est très parlant, cela n’a rien à voir avec de l’Humanisme. » C’est incroyable d’affirmer des choses pareilles sans connaître les gens !! Pour moi et pour les autres bénévoles que je connais bien, c’est la famille d’abord et les autres ensuite ! Nous sommes capables de ne pas mélanger les choses !!
        Vous ne savez pas ce qu’est l’altruisme et l’humanisme, mais vous en parlez….. Ce n’est pas une névrose !! C’est le contraire de l’égoïsme, de l’individualisme, qui malheureusement gangrènent notre société.
        Être dans le « social » ne m’empêche pas d’être adhérente de Résistance Républicaine….. Et de faire respecter les valeurs de la France, quand j’en ai l’occasion…

        1. Sylvie D.

          Quant à cette femme qui a abandonné ses enfants pour partir en Afrique, celle là est certainement névrosée !! Franchement je ne connais personne capable de cela, même dans le milieu social !

    2. reuri

      Beurkk ! Des parents indignes.
      Les cageots immondes n’ont que ça pour se caser , faire passer ça à la place de ses enfants, c’est à vomir.

  7. .templier.templier

    l état de l armée francaise…

     
    > Le général de Villiers, ex – Chef d’Etat-Major des Armées, publie son livre SERVIR et nous livre ses réflexions sur la dégradation de nos moyens de défense. Jupiter, prends garde à la colère des légions !
     

    Nos soldats font la guerre sans moyens !
    Les politiques ont sacrifié notre outil de défense alors que la menace n’a jamais été aussi forte depuis la chute du mur de Berlin.
     
    Dans le même temps, l’AME qui soigne les sans papiers coûte 1 milliard par an ! 
    >  
    >  
    Et les 20 000 mineurs isolés arrivés en France en 2017, coûtent aussi 1 milliard. 
    >  
    >  
    Combien en 2018 ? 30 000 mineurs isolés ? 
    >  
    >  
    Pour les migrants, l’argent coule à flots ! Mais nos soldats assurent leur mission au péril de leur vie avec des matériels vieux de 40 ans !
     
     
    > http://ripostelaique.com/les-chiffres-effrayants-du-general-villiers-sur-letat-de-larmee-francaise.html  

     

    1. Sylvie D.

      C’est bien là le problème. Arrêtons l’AME et les aides diverses, et le flot migratoire de tarira de lui-même…..

    2. Victoire de Tourtour

      Et des salauds – j’en connais – accusent l’armée française de commettre « les pires atrocités » dans les pays où notre nomenklatura envoie nos soldats , armés de sabres de bois,se faire trouer la peau .

  8. Meziane

    Marlene Schiapa ou est tu ? Tu ne dis rien ? Pourritures de pseudo- féministes Laurence Rossignol et consorts vous ne dites rien ? Bandes d’islamo-collabos lâches, vous avez tellement peur que vous regardez ailleurs. La lâcheté n’a jamais empêché la catastrophe. Vous m’écoeurez .

  9. NICOLAS F

    Les petites filles portent une jupe longue grise,une veste longue grise,un bandeau gris sur le front et le hijab gris drapé autour du visage et des épaules ,.Idem pour la mère. Elles restent assises 1 heure sur le banc du square.
    Elles ne peuvent pas jouer ni bouger alors que leurs frères s’amusent avec une bicyclette. Elles ont entre 6 et 8 ans. On dirait une famille syrienne .
    J’ai longuement expliqué aux divers services que ces petites filles ne risquent rien,ni le regard des hommes,ni le viol,ni la guerre dans ce village français tranquille .
    Merci à Christine Tasin de bien vouloir publier ce témoignage de ma démarche citoyenne sincère ,hélas vouée à l’échec.

    1. Sylvie D.

      J’en vois de temps en temps près de chez moi. Elles portent un tchador noir, elles ont 8 ou 9 ans. Mais que faire ? Tant qu’il n’y aura pas une loi interdisant le port de ces accoutrements, nous ne pourrons rien faire. Depuis l’interdiction du niqab, on n’en voit plus beaucoup, sauf, je pense, dans « certains quartiers » où la police ne va pas pas verbaliser.

      1. denise

        mais vous pouvez écrire au député de la région où vous rencontrez ce genre de chose , plus il y aura de courrier moins il ne pourront cacher leur inertie , je vous assure , mobilisez vous , entre vous , vos amies à qui vous expliquerez la difficulté de ses enfants .. vous savez bien qu’en ne faisant rien c’est sûr que rien ne bougera .. mais nous avons ce pouvoir …

  10. Mariette

    Je repense à une ado de 13/14 ans qui était en stage dans mon établissement, en 2004, dans le cadre de sa scolarité.
    Son petit copain l’accompagnait jusqu’à la porte de l’entreprise. Elle entrait dans les locaux avec un foulard sur la tête. Et elle le gardait toute la journée.
    Après quelques jours elle me demanda si son foulard me dérangeait. je lui répondis que pas du tout et que je m’étonnais de sa question.
    Immédiatement elle l’enleva et scruta assez longuement mes réactions.
    Ce n’est que plusieurs jours après qu’elle m’avoua le rôle de ce voile ; les cheveux devaient être cachés dans l’islam et elle voulait faire plaisir à son copain. Elle remettait son foulard en sortant.
    C’est à partir de là que ma curiosité pour cette religion s’est éveillée.

    1. Sylvie D.

      L’islam c’est du lavage de cerveau !!
      Les juives loubavitch qui cachent également leurs cheveux considérés comme artifice sexuel, donc réservé aux maris, sont moins bêtes car au lieu de porter un foulard, elles portent une perruque, car elles veulent rester belles !

  11. Conan

    Il faudrait une réforme drastique de notre constitution pour imposer une réglementation –à accepter, sinon tu dégages — dans le but d’interdire tous les attributs de ce folklore médiéval, en ce compris la charia etc…
    Un peu de dictature pour défendre l’intérêt général ne ferait pas de mal …
    Il faudra y venir !

  12. NICOLAS F

    Dans tous les cas,dans le social,j’ai parlé à beaucoup de personnes ,depuis des mois,associations comprises qui CLAIREMEN n’ont rien à faire du statut de la femme et des filles musulmanes.
    Alors c’est quoi? De l’indifférence? Du « on veut bien prendre le salaire à la fin du mois et on ne fait pas de vague? »
    On pourrait au moins écouter la parole de ces enfants et des femmes musulmanes qui se sentent « détruites » comme certaines osent dire.
    Mais ça,les services « socioss  » ,pas connaitre.On a inventé que les femmes mus qui portent ces signes d’ esclavage sont des femmes libres.Sans doute un arrangement langagier qui arrange bien des consciences.
    C’est comme si l’on avait dit à l’époque que les femmes qui avortaient avec des aiguilles à tricoter étaient « libres » de le faire,des femmes libres( d’être mutilées et parfois de mourir.) Non,ce n’était pas de la liberté.
    Mais à l’époque on avait plus de respect pour la dignité de l’être humain.Et les femmes étaient solidaires entre elles,courageuses ,leur courage n’avait pas de limite.Travailleuses sociales ou pas.
    Dan le combat pour la contraception et l’ivg,l’indifférence ,cela n’existait pas.
    La liberté,la vraie liberté ,c’est de CHOISIR .

Comments are closed.