Diplôme de laïcité : les aumôniers catholiques humiliés d’être mis au niveau des musulmans


Diplôme de laïcité : les aumôniers catholiques humiliés d’être mis au niveau des musulmans

Le Figaro vient de faire paraître un article sur l’Eglise catholique qui a retenu mon attention.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/12/12/01016-20171212ARTFIG00142-le-prelevement-de-l-impot-a-la-source-inquiete-l-eglise-catholique.php

Une opération décryptage me semble en effet s’imposer…
On nous dit, en substance, que l’Eglise catholique s’inquiète des réformes fiscales qui pourraient lui faire perdre des dons.
Mais c’est surtout le reste de l’article qui est plus intéressant.

On a l’impression que l’Eglise veut attirer l’attention sur un problème, mais qu’elle met en avant un autre problème pour limiter l’impact de sa contestation se rapportant au problème principal, éviter de faire trop de vague…
Cet autre problème, présenté comme secondaire, se rapporte au DU laïcité.
Il est question d’une « opposition sur la question du diplôme universitaire (DU) en laïcité qui serait imposé comme passage obligé à tous les aumôniers exerçant dans des instances publiques (armées, prisons, hôpitaux). L’Église catholique convient que certains de ses aumôniers pourraient recevoir ou valider par équivalence cette formation et ce label de la laïcité mais elle ne comprend pas pourquoi une mesure qui concerne essentiellement les aumôniers musulmans devrait affecter les aumôniers des autres religions ».

Voilà qui est intéressant : pour une fois, l’Eglise catholique se désolidariserait des musulmans. Ce n’est pas bon pour le dialogue interreligieux de reconnaître que l’islam pose problème « essentiellement », mais la coupe paraît pleine chez beaucoup d’ecclésiastiques qui n’acceptent pas, vraisemblablement, d’être mis dans le même panier que les musulmans, sinon une telle contestation serait sans doute morte dans l’oeuf.

Mais pour que ça ne coince pas trop, on met en avant un motif qui serait plus important (et le Figaro en fait le titre de l’article) mais qui en fait, semble dérisoire :

« Le prélèvement de l’impôt à la source inquiète l’Église catholique »
« Trois sujets techniques seront sur la table pour cette session 2017.
L’un d’eux inquiète particulièrement l’Église catholique. Il s’agit de la réforme de l’imposition. En France, l’Église ne vit que des dons des fidèles. Une source ecclésiale bien informée voit dans le prélèvement à la source de l’impôt un risque d’affaiblissement des dons. Sans parler de la réforme sur l’ISF (impôt de solidarité sur la fortune) qui sera remplacée par l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) qui pourrait aussi avoir de sérieuses conséquences financières en réduisant les affectations de dons. On craint, selon cette source, une «perte considérable» de financement pour l’Église catholique ».

Je ne vois pas ce que ça changera, pour ma part.
Le taux et l’assiette de l’IFI seront plus faibles que ceux de l’ISF :
http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1700804/impot-sur-la-fortune-immobiliere-ifi-seuil-et-bareme-2018
http://www.net-iris.fr/indices-taux/impots/43-isf-bareme-impot-solidarite-fortune
Donc on ne voit pas comment cette réforme pourrait entamer les capacités de donner des habituels donateurs fortunés (puisque touchés par l’impôt sur la fortune, désormais exclusivement immobilière, alors que toute l’histoire de la richesse nationale est celle d’un mouvement de transformation de la richesse traditionnelle immobilière dominante en richesse principalement mobilière dominante).

La seule différence, c’est que ce sont les enracinés qui seront les seuls à payer. Ceux dont le patrimoine immobilier représente une partie importante de leur fortune, par exemple parce qu’ils en ont hérité, bénéficiant de l’effort prolongé des générations pour acquérir de la pierre : ce seront souvent des Français de souche de culture catholique qui sont concernés.
Cela va mieux en le disant…
Quant au prélèvement à la source, c’est une réforme purement formelle.
Le montant de l’impôt ne changera pas ; simplement les Français auront l’impression de gagner moins car leur salaire sera imputé de l’impôt.
Mais de quoi peut bien se plaindre l’Eglise ? Car celui qui a donné et qui se rend compte, recevant ses impôts, qu’il aurait dû donner moins car ses moyens ne lui permettent pas vraiment d’être aussi généreux qu’il avait voulu l’être, a fait un don qui n’est finalement pas pleinement consenti.
N’est-ce pas la religion chrétienne qui valorise le repentir ? Alors, de quoi se plaint l’Eglise ?

Enfin, le dernier sujet de discorde « porte sur la «loi Sapin II» qui envisageait d’enregistrer les religions sur le registre des «lobbys» en France… Ce à quoi l’Église catholique s’oppose formellement ».
Il faudrait donc admettre que c’est par la pure opération du Ciel et du Saint-Esprit que tant de catholiques se sont retrouvés dans la rue en 2013 contre le mariage homosexuel, que personne ne les aurait incités à refuser cette réforme du droit civil, droit de la cité et non droit de l’Eglise…
Certes, l’Eglise écossaise admet le mariage homosexuel religieux et un prêtre écossais a même invité ses fidèles à prier pour que le prince Georges devienne homosexuel (ce qui est indécent : il ne faut pas tout mélanger et l’homosexualité n’est pas un cadeau de la nature, compte tenu des difficultés inévitables d’acceptation de soi par soi-même et par les autres que tout homosexuel rencontrera dans sa vie à cause de son orientation).
Mais en France, il n’en était pas question : la laïcité conduit à bien distinguer une sphère civile et une sphère religieuse, les deux mariages étant distincts, l’un ayant pour domaine le temporel, l’autre le spirituel. L’Eglise catholique ne défendait donc pas son bout de pain en refusant le mariage civil pour tous les couples, elle ne se trouvait pas en situation de légitime défense de son domaine spirituel opposé au temporel.

Par élimination, il me semble que la seule vraie revendication sérieuse concerne le diplôme de laïcité imposé à tous et pas seulement aux musulmans.

Question subsidiaire : l’Eglise catholique ne serait-elle pas, de facto, dirigée par un imam actuellement ? Ceci expliquerait peut-être cela…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


10 thoughts on “Diplôme de laïcité : les aumôniers catholiques humiliés d’être mis au niveau des musulmans

  1. Cril17

    Merci pour cette très interessante analyse qui appellerait de multiples observations.
    N’étant pas juriste professionnel je ne peux qu’espérer qu’elle serve à la réflexion et à l’action de laïcs catholiques de haut vol qui devraient vous lire attentivement et en faire leur profit.

    Par contre je peux vous répondre à la volée à votre interrogation in fine :
     » Question subsidiaire : l’Eglise catholique ne serait-elle pas, de facto, dirigée par un imam actuellement ? Ceci expliquerait peut-être cela… »

    L’Eglise vit une crise sans aucun précédent, compte tenu du contexte historique dans lequel nous vivons.
    Et il est sûr et certain que le silence de Rome et de l’Eglise sur la nature de l’islam est un véritable scandale spirituel pour tout catholique qui garde en mémoire la célèbre homélie de Mgr Pavy, archevêque d’Alger lors du carême de 1853, dont vous trouverez un écho ci-après et que tout clerc catholique peut lire dans la célébrissime patrologie Migne …

    https://www.islam-et-verite.com/conference-lislam-mgr-pavy-eveque-dalger-1853/

    https://sitamnesty.wordpress.com/2010/09/03/extraits-et-texte-complet-du-sermon-prononce-par-monseigneur-louis-pavy-eveque-d%E2%80%99alger-en-la-cathedrale-d%E2%80%99alger-en-1853/

    Et s’il est permis de présenter ici un témoignage très personnel ; sans les messages et appartions de la Très Sainte Vierge Marie depuis bientôt deux siècles il y a longtemps que j’aurais basculé hors de la barque de Pierre et je ne serais certainement pas là pour vous proposer ce commentaire.

  2. Amélie Poulain

    Qu’est ce que l’on est dans le n’importe quoi actuellement (je ne dis pas ça pour l’article qui se pose comme ouvrant des questions, ce qui est légitime)….

    Cette notion de « Laicité » va rendre les gens fous.

    Il est temps de reprendre les rênes et de regarder en face, vraiment, notre passé afin de ne pas tout mélanger.

    Cela devient même vital avant que l’Islam ne prenne la place laissée vacante par l’imbécillité de certains Français qu veulent imposer leurs vues sur ce qui devrait « être » ou « ne pas être » pour le reste de leurs concitoyens.

    1. Amélie Poulain

      Je tiens juste à préciser une chose quand même qui se dit et qui n’est pas exacte : les contestations concernant le mariage homosexuel ne venaient pas que des catholiques même si on s’est arrangé pour les mettre en avant (‘ils ont bien manifesté mais je ne sais pas qu’elle était réellement leur pensée n’en ayant pas discuté avec eux). C’était plus du côté d’une contestation « symbolique » que morale pour beaucoup de Français et rien n’a changé dans les esprits.

      Je n’en dirai pas plus à ce sujet, c’était juste une précision pour rétablir la réalité des choses, car personne n’en a parlé, et de toute façon, ils n’auraient pas été écoutés tant ce sujet provoque d’élans et de violences dignes de celles que l’on peut trouver chez les fachistes qui veulent nous imposer l’Islam.

      Donc, pour moi, après cette précision, le sujet est clos.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        les manifs ont été organisées par des organisations cathos, civitas, le printemps français et la Manif pour tous ; des gens non cathos y ont participé certes mais le mouvement est catho comme celui des Veilleurs.

    2. maury

      L’école Sainte Thérèse de Mulhouse Haut Rhin prés de laquelle s’est passée l’ agression d’un jeune s’appelle désormais l’école Thérèse sur la carte!!!

  3. Claire

    Cette photo est une monstruosité: le « dialogue » interreligieux n’a jamais existé et ne pourra jamais exister puisque le coran appelle à la lutte contre les juifs et les chrétiens, jusqu’à ce qu’ils se soumettent et payent la jizyya (l’impôt islamique) ou périssent.
    L’anti-pape Bergoglio est un traître à la religion qu’il est censé représenter et la plupart des évêques et curés sont aussi stupides, incultes (ils n’ont pas lu le coran) ou islamo-collabos (ils l’ont lu et s’y soumettent).
    Tout le reste n’est que billevesées et coquecigrues.

  4. NAGYONrosszulvagyok

    Révolution culturelle,révolution 1789,prêtres assermentés,constitutionnels et prêtres réfractaires.On terrorise le clergé,on le met sous contrôle et on met hors la loi,ceux qui ne plient pas devant le pouvoir.Ces hommes mortels,quelle médiocrité,quelle petitesse,quelle bassesse miserable,si petits ceux qui se croient grands.Vous vous ridiculisez,vous êtes victimes de votre propre farce et cepandant,incapable de le comprendre,hommes de peu d’êsprit.Comment pourriez vous croire,à un esprit superieur,puisque vous en êtes privés et double peine, vous en excluant vous même,bien qu’êtant mortels,vous comprenez ce que vous vous faites à vous même,par orgueil et vanité.Autrefois des homme humbles et plus sages que vous, furent plus prudents que vous ! L’esprit vient de l’ésprit,il n’a pas pour frontière votre tête,il est l’esprit et c’est tout.La lumière est venu dans le monde et les ténêbres,ne l’ont point compris.Rien n’est imposé,mais seulement proposé.

Comments are closed.