La dernière campagne de Robert Ménard est d’un mauvais goût incompréhensible


La dernière campagne de Robert Ménard est d’un mauvais goût incompréhensible

Nous n’aimons pas hurler avec les loups, par principe. Mais cette fois… Nous n’en avons pas cru nos yeux. Au point de devoir aller sur le compte twitter de Ménard pour vérifier que ce n’était pas un odieux montage. Hélas. Confirmation.

Que Ménard fasse une campagne d’affichage pour le TGV à Béziers, pas de problème. Que, pour faire du buzz il secoue le cocotier comme il sait bien le faire, pourquoi pas. Mais faut-il pour autant évoquer un abominable fait-divers sous forme d’humour noir ?  En juin 2017, un homme avait tué sa compagne âgée de 34 ans, mère de quatre enfants, en l’attachant sur les voies à l’approche d’un train à grande vitesse, avant de se suicider.

 J’ai un doute  quant à l’efficacité de la chose  parce que le mauvais goût de cette campagne peut avoir un effet répulsif qui empêchera, forcément, nombre de personnes de s’associer à cette campagne et de la relayer.

Et en sus, comme d’habitude, ce qui aurait dû être un débat par sites ou communiqués interposés devient un bras de fer entre les sinistres de Macron et Robert Ménard.

Robert Ménard louche depuis pas mal de temps sur un statut d’opposant principal au gouvernement, pas sûr qu’il en ait la stature mais pourquoi pas, chacun peut bien avoir des rêves et des fantasmes. Les réaliser est une autre affaire mais cela ne regarde que lui.

Mais a-t-il vraiment besoin, au travers de ses frasques-provocations de permettre à la gourdasse de compétition Schiappa d’apparaître ici comme un gardien de l’ordre et de la morale, quand on sait sa dégénérescence, quand on sait l’engagement chrétien de Ménard ?

Il y a là une inversion des choses qui est malsaine.

Les Français sont déjà pas mal perturbés, les élections 2017 ont laissé des traces, des désespoirs, trop de citoyens sont blasés, trop d’autres sont prêts à abandonner notre pays et voilà qu’un Ménard tombe dans l’outrance comme nos ennemis, permettant à un Sinistre déglingué comme Schiappa d’apparaître comme la voix de la raison.

Bien sûr, l’affaire fait apparaître, une fois de plus, le côté totalitaire du régime que nous subissons, puisque, tout de suite, Schiappa dégaine demandant au Préfet d’intervenir, d’interdire… et que des députés socialistes bien intentionnés demandent carrément des poursuites judiciaires contre Ménard.

Cette pantalonnade va encore encombrer les tribunaux… Mais tout cela n’est pas en vain. Les ennemis de Marine Le Pen ne laissent pas passer une occasion que le dit Ménard a été élu avec les voix du FN.. Et hop un coup de plus sur le camp patriote. Pas sympa, Ménard, sur le coup, pour cette raison aussi.

Certes sa campagne pour le TGV avait déjà commencé fort, avec de l’humour, mais on n’avait pas frisé l’abject comme aujourd’hui :

 

A comparer avec ses précédentes campagnes qui avaient fait causer, déjà, mais dont on pouvait être fiers, celles sur l’accueil des migrants, celle sur la fessée reçue par la LDH…

http://resistancerepublicaine.eu/2015/08/09/robert-menard-bien-plus-macho-que-ces-hommes-de-goche-qui-cognent-leur-compagne/

Décidément, il y a quelque chose en train de pourrir au royaume de France…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “La dernière campagne de Robert Ménard est d’un mauvais goût incompréhensible

  1. jopass60

    A force de faire du « Ménard » et de se prendre pour une référence, il finira par penser tout en s’en défendant qu’il est la seule…
    Tout ça pour dire et penser que devant une droite aussi « riche » en personnalités diverses, contraires et variés, Macron peut couler des jours heureux…

  2. claude t.a.l

    Je ne vois aucune abjection dans cette affiche, maladroite peut-être, à la rigueur.

    Vous vous souvenez de ?

     » Et Jojo, Jojo le Bouffi
    Dans un sac fourrait Suzy
    Disant :
    « Donne-moi ton ranch, eh, boudin !
    Ou j’vais t’balancer sous l’train »
    Puis il l’empoigna
    – Et alors ?
    Ben il la ficela
    – Et alors ?
    Sur les rails il la fit rouler
    – Et alors ?
    Ben le train arrivait, les copains !
    – Et alors ? Et alors ?  »

    ( paroles de  » Zorro est arrivé  » – Henri Salvador )

    La Schiappa, en plus de la plainte, aurait fait un triple salto arrière, tant elle aurait été choquée !

    Ce gouvernement de nases se prend pour Zorro. A tout bout de champ !

     » …….Ben le train arrivait, les copains !
    – Et alors ? Et alors ?

    Eh, eh, Schiappa est arrivée
    Sans s’presser
    La grande Schiappa, la belle Schiapa
    ……

    Ah ! Ah ! Sacré Schiappa, va !
    Ah ah ah ah ! « 

    1. Alix

      Sauf que Zorro arrive pour la détacher et la délivrer… Ici Ménard réclame un train qui arrive à grande vitesse, pour qu’elle soit tuée plus rapidement !
      Moi je vois une grande différence entre la chanson de Salvador et l’affiche de Ménard.

      1. claude t.a.l

        Chacun peut considérer cette affiche comme il la ressent.
        Pour moi, c’est de l’ordre de la blague (  » maladroite peut-être  » ).

        Considérer cette affiche comme une atteinte à la dignité des femmes ( Schiappa ) est une aberration.

        1. Sylvie D.

          Je ne considère pas cette affiche comme une atteinte à la dignité des femmes, ce serait un homme ou un animal, ce serait pareil. Je trouve que c’est Ménard qui manque de dignité. Choquer ne sert à rien sauf à dégoûter les gens… J’aime sa crèche, j’ai aimé l’affiche sur les migrants, mais là, non.

  3. butterworth

    exact meme pensee COMBATTRE UN DEFENSEUR DE LA HAUTE CULTURE FRANCAISE c est une honte de plus une blanche aucune importance heureusement elle n est pas RACISEE gay handicapee physique et mentale comme certaines CATACLOP CLOP VOILA ZORRO MENARD horreur LA CLOPE EST INTERDITE et la vitesse du cheval limitee SNIF SNIF TROP TARD poursuites pour depot d objet encombrant sur la voie publique et toc toc

  4. Ravi ( de la creche)

    À l’aide !! Ils ont rendu fous Jean Luc , François, Arnaud, Ségolène, Marine, et maintenant monsieur Ménard . …

  5. Armand LanlignelArmand Lanlignel

    Tu as raison Christine, c’est déplacé et mal venu. Là, ce brave Ménard a complètement déraillé.

    Quant au montage lui-même, il n’est pas réaliste puisque la nénette n’est pas attachée aux rails, il lui suffit de pivoter pour être sous le milieu du train où elle ne craint pas grand chose. (Néanmoins, je ne voudrais pas faire cette expérience !)

  6. jolly rodgers

    une campagne pour le tgv ? mince alors ! quand ont aime sont pays et sa région ont ne fait pas campagne pour ce genres de choses . tgv , lgv … c’est rarement fait pour le bien des gens du coin , j’y vois plus un symbole de gentrification et d’ouverture au tourisme de masse et au cadres suisses et parisiens . bref tout le contraire du vivre et travailler al païs (au pays, en patois ) et de l’enracinement identitaire .
    de plus combiens de terre agricoles vont ils encore détruire pour cette merde de tgv ? bétonner , gentrifier et enlaidir ….. marre de ces maires qui ce vendent a Vinci et co pour défigurer notre beau pays .

    1. frejusien

      d’accord, le TGV est une sacrée merde qui rapproche les nantis des petites villes tranquilles, et avec eux la racaille de parasites, fait monter le prix de l’immobilier et détruit une partie du paysage,

      Pour l’affiche, Ménard a dit s’être inspiré d’un western, vous remarquerez la vétusté des rails, et la loco à vapeur,

      je pense qu’il a voulu faire un peu d’humour noir, pas la peine d’en faire un fromage

      1. jolly rodgers

        bonjour Frejusien ,
        a force de bétonner, nos campagnes en créant des faux besoins tgv, lgv, zone commerciales, résidences ……… on vas finir comme au royaume unis, c’est a dire que nous n’aurons plus de campagnes .
        la ruralité c’est une partie de notre identité. et ça la fout mal pour un maire qui se veux défenseur de l’identité d’un côté et détruire notre identité de l’autre en bétonnant .
        de plus comme vous le dite , cela vas faire augmenter les prix de l’immobilier et mettre l’autochtone sur la paille .

    2. bm77

      Je suis d’accord avec vous cette affiche ne me fait pas rire du tout, je dirais même qu’elle est grotesque et de plus c’est pour se mettre au service d’une cause très discutable qui est la construction d’une ligne de TGV qui va créer une fois de plus une saignée dans le paysage Français pour une cause qui n’a pas un intérêt primordial
      Ménard ne déroge pas à la règle qui veut que tous les hommes politiques aient leur autoroute leur TGV leur aéroport régional soi-disant pour désenclaver leurs régions . mais surtout pour se donner une image de modernité et assurer leur réélection même si cela est très dommageable à force par les nuisances environnementales qu’elles occasionnent.
      Pour le coup ils se font plaisir pour le bénéfices en fin de compte de très peu de personnes . Car nous ne sommes pas nombreux à utiliser régulièrement ces formes de transports. Il faut un peu redescendre sur terre ! Qu’en est il de l’intérêt général ou de l’enrichissement et des BTP dans ce genre d’opération?
      Quelles ratio entre l’intérêt économique, le cout budgétaire et environnemental pour la collectivité?
      Nombreuses ont été les grandes opérations de constructions qui se sont révélées être des gouffres financiers ou des désastres écologiques mais que l’on prend bien soin de cacher à la population après coup.
      Mais si cela a permis à un politique de se faire réélire, c’est toujours çà!!

  7. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Personnellement, j’en avais été choquée, rien qu’à voir l’affiche incriminée et sans rien savoir au préalable du drame dont il semble s’en inspirer.
    Quant à la Schiappa, elle n’a aucune leçon quelle qu’elle soit à donner à quiconque, vu son passé « d’écrivain » limite porno, encourageant par ailleurs à la tricherie les futures mères. Pour moi, cette bonne femme n’est pas crédible dans son indignation surfaite et opportuniste. Quand je pense que la Schiappa a prétendu, preuves en images fabriquées à l’appui, que les femmes qui se sont fait malmener à la Chapelle-Pajol n’étaient que des mythomanes ! Ben voyons ! Sous un autre ordre, son intervention est tout aussi mal venue si l’on considère son éthique toute personnelle à géométrie variable, à traiter les affaires !
    De toute façon, je fais la part des choses : Ménard, c’est Ménard et le Front National, c’est le Front National dont, si je ne me trompe pas, et faut-il le rappeler, il n’est pas même pas adhérent.

  8. Révolution

    Moi j’aime bien l’affiche sur les migrant
    avec l’en tête
    L’Etat nous les impose
    ce n’est pas du mauvais goût c’est la réalité

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    J’ai le même ressenti que Christine. Les femmes sont trop souvent victimes et choisir d’en mettre une sur les rails, même en photo, c’est dangereux et débile.

    D’autant que le message que veut faire passer Ménard est absent de cette vision criminelle. C’est pire que stupide de sa part.

    1. Claire

      Tout à fait d’accord. En tant que femme, j’en ai plus qu’assez de ces films, pubs et autres images où les femmes sont systématiquement victimes, violées, torturées, battues, ridiculisées, etc.
      Ménard est d’habitude plus pertinent. Q’en pense sa femme? Aurait-il osé faire la même affiche avec un noir à la place d’une femme??!!

  10. Une pub coupable de quoi?

    Certains commentaires témoignent d’une sévérité excessive. Tel fait divers, telle culture misogyne, telle gentrification…. Tout celà est bien réel, certes. Mais il s’agit d’une pub, pas d’un manifeste. Une pub qui n’est pas accroche-l’oeil ne vaut rien.

  11. patito

    celle qui attente le plus à l’intelligence de la femme c’est la chiat pas
    si elle est mariée je plains le pauvre type qui s’est porté volontaire

Comments are closed.