Il la ficela, sur les rails il la fit rouler… Et alors ? Et alors, Schiappa est arrivée !


Il la ficela, sur les rails il la fit rouler… Et alors ? Et alors, Schiappa est arrivée !

‌Pas d’accord avec Christine cette fois :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/12/12/la-derniere-campagne-de-robert-menard-est-dun-mauvais-gout-incomprehensible/

Pour défendre Ménard

Au pays du président Selzéceux, la voie ( ferrée ) est ouverte aux fourberies de Schiappa.

Une affiche de Ménard ?

Hop ! Schiappa monte sur son grand cheval ( de Zorro ).

 » il l’empoigna
– Et alors ?
Ben il la ficela
– Et alors ?
Sur les rails il la fit rouler
– Et alors ?
Ben le train arrivait, les copains !
– Et alors ? Et alors ? »

Et alors, Schiappa est arrivée !

http://musique.ados.fr/Henri-Salvador/Zorro-Est-Arrive-t101125.html

Une blague, la semaine dernière sur une chaîne de télé ? Hop ! Le canasson de Schiappa s’indigne et le type est viré de la chaîne.

Les viols à Cologne, le harcèlement à La Chapelle Pajol (  » y en a pas, j’y ai fait un tour  » ), les bistrots interdits aux femmes… ?
Pas un mot. Pas de monture à enfourcher lorsqu’il s’agit de non sous-chiens !

Je veux, moi aussi, être poursuivi par le fier destrier de Schiappa, pour avoir participé à répandre d’horribles propos sexistes.

Les voici :

Dans le film ( agréable à regarder, par ailleurs )  » quatre du Texas « , avec Sinatra, Dean Martin, Anita Ekberg, Sinatra raconte cette blague :
 » un type croise un Indien sur un cheval et sa squaw qui marche à côté
– comment se fait-il que vous, vous soyez sur un cheval, et que votre femme marche à côté ?
– elle n’a pas de cheval !  »

J’ai raconté cette blague à ma fille, qui n’est pas une femme soumise, loin de là. Elle a éclaté de rire !

Et ce n’est pas tout, comme horrible sexisme, à propos de ce film !

Sur la fiche wikipedia d’Anita Ekberg, on peut lire :
 » Dotée d’une plastique dite « spectaculaire », sex-symbol des années 1960, Bob Hope aurait déclaré à son propos que ses parents mériteraient le prix Nobel d’architecture. »
Oui, pour moi aussi, horreur !, ses parents mériteraient ce prix.

Ras le bol de cette dictature gaucho-débilo-féministe !

Vive les femmes !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Il la ficela, sur les rails il la fit rouler… Et alors ? Et alors, Schiappa est arrivée !

  1. Celtillos

    de nos jours helas les moindre mot d’esprit, le moindre petit trait d’humour, le plus banal jeu de mots vous envoie directement au pilori comme « raciste » , »sexiste » ou vilain blanc pas beau qui refuse le « vivre avec », et tout cela par un bande d’énergumènes incultes abrutis par un propagande anti France, des vendus des traitres ou simplement des cons absolu qui pensent tout savoir tout en ne sachant rien…

  2. Pascal

    C’est de mauvais goût, oui. C’est de l’humour, en même temps.
    Il y a en ce moment une dictature du politiquement correct qui fait qu’au moindre prout, au moindre tirage de langue, de sinistres cons vous font un procès. Cette affiche ne mérite pas un procès.

  3. Anne Lauwaert

    J’ai un problème avec la publicité. A la télé, quand le spot est terminé je me demande « mais qu’est ce que cela signifie? » « Qu’est-ce qu’ils ont voulu dire ? » Bien souvent je ne comprends même pas de quel produit cette pub fait la pub. En voyant l’affiche de Ménard j’ai dû lire vos commentaires pour comprendre de quoi il s’agit. Alors je me dis « ah bon ? » parce que je ne sais pas quoi dire… Pareil avec les « humoristes » la plupart du temps je me demande ce qu’ils disent de drôle. En plus la pub devient de plus en plus laide et bête, ou, du moins, je ne suis pas à la hauteur pour pouvoir la comprendre.

  4. bidou.net

    A quand l’interdiction de la chanson d’Henri Salvador, je me répète mais on marche sur la tête dans ce pays.

  5. Rudolph

    Aucun souci pour relever l’indignation à géométrie variable de la Schiappa ( mot péjoratif, en langue Corse ) mais aussi d’accord pour trouver totalement déplacée cette affiche assez sordide. Bob Ménard est coutumié de ce genre de déraillement ( ! ) souvenez-vous d’une des premières mesures prises par sa Mairie de Béziers, à son arrivée, : interdiction du linge aux fenêtres de la ville !!! Puis ce fut cette altercation avec Marion Le Pen , sans raison valable ; il y eût encore ce gigantesque séminaire de la Droite hors les murs, qui accoucha de …rien du tout. Tout cela à mettre au compte d’un égo surdimentionné ou , tout au moins, mal réglé . Sacré Bob ! Pas toujours très clairs sur Bd Voltaire !!!

Comments are closed.