Ami palestinien, renvoie ces Occidentaux qui te maintiennent dans un état de mendicité abjecte


Ami palestinien, renvoie ces Occidentaux qui te maintiennent dans un état de mendicité abjecte

J’avais écrit cette lettre il y a deux ans… Hélas elle est toujours d’actualité.

 

Lettre ouverte à un ami  palestinien

  La Naqba…

Je lis dans Jerusalem Post, sous la photo d’une palestinienne en rage: « Nous attendrons à nouveau encore 67 ans mais nous ne renoncerons jamais“

Cela fait 67 ans qu’elle attend « le grand retour“ et elle veut attendre à nouveau 67 ans!

Et pendant ce temps Israel est devenu un pays florissant, à la pointe du développement technique, scientifique, economique, culturel, il fait fleurir le desert, a le plus grand nombre de savants et de prix nobels par millier d’habitants et est parmi les premiers pour le bonheur de vivre….

Et pendant ce temps -là, vous les palestiniens, vous vivez dans la crasse et la misère, vous vous faites arnaquer par vos dirigeants qui confisquent les milliards de dollars  fournis par ces crétins d’Occidentaux, vous vous faites taper dessus lorsque vous manifestez, vous vous faites torturer et assassiner lorsque vous protestez…

Et vous en redemandez? Vous êtes prêts à subir cette non-vie pour 67 nouvelles années?

Vous croyez vraiment que cela nous gêne que vous attendiez que l’enfer se mette à geler?

Une psychotherapeute, Eva Julia Fischkust écrit: « Chaque fixation, chaque obsession à laquelle on s’accroche empêche le développement“ et c’est exactement ce que vous faîtes: Vous êtes restés figés dans votre fixation, votre obsession durant 67 ans et pendant ce temps l’Allemagne ravagée est devenue la première puissance d’Europe, avec un niveau de vie des plus élevés et une économie florissante,  le Japon atomisé est devenu l’une des premieres puissances asiatiques et est un veritable laboratoire d’innovations…

 

Et vous? Qu’avez-vous fait de vos 67 ans? RIEN!!! Vous êtes aussi misérables qu’avant,  vous vivez de subsides au lieu d’inventer et de produire…vous entretenez la haine au lieu de construire, pour vous et vos enfants, une vie qui vaille la peine d’être vécue.

Tout cela parce que vous vous accrochez à vos illusions!

Si j’étais palestinien, je pleurerais de rage devant tant de stupidité,tant d’ignorance crasse, tant d’obsession auto-destructrice.

Je suis psychotherapeute et je vous dis : regardez les choses en face! Trois guerres que vos « freres“ arabes ont perdues, deux intifadas que vous avez perdues, d’innombrables attentats qui n’ont servi à rien puisqu’ils ne nous ont pas détruits bien au contraire, nous en  sortons toujours plus forts…

Et qu’est-ce que vous y avez gagne? RIEN!!! Vous êtes plus désespérés que jamais. En votre for intérieur vous savez que vous ne pouvez pas vaincre Israel, vous savez que vous n’avez aucune chance de nous détruire  et toutes les rotomontades et les gueulantes du hamas n’y changeront rien.

Voyez Gaza après la guerre de Juillet dernier: toujours en ruine tandis que nous , en Israel nous jouissons de la vie (nous sommes le 11ème pays au monde pour le bonheur de vivre)

Vous savez en votre fort intérieur que vous avez perdu et ce n’est pas pour rien que vous appelez votre défaite: La Naqba, la Catastrophe.

Mais vous ne voulez pas l’admettre et vous brandissez les clés des maisons où vous ne retournerez jamais. En psychologie on appelle cela: Vivre dans le déni!

 

Alors, ami palestinien (oui: ami! Car c’est le rôle des vrais amis de dire la vérité même quant elle fait mal), alors ami palestinien, tu as le choix:

– ou tu t’accroches à tes illusions de vaincre un jour Israel ((cela n’arrivera JAMAIS), de retourner vivre dans la palestine de tes rêves, à Haifa ou Jerusalem (cela n’arrivera JAMAIS), d’annuler la Naqba (cela n’arrivera JAMAIS)

– ou tu acceptes la réalité, tu rejettes tes illusions morbides, tu acceptes que tu as perdu, tu reconnais que TU N’AS AUCUNE CHANCE DE VAINCRE ISRAEL, tu arrêtes  tes attentats stupides qui ne changent jamais rien…

et tu te consacres au développement du territoire où tu vis, tu acceptes l’aide de tes voisins israeliens, tu utilises leurs compétences techniques, scientfiques, economiques, médicales (comme les dirigeants du Hamas qui envoient leus femmes et leurs enfants dans les hopitaux israeliens) pour construire un lieu de vie et de bonheur de vivre.

Pour cela il te faut:

  1. accepter une fois pour toutes l’ existence de l’Etat juif d’ Israel
  2. renvoyer tes « gouvernements“ lâches et corrompus qui t’envoient au massacre pendant qu’ils roulent sur l’or et vivent dans des palaces.
  3. renoncer au statut de réfugié qui t’empêche de vivre en homme libre
  4. renvoyer ces pourris d’Occidentaux qui te maintiennent dans un état de mendicité abjecte
  5. et enfin passer des accords d’échanges, d’aide et d’assistance avec ces Israeliens qui sont tout prêts à te tendre la main pourvu que tu renonces définitivement à vouloir la lui couper.

Tu as le choix: à toi de jouer!

 

Mazal Tov

Un ami

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Ami palestinien, renvoie ces Occidentaux qui te maintiennent dans un état de mendicité abjecte

  1. JC.P.

    Remarquable article plein de vérités que l on pourrait transposer aux pays de Maghreb et plus generalement aux 57 pays musulmans. Ils ne font rien mais c est selon eux toujours la faute d

  2. Elia

    C’est très bien, mais l' »Eternel » ne les a pas muni du don de comprendre la raison ni de comprendre un texte ou le lire !
    C’est comme si on parlait aux murs !
    Et puis, ils ont les 72 vierges, ça les attire !

  3. Joël

    « tu utilises leurs compétences techniques, scientifiques, économiques, médicales ». Ben ça, je crois que ça n’arrivera jamais non plus. Je ne peux m’empêcher de faire un parallèle mais il suffit de voir ce que la France avait laissé au Maghreb et en Afrique après l’indépendance et ce qu’ils en ont fait.
    Non, décidément cette population-là est comme leur religion, pas destinée à évoluer.

  4. Machinchose

    Salut Edmond,

    « vous appelez votre défaite: La Naqba, la Catastrophe. »

    joli mot qui rime avec « Thoqba » : trou, fente, gouffre….dans lequel ont sombré depuis 67 ans toutes leurs rêveries, et qui n’ a pas de fond…

    beau texte, par lequel tu rappelles a ces malheureux que leurs « frères » les ont assujettis dans cet état de mendicité permanent, mais qu aujourd’ hui, c’est fini, leurs couinements n’ intéressent plus que la « rue arabe » et de préférence une « rue » située en France et en Europe

    parce qu en Egypte ou en Syrie, y a d’ autres souçis bien plus importants que les gros caprices d’ une association de malfaiteurs, profitant des somptueuses aumônes dispensées a la « palestine »

    la seule solution a leur problème non résolu depuis 70 ans se situe a l’ est du Jourdain, dans cette « jordanie » créée par les anglais pour remercier Fayçal le haché mité de son aide dans leur lutte contre les turcs ( voir Lawrence d’ arabite)

    je crois bientot proche d’ etre résolu
    le roitelet Abdallah 2 (ils copient les rois d’ europe, comme le Mohamed 6,se donnant un soupçon de légitimité 😆 ), ce « jordanien » régne a présent sur 84% de palestiniens…il disparaitro lors de la prochaine, trés prochaine grosse conflagration, et le « peuple palestinien » ira se reconstituer en ces lieux qui lui furent confisqués il y a un siècle…

    qu on en finise avec ces ridiculeries d’ un autre âge de « autorité palestinienne » trouvaille qui me fait toujours pouffer 😆 Fatah -victoire-, ou encore Hamassis de brigands et de voyous désoccupés a occuper avec un uniforme et une kalach…..pauvres miséreux, dont le jour de gloire sera l’ accompagnement a la tombe, portés sur leur civière par 5000 branleurs hurlants…

    au « Chouk » de Tel Aviv, c’est devenu un fond de commerce pour brocanteurs, ces clés rouillées, pas plus palos que moi, et qu achètent des touristes australiens, canadiens, américains…allez, pour conclure sur une note souriante, tout a l’ heure je cherchais sur un dico en ligne, le mot « gouffre » trouve! et…accompagné de petites phrases exemples, telle celle çi

    le trou de la Sécurité sociale عَجْزُ الضَّمانِ اﻻجْتِماعيِّ

    ces braves arabes ont un de ces sens de l’ a-propos remarquable 😆

    le trou ,le gouffre, peut les remercier chaleureusement de l’ entretenir

  5. gentilitas

    Merci à Edmond le Tigre et à RR pour cette excellente piqûre de rappel. C’est pourtant vrai que rien, dans le paysage musulman, ne semble capable de produire ce qui est nécessaire à la moindre progression, alors qu’alentour, ça construit, ça fleurit, ça invente, ça discute, ça crée, ça regarde devant. C’en est même affligeant, au point qu’il devient vraiment difficile de comprendre la démarche destinée à donner raison à ce qui reste une religion de l’involution.

  6. Jean-Francois Morf

    Tant qu’ils adoreront AntiChrist et Satan, ils n’auront pas de temps pour apprendre les vraies sciences.
    Ils croient que la science, c’est d’apprendre le Coran et les Hadith, qui leur dit de voler les juifs!
    Ils se marient à 9 ans et multiplient comme des bactéries.

  7. romulusromulus

    à rapprocher de la bienveillance dont jouit notamment en France la communauté asiatique: elle se prend en main question travail (parfois à l’excès), elle vit sa religion sereinement (aucun appel à tuer du chrétien), elle a un esprit communautaire certes mais cela passe bien car elle n’a pas l’esprit victimaire et les français quoiqu’on en dise sont tolérants et non racistes dans leur ensemble.

  8. NICOLAS F

    Vrai de vrai mais ce postulat de base n’est exprimé par aucun politique,historien,état de l’ONU.
    Alors ça peut durer longtemps.
    Il faut accepter que nous ne soyons pas tous égaux sur le plan du cerveau ,cette vérité biologique est devenue inacceptable,
    C’est bien dommage,que de temps perdu sur le chemin du progrès.
    Pour rappel,il se trouve dans le cerveau 3 glandes:le cortex,le système limbique et le neocortex..
    Se servir des trois,c’est mieux (pour résumer).
    Et sur le plan psy,à quand une vaste opération de psychanalyse chez les adeptes de maho ?
    Après tout,nous,on y est passés et on en est pas morts.

  9. La moutarde me monte au nez

    Pour cela, il faudrait qu’il commence par renier le coran.
    Et, malheureusement, çà aussi ça n’arrivera jamais.
    Du moins pas de leur plein gré.
    Nous n’aurons la paix que lorsque nous nous déciderons à déclarer illegal ce livre maudit qui leur pourri les deux neurones qu’il leur reste.

  10. frejusien

    La naqba, ça me fait penser à nique bas,
    après tout c’est un de leurs sports favoris, et ça produit en grosse quantité des jeunes jeteurs de pierres et d’insultes ordurières

  11. Anne Lauwaert

    Une de mes boutades: si on parachute un juif dans un désert, le lendemain il commence à y cultiver des tomates , si on parachute un flamand dans une forêt tropicale, le lendemain il commence à y brasser de la bière belge, par contre il y a des gens qui restent assis sur leur cul en pensant que ça va leur tomber du ciel.
    Le Fonds Koweitien l’a bien compris, lui qui veut « aider les gens à s’aider eux-mêmes », encore faut-il qu’ils veuillent s’en sortir (comme les femmes avec les micro-crédits partout dans le monde) au lieu de croupir dans la mendicité.

  12. pierre17430pierre17430

    excellent article je suis d’accord !
    mais » en votre for intérieur », il n’y a pas de T à « for » .
    Bien amicalement.

  13. maury

    Publié par Christian Larnet le 8 décembre 2017
    lamartine-voyage-en-orient
    Dans son Voyage en Orient, entre 1832 et 1833, Lamartine apporte un témoignage sur Jérusalem et la Judée, terre des Juifs et baptisée Cisjordanie pour effacer cette filiation, auquel l’actualité apporte un écho familier.

    Déjà « les nations ont disputé [au peuple juif] cette capitale de ses proscriptions » dit Lamartine ! L’histoire est un éternel recommencement.

    « C’est bien là que Sion était assise ; site bizarre et malheureux pour la capitale d’un grand peuple : c’est plutôt la forteresse naturelle d’un petit peuple chassé de la terre, et se réfugiant avec son temple, sur un sol que nul n’a intérêt à lui disputer ; sur des rochers qu’aucunes routes ne peuvent rendre accessibles, dans des vallées sans eau, dans un climat rude et stérile, n’ayant pour horizon que les montagnes calcinées par le feu intérieur des volcans, les montagnes d’Arabie et de Jéricho, et qu’une mer infecte, sans rivage et sans navigation, la Mer-Morte !

    Voilà la Judée, voilà le site de ce peuple dont le destin est d’être proscrit à toutes les époques de son histoire, et à qui les nations ont disputé même cette capitale de ses proscriptions, jetée, comme un nid d’aigle, au sommet de ce groupe de montagnes : et cependant ce peuple portait avec lui la grande idée de l’unité de Dieu, et ce qu’il y avait de vérité dans cette idée élémentaire suffisait pour le séparer des autres peuples, et pour le rendre fier de ses proscriptions, et confiant dans ses doctrines providentielles.

    …/…

    Un tel pays, repeuplé d’une nation neuve et juive, cultivé et arrosé par des mains intelligentes, fécondé par un soleil du tropique, produisant de lui-même toutes les plantes nécessaires ou délicieuses à l’homme, depuis la canne à sucre et la banane jusqu’à la vigne et à l’épi des climats tempérés, jusqu’au cèdre et au sapin des Alpes ; – un tel pays, dis-je, serait encore la terre de promission aujourd’hui, si la Providence lui rendait un peuple, et la politique du repos et de la liberté.

    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Comments are closed.