La partition au Collège Rabelais : chant en arabe pour les uns, autre chant pour ceux qui protestent


La partition au Collège Rabelais : chant en arabe pour les uns, autre chant pour ceux qui protestent

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/29/college-rabelais-a-escarene-les-eleves-de-5eme-doivent-apprendre-un-chant-en-arabe/

C’est beau la segmentation de la société, la partition attendue, souhaitée, organisée par nos dirigeants et sa copie conforme à l’école.

Devant les protestations des uns (les parents et ceux qui nous ont lus), les autres ( collègues bêlants ) poussent le professeur de musique à ne pas renoncer au chant en arabe… et à  proposer un autre chant aux élèves dont les parents ont râlé.

Elle est belle l’école au collège Rabelais d’Escarène. 

Un professeur fait un choix plus que douteux dans sa programmation et, au lieu de reconnaître qu’il y a eu maldonne, s’obstine, parce que des collègues abrutis par le politiquement correct pensent qu’étudier un chant en arabe c’est lutter contre le Front National. Je suis persuadée que j’aurais entendu  ce genre d’arguments si j’avais été petite souris en salle des profs. C’est que je les connais par coeur mes anciens collègues…(Et peut-être aussi qu’ils réagissent ainsi parce que dans ce collège il y a des enfants immigrés ou issus de l’immigration dont on veut acheter la tranquillité) ?

Ces profs qui pleurent à toutes les récrés, s’arrachent les cheveux de ne pas venir à bout des élèves et de certains élèves tout particulièrement mais… quand même, le plus important, n’est-ce-pas, c’est bien de lutter contre la bête immonde, non ? 

Alors je vois d’ici la responsable syndicale, du SNES ou du SGEN, au choix  (c’est pratiquement blanc bonnet et bonnet blanc à présent)  provoquer une réunion syndicale, conspirer dans les coins, ameuter les collègues en salle des profs… pour obtenir, in fine, une délégation pour rencontrer le principal et le professeur concerné. La lutte contre le racisme impose de ne pas reculer.

Oui, mais…

Oui, mais tout ça fait désordre, des parents grognent, la concierge en a assez des coups de fil, le principal adjoint aussi, le recteur demande de calmer le jeu, les élèves posent des questions qui fâchent aux profs, les représentants de la FCPE s’en prennent plein la figure pour pas un rond…

Alors il y en a eu un  ( non je ne vous ferai pas le plaisir d’écrire un.e) qui a eu une idée de génie. Après tout, à la cantine, il y a les sans porcs et les avec porcs. En musique c’est pareil, il y aura les avec chant arabe et les sans chant arabe. 

Bientôt il y aura deux groupes aussi en histoire les avec shoah, et les sans shoah, après tout il y a déjà ceux  qui sont absents les jours de piscine, ceux qui sont absents les jours où l’on parle de Darwin et les autres.

Au collège Rabelais ils ont inventé l’école à la carte, Blanquer qui est pour l’autonomie des établissements va peut-être décorer le principal et lui proposer un cycle de conférences à travers la France pour former ses collègues à la partition à l’intérieur même des établissements scolaires. 

Plus que jamais, il ne faut pas laisser faire, à vos téléphones, à vos courriels, à vos courriers :

Collège François Rabelais
Adresse : 95 Chemin du Castel, 06440 L’Escarène
Téléphone : 04 93 79 66 77,  Fax : 04.93.79.68.28  /  E-mail : ce.0061826c@ac-nice.fr
 

Rectorat – Académie de Nice

53 avenue Cap de Croix

06181 Nice cedex 2

Tél : 04.93.53.70.70  /  Fax : 04.93.53.70.83
 

Inspection académique : 04 93 72 64 50 ou alors 04 93 72 63 00
email : ia06-cab@ac-nice.fr

adresse postale : 53 Avenue Cap-de-Croix, 06181 Nice

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


27 thoughts on “La partition au Collège Rabelais : chant en arabe pour les uns, autre chant pour ceux qui protestent

  1. Jacques Morin

    Chère Christine, je suis votre lutte avec admiration. Quel courage est le vôtre!

    Je sais que vous n’abandonnerez jamais; grâce à vous et à tous les patriotes la France et l’Europe ont encore une chance d’échapper au déclin.

    Mais,bon Dieu que l’inconscience pullule chez vous!

    Hélas, ici aussi on ne manque ni d’ignorants ni d’hypocrites.À commencer par le bipède farfelu qui nous tient lieu de premier ministre.

    Je vous salue bien bas.

    Reply
  2. Amélie Poulain

    Excellent votre article Christine.

    Vous avez brossé en quelques mots fort justes le problème de fond et bien mis en exergue la réflexion complètement paralysée de certains, masquée et aveuglée par la fenêtre de l’Idéologie portée par l’étendard de « la Paix à tout prix » n’hésitant pas à utiliser les élèves qui ne sont là que pour s’instruire (justement !…) et n’ont rien demandé.

    Le pire : ils ne se rendent même pas compte (malgré les nombreuses contestations qui ont du sens) de ce que leur décision délivre comme message, maintenant et pour l’avenir…. Sûrement pas un message de « paix » ni d’unité. Irresponsables ! …

    « Erare humanum est, perseverare diabolicum »..;;;

    Reply
  3. durandurand

    Un conseil n’utiliser pas votre émail perso masquez votre I P (proxy) pour écrire à l’inspection académique , et masquer votre numéro de téléphone , par les temps qui courent il nous faut être prudent .

    Reply
        1. Purfruit De La Fraise

          Un VPN modifie votre adresse IP et crypte les données. Celui que j’utilise ne conserve pas les logs et est gratuit sous condition : le reconnecter toutes les 3h. Actuellement, au moment où je commente, j’apparais comme étant domicilié en Roumanie 🙂

          Reply
  4. Tortora

    Mon dieu !! Comment pouvez vous vous présenter comme enseignant et distiller tant de haine. Mon commentaire n’apparaitra surement pas car il ne va pas dans le sens de votre endoctrinement , mais je me soulage quand même. Avez vous seulement traduit ce chant ? D’origine andalouse lorsque les arabes y étaient à travers leurs conquêtes. Au contraire, je le trouve intéressant parce qu’on y chante l’amour, la femme alors que l’Islam actuel la gomme. Ce qui prouve que toute cette controverse est nauséabonde. Mme Boussehaba est une formidable principale investie dans la vie de son collège qu’elle a rendu plus sur. Mais elle n’est pas celle qui a eu la volonté de faire ce chant, c’est la prof de musique.
    Alors vouloir se battre contre l’intégrisme c’est bien et je le fais, je suis de Nice et j’aurais pu perdre des êtres chers le 14 juillet. Mais vous vous trompez de combat et c’est pour cela que rien n’avancera ….

    Reply
    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      « Tant de haine »… si vous n’aviez pas prononcé ces mots, votre commentaire et votre point de vue auraient pu être crédibles, hélas…

      Reply
      1. Tortora

        Vous appelez ça comment la propagande que vous faite ? Cycle de conférences ? Mais vous allez chercher où vos informations ? J’espère pas au même endroit qui a diffusé un photomontage d’une photo de la web radio où on y voit MA FILLE voilée…Vous desservez votre cause, pour se battre il faut être crédible mais dans le fond vous avez raison, les moutons suivent. Et je pourrais essayer de vous expliquer que je connais bien ces personnes, que j’ai été malheureusement impliquée dans tout ce montage haineux avec l’utilisation d’une photo de ma fille, que ces personnes à leur actuelle reçoivent des menaces de mort, rien n’y ferait. Notre salut viendra de l’éducation et seulement de là. J’espère juste que cette histoire n’empêchera pas notre beau collège d’avancer…

        Reply
        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          Je ne comprends rien à ce que vous racontez, je ne sais ni qui vous êtes ni qui est votre fille ni de quelle photo vous parlez. Si vous voulez être compris soyez clair. Quant à mes informations, leurs sources sont évidentes : le chant distribué que j’ai publié ( incontestable ) les programmes de l’éducation nationale (incontestables ), un texte écrit par le principal, figurant sur le site du collège ( incontestable). Pas d’amalgame, paraît-il, il semble que vous en fassiez de nombreux, fort facilement.

          Reply
    2. Amélie Poulain

      « ..D’origine andalouse… »

      Alors pourquoi ce chant n’est-il pas chanté en Espagnol ? Cela aurait été plus logique et aurait eu plus de sens si vous vouliez montrer ce que vous dites ( » Au contraire, je le trouve intéressant parce qu’on y chante l’amour, la femme alors que l’Islam actuel la gomme »), vous ne pensez-pas ?

      « ….endoctrinement.;; »

      Vous réfléchissez au fond et au sens de ce que vous dites ? Vu le contexte, on peut en douter. Il n’y a que des gens aveugles (volontairement ou pas) pour ne pas s’en rendre compte.

      Et c’est vous qui accusez d »endoctrinement’ ?….

      Avec des mots qui n’ont plus aucun sens de plus tant ils sont dévoyés pour justifier une passivité coupable (même d’un point de vue religieux) face à l’inacceptable . (« haine »).

      Reply
      1. Tortora

        Tout simplement parce qu’au 12 eme siècle l’andalousie n’étais pas espagnol… c’est d’abord un chant ancien en arabe littéraire incompris de ceux qui pratiquent la langue aujourd’hui. Intéressant pour prouver que la femme n’a pas toujours été asservie dans le monde arabe et pas pour nous le démontrer mais plutôt à la nouvelle génération qui se croit obligée de voiler ses femmes. Je ne suis pas naïve mais vous vous attaquez à une principale parce qu’elle porte le nom de Boussehaba, le choix de la chanson revenait à la prof de musique, ma fille qui est en 4 eme chante avec elle d’ailleurs en espagnol et ça ne gêne personne….il y a rapporter des faits et faire de la propagande alors ne vous inquiétez pas pour moi j’ai les yeux grand -ouverts

        Reply
        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          Je crois que vous devriez vous documenter. A aucun moment, dans aucun pays, la femme n’a cessé d’être asservie dans un pays musulman. Le monde des mille et une nuits et autres chants d’hommage à la femme le sont dans le monde des harems, où Un seigneur et maître dispose de moult esclaves et concubines, aucun souci à chanter l’amour et la beauté dans ces conditions-là. J’ai écrit mon premier article in extenso avant de découvrir le nom du principal, cela ne change rien à la chose qu’il s’appelle Durand ou Ben Bella. Que votre fille chante en espagnol ne permet pas de faire chanter nos enfants que vous avez le devoir de protéger en arabe, langue de l’envahisseur musulman depuis 1400 ans. Un peu moins de soumission, un peu plus de yeux ouverts et d’objectivité ne vous feraient pas de mal madame.

          Reply
          1. Machinchose

            a fredonner sur un air bien connu ………..

            «  »Paroles de la chanson Ca Vaut Mieux Que D’attraper La Scarlatine par Ray Ventura

            Ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine
            Ça vaut mieux que d’avaler d’la Tortora
            Ça vaut mieux que de sucer d’la naphtaline
            Ça vaut mieux que d’faire le zouave au Pont d’l’Alma.

            débris!! ignorante et inculte !!

    3. Dorylée

      @Tortora
      « … D’origine andalouse lorsque les arabes y étaient à travers leurs conquêtes… » Voilà, vous avez tout résumé ! Leurs conquêtes, au prix de milliers de femmes déportées comme esclaves sexuelles dans les harems, d’homme castrés et de gamins embrigadés comme janissaires. Tout ce qu’ils nous réservent quand ils auront fini de nous coloniser avec la complicité des imbéciles. Je ne cite personne mais suivez ma pensée… N’y a-t-il pas suffisament de magnifiques chansons françaises à la mode ou oubliées, récentes ou moyenâgeuses, nationales ou régionales pour développer le sens artistique des élèves. Que ne leur fait on interpréter un chant breton, basque, provençal, corse, alsacien, bressan, antillais, tahitien, etc.. puisque le Français est passé de mode à l’école ? Après que les musulmans eurent tué récemment 250 Français, est-il judicieux d’enseigner à nos enfants cette culture mortifère ? Quel instituteur en 1946 aurait fait chanter à ces élèves cette air gaillard Haydi, Haydo, Hayda, bien que ce soit une chanson à boire, que les Feldgrau beuglaient en marchant au pas cadencé dans la France occupée ? Et les parents qui auraient assurément protesté, les aurait-on taxés de fascistes puisqu’ils s’opposaient à une culture étrangère ? Faut-il être à ce point ignorant de l’immense culture de notre pays pour aller piocher dans le folklore exotique et dans le pire qui soit. Enfin, comme je le dis chaque fois, ce sont encore des femmes qui sont les plus virulentes à défendre cette civilisation qui ne permet à la femme que de manger dans la gamelle du chien, après le chien et seulement si le chien est d’accord. Vous êtes pathétiquer.

      Reply
      1. Maurice

        La dhimmitude n’a pas de frontière, mais là … il y a des paires de baffes qui devrait être distribué avec savatage de miche pour faire l’appoint !

        Reply
      2. Maurice

        Dans les années 50, j’ai appris et chanté des chants régionaux, le p’tit quinquin, qu’elle était belle ma Normandie, joyeux enfants de la bourgogne, etc., voila des chants qui pourrait être remis au goût du jour chez nos têtes blonde (ou brune).
        Faire chanter de l’arabe ?
        Toujours dans les années 50 mais en colonie de vacances, les moniteurs nous apprenaient des chants Russe comme les bateliers de la Volga, même nos patronyme étaient modifiés en supprimant l’orthographe. ceux qui ne voulaient pas les chanter étaient punis, il faut se souvenir qu’à l’époque le parti communiste était puissant, presque 25 % des votes grâce au bourrage de crâne comme quoi c’était le parti des résistants et que la Russie avait eu X morts … (en oubliant que le nombre aurait été moins importants s’il n’y avait pas eu des commissaires politique qui les menaçaient d’être fusillés si …)
        Tout ça pour dire que nous avons de belles chansons de nos chères provinces de France !

        Reply
      3. Amélie Poulain

        @Dorylée

        Oui très bien résumé, j’adhère à votre commentaire. J’imagine comme vous dites que des chants Nazis en 39-45 (maintenant aussi j’ose l’espérer) n’auraient pas été bien perçus !

        Je me souviens d’une rencontre près de chez moi qui avait été organisée en raison d’un jumelage avec une ville allemande où, un chant allemand entonné par les invités, avait causé un raidissement et un brutal grand silence dans la salle. Le malaise était palpable

        Les personnes ayant vécu la guerre ont aussi du mal à entendre cette langue, je l’entends souvent.

        La langue est très en lien avec l’affectif et touche la sensibilité parce qu’elle touche quelque part à l’identité.
        Je me souviens d’un exemple cité où la personne ayant été élevée dans le contexte exclusif d’une langue régionale (il parlait très bien le Français au demeurant), reprenait cette langue quand il était en colère et hors de lui. Cela touchait à ses racines profondes.

        Pour revenir à notre sujet, je suis toujours étonnée de la naïveté et de l’inconséquence de certains qui, de surcroît, sont là pour enseigner aux enfants. Parfois on peut faire des erreurs, mais quand on a des arguments derrière et que l’on persiste……

        Reply
  5. Machinchose

    Amélie, pour vous, et pour Christine ce chant « la Rosa enflorence  » par Esther Lamandié,

    c’est en Ladino – vieux parler Castillan avec quelques mots d’ hebreu , usité encore par certains juifs ayant vécu au nord du Maroc, et par ceux d’ origine espagnole, vivant en Turquie depuis 4 siècles

    oui! pourquoi pas en Castillan … 😆 finalement de l’ espagnol médiéval….

    https://www.youtube.com/watch?v=JcEVroe1xOQ

    paroles: ladin (judéo-espagnol)
    La Rosa Enflorece

    Originaltranslittération
    La rosa enflorece, en el mes de mayo
    Mi alma s’escurece, sufriendo de amor
    Sufriendo de amor

    Los bilbílicos cantan, suspirando el amor
    Y la pasión me mata, muchigua mi dolor
    Muchigua mi dolor

    Más presto ven palomba,
    más presto ven a mí
    Más presto tú mi alma, que yo me voy morir
    Que yo me voy morir

    La rosa enflorece, en el mes de mayo
    Mi alma s’escurece, sufriendo de amor
    Sufriendo de amor
    Sufriendo de amor

    «  » »

    traduction en français
    La rose fleurit

    La rose fleurit au mois de mai,
    Mon âme s’obscurcit, souffrant d’amour
    Souffrant d’amour.

    Les rossignols chantent, soupirant d’amour,
    Et la passion me tue, ma douleur redouble
    Ma douleur redouble.

    Viens plus vite, ma colombe,
    Plus vite viens à moi,
    Plus vite toi mon âme, car je me sens mourir
    car je me sens
    mourir.

    La rose fleurit au mois de mai,
    Mon âme s’obscurcit, souffrant d’amour
    Souffrant d’amour.
    Souffrant d’amour.

    «  » » » » » » »

    au moins içi, personne ne se casse la gueule en tombant d’ un arbre comme une pomme pourrie ….

    Reply
  6. Maurice

    La dhimmitude n’a pas de frontière, mais là … il y a des paires de baffes qui devrait être distribué avec savatage de miche pour faire l’appoint !

    Reply
    1. Amélie Poulain

      J’espère que personne ne l’écoutera ce Hulot qui n’est aucunement à sa place. C’est ce qu’il faudrait finir par faire, ne pas tenir compte de leurs âneries parce que là, c’est grave.

      Ce serait moi j’arriverai avec ma tranche de jambon pour mon entant et je déduirais le prix de ma note de cantine.

      Reply
  7. la-peste-et-le-choléra

    @ Tortora
    Je ne comprends pas pourquoi une chanson en arabe ? Après tout ce qui est arrivé dans ce pays, Charlie-Hebdo, le Bataclan, Nice ? Tous ces morts, toute cette douleur ?
    Pourquoi vous faut-il toujours provoquer, encore et encore ? Pourquoi toujours remuer le couteau dans la plaie ? Un peu de discrétion et de retenue !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *