Un séisme : Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël


Un séisme : Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël

Quel homme ! Quels regrets d’avoir, nous, un macro-con ! 

Les incidences de cette reconnaissance sont énormes, comme nous l’expliquions il y a quelques mois.

Pourvu qu’il le fasse !

Nous avions évoqué avec plaisir en janvier dernier la décision de Donald Trump de déplacer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.

Trump reconnaît Jérusalem comme capitale de l’état juif et dit merde à une fatwa vieille de 36 ans


Trump reconnaît Jérusalem comme capitale de l’état juif et dit merde à une fatwa vieille de 36 ans

Décidément cet homme est géant. Il ose. Il refuse de filer doux sous les menaces arabo-musulmanes, sous les pressions internationales, sous le chantage au pétrole.

Il ne faut surtout pas sous-estimer l’importance du déplacement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem… Ce sera la seule ambassade étrangère qui reconnaîtra, de ce fait, que Jérusalem est la capitale d’Israël la juive, malgré les accords entre pays arabo-musulmans datant de 1981,accords que n’ont pas signé les pays occidentaux mais qu’ils respectent, tétanisés par la peur de manquer de pétrole, tétanisés par la peur d’attentats, tétanisés par la peur d’émeutes de l’ennemi intérieur qu’ils ont laissés s’installer chez eux….

Il faut lire le rappel des faits par Bat Ye’or ci-dessous.

Christine Tasin

Il est intéressant de connaître l’origine et la raison qui interdisent aux pays étrangers d’établir leur ambassade à Jérusalem, la capitale de l’Etat d’Israël, contrairement aux usages de toutes les nations.

Nous publions ici une fatwa lancée en 1981 par les pays musulmans réunis à la Conférence du Sommet islamique de la Mecque. Cette fatwa décrète le jihad contre Israël, et menace tout pays qui, désobéissant à l’injonction musulmane, reconnaîtrait Jérusalem comme capitale d’Israël et y aurait son ambassade.

Après cette fatwa, tous les pays s’empressèrent d’obtempérer et déménagèrent leurs ambassades de Jérusalem à Tel-Aviv.

La guerre de 1948 contre Israël chassa tous leurs habitants juifs. Leurs maisons et leurs biens furent donnés à des colons arabes

Jérusalem-Est avait été conquise militairement en 1948 par l’armée jordanienne qui avait envahi la Judée et la Samarie au cours de la guerre de 1948-49.

Cette guerre menée par les pays arabes contre Israël provoqua l’exode des réfugiés arabes.

L’occupation arabe des territoires judéo-palestiniens par la Jordanie (Jérusalem-Est, Judée-Samarie), par l’Egypte (Gaza) et la Syrie (Golan), chassa tous leurs habitants juifs. Leurs maisons et leurs biens furent donnés à des colons arabes qui détruisirent les synagogues et les cimetières.

Cette situation dura jusqu’en mai 1967 quand une coalition des armées jordaniennes, égyptiennes et syriennes envahit à nouveau le territoire israélien pour exterminer et en chasser les habitants. Mais l’armée israélienne put les arrêter et reprendre les territoires perdus en 1949.

Cette guerre provoquée par les pays arabes causa, comme la première, une seconde vague de réfugiés arabes dont les pays arabes agresseurs devraient être tenus responsables.

Soumis à de très fortes menaces et aux pressions des pays arabes et musulmans, la plupart des gouvernements occidentaux, ménageant l’opinion musulmane de leurs colonies, avaient encouragé l’extrémisme arabe. Les préjugés antisémites chrétiens, encore si prégnants après la guerre, contribuaient à renforcer l’alliance islamo-chrétienne contre Israël. Selon Tsilla Hershco, le Consul général de France à Jérusalem René Neuville déclarait en décembre 1949 qu’Israël ne devait pas contrôler les lieux saints dans le secteur Est de Jérusalem, parce que le monde chrétien n’accepterait pas la domination israélienne sur les lieux saints de la chrétienté. (Entre Paris et Jérusalem : La France, le sionisme et la création de l’Etat d’Israël 1945-1949*, préface de Shimon Pérès, 2003 Honoré Champion, Paris.)

Voici la fatwa à laquelle les plus grandes puissances de la planète se soumirent de 1981 à aujourd’hui.*

CONFÉRENCE DU SOMMET ISLAMIQUE DE LA MECQUE (JANVIER 1981)

La question de la Palestine

Résolutions politiques adoptées à la 3e conférence du sommet islamique

«Session de la Palestine et de Al-Quds Al-Sharif (Jérusalem)» à La Mecque du 25 au 28 janvier 1981.

Résolution N° 1/3 —P (IS) sur le programme islamique d’action contre l’ennemi sioniste.

La 3e conférence du sommet islamique (session de la Palestine et de Al-Quds), qui s’est tenue à La Mecque, Royaume d’Arabie Saoudite, du 19 au 21 Rabi-ul-Awal 1401 de l’Égire, correspondant au 25-28 janvier 1981, guidée par les résolutions de la première conférence du sommet islamique de Rabat et la deuxième conférence du sommet islamique de Lahore et par toutes les résolutions des conférences islamiques des ministres des Affaires étrangères et du Comité pour Al-Quds pour soutenir la lutte et la résistance du peuple palestinien, puisque cette lutte est une lutte de libération du colonialisme et de l’occupation raciste sioniste, et qu’elle est basée sur la défense des droits nationaux inaliénables du peuple palestinien, soulignant la détermination du peuple palestinien à maintenir son droit éternel sur la Ville Sainte d’Al-Quds comme capitale de son foyer palestinien et la résolution aussi bien des gouvernants que des peuples musulmans à leurs droits éternels sur la Ville Sainte d’Al-Quds comme capitale de son foyer palestinien, en vue de la suprême importance politique, religieuse, culturelle et historique d’Al-Quds pour tous les musulmans,

Recommande ce qui suit :

1) souligner que la cause palestinienne doit être considérée comme la cause suprême de la nation musulmane et qu’aucun parti ne peut renoncer à cet engagement ;

[…]

4) garantir le recouvrement des droits nationaux inaliénables du peuple arabe palestinien, y compris son droit au retour, à l’autodétermination et à l’établissement d’un État palestinien indépendant sur son sol, dirigé par l’OLP, seul représentant légitime du peuple palestinien ;

La conférence recommande de refuser une quelconque solution au conflit arabo-sioniste en général

5) refuser d’admettre une action unilatérale d’une fraction arabe ou islamique pour rechercher une quelconque solution à la question palestinienne en particulier, et au conflit arabo-sioniste en général, continuer la résistance à l’esprit et aux accords de Camp David et à leurs conséquences, jusqu’à leur élimination et la disparition de leurs séquelles, ainsi que la résistance à toute initiative qui s’y rattacherait, étendre l’appui matériel et moral au peuple arabe palestinien dans les territoires palestiniens occupés et le soutien à leur résistance contre le complot d’autonomie ;

[…]

10) confirmer l’engagement des États islamistes à faire usage de toutes leurs ressources militaires, politiques, économiques et naturelles, y compris le pétrole, comme moyen efficient de soutenir les droits nationaux inaliénables du peuple palestinien et de la nation arabe, et à affronter ces pays qui accordent leur soutien à l’entité sioniste aux niveaux militaire, économique, politique et des ressources humaines ;

11) intensifier les efforts pour gagner de futurs appuis internationaux, tant au niveau officiel que populaire, spécialement en Europe, sur la question de la Palestine, la libération des territoires occupés palestiniens et arabes, pour promouvoir le statut de l’OLP dans l’arène internationale et accroître la reconnaissance de l’Organisation comme seul représentant légitime du peuple palestinien […].

[…]

15) maintenir les contacts avec le Vatican et le conseil mondial des Églises ainsi qu’avec les autres institutions et fondations chrétiennes pour s’assurer de leur soutien à la restauration de la pleine souveraineté arabe sur Al-Quds, la reconnaissance de l’OLP comme seul représentant légitime du peuple palestinien et le soutien aux droits inaliénables du peuple palestinien ;

16) renforcer les relations avec les communautés arabes et islamiques à l’étranger et faire pleinement usage de leurs capacités et potentialités à servir les causes arabe et islamique ;

17) travailler à l’établissement d’associations similaires à celle de France-Al— Quds dans les États d’Europe occidentale et d’Amérique du Nord en vue de gagner un soutien croissant de l’opinion publique à la cause d’Al-Quds ;

En ce qui concerne Al-Quds Al-Sharif :

[…]

imposer un boycott politique et économique [NDLR : pétrolier] aux États qui établissent des ambassades à Al-Quds Al-Sharif

2) confirmer l’engagement des États musulmans à utiliser toutes leurs potentialités de s’opposer à la décision israélienne d’annexer Al-Quds, l’adhésion à la décision d’imposer un boycott politique et économique [NDLR : pétrolier] aux États qui reconnaissent la décision israélienne, contribuent à son application ou établissent des ambassades à Al-Quds Al-Sharif ;

3) inviter tous les pays à respecter la légitimité internationale en s’abstenant de traiter avec les autorités israéliennes dans toute forme qui pourrait être analysée par ces autorités comme se résumant à une reconnaissance ou une acceptation implicite du statu quo, imposé par leur déclaration selon laquelle Al-Quds doit être unifiée et devenir la capitale de l’entité sioniste et, en particulier à inviter tous les pays à s’abstenir :

a) de signer tout accord à Al-Quds Al-Sharif,

b) d’effectuer toute visite officielle à Al-Quds,

c) de mener tout entretien formel à Al-Quds,

4) inviter les États membres de la Communauté européenne à tenir leurs promesses de s’abstenir de proroger l’effet de leurs accords économiques bilatéraux et multilatéraux avec Israël ;

5) souligner la nécessité de couvrir le capital du Fonds Al-Quds, aussi bien que son «waqf» (dotation) pour faire face aux nécessaires et urgents besoins de soutien à la résistance et à la lutte du peuple palestinien ;

6) entreprendre, par tous les pays islamiques, une mobilisation psychologique de leurs peuples, à travers les médias officiels, semi-officiels et populaires, pour le jihad de libération d’Al-Quds.

Dans le domaine économique :

1) Utiliser toutes les potentialités économiques et ressources naturelles islamiques de façon bien orientée et étudiée pour les objectifs suivants :

a) affaiblir l’économie israélienne

b) faire cesser le soutien politique, économique et financier à Israël,

c) accroître la résistance des États de la ligne de front et de l’OLP dans différents domaines,

d) mener à bonne fin des changements dans les positions politiques des États en faveur de la cause palestinienne et donner au peuple palestinien la possibilité de recouvrer ses droits nationaux inaliénables,

e) déployer des efforts pour transformer l’attitude internationale neutre en amicale, et les attitudes hostiles en neutres et amicales.

Mise en place d’un Office islamique de boycott d’Israël

2) Adopter des mesures de mise en place d’un Office islamique de boycott d’Israël, en vertu des résolutions applicables de la conférence islamique et assurer la coordination d’un tel office et de l’office principal de boycott d’Israël, au sein du Secrétariat général de la Ligue des États arabes ;

3) adopter une attitude plus ferme en ce qui concerne la législation mise en œuvre aux États-Unis et dans d’autres pays pour contrer le boycott d’Israël, et souligner la légitimité de ce boycott, ainsi que dissuader d’autres pays d’adopter une telle législation.

Dans le domaine militaire :

[…]2) assurer la coordination militaire entre les États de la ligne de front et l’OLP, d’une part, et les États islamiques d’autre part, pour assurer la pleine utilisation des potentialités des États islamiques au service de leur effort militaire, et établir un bureau militaire au Secrétariat islamique, destiné à être responsable d’une telle coordination, en accord avec le Comité Al-Quds.

3) faire face aux besoins de l’OLP en ce qui concerne l’expertise et l’équipement militaires tant qualitativement que quantitativement, et mener des contacts bilatéraux entre l’OLP et tous les pays islamiques pour assurer la mise en œuvre de ce qui précède.

Aujourd’hui, si les peuples européens sont confrontés au même système de destruction de leur identité, de leur histoire, de leur culture et s’ils pourraient se trouver à l’avenir obligés de défendre leur souveraineté nationale sur des territoires contrôlés par des populations hostiles, c’est parce que leurs gouvernements avaient collaboré à cette même politique à l’égard d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bat Ye’or pour Dreuz.info.

http://www.dreuz.info/2017/01/03/la-fatwa-sur-jerusalem-qui-interdit-aux-pays-europeens-dy-installer-leurs-ambassades/

* ( Al-Quds étant le nom arabe de Jérusalem et  Al-Qods Al-Charif celui de la vieille ville de Jérusalem)

http://resistancerepublicaine.eu/2017/01/16/si-trump-confirme-sa-decision-dinstaller-son-ambassade-a-jerusalem-cest-une-bombe/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


48 thoughts on “Un séisme : Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël

  1. Christine B.

    Quel vent de fraicheur ce Donald Trump!
    Voilà qui change agréablement de la courbette ordinaire – et fort peu révolutionnaire – aux rois du pétrole et à leurs coreligionnaires

    Reply
  2. Désespoir 50

    Il est énorme ce Mr TRUMP !
    Le respect de ses promesses enfonce, dans le fond d’un conteneur à ordures, notre minable clown macrocon, tricheur, menteur.
    Vive TRUMP ! Vive Israël ! Vive l’Amérique !

    Reply
    1. Machinchose

      et vive NOTRE France !!

      le Pyromane Iran vient de déclarer

      «  »Jérusalem : l’Iran prédit une «nouvelle Intifada»
      Par Journaliste Figaro Le figaro.fr Journaliste Figaro AFP agence Mis à jour le 06/12/2017 à 22:30 Publié le 06/12/2017 à 20:12 »

      😆 mais c’est tous les jours l’ intifada avec ces chiens enragés dont le seul dialogue ne se fait qu avec la raison du plus fort !!

      enfin un dirigeant occidental qui, encore une fois avec son Amérique, vient tenter de sauver le peu d’ honneur qui reste a l’ Europe

      pendant que le Président Français en voyage algérien de lèche-Q vient de déclarer qu il est prêt a rendre les cranes d’ insurgés algériens tués au 19 eme siècle par l’ armée Francaise ..????? tout en reprochant a Trump une décision regrettable….

      pour qui ?? pour la « politique arabe » du quai d’ Orsay qui vilipende Israel depuis plus de 50 ans ??
      alors que prés de 20 millions de Maghrébins font a présent la Loi -la leur- dans les rues de Paris ??
      manifestations-émeutes, comme celle ou on a crié Mort aux Juifs , et qui fut pourtant interdite par la Prefecture ?

      honteuse Préfecture qui depuis ce camouflet n’ interdit plus aucune manif anti- « sioniste » a tout un ramassis de Musulmans hargneux, haineux, prets a casser du juif??? a investir des synagogues ? comme celle ,ou la présence des gars de la LDJ, rue de la Roquette , il y a deux ans a permis d’ eviter un pogrom ??

      ce Samedi 9 décembre, les Juifs manifesteront contre la quinzaine d’ associations musulmanes dites « antiracistes » et comprenant entre autres vedettes le CCIF du Marouane mohamerde, ou encore le PIR et sa Puteldja

      manif – anti visite ce même jour en France de Nathanyahou !!!

      ces pauvres chéris de BDS, solidarité palestine et autres officines arabo-gaucho-musulmanes tiennent dorénavant la Police par les couilles de la menace d’ émeutes !!

      il est juste de dire aussi que cette politique arabophile de la France leur a donné des ailes, devant les lois, devant l’ Injustice, devant toutes les exactions subies par nos compatriotes…

      en attendant on peut se réjouir de cette bonne baffe assénée a cet Musulmanité qui s’ est trop permis sur notre Territoire depuis 40 ans !!

      et puis, franchement…..que des bandes de terroristes genre Hamas ou Fatah menacent l’ Amérique ça donne une idée de leur ridicule
      nonobstant qu avec la Grande Explication qui ne va plus tarder entre Israel et l’ Iran des Mollahs , la « palestine » elle est oubliée, morte et enterrée
      Israel aprés ses trois derniers bombardements ravageurs de sites militaires irano-hezbolliques en Syrie, vient d’ annoncer que sa première escadrille de F35 est opérationelle….le moment est bien choisi …

      le moment tant attendu pour mettre enfin hors d’ état de nuire l’ Iran, papa du terrorisme mondial depuis 35 ans …
      vous avez surement remarqué l’ étrange silence des russo-iraniens aprés les trois attaques en trois jours des Israéliens en Syrie, ces derniers jours….

      ils comprennent enfin que les « lignes rouges » d’ Israel ce n’ est pas un exercice de style

      je suis persuadé que cette fois le gros , trés gros conflit va avoir lieu…seul moyen de crever l’ abçès Irano-islamo-terroriste…je suis sur aussi que ça « calmera » nos racailles qui s’ enflamment un peu trop souvent depuis deux ans …

      God Bless you Mister Président Trump 😆

      Reply
    2. Samuel

      America GREAT again!!!!!!!!!!!!!
      DIEU que c’est grand

      et c’est la FRANCE fille aînée de l’EGLISE!

      MACRON le coq a déjà chanté X fois 3 fois!!!!!!!!

      Reply
  3. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Voici une très belle nouvelle. Je m’en réjouis personnellement. Jérusalem est la capitale historique d’Israël, patrie du peuple juif depuis des millénaires. Toutes les considérations concernant l’occupation étrangère de ce territoire ne sont que vanité ou soumission. Les Arabes possèdent presque tout le Moyen-Orient, mais aucun des pays qu’ils occupent n’est une démocratie ni un modèle de saine prospérité. Qu’ils prennent exemple sur Israël, seule démocratie de la région, au lieu de vouloir voler aux Juifs leur patrie légitime pour y laisser s’étendre le désert. Que la France devienne l’alliée inconditionnelle d’Israël serait une juste attitude.

    Reply
    1. Conan

      Bonjour Daniel !
      Et pas uniquement le moyen orient…..puisque les arabo-musulmans occupent aussi Maghreb et Machrek et il faut voir dans quel état ils ont mis ces pays qui étaient des vergers ou des plaines à céréales du temps de l’empire romain et du temps de notre présence …
      Et là, pas question d’évoquer le crime contre l’humanité commis par une théocratie totalitaire la plus absurde de tous les temps qui s’est imposée par une violence épouvantable dans ces régions … No comment sur ce sujet de la part de notre petit trader poule de luxe aux manettes…
      Il est vrai que quand on ne connaît ni l’Histoire, ni la géographie …
      On en a eu les prémices jusqu’ici dans nos cités-casbahs, mais je crois qu’ il faut se préparer à des émeutes organisées dans ces prochains jours si la décision de Trump–l' »Homme aux claouis »– est maintenue …
      L’EMA serait bien inspiré de réclamer le retour en France de toutes nos troupes actuellement en opex ..

      Reply
    2. lliance,

      Dieu, Adonaï, Elhim,Yawhé…n’a jamais abandonné les juifs, et les chrétiens reconnaissent cela, eux (donc moi) qui ont la Bonne Nouvelle à proposer au monde entier. Nous sommes la continuité exacte, par la Nouvelle alliance, proposée par Dieu au delà du peuple juif, en tant que chrétien, de l’Histoire Spirituelle Divine qui a débuté au sein de ce petit peuple.
      Amen !

      Reply
  4. durandurand

    Bravo Trump , il a raison il n’y a jamais eu d’état palestinien , la Palestine était une province ou territoire .
    Le terme « Palestine », dont l’étymologie remonte au mot « Philistins », et qui désigne la région de la Judée, provient des Romains qui renommèrent ce territoire de Provincia Judea en Syria Palæstina en 135, après la révolte de Bar Kokhba vaincue par l’empereur Hadrien, ce afin d’annihiler toute trace de vie juive au sein de cette partie du monde.
    Ce nom renvoie à celui d’un peuple dont la Bible place la capitale à Gaza, ayant dominé la région jusqu’à la conquête assyrienne de Teglath-Phalasar III, les Philistins. Par la même occasion, Jérusalem est rebaptisée Ælia Capitolina. L’usage géographique du terme désignait des territoires à l’ouest et à l’est du Jourdain. Les Romains désignèrent la région sous le nom de Palaestina prima au sud et de Palaestina secunda au nord. Durant l’époque des croisades, elle fut appelée « Terre sainte » par les croisés. Les Empires mamelouk et ottoman n’utilisaient le nom « Palestine » sous aucune forme, mais après la Première Guerre mondiale, les principales puissances alliées ont appliqué le nom au territoire du foyer national juif (San Remo, 1920) sous mandat britannique .
    Le père dominicain Félix-Marie Abel, archéologue et géographe de l’École biblique de Jérusalem, écrit que le nom Palestine s’est étendu à l’époque d’Hérodote de la bande côtière habitée par les Philistins au pays habité par les Juifs : « Donc du territoire des Philistins, le nom de Palestine s’est étendu à tout l’arrière-pays qui forme la Syrie méridionale. Par un procédé familier aux anciens on appliquait au pays entier le nom de la peuplade la plus proche et la plus accessible… » C’est-à-dire que le nom Palestine était utilisé tout d’abord par des gens venant de l’Occident, par les Grecs.
    Le nom « Palestine », dérivé de celui des Philistins, vient de l’hébreu peleshet (פלשת), qui signifie « envahisseurs ». Peuple vivant, entre la fin de l’âge du bronze et le début de l’âge du fer, sur une partie de la bande côtière centrée autour de l’actuelle bande de Gaza, les Philistins sont mal connus, car ils n’utilisaient pas l’écriture. On dispose de références à ce peuple dans des documents égyptiens qui en font l’un des « Peuples de la mer » envahisseurs de l’Égypte sous Ramsès III et désignent par Peleset (P-l-s-t), Philistie, la région qu’ils habitent. Les Philistins et leur pays Peleshet (פלשת Pəléšeth) sont également mentionnés dans la Bible qui parle aussi de « Cananéens » à la fois antérieurs et voisins par rapport aux « Philistins » : selon le texte, les Hébreux étaient régulièrement en guerre avec ce peuple dont les principales villes étaient Ashdod, Ashkelon, Éqron, Gath et Gaza. Toutefois le mot « Palestine » n’apparaît jamais dans la Torah et la Bible, qu’il s’agisse de l’Ancien ou du Nouveau Testament. L’existence d’un lien historique entre les Philistins et les Palestiniens est contestée.
    Les Arabes, qui ont conquis la Palestine sur les Byzantins dans les années 630, divisent la province d’al-Sham en cinq districts (jund), dont l’un garde le nom de « Palestine » (فلسطين, Filastīn) et s’étend du Sinaï jusqu’à Akko (connue par les Chrétiens sous le nom de Saint-Jean-d’Acre) ; son chef-lieu est d’abord Ludd (Lydda, Lod) puis, dès 717, ar-Ramlah (Ramla) et plus tard Jérusalem. Les autres villes les plus importantes sont Rafah, Gaza, Jaffa, Césarée, Naplouse et Jéricho. Ce district de « Palestine » était bordé au nord et à l’est par celui de « Jordanie », al-Urdunn, qui avait pour capitale Tibériade et incluait Akko et Tyr. Les frontières entre ces deux districts ont plusieurs fois varié au cours de l’histoire. À partir du xe siècle, cette division a commencé à tomber en désuétude, pour faire place finalement au royaume chrétien de Jérusalem.
    Sous le gouvernement des Croisés, est fondé en 1099, le royaume latin de Jérusalem ; Jérusalem redevient capitale d’un État. Après la défaite et le départ des Croisés, aux xiie et xiiie siècles, les jund (districts) arabo-musulmans sont réintroduits, mais leurs frontières sont sans cesse redéfinies.
    sources wiki.

    Reply
  5. pikachu

    La Tchécoslovaquie à suivi Trump.
    J’adore ce pays. ils ont gardé la mémoire de la trahison européenne quand ils furent abandonnés à Hitler.
    Puis la dictature communiste. Ils n’ont rien oublié et s’identifient à Israël, lui aussi abandonné et trahi par les européens qui se soumettent et collaborent avec un nouveau totalitarisme.

    Les Tchèques sont relativement peu envahis par l’islam et sont le pays d’Europe le plus allergique à cet « enrichissement culturel » (sondage paru dans le Figaro : 85% des Tchèques sont hostiles à l’Islam).
    Bref, ils ont tout compris, forts de leur expérience…

    Reply
  6. Glazik

    Je vais encore me faire des amis…plutôt des ennemis, mais personnellement, je ne vois rien de réjouissant là-dedans !
    La guerre, des attentats, des morts et des blessés, partout dans le monde, à cause de deux religions qui nous pourrissent la vie depuis bien trop longtemps !
    Je ne suis pas Juif, pas israélien, ni arabe ou musulman, je suis Français, sans religion et je veux vivre en paix et en sécurité dans mon pays en gardant mon mode de vie, c’est tout.
    Que ceux qui veulent faire la guerre pour ou contre les Juifs ou les muzzs, partent en Palestine ou Israël, comme bon vous semble, cela fera de la place !
    Dîtes-moi où est dieu, parce que pour le coup, j’irai bien le voir avec une arme, que vous aimez tant, pour en finir et qu’il nous fiche la paix !

    Reply
      1. Glazik

        Oui, les hommes se servent de la religion pour mener leur politique !
        Se servir des peurs et des faiblesses pour dominer et régenter, c’est l’histoire de l’humanité, mais est-ce inéluctable !

        Reply
      2. butterworth

        FAUX les palestiniens sont musulmans et donc soutenus par la communaute musulmane les chretiens de palestine ayant ete tues et chasses voir aussi le debut avec le grand mufti de jerusalem entre chretiens et autres le conflit serait deja regle

        Reply
    1. Dorylée

      @Glazik
      « … à cause de deux religions qui nous pourrissent la vie depuis bien trop longtemps !… » DEUX religions ???? Chez CHARLIE HEBDO, au Bataclan, à Nice, etc. il y avait aussi des bouddhistes ??? Je vais devoir relire les journaux de l’époque, il y a des détails qui m’ont échappés…

      Reply
      1. Glazik

        Facile et démago !
        Allez, pour le même pris et me faire encore plus « d’amis », je vous offre la troisième, qui a sûrement fait que du bien partout où elle est passée.
        Les croisades, la Saint-Barthélemy, et bien d’autres boucheries, dont une des dernières, en Centrafrique, en 2015. Mourir pour Jésus fait peut-être moins mal !
        La liste est longue de Najran en 523, en passant par la prise de Jérusalem en 1099, ou les chrétiens ont massacrés juifs et musulmans et même d’autres crhétiens, jusqu’à aujourd’hui, des millions de morts à cause des religions, et malgré les progrès scientifiques, cela continue !
        Chacun justifie les crimes commis au nom de sa religion et appelle à la vengeance contre ceux commis au nom d’une autre, c’est sans fin !

        Reply
        1. pikachu

          @Glazik

          dire que les religions ont suscité des guerres et continueront de le faire, c’est enfoncer une porte ouverte et ce n’est donc pas pertinent.
          Résumer cet évènement à une guerre de religion, c’est créer un écran de fumée qui empêche de penser cet évènement.
          Trump a décidé de s’engager, il a fait ce choix, il a eu une posture typiquement américaine qui sauva le monde en 17, puis pendant la seconde guerre mondiale. Son engagement est celui du bien contre le mal. Celui de la justice contre l’injustice. Celui du courage contre la soumission. C’est-à-dire, exactement ce dont le monde et surtout l’Occident a besoin pour abattre la tyrannie musulmane. Abattre ce totalitarisme qui dit : « Nous sommes dans le vrai parce que nous avons la force et nous vous imposons notre « vérité » parce que l’autre alternative que nous vous proposons est le sabre ».
          Jusqu’à présent, le monde (sauf Israel) s’est toujours couché devant la tyrannie arabe. Tyrannie qui frappa l’Europe avec le premier krach pétrolier en conséquence de la défaite arabe de la guerre de Kippour (que les arabes initièrent traitrement le jour saint pour les Juifs qu’est Kippour). Suite à cela, les européens furent toujours les toutous dociles des pays arabes, la leçon de 73 avait été bien retenue et la France (comme d’autres) n’eut de cesse de prendre parti pour le « peuple » palestinien et de condamner Israel à chaque éternuement arabe.
          Cette pleutrerie française et plus largement européenne a d’ailleurs toujours été comprise par la Tchécoslovaquie pour ce qu’elle était : l’abandon d’un véritable allié, d’un véritable semblable par lacheté, et ce qu’a fait Trump, c’est tout l’inverse, c’est ce courage qui fait la grandeur de l’Amérique.

          Reply
          1. Glazik

            La religion et la politique sont intimement liées, pour ce qui nous concerne aujourd’hui, mais aussi, depuis toujours.
            Sachez que de nombreux Juifs ne sont pas satisfaits de ce que vous semblez prendre pour un acte de bravoure de la part de Trump.
            Qui va payer les conséquences de cette décision ? Les Juifs, dans nos quartiers, partout, de pauvres gens sans histoire vont se faire pourrir. Pas les riches, ni les politiques, mais le petit commerçant, les anonymes qui ne demandent qu’à vivre en paix.
            J’ai un souvenir cuisant de hordes de barbares hurlant en plein Paris : »mort aux juifs », retournant les voitures et cassants tout sur leur passage. Cela va recommencer, pour quel bénéfice, la satisfaction éphémère de gens qui ne risquent rien !
            Le vrai courage, c’est d’assumer les conséquences de ses actes et décisions, pas de les faire assumer par les autres !

          2. Christine TasinChristine Tasin Post author

            vous ne comprenez rien à rien… la satisfaction éphémère ? L’ordre imposé aux barbares afin que la barbarie cesse… ce n’est ni rien ni éphémère. Face aux barbares il faut imposer, par la force et non se soumettre.

        2. Conan

          Vous n’avez pas tout à fait tort, il y a toujours eu dans le passé un fanatisme religieux qui menait à des génocides absurdes.
          Les européens sont parvenus à juguler ce phénomène depuis un demi millénaire, sauf en Irlande mais où les meurtres n’avaient pas, heureusement, une ampleur génocidaire..
          Il y a belle lurette que tout le monde, en Occident, est d’accord pour dire que les croyances religieuses, les sectes et les superstitions ont été des freins au progrès.
          Les infos sur les massacres en RCA, en 2015, figurant sur le web sont fréquemment des fakes fabriquées par boko haram…
          Alors ne mélanchons pas tout …
          La constante actuellement c’est :
          1/ la persécution des chrétiens depuis le début du 20ème siècle dans tous les pays musulmans et leur exil continu –sauf têtes couronnées fortunées cloîtrées dans leur riad au Maroc–
          2/ la volonté de domination conquérante de l’islam dans tous les autres pays du monde (dar el hârb) avec une priorité vers les pays occidentaux de culture judéo-chrétienne où la résistance est la moins coriace et où la captation de biens paraît plus facile…
          Vos croyances vous amènent à nier l’évidence établie quotidiennement sur ce blog à partir d’éléments factuels vérifiables.
          Vous êtes libre de lancer des controverses, mais svp, essayez de les construire à partir de démonstrations sérieuses. Merci !

          Reply
          1. Glazik

            Je n’ai pas de croyance, ce qui pose problème à bon nombre, visiblement.
            Je n’aime pas les religions, et la pire de toutes est bien l’islam, les événements nous le démontrent tous les jours !
            Au fait, RFI n’est quand même pas boko haram !
            Je n’ai strictement aucun intérêt à inventer ce genre « d’événement », mais la vérité est la vérité !
            RL, par un article de André Galiléo, parle de ces « joyeusetés », dès février 2014, où chrétiens et muzzs s’entretuent gentiment !
            Bonne nuit.

  7. Anne Lauwaert

    Je ne sais plus où j’ai lu dernièrement qu’il y a un accord avec l’Arabie Saoudite (?) pour effacer/ignorer « le problème palestinien » si je ne me trompe le titre était « il n’y aura jamais d’état palestinien »

    Reply
  8. Anne Lauwaert

    http://chroniquepalestine.com/objectif-israel-arabie-saoudite-liquider-cause-palestinienne/
    L’objectif d’Israël, des États-Unis et de l’Arabie saoudite est de liquider la cause palestinienne
    vendredi 16 juin 2017 / 4h:33
    « La stratégie d’Israël est de marginaliser la question palestinienne », a déclaré Jeff Halper, analyste israélien de la politique étrangère, à Al Jazeera. « Les signaux de l’Arabie saoudite sont qu’ils sont prêts à normaliser les relations avec Israël, même si le problème palestinien reste sans réponse ».

    cela pourrait signifier qu’en réalité Trump a l’accord des « arabes » …

    Reply
  9. J

    Hier j’étais ravie en apprenant cela. Les Américains devraient se féliciter d’avoir élu un tel président. J’espère que cela entraînera une bonne réaction, avec plusieurs chefs d’états suivant son exemple (Les pays du Visegrad, le R.U, peut-être). Il est temps de se défaire du chantage arabo-musulman et de leur dire d’aller se faire f*****.

    Reply
    1. pikachu

      Effectivement, la Tchécoslovaquie a suivi dans l’heure. La Tchécoslovaquie qui a toujours été le seul véritable ami d’Israël en Europe.

      Reply
  10. UN GAULOIS

    Bravo Donald. Enfin un coup d’arrêt à la dictature musulmane. Comment vouloir tuer les Juifs partout où ils se trouvent et admettre un consensus mou pour Jérusalem.
    ISRAEL appartient de toute éternité aux Juifs.
    Néanmoins, cette décision courageuse si maintenue ne sera t’elle pas le point de départ d’une déflagration mondiale, et cela ne doit il pas arriver?.
    A noter les cris d’orfraies des différents chefs de pays.

    Reply
  11. frejusien

    Bravo Trump, le rebelle ! il ne plie pas devant les menaces musulmanes, et il respecte sa promesse de campagne, ce qui en irrite plus d’un parmi les politichiens coutumiers des promesses non tenues

    Reply
  12. frejusien

    Comme on pouvait s’y attendre, notre lèche-bottes principal a aussitôt fait état de son opposition, à Alger, où il s’est rendu pour la deuxième fois en qq mois, que nous mijote-t-il à Alger ?

    Il a osé dire que la France n’acceptait pas la décision de Donald, donc ce bonhomme se prend pour la France,

    On ne sait pas si la France est pour ou contre, car il n’y a eu aucun référendum pour le déterminer, mais on peut compter sur Jupiter pour se prendre pour le roi soleil, et organiser de toute urgence une réunion des principaux chefs d’état européens

    Reply
  13. chrsitiane W

    une grossière erreur à mon avis !!! et exceptionnellement je suis d’accord avec Macron ! ce n’est pas une bonne idée que de reconnaître ce fait ! Israel va se permettre des exactions pires que celles faites jusqu’à aujourd’hui !

    Reply
  14. SEVAN du LAC

    Un exemple de courage politique à suivre par nos élites françaises qui sont terrorisées à la moindre idée de prendre une mesure susceptible de contrarier nos concitoyens de confession musulmane ne serait ce que pour faire respecter la loi dans les banlieues sur les plages dans les rues dans les entreprises etc..

    Reply
  15. Machinchose

    le comble du dégoût et de la formidable duplicité arabe vient d’ etre donné par l’ Arabie saoudite qui a couiné plus fort que tous les autres porteurs de serpillères sur le crane

    cette Arabie qui ne cesse plus sa danse du ventre pour séduire Israel , car MBS sait trés bien que seul Israel pourrait sauver son royaume face a un Iran voleur, astucieux, impitoyable et ne masquant plus sa voracité de conquérir la Mecque….
    histoire de rétablir les droits d’ Ali, le fiston de Fatma et papa des loosers Hassan et Hussein

    t imagines pas la félicité que ce serait pour des chiites (inventeurs du mot Schisme tout de même 😆 😆 )

    et en prime, ce sont eux qui ont inventé la notion selon laquelle les sectateurs de Mohamed abdelwahab ( wahabisme) sont des Juifs dissimulés et ayant miné l’ école Hanbalite

    putain! on se demanderait ce qu ils deviendraient sans les Juifs, et depuis 1400 ans!!

    ces crétins somptueux de musulmanistes de tous poils: cheveux, barbe, cul,pubis, couilles (petite parenthèse: leur rapport d’adoration avec le POIL les a poussés a consacrer une mosquée a Kairouan, dite mosquée du barbier, ou ils conservent 3 poils de la barbe de Mahomet vénérés par les fidèles…..

    ah! j’ oubliais Topkapi qui conserve aussi un seul poil du chamelier, l’ histoire ne nous dit pas de quelle zone il venait çui-là….on sait aussi que ses excréments sont sacrés….comme les coprolithes fossiles ??

    Topkapi abrite aussi une dent du saint-homme!! et elle a suffit a leur insuffler cette dent qu ils ont contre tous les infidèles!!

    et ce milliard et demi de violents, de sanguinaires, d’ hégémonistes (je me demande si c’est bien le terme quand on sait que le Christ s’ adressait a Pilate en l’ appelant « Hégémon » , du moins chez Boulgakhov …

    aucun du milliard et demi de chinois, ni des deux milliards d’ Hindous, ni des plus de deux milliards de chrétiens ne m’ emmerde!!
    et même les Juifs avec leurs 16 millions a travers le monde me fichent la paix….
    il faut que ce soient juste ceux là!!

    Reply
  16. Marcel A.

    Les Etats Unis a le droit de transférer s’ambassade où le chante , c’est un pays souverains en premier lieu et il si croit nécessaire faire cela personne le peut empêcher c’est sont droit respectent le droit internationale , et la France devrait suivre cet exemple car moi aussi bien que je ne suis pas juif mais même comme chrétien je considère la capitale historique du peuple juif Jérusalem depuis sa naissance plus de 4000 ans et il faut surtout pas oublier qui à été ravagé et envahi par les musulmans si je ne me trompe pas par l’empire Turc musulman Ottoman bien après du 7 ème siècle après Jésus Christ ( vous pouvez me corriger ) , et pour terminer j’aimerais lancer aussi l’idée au gouvernement Américain de faire transférer son ambassade en France et la transférer de Paris à Poitiers , peut être un très joli symbole de lutte contre Islam ici aussi pour le peuple français ; Bravo Monsieur Trump on a besoins des Américains encore une fois avec les Russes pour nous débarrasser de l’islam en Europe et en France comme dans l’époque du nazisme dans les années 40 du XX siècle.!!!!

    Reply
  17. Anne

    C’est drôle mais quand j’ai appris cette bonne nouvelle aux infos, j’ai été soulagée, comme si on n’entendrait plus parler de terrorisme dans Jérusalem.
    Les musulmans peuvent toujours déplacer leur mosquée Al-Aqsa hors les murs.
    En Roumanie, la population a déplacé des églises sous le régime soviétique pour les cacher afin d’éviter leur destruction.

    Reply
  18. durandurand

    Suite à la déclaration du Président Trump , toutes les hyènes se déchaînent contre lui , heureusement qu’il y a encore des personnes lucides et qui se rappelle de l’Histoire de cette Nation Juive.
    “C’est une reconnaissance de la réalité. Ce n’est pas Donald Trump qui a déclaré Jérusalem comme la capitale du peuple juif, c’est le roi David qui l’a fait il y a 3.000 ans. C’est une reconnaissance d’une histoire qui existe depuis 3.000 ans”, a déclaré Simona Frankel.
    Interrogée sur la colère des Palestiniens face à cette décision, l’ambassadeur reprend : “Je ne comprends pas la colère. Parce que je ne comprends pas comment on peut être en colère contre des faits historiques qui sont là depuis toujours.” Pour elle, “les décisions d’organisation internationale ne peuvent pas changer la réalité.”
    Concernant le processus de paix entre Israël et la Palestine, Simona Frankel estime qu’il “doit reprendre avec une plus grande ampleur”. “Je crois qu’une fois qu’il y aura la réalisation que c’est la capitale d’Israël, ce n’est plus une chose à négocier.”
    suite sur :
    http://nordpresse.be/palestine-declare-capitale-usa-mexico/

    https://www.rtbf.be/info/monde/detail_decision-de-trump-sur-jerusalem-une-reconnaissance-de-la-realite-pour-l-ambassadeur-d-israel-en-belgique?id=9782839

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *