Etats-Unis : la cour suprême entérine les interdictions d’entrée aux Etats-Unis voulues par Trump


Etats-Unis : la cour suprême entérine les interdictions d’entrée aux Etats-Unis voulues par Trump
Voici un article qui porte essentiellement sur la dernière proclamation présidentielle de Trump pour bloquer l’entrée aux USA de ressortissants de quelques pays. La fin de l’article, un peu longue, portait sur les objections de démocrates et autres gauchistes dont j’ai fait une courte synthèse.
 Le petit « chef » peut toujours courir pour se placer à coté de Trump pour les séances photo après des réunions internationales, ce n’est qu’un pantin articulé à côté d’un vrai chef d’État, pour qui la sécurité de son pays est une priorité.
Jack 

La Cour suprême entérine les interdictions d’entrée aux États-Unis voulues par Trump

Une décision pleine de bon sens concernant la politique d’immigration et d’obtention de visas.

5 décembre 2017 par Matthew Vadum

La Cour suprême a validé l’interdiction par le Président TRUMP d’entrée aux États-Unis des  ressortissants de pays islamiques infestés par les terroristes, marquant une victoire énorme pour la primauté du droit, du bon sens et de la sécurité nationale du pays. « C’est une formidable victoire pour la sûreté et la sécurité du peuple américain », a déclaré le procureur général des États-Unis, Jeff Sessions, après l’ordonnance rendue par la Cour suprême.

Par 7 voix contre 2 (sans surprise, les voix des juges gauchistes-démocrates Ruth Bader GINSBURG et Sonia SOTOMAYOR) le vote du lundi 4 décembre, sans justification particulière de la Cour suprême, a contré les deux arrêts de juges fédéraux qui bloquaient l’application de la proclamation présidentielle 9645. Le fait que la Cour suprême ait pris cette mesure dramatique suggère qu’elle est peut-être prête à légaliser de façon permanente les efforts de TRUMP à protéger les Américains en réglementant le flux de visiteurs vers les États-Unis à partir de certains points chauds du monde.

Les critiques du Président TRUMP prétendent que la proclamation est une « interdiction visant les musulmans », alors même qu’elle laisse de côté la grande majorité des pays de confession musulmane. D’ailleurs cette proclamation résisterait sans problème à l’examen constitutionnel, disent de nombreux experts juridiques. L’interdiction par la Constitution de soi-disant aspects religieux ne s’applique pas à la politique d’immigration, raison pour laquelle personne n’a fait d’histoires pendant la guerre froide, lorsque les États-Unis ont accordé des visas aux Juifs soviétiques échappant à la persécution religieuse.

 « Les préjugés antimusulmans du Président TRUMP ne sont pas un secret », s’est plaint Omar JADWAT, directeur du Projet des droits des immigrants de l’ACLU (Union américaine des libertés civiles). « Il l’a confirmé à plusieurs reprises, y compris la semaine dernière sur Twitter ».

Alors que Omar JADWAT ronronnait en appelant TRUMP et les Américains ordinaires qui soutiennent sa politique des bigots et des racistes religieux, le représentant Louie GOHMERT (Républicain, Texas, vice-président du sous-comité judiciaire de la Chambre des Représentants sur le crime, le terrorisme et la sécurité intérieure) a offert une évaluation plus raisonnable des actions de la Haute Cour : « La décision de la Cour suprême soutenant la proclamation présidentielle aurait dû être une réaction d’approbation, même timide pour certains. Cependant, en présence de juges fédéraux et quelques juges de la Cour suprême n’étant que des branches du législatif et de l’exécutif tout en portant des robes noires, c’était une décision absolument essentielle. Nous sommes reconnaissants à la Cour suprême d’avoir tranché rapidement ».

L’ordonnance de la Cour suprême rétablit, au moins temporairement, le pouvoir discrétionnaire ancestral du chef de l’exécutif d’interdire aux étrangers de se rendre aux États-Unis pour des raisons de sécurité nationale, même s’ils ont une relation préexistante avec une personne ou une institution américaine. Ainsi, selon l’article 8 du Code des États-Unis, § 1182 : « Quand le Président estime que l’entrée de tout étranger ou de toute catégorie d’étrangers aux États-Unis serait préjudiciable aux intérêts du pays, il peut suspendre l’entrée de tous les étrangers ou de toute catégorie d’étrangers comme immigrants ou non-immigrant,  ou imposer à l’entrée des étrangers toute restriction qu’il juge appropriée ».

L’interdiction actuelle d’entrée sur le territoire américain s’applique à des catégories spécifiques de ressortissants de pays à majorité musulmane, à savoir la Syrie, le Tchad, l’Iran, la Libye, la Somalie et le Yémen. Cette interdiction s’applique maintenant aussi aux ressortissants nord-coréens et vénézuéliens. Le Président TRUMP a signé la Proclamation présidentielle 9645 le 24 septembre. Le mémorandum restreint l’entrée aux États-Unis pour huit pays, dont certains ne figuraient pas sur les deux précédentes proclamations.

« Nous ne sommes pas surpris par la décision de la Cour suprême qui autorise l’application immédiate de la proclamation du président limitant les voyages à partir de pays présentant des risques accrus de terrorisme », a déclaré le porte-parole adjoint de la Maison Blanche, Hogan GIDLEY. « La proclamation est légale et essentielle à la protection de notre patrie. Nous sommes impatients de présenter une défense plus complète de la proclamation alors que les affaires pendantes passent devant les tribunaux ».

(Note du traducteur abrégeant la suite de l’article : Les groupes gauchistes favorables aux frontières ouvertes appuyés par deux juges fédéraux nommés par OBAMA ont tenté de bloquer une fois de plus la nouvelle proclamation présidentielle, ce qui a encore forcé le Président TRUMP à porter l’affaire devant la Cour suprême. Ces juges entendent ne pas en rester là, mais il ne fait aucun doute qu’une nouvelle et définitive intervention de la Cour suprême y mettra un point final. Comme l’avait dit VALLS pour la France, C. Frank FIGLIUZZI, ancien directeur adjoint d’un service de renseignements du FBI, a écrit dans une chronique de NBC News que le terrorisme aux États-Unis était sans importance et que les Américains devraient s’habituer à être fusillés, poignardés, écrasés et victimes d’explosions par certains  adeptes de la théocratie) . 

« Si ces gens-là préfèrent la charia à la Constitution des États-Unis, alors oui, monsieur FIGLIUZZI, il est temps de les rendre malvenus ici », écrit Matthew VADUM pour conclure son article.

Traduction pour Résistance républicaine par Jack

http://www.frontpagemag.com/fpm/268624/supreme-court-restores-trumps-travel-ban-matthew-vadum

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis
“Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.”
« Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n’obtiendront, ni ne méritent, ni l’une ni l’autre »
Benjamin Franklin


17 thoughts on “Etats-Unis : la cour suprême entérine les interdictions d’entrée aux Etats-Unis voulues par Trump

  1. Claude LaurentClaude Laurent

    Quand aurons-nous un Trump ?

    C’est l’une des conséquences des difficultés économiques et politiques que traverse l’Algérie. L’émigration, qu’elle soit légale ou clandestine, s’accroît. Selon les chiffres du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), entre janvier et fin octobre, 6 397 Algériens sont arrivés illégalement en Europe par les routes de la Méditerranée. Entre juillet et septembre, les Algériens faisaient partie des cinq principales nationalités d’arrivants après la Syrie, le Maroc, le Nigeria et l’Irak….

    http://www.fdesouche.com/917295-lemigration-algerienne-repart-a-la-hausse

    Reply
  2. Machinchose

     » « Les préjugés antimusulmans du Président TRUMP ne sont pas un secret », s’est plaint Omar JADWAT, directeur du Projet des droits des immigrants de l’ACLU (Union américaine des libertés civiles). « Il l’a confirmé à plusieurs reprises, y compris la semaine dernière sur Twitter ».

    Hum! hum!!!!

    et cet organisme dit ACLU est connu sous quel nom (son homologue ) dans le monde arabo- musulman ??

    dites le nous qu on rigole un bon coup!!!!

    enfoirés de disciples a Momo !!

    Reply
    1. Amélie Poulain

      Ils osent parler de « préjugés » alors que ce sont, vu ce qui se passe réellement (et non dans la tête des gens, que les détracteurs démontrent le contraire) des faits avérés qui justifient cette décision.

      Reply
  3. J

    Et paf ! D. Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël ! ça doit leur faire drôle, aux muzz, d’avoir un président qui se refuse à leur lécher les babouches.

    Reply
  4. frejusien

    Enfin, l’étau se relâche un peu autour du Président, cette mesure est pleine de bons sens, et j’espère que les autres suivront

    Reply
  5. Xtemps

    Omar Jadwat parle de racisme religieux, n’importe quoi, j’ai jamais vu une religion de race, çà n’existe pas.
    Comme quoi le racisme est mis à n’importe quoi, tout en cachant le vrai racisme qui n’est pas combattu.
    Et pour l’Islam, c’est pas le racisme qui manque de la part des musulmans, surtout contre les noirs, mais aussi d’antisémitisme contre les juifs bien affiché et écrit dans le coran, comme d’ailleurs une haine contre les non musulmans mécréants du monde entier.
    Nous devons plus accepter toutes ces récupérations du racisme et autres excuses bidons caches misère protèges criminels à deux balles, pour couvrir les crimes au nom de l’islam.
    L’Islam est criminogène qui incite à la haine, le meurtre contre des gens depuis 1400 ans..
    Les musulmans font parties d’une organisation d’assassins qui tuent et nous devons dénoncer cette organisation criminel, comme cela avait été le cas pour le Nazisme et le Fascisme.
    Je suis de ceux qui réclament la mise en examen complet du niveau de dangerosité de l’Islam, surtout pour les gens qui doivent vivre à côté des musulmans qui ont le devoir d’imposer l’Islam par tous les moyens, y compris les meurtre et massacres.
    Au nom de l’Islam, cela représente plusieurs centaines de génocides, des centaines de millions de massacre, d’esclavages, de violes, d’enlèvement, de tortures et autres crimes puants, la liste est énorme.
    Le Dr Bill Warner parle de plus de 270 millions de mort en 1400 ans, c’est énorme!.
    Nous n’avons pas le droit de laisser cette organisation d’assassins de laisser perpétrer des massacres au nom de l’islam en Europe et dans le monde.
    Pour nous, pour nos générations futures, l’islam n’a pas sa place dans aucuns pays libres, pas de liberté pour le crime organisé, le nazisme et le Fascisme ont montrer leurs dangerosités, n’attendons pas que l’islam tue à sont tour en Europe.
    Islam assassin!.

    Reply
  6. Glazik

    Cette décision est pleine de bon sens, dommage que d’un autre côté, il ne mesure pas les conséquences de son autre décision, sur sa reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, laquelle nous promet du sang et des larmes !

    Reply
    1. Christine TasinChristine Tasin

      avoir peur du sang et des larmes veut dire se coucher devant l’EI, devant les djihadistes et autres terroristes, ne plus faire de caricatures, ne pas critiquer l’islam… Bref obéir au chantage et devenir musulmans. Plutôt crever dans le sang et les larmes

      Reply
      1. Eric Fioraso

        Comme tu dis Christine plutôt crever que de se convertir. Surtout que je suis non-croyant; et là ils m’obligeraient à croire, non merci!

        Reply
      2. Glazik

        Excusez-moi, mais je trouve un peu facile de me répondre de la sorte !
        Vous voulez que nous soyons toujours guerriers derrière nos claviers, très bien, et vous châtier ceux qui osent ne pas être en parfait accord, sans aucune nuance, dommage ! Serais-je faible et lâche, peut-être !
        Moi, j’ai immédiatement pensé aux Juifs que j’ai fréquentés dans le 11e, et je me suis dit qu’ils allaient encore payer, pour les décisions de politiques éminemment courageux, assis derrière leurs bureaux !
        Cette glorieuse décision, elle améliore la vie des gens ? Elle va permettre que les Juifs du monde entier vivent mieux ? Non ! Vous pensez vraiment que c’est une victoire sur l’islam ? Qu’après cette décision, ils ne vont pas se radicaliser un peu plus ? Bien sûr que oui !
        Cela va juste renforcer les antagonismes et éventuellement satisfaire quelques egos, mais quoi de réellement positif.
        La victimisation et le communautarisme, via l’identification de tous les jeunes beurs avec les palestiniens, vont s’amplifier, et de pauvres gens, parce que juifs, vont en payer le prix !
        C’est mon opinion, je crois que ce type de décision renforce l’adversaire et non l’inverse.
        Trump le héros, lèche le cul des Saoudiens et traficote avec eux, comme nos présidents successifs avec les Qataris, alors que ce sont ces pourritures qui financent le terrorisme et répandent l’islam partout dans le monde !

        Reply
        1. Christine TasinChristine Tasin

          donc vous êtes pour la soumission, le pouvoir à ceux qui tuent, qui peuvent imposer leurs désiderata par le chantage à la violence. Effrayant et terrible. Convertissez-vous tout de suite ça évitera effectivement du sang et des larmes

          Reply
  7. NICOLAS F

    Donc,ça y est,en un an à peine,Trump y est arrivé.
    Vu de France cela parait surréaliste.ON y arrivera quand,nous ,dans cent ans?
    Et pourtant nous sommes une démocratie,le même peuple,libre,qui croyons à l’Etat fort et protecteur.
    Pourquoi tant de différence de résultat.
    Bientôt nous serons la lanterne rouge du monde.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *