2 décembre… Debout là-dedans !


2 décembre… Debout là-dedans !

‌Que dire, aujourd’hui 2 décembre ?

Parler des prières de rue ? Bien évidemment, ça continue. Alors, ça servirait à quoi ?
Des crèches interdites au nom d’une  » laïcité  » dévoyée ? Ben non ! A quoi bon ? ( je re-répète que je ne suis ni chrétien, ni croyant )
Parler des  » bûches des fêtes  » ? Des  » allah akbar  » partout ? Des  » déséquilibrés  » ? Des  » mineurs isolés  » ? Des  » chances de la France  » ?
Du  » vivre ensemble  » ?
Citer un article de la presse locale :  » les prénoms ont été modifiés « , ou pas donnés du tout ?

Alors, j’ai tapé :  » 2 décembre « , et voilà :
 » 2 décembre 1805 : bataille d’Austerlitz — dite bataille « des trois empereurs » – qui se solde par une victoire française face à la coalition austro-russe. « 

Bataille d’Austerlitz :
La France : 65 000 soldats, 139 canons .
1537 morts, 6943 blessés, 1 drapeau perdu

Les ennemis de la France : 100 000 soldats, plus de 180 canons.
4000 morts, 12 000 blessés, 11 000 prisonniers, 180 canons et 45 drapeaux perdus.

( Les drapeaux pris sont aux Invalides. Les canons pris, c’est la colonne Vendôme )

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Austerlitz

Voilà ce que la France et les Français pouvaient faire, à plus de mille kilomètres de la frontière. Autrefois . Pour défendre la Patrie.

Et il faudrait avoir honte de notre histoire ?
Et céder des parties de notre territoire ? En attendant la totalité ?

Debout, là-dedans !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




18 thoughts on “2 décembre… Debout là-dedans !

  1. clairement

    C’est très dur mais on y arrivera .
    Courage à tous ceux qui aiment et sont reconnaissant à leur patrie.

    Je viens d’acheter le dernier livre de René MARCHAND.
    Je pense que son analyse et la stratégie qui en découle devraient nous aider à envisager des angles de résistance au quotidien…

  2. dahier

    Oui debout ! mais hélas, ce n’est pas un Napoléon Bonaparte que nous avons aujourd’hui à la tête de la France ! nous n’avons à ce jour qu’un lèche-babouches qui se plaît à cracher sur notre pays.
    COURAGE ! NE BAISSONS PAS LES BRAS !
    Montrons lui qu’il n’est pas le maître incontesté qu’il veut paraître !
    NOTRE VIE, NOTRE AVENIR NOUS APPARTIENNENT !

  3. Sabrauclair

    Le 2 Décembre c’est Austerlitz et le couronnement de Napoléon Ier.
    Mais le 2 Décembre c’est également le coup d’état de Napoléon III.
    Philippe SEGUIN disait de lui que c’était l’un des plus grands hommes politiques que la France ait connu.
    Le fait est que Napoléon III est mal connu en France, alors que son règne fut l’un des plus brillants.
    J’ai dévoré les biographies sur « le dernier monarque de France » et ma conclusion est faite: c’est un homme comme lui qu’il nous faudrait.

  4. Machinchose

    et pour demain 3 décembre, mais plus proche de nous….

    « ‘3 décembre 1952 : Procès Slansky à Prague

    Le 3 décembre 1952, l’un des plus spectaculaires procès de l’ère stalinienne s’achève à Prague par la pendaison de 14 prévenus et la dispersion de leurs cendres. Leur chef de file est Rudolf Slansky, ex-secrétaire général du Parti communiste tchécoslovaque, un communiste qui a eu le tort de déplaire à Staline.

    Les prévenus ont dû avouer des crimes fantaisistes et les accusateurs ne se sont pas privés d’exploiter l’antisémitisme (*) à leur encontre. Arthur London, survivant du procès, a raconté celui-ci dans L’Aveu. Le roman est devenu un film à succès de Costa Gavras, avec Yves Montand dans le rôle principal.

    «  » »

    ça « titiste » toujours ces crimes abominables du Petit Père des Meubles

  5. maury

    Merkel et ses sbires doivent être jetés dans les poubelles de l’histoire

    1

    deux poids deux mesures
    Article publié le 02.12.2017

    Victimes d’actes terroristes et attaque au couteau, le deux poids deux mesures de Mme Merkel.

    A la suite de l’attaque au couteau du maire pro-mimmigrationniste d’Altena, que la caste dirigeante allemande a essayé de mettre sur le dos de l’Alternative pour l’Allemagne, Angela Merkel a immédiatement fait part de son indignation, afin de donner plus de retentissement à cette action d’un désespéré pris de boisson et au bord de la ruine, qui n’a occasionné qu’une très légère blessure au cou du maire. En revanche, elle a attendu une année pour prendre contact avec les familles des victimes de l’attentat islamiste du marché de Noël de Berlin. Durant la campagne électorale, la participation prévue de la porte-parole de ces familles à une émission de télévision avec la chancelière lui a été refusée quelques heures avant, Mme Merkel craignant probablement des questions embarrassantes. Une année après l’attentat, elle s’est enfin déclarée prête à recevoir ces familles.

    http://www.achgut.com/artikel/merkels_schrecksekunde_dauert_364_tage

    Traduction (Claude Haenggli) : Après une seconde de frayeur qui a duré une année, il semble qu’une rencontre de la chancelière avec les familles des morts et des blessés aura bien lieu. Selon l’agence de presse DPA, leur réception à la chancellerie doit se faire le 18 décembre prochain. Mieux vaut tard que jamais, affirme le dicton. Entre temps, les familles de toutes les 12 victimes ayant succombé à cet attentat avaient écrit une lettre ouverte à la chancelière. Il y était dit que l’attentat de la Breitscheidplatz était entre autres une conséquence tragique de l’inactivité politique du gouvernement allemand – et aussi : « Nous sommes d’avis qu’en ne nous recevant pas, vous ne faites pas honneur à votre fonction. L’attentat n’était pas dirigé directement contre les victimes elle-mêmes, mais contre la République fédérale d’Allemagne. Ce geste serait une affaire de respect et de dignité et devrait aller de soi. »

    Claude Haenggli, 2.12.17

    1. frejusien

      ouh lala la lalala ! ça m’en bouche un coin ! « vous agressez une personne qui ne vous a pas mis en danger » ! on me l’a copiera celle-là !

      En gros, ça vient même faire du bourrage de crâne au collège en faveur des agresseurs immigrés et migrants de toutes couleurs : laissez-vous dépouiller
      , ils sont là pour ça, et faut pas les contrarier, ça donnerait trop de travail à la police !
      Le banquet est ouvert ! servez-vous, vous avez la bénédiction des autorités !

      En tant que parent, je téléphonerais à la gendarmerie pour demander des explications, c’est un minimum

      1. frejusien

        Ah ! oui ! ça vaut bien un article , il faut le mettre en exergue pour montrer la collaboration de la police française comme  » au bon vieux temps »

  6. NICOLAS F

    A rajouter: la France ,pays du Revenu Universel .
    Aujourd’hui ,8 départements français viennent de se proposer pour tester pendant 2 ans le Revenu Universel (celui proposé par B Hamon pendant sa campagne)
    Dont 4 départements d’Occitanie ,dont l’ Aude .
    La région de Bordeaux aussi.
    Et c’est qui qui va en profiter ?
    La ruée vers l’or…….

  7. patito

    à propos d’art martial : éviter de passer les ceintures
    un ceinture blanche agressé est supposé se défendre tant bien que mal mais si on est marron ou noir on est automatiquement poursuivi comme le disent les gendarmes

  8. Alain le para

    Le 2 décembre s’appelle chez les Saint -Cyriens le 2S ( sang et sueur ) , se faite dans les régiments ainsi qu’à Saint -Cyr Coétquidan ou l’on reconstitue ce jour là la bataille d’Austerlitz en tenue d’époque . J’y ai moi-même participé .

  9. Baribal

    Un rappel aux indépendantistes et autonomistes corses qui crachent sur la mère-patrie tout en profitant de la manne métropolitaine.

    Si la Corse n’était pas devenue française, Napoléon Bonaparte serait resté un sombre inconnu, et la Corse serait une île misérable. C’est bien grâce à la France que Napoléon 1er est devenu un des plus illustres personnages de l’histoire mondiale. Son patriotisme et son engagement sont des exemples. Les Talamoni, Simeoni et autres Corses qui pensent écrire l’histoire de leur « pays » ne sont que de vils bandits, de minables cloportes face à l’immense empereur des Français.

    Quant à la bataille d’Austerlitz, c’est un summum du génie militaire français, et un magnifique exemple d’intoxication psychologique de la part de Napoléon. Il a non seulement manoeuvré ses troupes, mais il a aussi fait manoeuvrer ses ennemis selon son bon-vouloir. Les Austro-Russes ont été littéralement mystifiés et ont perdu une bataille face à une armée en sous-nombre, arrivée à marche forcée du le camp de Boulogne-sur-Mer.

Comments are closed.