Hélène Bidard (PCF Paris) organise une journée contre la grossophobie !


Hélène Bidard (PCF Paris) organise une journée contre la grossophobie !

Ah ! Ces communistes parisiens ! Je m’étais pourtant promis de ne plus persécuter mon grand ami Ian Brossat, qui avait pris pour des menaces la conclusion d’un de mes articles, et, sans doute poussé par le journaliste de Buzzfeed Perrotin, avait décidé de me traîner devant les tribunaux, rien de moins !

http://ripostelaique.com/logements-sociaux-a-paris-7e-brossat-se-fout-ouvertement-de-la-gueule-des-francais.html

Devant le traumatisme des groupies du petit chéri, j’avais été obligé de les rassurer…

http://ripostelaique.com/calmez-vous-les-cheris-je-ne-ferai-aucun-mal-a-votre-petit-brossat-cest-promis.html

Je voulais davantage consacrer du temps à Anne Hidalgo, que mon ami Serge Federbusch a étrillé en deux coups de cuillère à pot sur TV-Libertés…

Donc, je m’étais juré de foutre la paix aux dernières crapules staliniennes d’Europe de l’Ouest, qui sévissent encore à Paris et dans quelques rares contrées, grâce à la bienveillance des socialistes.

Et puis voilà qu’un ami (qui travaille à la mairie de Paris, eh, eh !) m’appelle, et me demande si je connais Hélène Bidard. Comme je suis les affaires de la mairie de Paris d’assez près, je lui réponds que c’est une ancienne responsable de l’UEC ( Union des Etudiants Communistes ) qui n’a jamais bossé de sa vie, et a trouvé de quoi bien manger à la mairie de Paris. Il me confirme. Je lui dis, de mémoire, qu’elle est chargée de lutter contre les discriminations et le racisme… Il me félicite pour mon érudition.

J’ajoute que je me souviens qu’avec son pote Ian Brossat, elle a décidé de pourrir la vie des agences immobilières qui oseraient loger des Français de souche à Paris… Il confirme encore.

http://www.20minutes.fr/paris/1993343-20170110-racisme-acces-logement-paris-fera-testing-agences-immobilieres

J’ajoute qu’elle sévit dans un paquet de machins inutiles et coûteux, qui doivent lutter contre le racisme, l’homophobie, l’antisémitisme et toutes les discriminations. Il opine au téléphone.

http://www.prefectures-regions.gouv.fr/content/download/37631/253624/file/CP%20Lutte%20contre%20l’antis%C3%A9mitisme%20et%20le%20racisme.pdf

Mon ami me confirme donc tout cela, mais me demande si je connais la dernière connerie d’Hélène Bidard, soutenue par Hidalgo et Brossat ? Je suis pris de court. Il me dit : « 15 décembre, journée contre la grossophobie ». J’éclate de rire, mais lui dis qu’il se fout de ma gueule. Il me certifie que non, et me dit que c’est mon copain Perrotin qui a levé le lièvre sur Buzzfeed. Je lui dis que je vérifie cela de suite, mais que c’est trop gros ! Eclat de rire, bien sûr. Et j’ajoute : « ils n’ont quand même demandé à une femme qui pèse près de 100 kg d’organiser une journée de la Grossophobie, ils ne peuvent pas être assez cons ! » Et mon pote, au milieu de deux éclats de rire, de dire « Bah si ! »

Mon ami s’est gouré, ce n’est pas Perrotin qui a écrit l’article, mais une autre journaliste de Buzzfeed, Marie Kirchen. Mais tout le reste est vrai !

https://www.buzzfeed.com/mariekirschen/la-mairie-de-paris-va-organiser-une-journee-contre-la?utm_term=.lrPBkRy7Z#.wk72Y6Q8k

Ces abrutis en sont à organiser une journée contre la Grossophobie, à Paris ! Ville qui a un déficit abyssal, et qui devient un véritable cloaque !

Mais finalement, elle a bon cœur (elle a même un gros cœur, si j’ose dire), Hélène Bidard, et cette démarche m’émeut. Aussi vais-je lui faire huit propositions, pour que vraiment personne ne soit oublié le 15 décembre, c’est tellement grave, les discriminations… Et si les lecteurs de Riposte Laïque en voient d’autres, qu’ils les signalent dans les commentaires, je suis convaincu que la mairie de Paris, qui épluche tous les jours Riposte Laïque, en tiendra compte.

J’ai travaillé avec une femme qui avait décidé qu’être féministe, c’était s’accepter telle qu’elle était, et ne pas se raser ni la moustache, qu’elle avait abondante, ni s’épiler les poils sous les bras. C’était une excellente professionnelle, mais elle n’a jamais été embauchée, on se demande pourquoi… Et bien, ce n’est pas juste, je propose qu’on ajoute aux discriminations la fémino-moustachophobie.

De même, j’ai connu une femme qui n’avait que la peau sur les os, et était d’une maigreur épouvantable et effrayante. Je pense qu’elle a été discriminée toute sa vie à cause de sa silhouette. Elle n’a jamais trouvé de mari, et pas davantage de compagne. C’est inacceptable. Je demande donc qu’on ajoute aux discriminations la maigrophobie.

J’ai d’autre part recueilli le témoignage d’un ami, qui m’expliquait le cauchemar de sa vie. Il avait beau se soigner et multiplier les traitements, il puait de la gueule, comme on dit vulgairement. Sa femme l’a viré, et il a perdu son boulot, ayant un contact direct avec la clientèle. Je suggère donc qu’on ajoute aux discriminations la puantophobie.

D’autre part, j’avais été bouleversé par le témoignage d’un autre ami, qui, en confiance, m’avait raconté ses difficultés conjugales à cause d’une éjaculation précoce qu’il n’arrivait pas à maîtriser. Résultat, les rares compagnes qu’il arrivait à séduire se sauvaient dès le premier soir. C’est grave et traumatisant. Je propose donc qu’on ajoute la précoçophobie aux discriminations.

Peut-on accepter les sarcasmes et parfois les injures qui touchent les rouquins et les rouquines ? Rouckmout, roulebiffe, poil de carottes et autres gentillesses. Vous devinez le traumatisme des malheureux ? Vite, une journée de la rouquinophobie !

J’ai connu un autre malheureux, il était pétomane. Cela vous fait sans doute rire, mais c’est très gênant. Il ne pouvait absolument pas maîtriser cela. Il ne puait pas, mais il était bruyant. Lui aussi a été discriminé tout au long de sa vie, et n’a trouvé personne avec qui partager sa partitularité. Encore une victime des discriminations. Je propose une journée de la pétophobie !

Un autre de mes amis m’avait confessé son souci : il était très poilu, et quand il prenait un bain, ses poils bouchaient la baignoire, c’est dire. Bien sûr, tout le monde l’appelait « Le Yéti », et cela suscitait des énormes éclats de rire, traumatisants ! Je suggère une journée de la pilophobie.

J’avoue – et là je me livre – que j’ai viré un salarié de mon commerce, il y a quelques années. Le mec fumait quatre paquets de cigarettes par jour, et quand il entrait dans mon magasin, on avait l’impression qu’il y avait dix cendriers de tabac froid qui venaient d’être déposés. Il m’a traîné aux prudhomes, mais a perdu. Je me suis mal comporté avec ce salarié qui était probablement dans une grande détresse. Je ne le ferai plus, c’est promis, je vote pour une journée de la clopophobie.

Bon, j’arrête, je me suis bien défoulé.

J’attends avec impatience la prochaine journée de la conophobie, organisée par le trio magique Hidalgo-Brossat-Bidard. Il devrait y avoir du monde au balcon, si j’ose dire…

http://ripostelaique.com/helene-bidard-pcf-paris-organise-une-journee-contre-la-grossophobie-defense-de-rire.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Hélène Bidard (PCF Paris) organise une journée contre la grossophobie !

  1. palimola

    Il est certain que le jour ou l’on organisera un bal pour les cons toute cette clique ne risque pas de se retrouver dans l’orchestre , mais en attendant ils se remplissent bien les fouilles !!

  2. MaximeMaxime

    Puantophobie et pétophobie sont voisins de la dégueulassophobie et la LDH en a fait son cheval de bataille jusque devant le Conseil d’Etat pour défendre le droit fondamental de fouiller les poubelles !
    Le 15 novembre, le Conseil d’Etat a quand même eu la correction de lui donner tort en acceptant qu’un maire puisse limiter ce droit fondamental de vider les poubelles des autres pour y chercher de la nourriture consommable, et d’autres petits (ou gros) trésors au nom de la salubrité publique ! Le maire de la Madeleine dans le Nord a ainsi le droit de prendre un arrêté pour interdire cette pratique et éviter que les poubelles de sa ville soient vidées sur la voie publique comme elles l’étaient.
    Eh oui, pour la LDH, les droits fondamentaux peuvent tout, la préservation de l’ordre public, la sécurité et la salubrité publiques constitue une exigence indécente ! On le savait déjà pour la sécurité publique, on l’apprend désormais pour la salubrité publique…
    On le sait bien au vu des autres contentieux impliquant la LDH où les sacro-saints droits de l’homme éclipsent toute autre préoccupation d’intérêt général aux yeux de la LDH. Je l’avais relevé pour l’antenne de Châtellerault, dont l’interview d’un responsable n’évoquait aucunement la préoccupation de défendre la France contre le terrorisme notamment.
    Puisqu’on vous dit que la LDH défend les droits des Français de souche et pas seulement des migrants (quoique ce soit les deux tiers de son activité ! même source) : il faut bien que ceux-ci puissent exercer leur droit fondamental d’être un clochard réduit à fouiller les poubelles.
    Rendez-vous compte, que ferions-nous sans la LDH qui nous appauvrit par ailleurs avec ses subventions publiques !
    Heureusement que la LDH est là pour nous permettre de fouiller les poubelles quand même ! Ce sera bientôt notre seul droit fondamental au cours auquel vont les choses…
    Et effectivement, comme l’écrit Martin Moisan, quand on voit l’état de Paris sur certaines photos depuis l’arrivée des migrants, on comprend que relève d’un droit de l’Homme le droit de voir des détritus traîner partout, qu’il existe un droit à la salissure publique fondamentalement fondamentalissime.
    Ouf !
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000036028802&fastReqId=1486541840&fastPos=1

  3. Frontalier74

    A trois ans, ma maman m’avait appris à ne pas se moquer des gros, des handicapés, des vieux…

    Cette éducation était courante dans les familles autrefois.

    A-t-on vraiment besoin d’un État communiste pour régenter la vie des gens ?

  4. Tigra33

    Ayant toujours eu des rondeurs j’ai souvent été victime de celles-ci aussi je peux comprendre leur action le regard des autres n’est pas toujours évident à supporter mais de la à faire une journée spéciale je trouve ça un peu ridicule

  5. schneiter

    Ah les Rouges ! sacrés guignols ! cette immonde et nauséabonde Bidard a vu son cerveau ? se développer de manière inversement proportionnelle…. Dieu sait que j’aime les femmes rondes, mais celles que j’ai connu ou à connaître avait un charme fou et non pas ce regard de veau, du au cumul de l’imbécilité chronique en milieu Stalinien…. D’ici à ce que l’on apprenne que cette GROSSE CONNE a avalé un clown, ceci expliquant cela !

  6. Jeff

    Cher Martin Moisan, vous oubliez ceux qui ont les pieds plats, les dents en avant, les doigts crochus, les genoux cagneux, les jambes arquées, les fesses tombantes, les chauves, les partiellement édentés, les maigres ventrus, les poilus du pif, les décollés des oreilles, les somnambules, les daltoniens, les reptiliens, les lycanthropes. Auriez-vous l’amabilité de transmettre ma liste à Hélène Bidard, qu’elle ne saurait traiter par le mépris, ce serait trop………gros !

    1. Sylvie D.

      Votre liste à la Prévert a des oublis….
      Il y a les ronfleurs, les trop petits, les trop grands, les carrément moches, les albinos, les cheveux blancs, les vieux, etc ……

  7. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Il existe beaucoup de particularités physiques amenant la moquerie ou même le rejet, le plus souvent venant de gens qui ne réfléchissent pas beaucoup et usent de préjugés. Être petit, gros, très grand et maigre, peu musclé, ventripotent, chauve, la liste serait trop longue… Mais tous ces gens porteurs de ces particularités vivent leur vie, ne revendiquent rien et ne se constituent pas en minorités agissantes. Cependant, si on cumule un aspect physique particulier et disgracieux avec une sottise épanouie, alors il ne faut pas s’étonner de s’entendre qualifier d’expressions réunissant les deux pour qu’ils se « valorisent » l’un l’autre…

  8. domi

    Tout contre mais alors tout tout contre … car vive les rondes .. trop Belle vivement la journée adopte une grosse ( même parisienne même bobo , même communisse ) hach !! c’est trop moelleux !!

  9. Anne Lauwaert

    Oui mais, ça n’est pas une question esthétique, voyez Botero, y a un truc médical! Il existe un “poids idéal” qui est proportionnel à la stature. Exemple simpliste: si vous mesurez 1m60 votre “poids idéal” varie entre un maximum de 60kg et un minimum de 50 kg – ça n’est quand même pas si drastique?

    Quand il y a surpoids il se passe quoi?

    Si vous avez un camion qui est fabriqué pour transporter 10 Ton que se passe-t-il si vous lui chargez 20 Ton? Ben, il se déglingue: ses amortisseurs, ses essieux et coussinets pètent et son moteur s’épuise. Avec les gens c’est pareil: quelqu’un qui pèse 10kg de trop c’est comme s’il se baladait jour et nuit avec un sac à dos de 10kg sur les épaules: c’est épuisant et ses amortisseurs qui sont ses pieds, chevilles, genoux, hanches, vertèbres… tout ça se déglingue et finit par péter et alors on en est d’abord à la douleur et ensuite aux antidouleurs, opérations et prothèses et en plus de la douleur, ça coûte un argent fou.

    “Oui mais je ne sais pas comment ça se fait que je suis en surpoids”

    Tout le monde sait que s’il a une bagnole qui carbure à l’essence verte sans plomb et qu’il la remplit d’essence diesel, elle est foutue… Eh bien, avec les gens c’est pareil: si vous êtes en surpoids c’est que vous mangez et buvez ou trop ou mal: c’est que vous vous trompez avec le carburant que vous mettez dans votre moteur. Les garagistes de l’alimentation s’appellent diétistes, diététiciens, diétologues, nutritionnistes, etc. Manger sainement, ça s’apprend!

    Si la bagnole finit à la casse, ben les gens en surpoids eux aussi finissent à la casse… c.-à-d. à la maladie… entre autres, diabète qui peut mener à des amputations ou à la cécité ou à l’insuffisance rénale et à la dialyse… Les maladies vasculaires qui peuvent mener à l’hémiplégie avec ses paralysies et la chaise roulante ou à l’infarctus qui fait tomber raide mort… Mais oui tout ça c’est très grave!

    Alors ne pas lutter contre le surpoids, le banaliser ou même le glorifier, c’est de la non assistance à personne en danger et ça c’est répréhensible par la loi.

    Parole de physiothérapeute descendante de famille obèse et luttant contre le surpoids depuis l’enfance… ça n’est pas rigolo mais c’est comme ça.

  10. Anne Lauwaert

    Pourquoi font-ils l’apologie de l’obésité? Ben, si tout le monde se mettait à manger sainement ce serait la faillite des supermarchés. Question : êtes-vous d’accord de vous rendre malade pour que les supermarchés puissent continuer à faire leur beure ?

Comments are closed.