Collège Rabelais à Escarène : les élèves de 5ème doivent apprendre un chant en arabe


Collège Rabelais à Escarène : les élèves de 5ème doivent apprendre un chant en arabe
Et quel chant ! Qui élève l’âme et l’intellect :
Comme elle nous a regardé ( avec une belle faute d’accord du participe passé en sus ), avec ses beaux yeux : pas de métaphore pour montrer la beauté des dits yeux ? Quelle platitude… Quant à la branche de l’arbre qui s’est cassée à ce moment-là… Mystère et boule de gomme. Elle marchait sur une branche ? 
Texte creux, qui ne veut rien dire, quand on a tant de chants avec du fond, tant de textes beaux… faisant partie de notre patrimoine, de notre culture !
Et en plus, selon nos contributeurs arabophones le texte est très mal traduit ! 
Et passionnant d’apprendre un chant dans une langue que l’on ne connaît pas… et l’arabe en plus, la langue du coran !  Mais les enfants sont sauvés, le professeur a bien pris la peine de donner le texte écrit en arabe, sa prononciation…
Comment expliquer cela si ce n’est pas fait dans un but idéologique, à savoir obliger les enfants à apprendre de l’arabe ? Comment expliquer cela si ce n’est pas fait dans un but politique, imposer le « vivre ensemble » et le Remplacement de population en imposant la langue des immigrés ? 
Que vient faire cette chanson en arabe dans le cours de musique, qui met l’accent sur le chant ? 
Programme de musique de 2015

L’éducation musicale développe deux grands champs de compétences structurant l’ensemble du parcours de formation de l’élève jusqu’à la fin du cycle 4 : la perception et la production. Prenant en compte la sensibilité et le plaisir de faire de la musique comme d’en écouter, l’éducation musicale apporte les savoirs culturels et techniques nécessaires au développement des capacités d’écoute et d’expression.

Chanter par imitation… De qui se moque ce professeur ? Qui imiter avec ce texte débile en arabe ? 

On notera que les enfants doivent apprendre 6 à 8 chants… C’est peu eu égard à notre patrimoine. Et un sur 6 ou 8 seraient en arabe ? Et il y en a peut-être d’autres encore prévus…

Repères de progressivité

Plusieurs principes pédagogiques sont à prendre en compte à chaque niveau :

·       – Régularité : la voix, l’écoute et la mémoire se développent par des sollicitations régulières dans des situations et sur des objets variés.

·       – Progressivité des apprentissages : six à huit chants et six à huit œuvres forment progressivement le répertoire de la classe.

·       – Diversité : choisies dans des styles et des époques divers, les œuvres écoutées posent de premiers repères dans l’espace et dans le temps.

On attend des parents du collège Rabelais une mobilisation au moins égale à celle des parents corses qui, en 2016 ont refusé, tout simplement, que leurs enfants chantent en arabe : 

les enseignantes ont voulu faire chanter aux enfants quelques phrase de la chanson « Imagine » de John Lennon en arabe lors de la fête de l’école du 26 juin. Les élèves auraient dû chanter cette chanson pacifiste en 5 langues parlées par les élèves de l’école : le français, le corse, l’anglais, l’espagnol et l’arabe. 

Certains parents se seraient opposés à ce que leurs enfants chantent en langue arabe et auraient également voulu « siffler les élèves au moment où les chants se feraient en arabe », explique l’inspection d’académie de Corse.

C’est que, quand on a le sens de l’éducation de nos enfants, on ne laisse pas faire n’importe quoi :

Ainsi, pour quelques résistants corses, faire chanter nos enfants en arabe, la langue de l’islam, leur faire suivre un cours de prononciation de l’arabe c’est non. Et c’est normal, puisque nous sommes en guerre contre l’islamisation de notre pays, que nos élites veulent nous imposer, malgré les 79% de Français qui ont peur de l’islam.

Nous sommes précisément en guerre pour défendre les fameuses valeurs de tolérance, d’amour et  de compréhension évoquées par tous ceux qui critiquent les parents, la bouche en choeur.

Parce que les petits immigrés d’ascendance arabe doivent, pour se sentir chez eux en France, parler français, chanter français, et non la langue du coran. On rappellera que l’arabe n’est pas compris de la plupart des musulmans qui parlent des langues dialectales et non l’arabe classique, utilisé uniquement pour le coran et par une élite arabe, soit dit en passant.

On découvre sur le site du collège un laïus du principal,  Salima Boussehaba, consacré à « l’ouverture culturelle et citoyenne » du collège Rabelais : voyage en Vénétie, confection de masques de carnaval, représentation théâtrale  par des élèves, visite d’Auschwitz instrumentaliséeLes élèves garderont en mémoire la visite de ce camp de concentration et seront à même de rejeter toute forme de discrimination et de maltraitance d’hommes, de femmes et d’enfants. Un travail en lien avec ce voyage permettra aux autres élèves d’être sensibilisés), cycle ski de 5 semaines, production d’émissions de radios par les élèves…
La culture, ça marche bien au collège Rabelais, l’ouverture à l’autre aussi sans doute. De là à faire chanter en arabe nos enfants qui ne leur ont rien fait, il y a un pas que nous refusons de franchir. Et il faut le dire.
Nous ne devons pas laisser faire, nos enfants n’ont que nous pour nous défendre.
Collège François Rabelais
Adresse : 95 Chemin du Castel, 06440 L’Escarène
Téléphone : 04 93 79 66 77,  Fax : 04.93.79.68.28  /  E-mail : ce.0061826c@ac-nice.fr

Rectorat – Académie de Nice

53 avenue Cap de Croix

06181 Nice cedex 2

Tél : 04.93.53.70.70  /  Fax : 04.93.53.70.83
Note de JCP

Je viens de téléphoner au rectorat qui renvoie à l’inspection académique dont le tel est : 04 93 72 64 50 ou alors 04 93 72 63 00
email : ia06-cab@ac-nice.fr

adresse postale : 53 Avenue Cap-de-Croix, 06181 Nice

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


40 thoughts on “Collège Rabelais à Escarène : les élèves de 5ème doivent apprendre un chant en arabe

  1. Christian Jour

    Ils pourraient se tailler la partition en pointe et si asseoir dessus. je te ferais un scandale pas piquer des vers. Je rajoute que j’en avais déjà fait un quand mon fils avait 10 ans pour un incident avec un musul.

  2. CADENAS Jean-Michel

    Les élèves de CE2 de l’école Jean Giono à Velaux (13) ont du apprendre et restituer devant la classe un chant africain du Tangaï (petit hameau burkinabé de 600 âmes) en langue Lingala. Par ailleurs, la bénévole d’une association vient chaque semaine leur parler de ce pays.
    Les enfants (7 à 8 ans) ont du apprendre phonétiquement et à l’écoute une langue totalement incompréhensible pour les oreilles d’enfants occidentaux. Je tiens à disposition la bande son du chant en question.

    1. frejusien

      Pauvres gosses ! il y a tellement de chansons françaises à connaitre, à découvrir, des chansons qui leur racontent une histoire, l’histoire de leur culture et l’histoire du peuple de France

  3. butterworth

    5 langues parlees PAR LES ELEVES DE L ECOLE? pas d asiatiques d hindous d africains de ressortissants de pays de l est d israelites donc dans la classe,???

  4. Celtillos

    j’ai eu ce même problème il y a quelques années, quant un abrutis de prof a voulu faire apprendre un soit disant poeme en arabe a mes filles en CM2, nous sommes venus a plusieurs parents en lui expliquant gentiment qu’il vaudrait mieux pour sa santé s’abstenir de ce genre de délire, qu’ici nous étions dans un pays civilisé et évolué ou cette langue n’a pas sa place. résultat Ronsard a remplacé la poésie en arabe a notre grand soulagement.

  5. MaximeMaxime

    Profil linkedin de la Salima :
    https://fr.linkedin.com/in/salima-boussehaba-62b27a91
    Rédigé en anglais…
    Si j’étais principal de collège, je veillerais à m’exprimer en français dans des documents se rapportant à ma profession, puisque je serais serviteur de l’Etat, de la République française dont la langue est le français.
    Libre à moi de m’exprimer dans une autre langue dans un domaine extra-professionnel.
    Cela donne une mauvaise image, de plus : l’impression que c’est un boulot comme un autre et que la Salima attend d’autres opportunités, alors qu’un fonctionnaire a priori accepte son sacerdoce à vie sauf accident de parcours…
    L’école française a donc vraiment changé.

  6. Machinchose

    « Salima Boussehaba,…………………… Ah !

    et le blaze du Prof ?

    le plus rigolo c’est que l’ arabe utilisé pour ce chant du 12 eme siècle et pas 17 eme !!

    est quasi INCOMPREHENSIBLE de 96% de « nos » Arabes 😆

    quand au genre musical « Mouachah  » interrogez n’ importe quel arabe autour de vous, il vous regardera avec des yeux ronds !! il faut, a mon avis etre un musicophile trés avisé de la Musicologie arabo-musulmane…

    autrement ç’ est joli a l’ oreille.

    https://www.youtube.com/watch?v=v90MjyCbQoQ

    quand aux paroles…….le même mièvrerie qu ‘ a n’importe quelle époque de cette civilisation
    les yeux noirs…les regards de braise…… les cheveux de soie qui voletent sur les joues roses…..les amours impossibles…..l’ amoureux qui se consumme (sureement a cause des deux M ) …..
    rarement vu autant de suprématie accordée a l’ amour de la femme que dans ces chants arabes….qui durent des heures de mélopée lancinante

    je préfère la poésie des quatrains d’ un Omar Khayam ….ou ceux des poètes bachiques antéislam… célébrant l’ amour réel, l’ ivresse, en gros le cul et la boutanche…la réalité dite poétiquement….

    quand a cette conasse de prof de musique……je suis vraiment intrigué

    avant de leur infliger ce genre musical trés loin du peuple….., elle aurait mieux fait de leur apprendre une de NOS chansons, paillarde de préférence !!

    …………Jeanneton prend sa faucille,
    La rirette, la rirette,
    Jeanneton prend sa faucille,
    pour aller couper du jonc (bis)

    En chemin elle rencontre,
    La rirette, la rirette,
    En chemin elle rencontre,
    Quatre jeunes et beaux garçons (bis)

    Le premier un peu timide,
    La rirette, la rirette,
    Le premier, un peu timide,
    Lui caressa le menton (bis)

    Le deuxième un peu moins sage,
    La rirette, la rirette,
    Le deuxième un peu moins sage,
    La jeta sur le gazon (bis)

    Le troisième encore moins sage,
    La rirette, la rirette,
    Le troisième encore moins sage,
    Lui souleva son blanc jupon (bis)

    Ce que fit le quatrième,
    La rirette, la rirette,
    Ce que fit le quatrième,
    N’est pas dit dans cette chanson (bis)

    Mais pour le savoir mesdames
    La rirette, la rirette,
    Mais pour le savoir mesdames
    Allez donc couper du jonc (bis)

    La morale de cette histoire,
    La rirette, la rirette,
    La morale de cette histoire,
    C’est qu’les hommes sont des cochons (bis)

    La morale de cette morale,
    La rirette, la rirette,
    La morale de cette morale,
    C’est qu’les femmes aiment les cochons (bis)

  7. Alain Bobo

    Il faut bien avouer qu’on est bien fini !
    Laisser faire une chose pareille dans une école publique c’est qu’il n’y a plus d’espoir et que les carottes sont cuites !
    Au lieu que tous les parents se révoltent et qu’ils aillent casser la gueule de ce prof, tout se passe comme si de rien était !

  8. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    VIDEO : La Bosnie-Herzégovine, fief du salafisme européen #Reporters
    :: https://www.youtube.com/watch?v=KD_-6yw2a00
    DURÉE : 15’35s

    BOSNIE-HERZÉGOVIE – Il y aurait aujourd’hui environ 300 jihadistes bosniens en Syrie, dont un certain nombre de musulmans s’étant radicalisés au contact de prêcheurs salafistes apparus en Bosnie-Herzégovine pendant la guerre dans les années 1990. Pour les autorités de ce petit état balkanique, leur retour éventuel et leurs appels à agir en Europe constituent la principale menace sécuritaire. Sarajevo, cinq jours après les attentats qui ont endeuillé Paris le 13 novembre. Un homme de 34 ans entre dans un bureau de jeux de hasard en criant « Allah Akbar ». Il abat deux soldats à l’arme automatique. En quittant les lieux, il tire sur un bus et blesse trois personnes puis se retranche dans une maison où il se suicide en activant un engin explosif. Né en France, l’homme serait lié aux milieux islamistes, selon la police bosnienne. Pour le ministre adjoint de la Défense, Emil Suljagic, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un acte terroriste. LES ENQUÊTEURS BOSNIENS SUR LES LIEUX DE L’EXPLOSION DU 18 NOVEMBRE DANS LA BANLIEUE DE SARAJEVO Vingt ans après la fin de la guerre de Bosnie, des actes terroristes attribués aux islamistes radicaux ensanglantent régulièrement la petite République balkanique. Environ 300 Bosniens font actuellement le jihad armé en Syrie, selon la Sipa, l’agence de sûreté de l’État de Bosnie-Herzégovine. Ramené au nombre d’habitants, il s’agit du taux de départs pour le jihad le plus élevé d’Europe. Si tous les salafistes ne sont pas jihadistes, tous les jihadistes armés se déclarent salafistes. Longtemps réputée pour sa pratique d’un islam modéré et tolérant, la Bosnie-Herzégovine pourra-t-elle résister aux sirènes du jihadisme international ? Clés de compréhension: Le wahhabisme est une mouvance créée au XVIIIe siècle par Muhammad ibn Abd-al Wahhab. Il prône un mode de vie islamique basé sur les préceptes du coran appliqués à la lettre. Il bannit l’intercession d’un prophète ou d’un saint pour se rapprocher de Dieu, ce qui justifie aux yeux de ses adeptes la destruction de tous les lieux de culte pour prévenir des pratiques polythéistes. L’objectif : revenir au califat des premiers temps de l’islam. Le salafisme, courant également rigoriste bien que postérieur au wahhabisme, s’en distingue dans ses applications politiques. Il est apparu sous sa forme violente et jihadiste dans les années 1980 sur fond de guerre en Afghanistan. Si tous les salafistes ne sont pas jihadistes, tous les jihadistes se disent salafistes.

  9. Machinchose

    « Quant à la branche de l’arbre qui s’est cassée à ce moment-là… Mystère et boule de gomme. Elle marchait sur une branche ?

    غصن ثنى حين مال

    Ghusnun sabâ Hina mal ……mauvaise translitération….

    la bonne lecture c’est:

    Ghosn Thana Hin Mal

    traduction un peu moins imbécile:

    C’est un rameau qui captive quand elle se penche

    °°°°Ghosn-comme le Carlos de Renault- 😆

    un « arabe » genre notre François du temps de Boileau…autant te dire de suite la stupéfaction de nos racailles de cités toujours avec cibles en écoutant ça….

    le rameau ravissant (du verbe ravir : voler, enlever ) quand elle se penche… ??

    du Marcelline Desbordes-Valmore de l’ époque, un peu les Roses de Saadi…….

    Fatiguant …

  10. Fomalo

    Au moment où la venimeuse najat belkacem essaie de revenir à la tête du ps, avec son bellaud de « mari » ce n’est pas très étonnant . Cela dit j’attends de voir ce que l’ actuel ministre peut mettre en oeuvre comme « défense », et avec quels appuis du maqueron et de ses séides! 20% de profs supprimés aux concours du Capes et Agreg!!!! Non, on tarde beaucoup trop. C’est du côté de l’Académie qu’il faudrait une levée d »armes. La prochaine fois au Pisa nous serons derniers et nous mettrons en scène « singing in the rain » en coréen.

  11. en chantant

    Il y a 30 ans une ouverture culturelle sur le monde y compris le monde musulman pouvait être validée et souhaitable pour tous mais c ‘était il y a 30 ans et nous étions dans l’erreur et l’illusion passéiste du grandir du 18em , une erreur parce que d’autre étaient aux prémices de leur invasion culturelle . Aujourd’hui si cette information est validée pourquoi font ils des circonvolutions autant enseigner aux quelques  » tête blondes » encore présentes sur les bancs à prononcer correctement  » alla ackebar  » il n’y a pas de temps à perdre plus vite nous nous convertirons et les débats cesseront .. non ?

  12. EVAEVA

    Traduction minable de l’arabe vers le français, mots plus que mal écrits en arabe.
    Et c’est cet « arabe » de misère que les pauvres français doivent apprendre ?
    Pourquoi ne pas commencer à leur apprendre le français correctement ?
    Et de grâce, que les Nord-Africains abandonnent l’arabe, qu’ils parlent de travers et écrivent encore plus mal. Qu’ils retournent à leurs moyens d’expression et aux religions qui étaient les leurs avant l’invasion du Maghreb par les Arabo-musulmans.

  13. EVAEVA

    Petite rectification: l’arabe classique n’est pas réservé à une élite, il est la langue que les Arabes écrivent (quand ils ont été scolarisés et qu’ils savent écrire).
    Toute la littérature arabe, et non seulement le coran, est rédigée en arabe classique, mais l’arabe classique n’est parlé que dans certaines occasions.
    Par exemple: le journal télévisé est normalement diffusé en arabe classique.
    Les discours des hommes politiques des pays arabes sont souvent en arabe classique, sauf dans le Maghreb, où l’arabe classique n’est pas suffisamment maîtrisé par les dirigeants, et où les populations ne le comprennent pas bien.
    Les prêches des imams à la Mecque se font souvent en arabe classique, pour permettre au plus grand nombre de pèlerins de comprendre.
    Mais dans la vie de tous les jours, les arabophones ne s’expriment pas en arabe classique, ça fait précieux. Ils s’expriment dans les dialectes de leurs pays respectifs, qui sont plus ou moins proches de l’arabe classique.
    Proche et Moyen-Orient = dialectes proches de l’arabe classique.
    Afrique du Nord = dialectes berbères, mélangés à des d’arabe souvent déformés. Bref, très éloigné de l’arabe classique.
    Les Proche et Moyen-Orientaux se comprennent entre eux, les Maghrébins se comprennent entre eux, mais les Proche et Moyen-Orientaux ont de grandes difficultés à comprendre les Maghrébins.
    Ca n’a pas dû être facile pour les islamistes maghrébins qui sont allés faire le jihad en Syrie de se faire comprendre des islamistes levantins…

  14. Malou

    Les parents laissent faire sans rien dire , sans réaction ….
    nous sommes devenus des enneuques .mes enfants scolarisés en 2017 , je serais souvent traînée devant un juge .

    1. EVAEVA

      C’est du propre !
      Ils recrutent en Egypte, parce-qu’ils savent que les Maghrébins en France ne maîtrisent pas l’arabe. Et encore moins l’arabe classique.

  15. JC.P.

    Je viens de téléphoner au rectorat qui renvoie à l’inspection académique dont le tel est : 04 93 72 64 50 //// ou alors 04 93 72 63 00
    email : ia06-cab@ac-nice.fr

    adresse postale : 53 Avenue Cap-de-Croix, 06181 Nice

  16. claude t.a.l

    Autant leur faire apprendre et réciter le coran par coeur.
    Au point où on est …..
    ça aurait au moins le mérite d’être franc !

    A propos, en 5 ème, le pourcentage de collégiens ne sachant ni lire ni écrire correctement le français ?

    En sixième, c’était 1/4 ! en 1996
    Et même  » libé  » le disait :

    http://next.liberation.fr/vous/1996/05/03/un-quart-des-eleves-de-6e-ne-savent-ni-lire-ni-compter_172590

    On peut raisonnablement penser que , grâce à Belkacem, la situation s’est sans nul doute GRAVEMENT améliorée .

  17. Conan

    Ras le bol de me masturber le cerveau avec ces provocations !

    1/ Messieurs les provençaux et occitannistes , toujours grandes gueules et en pointe pour défendre votre identité….Que ne vous entend-on point là dessus ?????!!!!…. Moi, j’aurais préféré que mes enfants apprennent un récit de Mistral en langue d’oïl !

    2/ Mrs les têtes couronnées de l’Education anti-Nationale : quel intérêt –commercial et/ou scientifique– que l’enseignement d’une langue morte ? Et morte d’elle-même du fait d’une idéologie bloquant toute évolution depuis + de 14 siècles … Allez donc caguer du jus de cerveau (drôlement placé) là dessus !…

    Bon, j’arrête là, parce que je sens que je vais devenir grossier !…

  18. patito

    a t’on le droit de refuser de chanter en suivant ainsi l’imam de Brest pour éviter de se transformer en cochon ?

  19. Papy's30

    Personnellement, j’ai tout appris du romantisme et de la poésie Musli :
    Niq’ ta mère,
    Niq’ ton père
    Niq’ ta sœur
    et puis merde… qu’il nique ce qu’il peut !
    Autre richesse de la langue française traduite en duconaraboslam
    (beaucoup en usage au commissariat :
    Je m’en bat les couilles
    C’est pas moi, m’sieu, (très utilisé lors des flags)
    Et ce téléphone ? C’est à toi ce téléphone ? Non M’sieu ! je l’ai trouvé…
    Que vos têtes blondes soient gavés d’arabe n’a rien d’étonnant, demain ils seront en avance sur leur temps.
    Alors je suis envahi d’une tristesse incommensurable lorsque dans ce chant
    mel odieux, la bien aimée se casse la gueule de la branche sur laquelle elle était montée (faut-être con quand même)…Mais bon., Peut être que la branche a eut droit à Niq’ tes racines ! Et cette histoire à la con ne dit pas si l’arbre a été brulé, ni la bien aimée d’ailleurs…
    Je suis Papy et quand je lis tout ce tralala, la hauteur du débat sur la poésie arabe et son analyse en exposés fumeux style « étalement de culture » (?)
    Je suis inquiet, quand à l’avenir du sauvetage de ce pays que je ne crois déjà plus le miens. Hier, Jean Ferrat chantait « Ma France », je pleurais. Aujourd’hui je l’entend encore : je pleure deux fois plus. Étonnant ? Non ?

  20. siropdérable 77

    Proposons aux élèves typographes de s’entrainer à faire des reproductions de ces vers su du papier hygiénique.Au moins dans les chiottes il y aura le papier et la musique repoussés à la chasse d’eau …Bénite bien sûr par l’aumônier de l’école des lieux qui donnera le ton en chantant « encore un giron d’enculé dans les goguenots de l’Aumonier »!Lolo!

Comments are closed.