L’islam c’est la cata, et en plus, il sème la zizanie dans les familles françaises d’origine


L’islam c’est la cata, et en plus, il sème la zizanie dans les familles françaises d’origine

Avec l’immigration musulmane en France, les Français ont découvert le vrai visage de l’islam qui a transformé progressivement notre pays en violence, en régression et en poubelle.

Plus personne n’ignore aujourd’hui la violence d’une partie de la communauté musulmane qui défraye quotidiennement la chronique, qui remplit les prisons françaises et qui transforme notre pays en cimetière avec des attentats sanglants.

Plus personne ne peut nier la régression dans laquelle l’islam a plongé la France avec un recul de la laïcité, des droits des femmes et de la liberté d’expression.

Plus personne enfin ne peut rester aveugle face à l’islamisation de nos quartiers et de certaines villes françaises transformés en territoires islamiques où se mêlent à la fois la bédouinité et la saleté. L’abattage halal en est le parfait exemple car il s’agit d’un rite bédouin et arriéré qui véhicule un risque sanitaire pour toute notre société.

Mais il existe un autre risque majeur avec l’arrivée de l’islam en France, c’est celui de ruptures et de tensions au sein de familles françaises d’origine.

Les premières tensions proviennent souvent de convictions politiques opposées au sein d’une même famille, certains membres défendant les musulmans, d’autres s’opposant à la présence de l’islam en France. Même au lendemain de chaque attentat islamique, des frères et des sœurs peuvent avoir un regard divergent sur la communauté musulmane et sur la responsabilité de l’islam dans ces attentats.

Un second risque provient des conversions à l’islam au sein de familles françaises non musulmanes, des conversions qui touchent tous les milieux sociaux en France. Des conflits peuvent apparaître entre les parents qui refusent ces conversions et les enfants qui résistent. Combien d’adolescents convertis à l’islam sont partis faire le djihad en Syrie, combien de jeunes femmes françaises décident soudainement de se convertir pour porter la burqa ? Autant de conflits qui peuvent conduire à des disputes et des ruptures définitives au sein d’une même fratrie. Enfin, il faut évoquer le cas des mariages mixtes, certains Français non musulmans faisant le choix d’épouser une personne de confession musulmane et d’imposer cette situation à leurs familles. Il devient alors impossible d’évoquer le thème de l’islam dans ces familles françaises touchées par la mixité, de critiquer l’islamisation de la France ou de parler des attentats islamiques qui frappent notre pays. Ces familles françaises sont alors contraintes au silence, déchirées entre leur conscience du danger de l’islam et l’omerta qui s’impose face à l’arrivée d’une personne musulmane au sein de la cellule familiale. De plus en plus de grands-parents français d’origine témoignent de la situation intenable dans laquelle ils se retrouvent, partagés entre l’amour qu’ils portent à leurs enfants et petits-enfants et l’arrivée d’une personne musulmane qui déstabilise tout l’équilibre de la famille. Ces familles voient sous leurs yeux le délitement des valeurs françaises, l’intrusion de l’islam au cœur de leurs foyers et les dissensions que cela peut générer entre les membres d’une même famille.

Ce que l’on constate, c’est que l’islam est en train d’infiltrer toutes les strates de la société française jusqu’au noyau de la famille qui est pourtant sacré. Par cette intrusion progressive, l’islam met la main sur nos parents, sur nos frères et nos sœurs, provoquant souvent des incompréhensions et des déchirements douloureux. L’islam représente un vrai péril pour la cohésion et l’unicité de valeurs familiales, ce qui peut conduire à des situations explosives, à des divisions fraternelles irréversibles qui auront à terme des répercussions sur toute la société française.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




25 thoughts on “L’islam c’est la cata, et en plus, il sème la zizanie dans les familles françaises d’origine

  1. Frontalier74

    Bonjour,

    Cela me rappelle un dessin datant de l’affaire Dreyfus où l’on voit un repas de famille réunissant des convives souriants. L’intitulé : « n’en parlons pas ».

    Le dessin suivant, ce sont ces mêmes convives se battent entre eux, les enfants et les chiens aussi. Intitulé : « ils en ont parlé ».

    Sauf que Dreyfus, c’était autre chose.

    Là, avec l’islam, ce sont les fondements même de notre société qui sont ébranlés.

    Mais vous verrez qu’à l’instar de Plenel et de son « affiche rouge », certains récupéreront l’affaire Dreyfus pour la défense de l’islam.

    Qui sera le prochain Zola défendant un officier musulman ?

  2. bidou.net

    L’islam n’est autre que la peste des temps modernes, il se répand inexorablement dans tous les pays et tous les milieux profitant du laxisme de nos dirigeants qui préfèrent profiter de leurs avantages et surtout pratiquer la politique de l’autruche sous couvert d’une démocratie qui risque de leur exploser à la figure tôt ou tard.

  3. ESPOSITO

    Hélas, mais il faudra bien en sortir. Comment? Par la conviction ? J’en doute. Alors ? Je n’ose le dire. Comme il ne se réformera pas de lui-même…ce sera peut-être par la force. N’est-ce pas ainsi qu’ont fini nazisme et communisme.

  4. agathe

    Absolument exact. je l’ai vécu dans ma famille après le mariage de ma soeur avec un musulman. Peu instruit, limité dans beaucoup de domaines, mais habile à la manipuler au point de vivre aux crochets de nous tous tout en convainquant ma soeur que nous la rejetions. Menteur, escroc, feignant, envieux… toujours prétendûment victime des autres (employeurs, voisins, quiconque approchait ma soeur…)
    Seul son décès récent, libérant ma soeur, me permet aujourd’hui de retrouver avec elle une relation normale.

  5. peplum

    Très bonne remarque, et qu’il fallait « mettre sur la table ».
    Certains étaient accoutumés à déclarer légèrement qu’élevant bien leurs enfants le danger mis sous leur nez restait imaginaire, sans avoir à l’esprit leurs solidarités usuelles avec la famille élargie, dont des parties sont plus exposées car vivant ailleurs et en zone de pression (plus, éventuellement, moins de précautions « pédagogiques » : savoir que l’apostasie de l’islam est punie de mort, par ex. … dans un pays où il est de bon ton, si normalo-libéral, d’être contre la peine de mort).
    Je donne note au passage que les juifs, malgré que certains puissent être plus visés ou exposés de façon directe à des déboires, sont en proportion plus étanches au problème (ex. : habitude de particularisme sinon d’opposition rituel, enseignement privé).

  6. Machinchose

    il y a surtout que la population juive de l’ hexagone est constituée de 75% de juifs venant d’ afrique du nord, le reste, juifs autochtones est trés faible; ce sont nos « indiens Mohicans » 😆

    ces juifs sépharades, venus du Maghreb au fur et a mesure chassés par les « indépendances » arabomusulmanes , ont vécu avec eux, parmi eux, et ………..les connaissent trés trés bien

    un Juif, ou une juive, épousera volontiers un/une chrétien(ne) et la famille l’ acceptera..je sais de quoi je parle, par contre une alliance avec un/une musulman(e) sont absolument impensables!
    le Musulman prend ça comme un copiage de la vie de Momo qui a épousé Marie la Copte, Safiya et Rihana les juives dont il a vaincu les époux chefs de tribus, décapités et la veuve se retrouvant au plumard du Pédo…
    ils le copient en n’ imposant pas a ladite épouse, comme Momo, juive ou chrétienne de se convertir a l’ Islam

    par contre un non musulman qui veut épouser une musulmane, il faut absolument qu il se convertisse a l’ islam (bon! conversion plutot formelle, 400 euros..)

    quand a épouser un Juif…………..inimaginable!
    les seuls cas de Juifs que je connais personellement ayant épousé des maghrébines, l’ ont fait avec des femmes Kabyles, du genre en rupture de ban avec l’ islam depuis deux ou trois générations…et je crois beaucoup a une sorte d’ attirance datant de l’ époque d’ avant l’ Islam
    temps ou les berbères (Kabyles, Chaouis,Ketamas, chleuhs,) étaient Chrétiens, juifs, polytheistes, athées…
    jusqu encore il a peu au regard de l’ histoire, une tribu marocaine -les Zkara- se revendiquait d’ un féroce anti-islam…..j’ ai ce livre passionnant, auquel, bien sur, aucune pub ne fut jamais faite

    Résultats de recherche
    Une tribu zénète anti-musulmane au Maroc (les Zkara) / par Auguste …
    gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k103692q

    Une tribu zénète anti-musulmane au Maroc (les Zkara) / par Auguste Mouliéras,… — 1904 — livre.

    Amazon.fr – Une tribu zénète anti-musulmane au Maroc les Zkara …
    https://www.amazon.fr/tribu-zénète-anti-musulmane-Maroc-Zkara/dp/2013676646

    @ Antiislam, mon cher acolyte 😆 ça vaut vraiment le coup de l’ avoir

    1. peplum

      @bronson : si vous parlez de mon post, non perso (sauf comme testeur pour la partie « test de réaction de déni », et maintenant comme posteur) ; bonjour à bron !

  7. NICOLAS F

    Bien vu (et écrit ) , l’intrusion de l’islam dans le milieu familial est un danger de mort. C’est devenu un phénomène général . une bombe.
    Sans compter les mariages mixtes.
    Mais il faut qu’on se dise que c’est ça qu’ils veulent:fracturer la société jusqu’au point de non retour. Nous séparer ,nous faire nous haïr entre nous.
    Car ils ne connaissent que cela:la haine.
    Donc pas question de se taire ou de s’engueuler.
    Il faut dire : je vois ce qui se passe,je ne suis pas d’accord sur ce point et cet autre point .
    Sans rentrer dans des arguties sans fin .
    Dire qu’on est Pas d’accord.
    Ces gens prennent notre silence pour une acceptation et les confirme dans leur certitude de conquête.
    Si dans une famille certains pensent que nous avons tort ,demain ils comprendront que nous avons raison.
    Le Non Dit est l’ennemi du peuple français.

  8. Olivia BlancheOlivia Blanche

    C’est du vécu pour moi aussi, côté famille et voisinage : ruptures…

    Et en plus, dans mon immeuble j’ai un converti, parce qu’il a épousé une musulmane, une convertie qui en est déjà à son 2ème mari musulman… Et une française qui a épousé un africain…

    1. frejusien

      Jolie brochette !
      j’ai un cousin qui fréquente une marocaine, ses parents sont bien obligés de la recevoir et faire bonne figure,
      Les autres espèrent secrètement qu’il n’y aura pas de descendance ni de conversion,
      et d’autres, maintenant refusent leurs invitations,
      c’est comme ça qu’on désunit les familles

  9. Al Kindy

    Slt

    C’est la situation là que je cis actuellement!
    Division dans la famille, un cousin (trop) collabo et complaisant avec un entourage musulman qu’ils l’ont finelement reformaté en musulman prenant sans cesse (souvent à tord selon moi) la défense de ce culte et culture de détéstation de so prochain si il n’est pas musulman comme eux!

  10. Fruits

    Idem , mon fils de 27 ans , radicalisé , seule satisfaction , il est parti au bled avec sa voilée et sa progéniture (une petite fille , la pauvre ) .
    Et comme le dis le policier qui suit son dossier (fiché S) , ça en fait 3 de moins !
    Et je suis bien de son avis , mais parti pour combien de temp ??
    Je pleure .

  11. jolly rodgers

    c’est exact ! très bon texte et je rajouterais que même dans nos engagement sociétal et politiques l’islam et l’immigration pause des gros problèmes , problèmes entretenus par la débilité du gauchisme bourgeois .
    j’aime beaucoup les philosophes et théoriciens anarchistes de la fin du 19ième et début 20ième et croyait moi il est impossible de discuter avec les pseudos anars d’aujourd’huie , car ils sont pour la plupart tous pro immigration et très fébriles vis a vis de l’islam (sic) .
    donc cette passion pour les vrais théoriciens et philosophes de l’anarchie, je ne peux la partager avec personnes , dommage .
    même chez certains  » nationalistes » tendances culs bénis et manifs pour tous, la pluparts d’entre eux ont l’air d’avoir plus de sympathies pour l’islam que pour nous les laïques , athées , païens …..
    dans nos vies de tout les jours ça (l’islam et l’immigration ) a semé une atmosphère anxiogène .
    j’ai également remarqué que les centres administratifs : pole emploie, sécurité sociale … et même des hôpitaux et cliniques ce trouves en général dans les quartier de merdes a fortes populations musulmanes . ceux et celles , élus et politiques qui délocalises toutes ces institutions dans ce genres de quartiers ou nous (les français) sommes pris pour cibles , sont de véritables ordures , car ce ne sont pas eux qui sont obligés de s’y rendre en transport en commun ou a pied .

    1. Frontalier74

      Vous pensez à quel théoricien ?

      Je ne suis pas du tout spécialiste mais les idées de Murray Bookchin me semblaient intéressantes. Elle sont reprises au Rojava par les kurdes.

      Thoreau n’est pas anarchiste mais son parcours est original.

      Enfin bref, il me manque du temps pour tout lire !

      1. Jolly Rodgers

        bonjour @ frontalier74 ,
        je pense aux théoriciens de la fin du 19ième et début 20ième comme : l’incontournable Pierre Kropotkine et sont contemporain français Jean Grave, ainsi que les individualistes comme Max Stirner en Allemagne et Emile Armand, George Palante , ainsi que le franco russe Victor Serge , dans sa période individualiste quand il écrivait sous le pseudos du rétif , après il a mal tourné. ou encore les illégalistes comme Libértad ou bien plus tard Alexandre Jacob . je pense que si touts ces théoriciens , philosophes et activistes anarchistes de la belle époque , serais encore là et bien ils serait contre l’islamisation (rien a voir avec les nanars d’aujourd’huie) .
        H D Thoreau c’est excellent j’ai lus de lui Walden …, la désobéissance civile et un recueil d’aphorismes sur la nature .
        par contre je ne connais pas Murray Bookchin ? est ce bien ?
        bien a vous

        1. peplum

          Bonjour, pour commencer vous êtes paradoxal (déjà rapport à l’expression « savamment » mi-châtiée / mi-fautive, scientifiquement fautive même) … et pour finir sur l’anarchie-en-bande, il suffit de lire « Pour qui sonne le glas » pour voir qu’elle trouve assez vite un berger.

          1. Jolly Rodgers

            bonjour ,
            l’être humain est paradoxal . je n’ai pas lus » pour qui sonne le glas » je m’y pencherais .
            chez les individualistes , leurs conception de la vie est basé sur l’intégrité de l’individu .max Stirner , E Armand , Victor serge (première époque) ,palante ..critiqués tout les dogmes et toutes les chapelles quelles sois anarchistes ou autres . je vous conseille : la sensibilité individualiste de G Palante et l’unique de Stirner ,  » mettez en application les théorie de Marx et vous aurait un système autoritaire  »( l’unique … et sa propriété) . lorsque nous voyons ce qu’est devenus l’urss , on peux dires que Stirner était visionnaire .
            l’anarchie en bande ?! il y’a une différence entre apprécié des philosophes comme Kropotkine , parce que 1) c’est plaisant et stimulant a lire . 2) le système  »économique  » et social qui propose est bon , mais je ne suis pas d’accord avec lui sur sa conception que :  »l’homme est par essence bon » je pense même le contraire .
            personnellement je ne suis pas révolutionnaire , mais révolté . quant a ma façon » mi-châtié de m’exprimé » …etc , je ne suis pas un pédant , j’ai des lacunes en français et je l’assume , quand certains étaient sur les bancs des facs , moi j’étais sur les pont des chalutiers .

          2. peplum

            @ Jolly Rodgers : merci pour les références. Vous avez un peu fait comme J. London dans la baie de San Francisco ! lSinon Orwell a montré que les anarchistes en brigade et sans brigadier ça donne les crampons pas dans la rose ni le jasmin !
            Autre chose, très facile et utile pour les -é / er c’est de remplacer le verbe par pris / prendre, et puis « écouter » si ça colle !

  12. patito

    j’ai beaucoup d’amis ashkénazes et quand ils parlent des séfarades je dois leur demander de parler plus bas pour éviter des poursuites judiciaires !!

  13. Gilberte

    tout est dit dans ce texte, Louis, sauf que malheureusement je n’écrirais pas « Plus personne », mais « de plus en plus de citoyens », car il existe encore, sans doute pour peu de temps, de « petits paradis » où la population n’est pas confrontée à la réalité vécue par le reste des citoyens français. Et comme l’on ne peut pas compter sur les médias « aux ordres » pour ouvrir les yeux et les oreilles de ces autruches, ceux-ci, parfois de la famille, ne comprennent pas qu’on leur transfère des témoignages, et exigent même de ne plus en recevoir.
    Plus personne …………………..
    Plus personne …………………..
    Plus personne …………………..

Comments are closed.