Les antidreyfusards seraient sans doute opposés aux islamophobes, aujourd’hui


Les antidreyfusards seraient sans doute opposés aux islamophobes, aujourd’hui

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/28/lislam-cest-la-cata-et-en-plus-il-seme-la-zizanie-dans-les-familles-francaises-dorigine/

La meilleure façon d’éviter la zizanie est de bien maîtriser les fondements idéologiques de ses convictions afin d’en démontrer par A + B la justesse.
C’est bien à cela que sert la réinformation et c’est toujours agaçant de voir tous ces gens qui écrivent que ça ne sert à rien d’écrire des articles.
Le combat d’idées est essentiel, même si effectivement il peut y avoir dans sa famille ou ses amis des gens qui refusent tout dialogue. Mais méritent-ils qu’on poursuive les relations avec eux ?

Heureusement, la notion de famille a évolué, les Français sont moins attachés à leur famille qu’autrefois et l’on considère que moralement, il n’est pas choquant de se détourner d’un membre de sa famille avec lequel on n’a pas d’affinité. La droite a sacralisé la famille pour protéger les patrimoines et entretenir un conservatisme dans ce domaine contre les logiques redistributives. La droite manipule la notion de famille à des fins autres que celles qu’elle avance dans son discours officiel.

Les oppositions idéologiques sont telles qu’elles peuvent conduire à des affrontements évoquant le dîner en famille de Caran d’Ache ( à propos de l’affaire Dreyfus) voir illustration ci-dessus et explication ci-dessous.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_d%C3%AEner_en_famille

Néanmoins, l’islamophobie n’a rien à voir avec l’antisémitisme. Le contexte est très différent et les islamophobes ne sont pas la simple transposition, au XXIème siècle, des antidreyfusards du XIXème. Il est même très probable que les antidreyfusards s’opposeraient aux islamophobes s’ils vivaient encore.
Si vous attaquez les musulmans dans vos discours, on vous dira sûrement que ce sont des « gens adorables » etc. et ça ne mènera nulle part.
Il faut donc être plus rigoureux et remonter aux textes de l’islam, aux textes de la République et critiquer l’islam et non « les musulmans » conçus comme une abstraction qui n’existe pas.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


9 thoughts on “Les antidreyfusards seraient sans doute opposés aux islamophobes, aujourd’hui

  1. Frontalier74

    Tiens, vous m’avez devancé Maxime…

    En réponse à l’article de Louise Langlois (http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/28/lislam-cest-la-cata-et-en-plus-il-seme-la-zizanie-dans-les-familles-francaises-dorigine/), je faisais référence à ce dessin de Caran d’Ache.

    Et je me posais la question de savoir « qui serait le prochain Zola défendant un officier musulman ? ».

    Déjà que Plenel, contre-attaquant Charlie Hebdo, détourne à son profit la célèbre photo de « l’affiche rouge »…

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Frontalier 74
      … Sauf que Plenel n’est point Zola et qu’il en est loin de l’esprit et de l’intelligence, à cela s’ajoute un ego démesuré que rien ne justifie, au contraire du célèbre écrivain qui, lui, pouvait se permettre, le cas échéant, de « péter plus haut que son cul » et à qui nul ne pouvait tenir rigueur pour cet éventuel narcissisme ! Plenel est et restera d’un nullissime à tous niveaux dans toute sa splendeur. Là réside le gouffre gigantesque qui les sépare.
      De l’article, je comprends plutôt « quel est le prochain Zola défendant un islamophobe ? », Zola ayant défendu dans son « J’accuse » Dreyfus ?
      Amitiés

      1. agathe

        Non, Zola ne « pétait jamais plus haut qu e son cul », au contraire. Ainsi, au sortir de sa première tentative de se faire connaître, après la représentation des Mystères de Marseille », il émit devant ses amis ce jugement sur sa propre oeuvre : « C’est infect ».
        En prenant la défense de Dreyfus, il savait à quelle hostilité il allait s’ exposer.
        Et après les sanctions prononcées contre sa personne, l’exil, les menaces de mort… sa mort par asphyxie intentionnellement provoquée en 1902 .

    2. MaximeMaxime

      🙂 Mais je pense que nous avons déjà notre Zola du XXIème siècle, et il est dans l’autre camp : Madame Christine Tasin.

      1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

        @ Maxime
        Pas faux.
        J’ai conservé le plaidoyer de Christine Tasin, au cas où…
        En tout cas, merci Christine d’exister ! :=)

  2. Frontalier74

    Vous avez raison Vent d’Est, Vent d’Ouest, j’ai mal exprimé ma pensée qui était la suivante : l’État désirant plus de « diversité » dans ses forces armées, il est certain que celles-ci auront à faire à des exigences liées à l’islam. Imaginons un officier musulman démis de ses fonctions pour ces raisons et vous trouverez forcément un Plenel se prenant pour Zola. Avec Mediapart derrière (et Le Monde, Libé, Les Inrocks…)

Comments are closed.