Le Harcèlement des femmes, une habitude – surtout – musulmane


Le Harcèlement des femmes, une habitude – surtout – musulmane

Dans les pays musulmans, le harcèlement des femmes, par une partie importante de la gent masculine, n’est pas hors-la-loi, c’est la règle ! Pour le comprendre, il suffit de se poser à une terrasse de café sur l’Avenue Bourghiba à Tunis ou sur le Boulevard Zerktouni à Casablanca, ou sur l’Avenue Didouche Mourad (ancienne rue Michelet) à Alger !

Observons alors l’attitude des hommes – seuls autorisés à se poser aux terrasses des cafés – quand s’approche une femme indigène. Marchant dans la rue, qu’elle soit en pantalon occidental ou en caftan traditionnel, ses formes ondulant sous le tissu, elle est l’objet de tous les regard des hommes qui se posent sur sa silhouette jusqu’à complète de leur champ visuel… Bien que le regard constitue, avec les mains qui se grattent l’entre-jambe, l’essentiel des réactions les hommes osent parfois également des réflexions, mais toujours dans leur barbe car ils ne sont pas à l’abri d’un retour de bâton, une mise réaction verbale directe de la gentille dame qui se doit de leur montrer que, “hachouma” (Que la honte soit sur vous !), elle pourrait être leur mère, leur sœur ou leur cousine… Ou tout cela à la fois, tant la consanguinité dans ces pays est de mise, même dans les sphères bourgeoises de la société.

Imaginez alors leurs réactions s’agit d’une femme habillée à l’européenne ! Même à Marrakech, les “gazelles” sont convoitées ; du regard, mais également plus si affinités ou naïveté !

Nous ne nions pas, ici, les comportements violents de certains hommes dans notre société, en France, et les conséquences graves pour celles de nos concitoyennes qui en sont les victimes. Mais il me semble exagéré d’en faire une cause nationale. Car enfin, vous le constatez – et vous, Mesdames, ne me contredirez pas, je l’espère – le comportement social des hommes occidentaux est depuis longtemps rompu aux égalités et différences entre les femmes et les hommes et à sa parfaite intégration dans le processus relationnel de notre société… Sauf peut-être dans les milieux du showbiz, des médias et de la politique… (Tiens, c’est curieux, les comportements licencieux qui sont révélés depuis peu viennent essentiellement de ces corporations…)

Cela dit, en France, l’une des cause de cette recrudescence du harcèlement des femmes dans la société française pourrait – j’écris bien “pourrait” également venir d’une forme de “musulmanisation” de la société. Vous vous souvenez certainement de l’actualité proche qui soulevait le problème des cafés et restaurants interdits au femmes dans certaines villes de France. En clair, c’est l’exacte situation des pays du Maghreb qui se reproduit du fait de la proportion grandissante des hommes venus du Sud de la Méditerranée… On est loin d’Hollywood ! Soulignons également – tiens comme c’est bizarre – que la majorité des féministes qui dénoncent ce harcèlement sont de gauche. Le même courant que l’islamo gauchiste ; autant dire un mouvement féministe surtout politique, tant il est devenu difficile pour cette gauche d’exister aujourd’hui ! Bien sûr, ces houries ont également tendance à militer en faveur tout à la fois du voile, des migrants, du halal et j’en passe. Il n’est que de regarder les chaînes d’information pour s’en convaincre… Ne voulant citer personne pour ne pas nous mettre dans l’embarras judiciaire, je vous laisse le champs libre pour lire ou écouter ces différents médias et vous faire une idée !

Celles qui défendent leurs seins sont celles-là même qui attaquent Nos Saints au nom d’une laïcité dévoyée, quand celles qui défendent Nos Saints n’ont depuis longtemps plus de problèmes avec les leurs car elles fréquentent depuis longtemps des hommes qui, en majorité, ont un comportement social irréprochable sur ce point.

Les autres sont souvent issues de la gauche laïcarde qui, comme le sieur Hologramme, est islamo-compatible ! Cette gauche pro-islamique dont une majorité de français s’est éloignée parce qu’au fond, nos compatriotes veulent garder leur culture intacte même si, parmi eux, il subsiste une partie gangrenée par un humanisme bon teint ou naïf qui ne voit aucun inconvénient à marier leurs filles avec des hommes de religion musulmane.

Je termine par une question qui peut ouvrir une piste de réflexion dans les temps que nous vivons : n’y aurait-il pas une relation étroite entre la montée de l’islamisme en France et celle des violences faites aux femmes ? C’est juste une question !

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Louis Chollet

« Architecte d’intérieur, artiste-peintre (collections privées et institutionnelles), romancier occasionnel (2014), passionné d’aviation (articles pour le magazine “Navigants” 1997-2000). Signe particulier : fortement mobilisé pour la lutte contre l’Islamisation de la France. »


20 thoughts on “Le Harcèlement des femmes, une habitude – surtout – musulmane

  1. Ite missa est

    Incendies, bagarres : habitants et migrants s’affrontent à Casablanca
    Dans la nuit du 24 novembre, une rixe entre jeunes habitants et migrants subsahariens a éclaté à Casablanca au Maroc. «Nous, on les accueille. Qu’est ce qu’ils veulent ? Des appartements ?» se sont plaints les habitants. Aucun blessé selon la police.
    https://youtu.be/sQadCkqKd_s
    https://francais.rt.com/international/45942-incendies-bagarres-habitants-migrants-saffrontent-a-casablanca-video
    C est une terrible méprise, Les migrants se sont crus déjà arrivés en Europe !

    Paris : Les Français se mobilisent contre l’esclavage et pour la régularisation de l’univers

    Les Français, malgré la haine distillée par les démagogues les plus rances, ont refusé de tomber dans le piège de la division, du racisme et de la peur de l’autre. Ils ont fait le choix de l’audace, de la générosité, de la main tendue. Bref, le choix de la France.

    Ils se sont mobilisés à Paris contre l’esclavage en Libye et pour les papiers partout, tout le temps, sans condition.

    🆘‼️😯🔥 #France: French people in #Paris call for a stop of slavery in #Libya and freedom of movement (life without borders) for all. https://t.co/0H9lOW4iNw
    https://twitter.com/OnlineMagazin/status/934381144145059840/video/1

    Quelle prise de parole ! Quelle netteté.
    L’aube est pleine d’une promesse de renouveau et de progrès.

    La conquête de l’espace attendra… La priorité est de se mettre au niveau du tiers monde.

  2. Jean Pierre

    Le plus drôle dans cette histoire de harcèlement, c’est de voir ces femmes avec des physiques moyens voire ingrats, qui se plaignent.
    L’exemple de cette dame, maire d’une commune, au 20H de France 2 hier soir était criant. Voici ses propos : « je suis maire de ma commune et il y a plein de moments où je ne me mets pas en jupe, notamment parce que je vois le regard des hommes et quand je suis en jupe, pour eux, je suis avant tout une femme et pas une élue ».
    En lisant cela, vous penserez sans doute que la nana est canon et vous aurez tout faux ! Je veux bien que la parole se libère sur le harcèlement sexuel mais plutôt que de se faire des films, certaines femmes devraient avant tout faire preuve de modestie.

      1. paul

        Il faudrait également, et ce commentaire ne s’adresse pas à vous en particulier, que les gens réapprennent à placer la virgule dans leur discours, car c’est de pire en pire je trouve.

  3. Rabarabé

    Très amusant, mais je pense que pour ouvrir les yeux (et les oreilles) à certaines il faudrait utiliser la manière forte, parce que quand on est à ce point de mauvaise foi (je pense à Caroline de Haas, entre autre) et entêtée, il n’y a rien d’autre à faire.
    Bien sûr que l’islam n’arrange pas le comportement masculin vis à vis des femmes!
    Je suis une femme et j’ai déjà eu l’occasion de me confronter à ces gens, c’est dur, ils sont collants, ils ne comprennent pas que les blanches ne sont pas disponibles quand ils veulent, où ils veulent. Pour eux, on est des « putes », c’est tout. Et encore, faut que ce soit gratuit!

  4. Anne Lauwaert

    J’ai beaucoup séjourné à Bruxelles (de 1960 à 1965 au lycée et y ai vécu et travaillé de 1977 à 1980) , je n’y ai pas connu cet harcèlement de rue, c’est venu après, à tel point que chaque fois que j’y retournais j’étais de plus en plus dégoûtée et vers 2008, nous avons fini par ne plus y aller du tout. N.B. cet harcèlement « musulman » est-il spécifique aux maghrébins ? J’ai parcouru le Pakistan en long et en large, seule, aussi avec des transports publics, depuis Karachi jusqu’au Kungerab, je n’y ai jamais subi de harcèlement, bien au contraire. Par contre, en Inde il était totalement impossible de sortir de la maison ou d’aller dans un parc, et dans le train on voyageait dans le compartiment réservé aux femmes, on était tout de suite entouré d’un nuée de mâles en rut qui tous répétaient « what is the time ? what is your name, where are you from », etc. et même « what is your salary ? » !!! J’ai détesté vivre en Inde.

    1. elsa

      J’ai regardé un documentaire sur la situation des femmes en Inde. J’ai trouvé ensuite sur internet cet article très détaillé :
      http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/le-monde-indien-populations-et-espaces/articles-scientifiques/les-femmes-en-inde-une-position-sociale-fragile-dans-une-societe-en-transition
      « Pour les États du Nord-Ouest de l’Inde le Haryana 877, zone surnommée la « foeticide belt », plusieurs éléments expliquent une préférence de longue date pour les garçons : une forte densité de castes conservatrices, une culture patriarcale renforcée par des siècles de domination moghole, une forte tradition d’héritage patrilinéaire et des dots élevées chez les hautes castes (…)

  5. bidou.net

    C’est aussi un « non dit » de la part de notre beau président lors de son discours contre le harcèlement des femmes, surtout padamalgame….

  6. J

    ça me fait bien rire ces histoires de harcèlement dénoncées par ces pseudos-féministes qui accusent surtout les hommes blancs (alors que les prédateurs sexuels existent de partout) et défendent bec et ongles les hommes musulmans (les pires). Moi je pense que c’est en Occident que les femmes ont été mieux considérées plus tôt. Je m’explique : qui n’a jamais entendu parler des histoires de chevaliers qui posaient leurs capes dans la boue pour que leurs dames ne se salissent pas en marchant ? Et toutes les statues de déesses grecques ou de femmes (mêmes nues) sculptées pour rendre hommage à la beauté féminine ? Sans compter les peintures, les poèmes, les musiques ? Et plus récemment, les codes de galanterie qui expliquaient que les hommes doivent marcher du côté de la route sur le trottoir pour ne pas que les robes soient éclaboussées par la boue soulevée par les roues des charrettes ? Ou doivent ouvrir la porte aux femmes et les laisser entrer en premier ? D’ailleurs, on remarquera qu’en Chine, c’est au contraire l’homme qui doit entrer en premier dans un établissement, pour vérifier qu’il n’y ait pas de danger pour la femme en ce lieu, une autre façon de préserver le sexe féminin.
    Il faut être réaliste. Les prédateurs sexuels ont toujours existé et existeront toujours, mais à part pour quelques malades mentaux, il s’agit surtout d’éducation et de respect. Et les femmes en Occident ont toujours été respectées (dans le cadre des mœurs des époques, au cas où on viendrait me faire remarquer que les mariages arrangés n’avaient rien de respectueux). Elles ont même été glorifiées et adorées, en témoignent les nombreuses œuvres d’art. Arrêtons cette pathétique chasse à l’homme blanc, surtout que les harcèlements dénoncés ces deniers temps ont eu lieu dans le monde du show-business et dans le monde politique, qui sont complètement pourris et corrompus par le pouvoir et l’argent.

      1. J

        Je ne comprends pas votre commentaire. Je n’ai pas parlé de Bruxelles, ni dit que les Blancs interpellent les femmes. Pourriez-vous m’expliquer ce que vous voulez dire ?

  7. Amélie Poulain

    Très bonnes questions….

    La description de l’article est conforme à ce que j’ai pu constater depuis quelques temps concernant la dynamique du regard de certains hommes maghrébins, chose que je n’ai jamais vue auparavant, l’attitude des hommes en France, étant en général, respectueuse y compris si regard il y a.

    Pour ma part, je ne comprends pas effectivement les dites « féministes » très paradoxales dans leurs revendications.

    Je ne trouve pas, quant à moi, même si je choque certaines, que les femmes sont ou étaient à plaindre en France.

    Bien au contraire, se dessine à mon sens, une inversion des codes et comportements négatifs attribués auparavant à la gent masculine, et je trouve pas mal de femmes plutôt violentes envers celle-ci, dans un esprit de négation des places et des rôles (ce qui n’a rien à voir avec l’égalité proprement humaine qui va se soi et est bien sûr à défendre).

    Je pense que le soit-disant féminisme a fait beaucoup de mal et les femmes pour le coup, ont et ont eu beaucoup à y perdre.

  8. Christian Jour

    C’est un appel à l’aide pour les victimes, mais aussi une marque de soutien de la part des internautes. Ces photographies se multiplient sur les réseaux sociaux ces derniers jours. La secrétaire d’État chargée de l’Égalité des femmes et hommes Marlène Schiappa a également participé à la campagne.
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/11/24/01016-20171124ARTFIG00143-un-point-noir-sur-la-main-pour-denoncer-les-agressions-sexuelles.php

  9. bm77

    je voudrais rétablir quelques vérités sur le harcèlement de rue et je voudrais savoir de quoi on parle!
    Si il s’agit de faire un compliment à une femme, je regrette mais dans les années50 60 70 et certainement avant, il existait une drague de rue surtout dans les quartiers populaires mais la femme comme l’homme s’y prêtaient, c’était comme un jeu où l’homme testait son pouvoir de séduction et la femme son niveau d’attraction auprès de la gent masculine;
    l’homme n’insistait pas lourdement et la femme au mieux répondait par un sourire qui n’engageait à rien.
    Les sifflements admiratifs faisaient rougir les filles car elles ne savaient pas si il fallait s’offusquer ou se réjouir de ce genre de démonstrations qui étaient ce que les hommes se permettaient de plus osées.
    Aujourd’hui une femme qui montre son hostilité à un lourdingue d’origine maghrébine se fait vite traiter de « p…tes » par celui-ci se croyant en occident dans un poulailler où on choisi sa poule comme on veut .
    Dans ce terme il exprime toute la frustration de celui qui a été éduqué par toute sa famille, femmes comprises, dans le fait que les femmes occidentales n’étaient pas respectables.
    Les maghrébins, sans parler de religion, considérant préalablement que les femmes occidentales sont faciles.
    Alors avec le phénomène du voile qui fait passer toutes celles qui n’en portent pas pour des « kahbas » c’est encore pire!
    Avec eux en nombre, fini la femme séductrice qui s’arrange ou même l’élégante, place aux sacs à patate ambulants et aux Belphégors
    Avant on était entre gens civilisés et non pas islamisés parce que les contes des milles et une nuits, les jardins de l’Alhambra et la culture arabo andalouse chères à notre Jack Lang national n’existe plus depuis des lustres se sont les barbus qui donnent le La!
    Quand on entend ces femmes qui monopolisent les médias pour jeter leur port blancs de plus de cinquante ans, car c’est lui qui est visé (voir Weinstein) ça fait doucement sourire celui qui connaît un peu le « modus vivendi » de la banlieue d’aujourd’hui.
    Je suis complètement d’accord avec vous que ce phénomène est le fait de fausses féministes « gauchistes  » qui cherchent se refaire sur le sociétal car ne faisant plus recette chez les prolos!

    1. jeanne

      tout à fait , votre premier paragraphe décrit exactement la situation : nous , les filles , on aimait bien … Dans nos têtes , nous aussi on pensait « il n’est pas mal , celui-là ! » on répondait par un sourire ou bien en haussant les épaules ; )
      enfin c’est un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître !

  10. pierre17430pierre17430

    Je ne supporte plus les infos de la télé mais sur ma tablette à 6 h 00 du matin, je regarde vite fait les infos de NEWS REPUBLIC , qui ont le mérite d’être silencieuses au moins.
    On nous bassine depuis des jours, pour faire de la fumée , pour amuser le bon peuple, avec le HARCELEMENT DES FEMMES !
    je veux bien, noble cause de dénoncer cela, mais jamais, au grand jamais on ne parle DE QUI EXACTEMENT PEUT BIEN HARCELER NOS FEMMES FRANCAISES à cette riante époque.
    Vous n’auriez pas une petite idée ?

  11. NICOLAS F

    Pour ces mâles musulmans ,par génétique,religion,culture et tradition ,la femme est un OBJET.
    Les féministes des vraies années féministes 60-70 ,dans tous les pays du monde ,y compris USA ont répété en boucle aux femmes: vous n’êtes pas des OBJETS sexuels.
    Tous les hommes du monde ont un penchant pour considérer que la femme leur apporte plus de plaisir en étant un objet .
    J’en avais même entendu quelques-uns dire ,sur un mode d’humour (mais pas
    si humour que ça!): »Et maintenant on va être obligés de les faire j…. »
    On vient à peine de faire quelques fragiles progrès .
    Et vous avez raison,sur cette timide avancée,le ras de marée musulman,religion et testostérone ,est entrain de faire régresser les choses à une vitesse vertigineuse.
    Avec une banalisation terrifiante,une indifférence terrifiante.
    Encore un problème majeur d’acculturation du continent européen sous la main mise religio culturelle de ces barbares qui pourrait à terme devenir le problème numéro 1 de nos pays dans les 5 ans à venir .
    43 millions de musulmans en Europe (chiffres donnés par la presse koweitienne récemment) , et surtout des hommes.

Comments are closed.